Partagez|
+16 JS² - Here come the money
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Sam 2 Avr - 17:06

HERE COME THE MONEY

Un frisson me parcourait au contact de ses lèvres. Pourquoi à chaque fois qu'il me touchait, cela me faisait de l'effet? Aussi bien positif que négatif hein! Mais! Bordel! Pourquoi je n'arrivais pas à être indifférent! Je devais l'être! Je voulais l'être. Je gardais mon expression grave malgré ses mains qui se baladaient sur mes fesses, rencontraient ma peau puis le contour de mon extrémité. Je levais les yeux, me retenant de me mordre la lèvre inférieur. Putain ses doigts... Que j'aime ça... Non! Il ne faut pas. Hors de question! Il me l'avait promis! Il m'avait dit qu'il ne me toucherait pas. Je lui attrapais donc le poignet, lui retirant la main de mon boxer pour m'asseoir sur lui pour qu'il ne puisse plus atteindre la zone qu'il convoitait. "T'avais dit qu'tu m'toucherais pas." Dis-je calmement feintant l'insensibilité. Il fallait l'en dissuader. Il ne devait pas me toucher, c'était sale, nous n'avions pas le droit. Je soupirai avant de me lever. "T'es mon frère putain. Arrête d'agir comme ça. Soit je dors, soit j'me casse. T'as pas l'choix." Partir? Non mais faites qu'il choisisse la première option. Je ne voulais pas partir, son lit était trop bien pour que j'accepte de dormir sur un vieux futon qui me cassait le dos.

Le regardant, je me bougeais à côté de lui pour me recoucher, n'attendant pas son verdict pour le faire. Cette fois-ci, il fallait que je la joue fine. C'est donc sous les draps que je me glissais, couché sur le dos pour qu'il n'accède pas à mes fesses. Qu'est-ce qu'il allait faire maintenant? Hein? Je vous le demande! Parce qu'à part me tailler une pipe, chose que je n'apprécierais pas, il ne pouvait rien faire! N'est-ce-pas?

Me pousser? Il était trop faible pour ça. Me mettre à la porte? M'ouais c'était une solution, mais en avait-il vraiment envie après le cinéma qu'il m'avait fait pour rester? Il en était capable, juste pour avoir le dernier mot. En même temps, je n'étais pas obligé de rentrer, je pouvais appeler un pote ou une meuf pour dormir chez eux, ou évacuer ma frustration. Quoi? Ça vous étonne? Oui j'étais frustré. J'avais envie qu'il continue, j'en avais terriblement envie, tellement que je fermais les yeux pour me concentrer sur autre chose pour arriver à dégonfler. Imaginer une fille borgne, moche, grasse, pleine de verrues sur le visage, c'était parfait. Le meilleur remède pour contrôler la pression sanguine de son membre. Parfait. S'il tâtait, il penserait que ça ne m’intéressait pas, que quoi qu'il fasse, je n'y arriverai pas, pas avec lui. Peut être qu'à force, il comprendra?
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Sam 2 Avr - 17:25

HERE COME THE MONEY

Ses doigts attrapaient mon poignet et me faisait sortir de son pantalon, non sans que j’arque un sourcil. Pour une fois que je le laissais faire… Oui bon ok, j’avoue, je n’ai pas la force de résister non plus ! Mais c’est un détail. J’avais que je le toucherais pas ? J’ai fait ça ? Ah… Peut-être bien que oui… mais c’est con de ma part. Puis avait-il répondu à ça ? Il ne me semble pas… Je faisais une petite moue en le sentant se bouger de mon bassin…. Pour s’allonger sur le dos, sous les draps. Ok, il prend des précautions maintenant. Fait chier.

Un soupir passait mes lèvres et je me glissais sous les draps à mon tour, mes doigts se baladant sur sa hanche la plus proche comme un petit bonhomme qui marche. Il dort déjà ? Non.. Déjà ? Je me rapprochais et déposais un baiser sur sa joue tout doucement, mon menton posé sur son épaule. Je chouinais doucement et poussais sa joue avec mon nez. Oui je suis un enfant. « Jee… Retire ton t-shirt… » Pourquoi me direz-vous, ben tout simplement pour pouvoir tâter ses abdos à souhait pendant que je m’endors sans avoir les mains « baladeuses ». Puis aussi parce que je vais mourir de chaud contre lui s’il est habillé. Oui, j’ai l’intention de dormir contre lui. J’ai besoin de sentir une présence contre moi dans la nuit. Bon, je montre patte blanche. Il faut que je montre patte blanche ! D’ailleurs ma main, tu arrêtes de descendre sur sa cuisse, stop j’ai dit ! Syndrome de la main étrangère désolé, elle m’écoute pas… Ou alors, c’est juste que j’ai envie de toucher ce qui se cache sous son pantalon… C’est possible aussi… Merde quoi ! Je sais à quoi elle ressemble, son goût, sa taille, tout ça, j’en ai envie maintenant… Puis attends… Si je lui taille une pipe, j’aurais plus l’odeur horrible qui me tue les narines depuis tout à l’heure, lui, il sentira peut-être le sexe… Ok ! Je lui fais autant de pipe que nécessaire cette nuit pour qu’il ait une odeur de sexe vu que monsieur refuse de me laisser le toucher… Ou alors… « Jee.. Tu veux pas me baiser ? » Il allait pas dire non là.. Quand même… Bon ok, on force un peu les choses… Un baiser sur sa joue à nouveau puis des caresses sur le bas ventre, il va craquer. « j’ai tellement envie de toi… Tu pourras me traiter comme tu veux, même m’insulter si ça te fais plaisir… » Rough sex, I like it… « Même des fessées si tu veux.. » Bon c’est aussi parce que j’aime ça. J’avoue tout. « Hm ? Aller Jee… »
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Sam 2 Avr - 18:07

HERE COME THE MONEY

Je le laissais se coller à moi. Il semblait avoir abandonné l'idée de me faire prendre une douche. Temps mieux! Sauf qu'il me demandait autre chose. Quelque chose qui pourrait me conduire à ma perte, me faire commettre l'irréparable. J'arquais un sourcil, ne tournant pas la tête vers lui, le laissant faire son petit cinéma, les bras croisés sur mon torse pour lui signifier que je boudais encore. Ben quoi? Jusqu'à présent je l'avais écouté, j'avais tenu ma part du marché, enfin presque. Mais je m'y étais préparé, et puis son cinéma pour la douche n'était pas un ordre alors j'avais le droit de décliner.

Je fermais les yeux pour tenter de m'endormir toujours pas décidé à me déshabiller, après tout, je connaissais la bête, une fois endormi, il en profiterait. Si je devais être frustré, il le serait aussi. Et puis merde! Lien du sang, tout ça, il avait oublié?

Le fait de ne pas le voir m'aidait à me concentrer, j'arrivais à visualiser cette femme horrible, retranscrivant les caresses de Jeo Sun comme les siennes, me dégoûtant au plus haut point. J'avais trouvé mon tue l'amour! J'étais fier de moi! Ainsi, à chaque fois que je penserai à lui, je ferai en sorte d'imaginer cette femme, à moins d'en baiser une autre pour prouver que j'étais encore du bon côté. Moi qui pensais être concentré dans mes horribles pensées, les mots que Jeo Sun venaient de prononcer raisonnaient dans ma tête. Il pouvait pas fermer sa gueule? Je grognais,  son baiser, tournant la tête vers lui, les yeux grand ouvert en l'écoutant. Bordel ce que j'en avais envie. Continue tes caresses... un peu plus bas, encore... je fermais les yeux un instant en essayant de me concentrer. Putain! Le fourbe! Mais quel pute ce mec! Je grognais une nouvelle fois avant de déglutir. "J'crois qu't'as pas compris. Je vais le dire doucement pour que ça arrive à ton cerveau." Je soupirais avant d'ouvrir la bouche pour bien articuler mes mots. "Je suis ton frère." J'étais lent, le fait de le dire de cette façon m'aidait à me persuader que c'était mal et que je ne devais pas  craquer. "C'est pas parce que tu m'as fait signer un contrat qui te donne le droit de faire ce que tu veux de mon corps que je vais aimer et le faire volontiers. Tu ne me plais pas, je ne t'aime pas, je ne t'aimerais jamais, tu comprends? Alors même si tu m'ordonnes que je te baise, ou que tu me baises, je ne bougerai pas, je n'y mettrai pas du mien, je ne te donnerai pas de plaisir. Plus jamais. C'est clair ou tu veux que je te le dises en Javanais?" Bon, là, j'avais été clair. Non? Il allait comprendre, il allait me laisser tranquille. N'est-ce-pas?
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Sam 2 Avr - 18:25

HERE COME THE MONEY

Mes yeux se plantaient dans les siens au moment où il tournait la tête vers moi avant qu’il ne les ferme. Pourquoi ? Pour se concentrer sur autre chose que ma main en train de le caresser ? Alors il avait besoin de penser à autre chose ? J’arquais un sourcil en continuant mes caresses sur son bas ventre. Me le dire tout doucement pour que je comprenne ? Je soupirais et le laissais parler, retirant ma main pour retirer mon t-shirt. Ce con à les yeux fermer il le verra pas, bien trop concentré à déblatéré des paroles que je ne prenais même pas la peine d’écouter. Parler de notre supposé lien du sang, du contrat… Je m’en fiche. Je m’en fou de tout ça. Et il va bien vite le comprendre. « C’est clair ! » disais-je pour répondre comme si j’avais écouté attentivement tout ce qu’il venait de dire. Pas de sexe ok. Compris. Je poussais les draps de sur lui et grimpais à califourchon sur lui, un sourire aux lèvres.

« J’ai compris, t’inquiètes pas. Tu n’y mettras pas du tien, donc tu ne banderas pas et ne me fera rien quoi que je fasse ou dise hm ? Aucune envie ne te gagnera non plus… » Mes mains remontaient son tshirt rapidement et je déposais un baiser sur sa clavicule juste après avoir dit ça puis descendais mes lèvres vers son bouton de chair que je torturais délicatement entre mes lèvres. « Interdit de me repousser. » Voilà, l’ordre était tombé, il devait obéir. Il le savait mais je voulais être encore plus sadique, le torturé un peu plus. « Interdit de bander. On est ‘frère’ pas vrai ? » Une de mes mains caressait son deuxième bouton de chair, bien décider à le voir essayer de toutes ses forces de ne pas réagir parce qu’après tout, c’est contre nature. Deux hommes, frères, qui s’adonnent à ce genre de choses… De quoi faire crier même le moins croyant des religieux !
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Sam 2 Avr - 18:56

HERE COME THE MONEY

Trop concentré pour imaginer mon tue l'amour, il en profita pour relever mon t-shirt. Malgré mes mots, avait-il compris? Cela semblait l'amuser. J'ouvrais les yeux, le regardant tristement. Alors il allait jouer avec moi? Je n'étais que ça pour lui? Une distraction parmi tant d'autre? Je levais les bras, le laissant me retirer mon t-shirt sans dire un mot. Mon cœur se serrait tandis que mes yeux s'humidifiaient. Je le regardais faire, ne réagissant pas, obéissant à son ordre malgré l'envie de le repousser et de partir au plus vite de cet appartement. J'aurais dû me taire, faire semblant de dormir, continuer à jouer avec lui et ne pas lui rappeler à quel point ce qu'il souhaitait était impossible. Je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même. C'est moi qui avait déclenché cette situation. J'avais accepté qu'il utilise mon corps, je ne pouvais rien dire, il était dans son droit. Alors pourquoi j'avais mal? Tellement mal... J'avais l'impression qu'à tout moment, je m'arracherai le cœur avec les mains pour ensuite l'écraser, ne plus ressentir de sentiments, être l'objet qu'il désirait.

Interdiction de bander? Il n'y avait pas de risque. Même si c'était lui, même si je le regardais faire, dans ses circonstance, je ne pouvais pas éprouver de plaisir. Il avait tendance à oublier que j'étais humain après tout. Je détournais la tête avant de lâcher un long soupire, fermant mes lèvres pour serrer les dents. L'aiguille qui avait traversé la peau de la base de mon pénis m'avait fait moins mal que ces gestes. Était-il obligé d'agir ainsi avec moi, comme un salop égoïste. Je soupirai une nouvelle fois, attendant qu'il termine ce qu'il avait faire, une larme coulant sur l’oreiller. "Termine vite. J'suis fatigué." Dis-je sèchement, la voix tremblante. Ok, je n'étais qu'un objet, quoi que je dise il s'en moquait, mais je voulais que cela se termine au plus vite, que ma souffrance prenne fin.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Sam 2 Avr - 19:47

HERE COME THE MONEY

Mes yeux ne quittaient pas le visage de Jee Soo malgré ce que je lui faisais, malgré les ordres que j’avais prononcés. J’avais la sensation que quelque chose avait changé, son comportement, l’ambiance que sa présence créait ici. Quelque chose avait changé… Mais j’étais incapable de mettre le doigt dessus alors que de son côté, il tournait la tête sur le côté en soupirant plusieurs fois. Quoi ? Il aime ça ? Mes doigts s’occupaient d’ouvrir son pantalon avant que sa voix ne s’élève dans la pièce, me refroidissant d’un seul coup.

Il se laissait faire. Il n’éprouvait aucun plaisir, aucune envie, comme une simple poupée qu’on manipulait à sa guise… Je me posais sur ses cuisses, les mains posées sur son ventre mollement. Je savais que je le brisais, que je le faisais souffrir à me comporter comme ça envers lui, mais était-ce de ma faute s’il refusait de me donner le peu d’attention que je réclamais ? Si je n’agissais pas comme ça, il m’ignorait purement et simplement, comme si je n’existais pas, qu’il ne s’était jamais rien passer. C’est de sa faute si au jour d’aujourd’hui j’étais incapable de me passer de lui ! C’est lui qui m’a fait tomber amoureux, il l’a voulu, ne devait-il pas assumer ? Pourquoi se comporter de la sorte maintenant qu’il a eu ce qu’il voulait ?

Doucement, sans grande conviction, je lui donnais une petite gifle qui ne claquait même pas, et qui était si faible qu’il devait juste avoir le sentiment que j’avais posé ma main un peu fort sur lui. Mon pouce caressait sa joue si douce et réalisais que finalement je n’étais qu’un idiot. Son parfum, même si c’est celui de la fille qu’il s’est tapé, lui va parfaitement bien… Je savais qu’au fond, il était aussi doux et tendre que l’odeur qu’il dégageait en ce moment. Je posais mon front contre le creux de son cou, fermais les yeux et soupirais longuement. Je savais qu’il n’allait pas me prendre dans ses bras, qu’il ne me câlinerait pas, n’essayerait pas de me réconforter. Pourtant j’essayais, encore et encore, réclamant silencieusement son attention qu’il offrait à tous sauf moi. Etait-ce moi qui m’y prenais mal ? Jamais il ne m’offrirait ce que je veux, je devais faire en sorte de l’avoir pour moi. Je ne voyais pas le mal à vouloir ce que je désirais… « Aime-moi Jee.. De la façon que tu veux mais aime-moi.. »

L’espace d’un instant je regrettais d’avoir été libéré… Quitte à souffrir, j’aurais eu ce que je voulais au moins. Il aurait été là pour moi, pour moi seul, il m’aurait souri, embrasser, caresser, pris dans ses bras, aurait couché avec moi, tout absolument tout ce qui, maintenant, était impossible pour moi d’avoir de sa personne sans le forcer… Alors oui, je voulais qu’il m’aime. Qu’il m’aime rien qu’un peu, juste assez pour qu’il passe chez moi à l’improviste, qu’il soit heureux de passer des soirées avec moi, qu’il me prenne dans ses bras.. Rien que ça. Juste ça suffirait à me rendre heureux…
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Sam 2 Avr - 20:13

HERE COME THE MONEY

Tel la poupée qu'il désirait, je le laissais faire. Pourquoi s'arrêter alors? Le fait que je n'oppose plus de résistance lui suffisait? C'était cela qu'il voulait? Si je l'avais su plus tôt, je me serait plié à ses désirs. Je restais statique, le laissant se coucher sur moi, ne réagissant pas. C'était ainsi que les objets faisaient n'est-ce-pas? Attendre qu'on les manipule, que l'on fasse ce pour quoi ils étaient destinés. Dans la tête de Jeo Sun, je n'étais qu'un vide couille alors je devais attendre qu'il m'utilise à sa guise. Quand il m'ordonna une chose incroyable. L'aimer? Comment le pourrais-je? Pas après tout ce que j'avais subit par sa faute. Je fermais les yeux un instant, les ouvrant pour tourner la tête vers lui, une marque du passage d'une larme sur le coin de l'un d'eux. Je restais silencieux  sa demande. A ma place, qu'auriez-vous répondu? Mon cœur s'emballait mélangé entre un sentiment étrange que je ne connaissais pas et la douleur. J'avais envie d'hurler, de le pousser pour partir loin d'ici et ne jamais revenir. J'avais mal, trop mal et pourtant, je le laissais me faire souffrir, je le laissais jouer avec moi. Idiot que je suis.

"Quand vas tu tenir ta part du contrat?" Finis-je pas lui demander. Changement de sujet radicale? Non. Je répondais de façon à ce qu'il comprenne que je pouvais répondre à ses ordres mais que cela prendrait fin une fois qu'il aurait honoré sa part du marché. J'avais besoin de le lui rappeler. Lui faire comprendre que quoi qu'il pouvait m'ordonner, une fois que j'aurais ma vengeance, je disparaîtrais comme à chaque fois que nos routes s'étaient croisés. Je soupirai, l’atmosphère était tendue, j'étais vraiment fatigué, mal. "Finis ce que tu faisais si tu en as envie. Dépêche toi." Continuais-je froidement. Pourquoi je lui disais cela? Si ça se trouve il n'en avait plus envie! Pourtant une fois qu'il aurait fini son affaire, il serait fatigué et donc s'endormirait plus rapidement et ainsi je pourrai partir plus vite. Partir. Oui. C'était ce que je voulais. Au diable son lit douillet, si c'était pour avoir mal dans ma poitrine, c'était mieux pour moi que je dorme sur mon futon.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Sam 2 Avr - 23:15

HERE COME THE MONEY

Dans un moment de faiblesse, je lui demandais de m’aimer, peu importe comment, du moment qu’il le faisait. Rien que prononcé ces mots suffisait à me faire me sentir mal, le cœur serré et lourd mais je ne faisais rien paraitre, je ne voulais pas qu’il me revoit aussi faible. Il ne fallait pas… Son visage se tournait vers moi et je relevais la tête pour le voir également. Ma main se levait alors pour se poser sur sa joue et essuyer du pouce ce qui restait d’une larme au coin de son œil. Il ne disait rien, pas un mot ne sortait de ses lèvres, pas un bruit, pas un son… Jee Soo, à quoi penses-tu au juste ? Pourquoi est-ce que tu pleures ? Je me mordais la lèvre doucement, ne sachant pas quoi dire quand je ne savais même pas à quoi il pouvait bien penser. Mais encore une fois, ses mots me faisaient mal, beaucoup plus que les coups qu’il avait pu me porter, que l’électricité du taser qui me passait dans le corps quand j’étais trempé, que l’accident de voiture que j’avais eu il y a quelques années… Beaucoup plus mal que tout ce que j’avais pu endurer dans ma vie. Il n’était là que pour le contrat, rien d’autre. Histoire d’en remettre une couche, il me disait de finir ce que j’avais commencé, à croire que son consentement n’était pas voulu, que je ne voulais pas qu’il prenne du plaisir lui aussi… Je baissais les yeux sur son torse et roulais à côté, prenant soin de lui tourner le dos. Je ne voulais pas qu’il me voit aussi blessé, il pouvait bien me voir vomir, lui faire l’amour, lui tailler une pipe, tout ce qu’il veut mais ça non… pas à cause de lui en plus…

Après quelques secondes dans le lit, je quittais ce dernier pour me lever sur mes deux pieds. Mon ventre qui avait été mis à mal ? Rien à foutre. Ma tête qui commençait à me faire mal ? Rien à foutre non plus. Je sortais de la chambre sans un mot ou un regard pour Jee Soo, de toute façon, il s’en fiche pas mal pas vrai ? Je prenais soin de refermer la porte derrière moi quand même avant de descendre pour attraper la magnifique boite qui allait me permettre de me faire aller mieux. Enfin, oui, en quelque sorte… J’allais finir mal, si Jee Soo descendait je n’allais pas faire le fier mais tant pis, j’avais besoin de ça pour aller mieux, pour me changer les idées. Je sortais tout ce qu’il fallait pour me rouler un joins dans un premier temps, autant avoir un bon spliff au bec en préparant le reste non ? Puis une fois fait, je l’allumais et cherchais ce qui, dans la boite de pandore, pourrait bien me faire décoller rapidement et pour un bon bout de temps… Le tout en espérant que le dealer qui me sert de demi-frère ne descende pas voir ce que son adorable frère chéri faisait…
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Sam 2 Avr - 23:53

HERE COME THE MONEY

Je le laisser essuyer le chemin qu'avait parcouru la seule larme que j'avais versé. Elle lui appartenait après tout. Tout mon corps lui apprenait. Je restais silencieux jusqu'à ce que je lui rappel que nous étions lié par un contrat et que seul ce bout de papier m'importait. Pensant qu'il finirait son affaire rapidement, je le fixais pour voir jusqu'où il pouvait aller sans que je ne bouge ou accepte véritablement ses caresses. A ma grande surprise, il roula sur le lit, me tournant le dos. Avait-il compris? Me laisserait-il en paix pour ce soir? Je me tournais dos à lui, me couvrant de la couverture pour faire mine que j'allais dormir, n'attendant que le moment où il s'endormirait pour mettre les voiles. A croire qu'il n'était pas disposé à cela malgré son état vu qu'il sortait quelques minutes plus tard de la chambre.

Me laissait-il dormir en paix? Pouvais-je rester ici sans pour autant craindre de me faire abuser? Avec Park Jeo Sun, mieux valait rester sur ses gardes. S'il acceptait de me laisser dormir seul, il accepterait probablement de me laisser partir? N'est-ce-pas? J'attendais quelques minutes avant de bouger du lit, persuadé qu'il était allé se coucher dans la chambre du bas. Le temps qu'il s'endorme, vu son état, je ne lui donnais pas plus de deux minutes. Ces minutes étant passées, je me rhabillais, mettant mes chaussures pour enfin descendre dans le salon pour chercher mon sac et mettre les voiles. En sortant de la chambre, je fus surprit de sentir une odeur que je connaissais bien, celle du cannabis. Je m'avançais vers les marches de son duplex pour le voir en train de faire brûler un cailloux dans une cuillère tout en fumant un joint. Il était extrême quand même. Tout ça parce que j'avais refusé de coucher avec lui? Je fronçais les sourcils sentant mon cœur se serrer. Pourquoi j'étais triste? Pourquoi j'avais de la peine de le voir agir de la sorte? Je fronçais les sourcils, descendant les escaliers à tout allure, manquant à plusieurs reprise de tomber. "Tu t'fous d'ma gueule?! Tu fous quoi là!" Hurlais-je en m'approchant dangereusement de lui. J'attrapais la cuillère pour la balancer dans le salon, lui envoyant mon poing dans la figure. "Tu cherches quoi? Tu veux t'tuer?! M'faire du chantage? Vas y mais arrête tes conneries! Jettes toi d'un pont ça résoudra plus facilement tes problèmes que cette... cette merde!" J'avais mal, j'étais en colère, blessé, je ne voulais pas le voir lui aussi prendre cette drogue. S'il devenait dépendant de cette dernière il ne s'en sortirait jamais et je ne le souhaitais pas, malgré tout le mal qu'il m'avait fait. Oh que non. C'était d'ailleurs assez incohérent venant de ma part pourtant, je ne pouvais m'empêcher de me sentir concerné. Peut être à cause de notre lien de sang. Je serrai les dents avant de lui cracher mes mots au visage. "Je t'aime! OK?! T'es content! T'as s'que tu veux? Je t'aime! Comme je pourrai aimer le frère que je n'ai jamais connu!" Mensonge? Je ne sais pas, je ne pense pas. Sinon pourquoi l'aurais-je arrêté? Peut être que je le voulais comme demi-frère au final.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Dim 3 Avr - 0:25

HERE COME THE MONEY

Je me disais que j’allais être tranquille, qu’il allait dormir comme un bébé là-haut et me laisser la paix mais rien. Avant même que je me rende compte de quoi que ce soit, la cuillère volait de mes doigts et une douleur que je ne connaissais trop bien maintenant me prenais dans la mâchoire. Je le regardais avec de grands yeux, choqué de sa réaction. Pourquoi réagissait-il aussi violemment ? Je ne comprenais plus rien, mon esprit était vide, tout simplement. Une part de moi était heureuse, plus qu’heureuse de le voir aussi énervé après moi pour mon comportement. C’est qu’il tenait à moi non ? Un minimum ? Rien qu’un peu…

Je restais le regarder sans rien dire alors qu’il semblait complètement hors de lui, assez pour me dire qu’il m’aimait. Pour me faire plaisir ? Je n’en avais pas besoin… Je préférais encore qu’il me dise qu’il me déteste, que je pouvais me jeter d’un pont et même qu’il m’aiderait à passer par-dessus la rambarde… Tout sauf ces foutu mensonges par pitié… « Je te fais pitié à ce point ? Vas dormir ! Toi qui étais si bien dans mon lit ! Dégage ! Laisses-moi me foutre en l’air si j’en ai envie ! Qu’est-ce que ça peut te faire ? » Je me levais et le poussais en direction des escaliers, ne sachant même pas où était le foutu bédot que je m’étais rouler juste avant. Rien à foutre. Le canapé peut prendre feu, le tapis aussi, je m’en fichais. « Arrêtes de balancer tes mensonges à tout va ! Tu me détestes, t’aimerais me voir disparaître ! Avoue-le ! Arrêtes de dire n’importe quoi sous prétexte qu’un mec a dit qu’on était demi-frère et casses-toi ! » Je me retournais vers la table basse et attrapais mon briquet brusquement, à la recherche d’une autre dose à préparer et persuader que Jee Soo allait partir. Il attendait que ça de toute façon… Que je le laisse partir pour s’envoyer en l’air avec la première salope prête à écarter ses cuisses… Ou juste pour rentrer chez lui s’occuper de sa mère… L’un dans l’autre, il voulait seulement rentrer chez lui et ne plus jamais me revoir. Soit ! Qu’à cela ne tienne… J’allais le lui accorder sans soucis dès maintenant.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Dim 3 Avr - 0:47

HERE COME THE MONEY

J'étais hors de moi. Le voir se foutre en l'air comme cela ne me laissait pas indifférent. Bien au contraire. Pouvait-il se rendre compte du mal que cela me faisait? Peut être était-ce juste parce que je ne voulais pas être la cause de sa probablement mort suite à une overdose. Peut être était-ce parce que je m'étais un peu attaché à lui, comme un frère, peut être, peut être pas. Je serrais les dents, le laissant me pousser. Je ne pouvais pas lui répondre, je ne savais pas quoi lui dire. Même moi j'ignorais s'il s'agissait d'un mensonge ou pas. La seule chose qui était certaine, c'était que je me refusais de le voir prendre ce genre de produit.

A ses mots, je restais bête. Je lui avais répété mainte et mainte fois que je le détestais, qu'il me dégoûtait, que je le haïssais. C'était normal qu'il ne croit pas à mes mots, pourtant j'avais fait mon maximum pour être sincère, du moins c'est ce que je pensais. Je le laissais retourner vers le salon, probablement pour chercher le joint mais non, Monsieur semblait plus intéressé par une autre drogue. Je m'avançais vers lui, lui attrapant le poignet, le serrant tellement fort pour qu'il lâche ce foutu briquet. "Pour moi ça compte! Et j'te laisserai pas t'foutre en l'air parce qu'un mec à refusé d'écarter les cuisses pour tes beaux yeux. Qu'tu l'veuilles ou non, j'refuse de t'laisser faire cette merde! Tu peux dire s'que tu veux, m'faire s'que tu veux, me vendre si ça t'plait, mais ça, j'accepte pas! Fais toi une raison putain!" Hurlais-je sur lui, le lâchant pour le pousser sur le canapé. Je m'installais sur lui, à califourchon, lui attrapant les deux poignets pour qu'il ne bouge plus. Je me penchais vers lui, plantant mon regard noir dans le sien. "Fais pas ça Jeo... J'suis sincère. Arrête cette merde et vas te coucher. T'as plus besoin de repos que ça." Je soupirais, tentant de calmer mes nerfs. Comment lui faire comprendre que je ne voulais pas qu'il foute sa vie en l'air comme d'autres autour de moi l'avait fait? Mon regard noir se transformait peu à peu en tristesse, continuant de le regarder. "J'ai pas pitié de toi..." Soufflais-je avant d'avancer mon visage contre le sien pour poser mes lèvres sur les siennes. Peut être que ça, ça le calmerai. Peut être que comme ça, il pourrait voir que je préférai qu'il me considère comme un objet plutôt qu'il s'injecte ce liquide dans les veines. Pour qu'il arrête, j'étais près à tout, absolument tout.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Dim 3 Avr - 2:42

HERE COME THE MONEY

J’étais persuader que tout ce dont j’avais besoin, c’était de ce liquide, ce liquide chaud qui allait remonter dans mes veines jusqu’à enfin, me faire oublier tout ce que cette soirée m’avait fait voir et ressentir. Tout serait tellement mieux, tellement plus simple… Mais non. Jee Soo semblait prêt à me retirer toute source de bien être, à pourrir ma nuit jusqu’au bout et me faire souffrir encore un peu plus… Sa main sur mon poignet me faisait un mal de chien et je lâchais le briquet à contre cœur, ce dernier tombant sur la table basse dans un bruit aigue. Mes yeux se tournaient vers lui, énervé, frustré, surtout frustré à vrai dire. Je ne pouvais pas baiser, je ne pouvais pas me piquer, j’avais donc le droit de rien faire ? C’est ça ? Voilà que Jee Soo me balançait encore ses conneries au visage, que je n’écoutais que d’une oreille malgré le volume qu’il mettait à se faire entendre. Pourquoi crier autant alors qu’il ment ? Pour ne pas avoir ma mort sur la conscience ? Personne saura qu’il était là ou que c’est de sa faute. Je suis juste un putain de riche qui après une bonne soirée arrosée à voulu se piquer pour retrouver les effets de l’alcool qu’il avait ressorti aux chiottes plus tôt… Rien d’autre. Voilà comment ce sera présenté. Mon père fera mine d’être triste, ma mère le sera vraiment, les employés seront bien contents de ne pas avoir à travailler et Jee Soo vivra sa vie normalement.

Alors que je pensais à tout ça, je me retrouvais subitement sur le canapé, les poignets prisonniers de la poigne de Jee Soo et son corps reposant sur mes cuisses. Il était prêt à ça pour me « faire entendre raison » ? A me grimper dessus tout en sachant quel genre de personne je suis ?

« Fais pas ça Jeo... J'suis sincère. »

Sincère ? Lui ? Mensonge… Il fait que me mentir… Mes dents se serraient et mes yeux restaient plantés dans ceux du jeune homme.

« Arrête cette merde et vas te coucher. T'as plus besoin de repos que ça. »


J’ai pas besoin de repos… Je veux pas me reposer, je veux me foutre en l’air, tout oublié, qu’on m’oublie, qu’on me laisse en paix à moitié mort dans mes draps. Quitte à ne pas avoir ce que je veux, je préfère rester complètement drogué chez moi… Ses lèvres se posaient sur les miennes après m’avoir soufflé ce qui sonnait à mes oreilles comme un pur mensonge. Il ne faisait que ça… Jouer avec moi, avec mes sentiments, me blesser, me repousser jusqu’à ce que j’atteigne mes limites pour me dire ce que je voulais entendre et recommencer à me briser encore plus que la fois précédente. Un cercle vicieux qui recommençait encore et encore, tant l’un que l’autre. On ne savait que se détruire mutuellement, rien de bon ne pouvait découler de notre relation, seulement une destruction lente et douloureuse de chacun de nous.

Je tournais la tête pour rompre la baiser, les yeux humides mais refusant de pleurer. Pas encore, pas devant lui, s’il vous plait.. J’en ai marre de me montrer aussi faible devant lui. Devant Hae Il s’il veut mais pas devant Jee Soo. Pas encore une fois… « Arrête. Arrête de dire ça. Arrête de jouer avec moi… Arrête de mentir comme ça. Tu serrais rentrer chez toi si tu m’avais pas vu, tu te fou totalement de ce qui m’arrive.. Laisses-moi me foutre en l’air putain ! J’en ai besoin ! Tu comprends pas quoi là-dedans ?! » Voilà que j’élevais la voix contre lui, que les larmes que je retenais coulaient sur mes joues plus pales que d’ordinaire après avoir ressortie ainsi tout le contenu de mon estomac. Je faisais pitié, je le savais, lui crier après ainsi pour ce qui m’attendait s’il m’écoutait, c’était pitoyable. Mais là, maintenant, tout ce dont j’avais besoin c’était d’une bonne dose d’hero… Ou d’une bonne grosse dose d’amour et de tendresse que je savais sincère… Quoi que d’ici quelques minutes je risquais d’accepter des câlins de n’importe qui et de n’importe où tant j’étais en manque. Même les mensonges de Jee Soo pourraient me calmer. Ses baisers, ses caresses, ses câlins, tout allait pouvoir me calmer et me réconforter, me faire me sentir aimé rien qu’un peu, rien qu’une nuit. C’était tout ce que je voulais, un peu d’attention et de protection de sa part, même si je tapais une crise comme maintenant, je savais que j’aimerais ce sentiment dans les prochains jours.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Dim 3 Avr - 3:06

HERE COME THE MONEY

Il rompait mon baiser, baiser que j'avais eu du mal à lui donner de moi-même. Il ne se rendait pas compte de la proportion que cela prenait pour moi. Je pensais l'aimer comme un frère parce que je le devais mais en parallèle, je détestais sa façon d'agir avec moi. Toujours vouloir me faire du mal, ne penser qu'à lui, jamais ce soucier de ce que moi je ressentais, de ce que je pensais. Bon, j'avoue. Dans mon cas, c'était la même chose, mais je me trouvais plus humain. Je ressentais des sentiments, je savais qu'il en ressentait également pour preuve, je les avais utilisé par le passé. Mais maintenant, c'était différent. Je savais qu'il était accroché à moi et que s'il était prêt à se piquer c'était parce que je refusais ce qu'il voulait. Mais comment pourrais-je lui donner s'il ne me disait pas ce qu'il attendait de moi? Comment pourrais-je lui expliquer ce que je ressentais et la raison pour laquelle il y avait des choses que je ne pouvais pas lui donner? Je serrai les dents, l'écoutant. Il se répétait, il me suppliait, il disait vrai. Je soupirai, baissant la tête. Il n'était décidément pas disposé à m'écouter et prendre mes mots au sérieux. Il ne choisissait d'entendre que ce qu'il ne voulait, comme un jeune enfant. Je lui lâchais un poignet pour le gifler.

J'avais craqué. Encore. En même temps, comment auriez-vous réagit à ma place? Je serrai les dents, lui attrapant une nouvelle fois son poignet pour le bloquer, je ne voulais pas qu'il bouge, pas avant qu'il ne se calme. "Et toi, tu comprends pas que j'tiens assez à toi pour pas vouloir qu'tu t'foutes en l'air?!" Hurlais-je plus fort que lui, les larmes aux yeux. Jeo Sun avait le don de me faire pleurer. De tristesse mais aussi de colère. Là, il s'agissait un mélange des deux. Je le regardais toujours aussi tristement. Soupirant, lâchant ses poignets, mes larmes ne pouvant s'arrêter de couler. Des mes poings, je frappais faiblement son torse. Je ressemblais à une gamine ainsi. Faible. C'était sa faute, encore. "Pourquoi t'essayes pas d'me comprendre!? Pourquoi tu veux à chaque fois me forcer? Pourquoi tu m'demandes pas? Pourquoi tu m'crois pas...?" Chouinais-je. Je baissais la tête pour cacher mes larmes qui ne s'arrêtait pas de couler, continuant de le frapper. "J'joue pas avec toi... C'toi qui joues, C'toi qui m'blesse et c'est moi qui m'sens mal..." Continuais-je plus bas, relevant soudainement la tête, mon visage déformé par mes pleures. "Oui j'allais partir, j'attendais qu'ça! Pourquoi j's'rai resté? J'suis qu'un vide couille pour toi! Une pute de plus! Mais j'veux pas qu'tu fasses de la merde, j'veux pas qu'tu t'piques, j'veux qu't'ailles bien, que tu souris, j'te veux plus d'mal! S'pas à toi qu'j'en veux, c'est à notre père!"
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Dim 3 Avr - 3:46

HERE COME THE MONEY

Dans la pièce un bruit résonnait, inattendu. Quelque chose d’aigu et qui me calmait en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Jee Soo venait de lever à nouveau la main sur moi. Pas avec ses poings, avec une gifle. Je m’en étais pris des gifles, oh mon dieu oui, mais celle qu’il venait de me donner me faisait plus mal que les autres. Beaucoup plus mal. Mes yeux, brillants, se levaient vers lui et me voilà à l’écouter sagement sans bouger, sans un mot. Etrangement, ce qu’il disait, je me mettais à le croire vrai. Comme si son coup était le signal de son honnêteté… Ou tout simplement de mon ouverture d’esprit subite. Il avait fallu qu’il me frappe pour me faire entendre raison, ce qui était bien triste mais assez naturel quand on me connaissait.

Tous ces mots, ce qu’il me révélait, j’avais la sensation que c’était la vérité, que je devais y croire. Je voulais le remercier, m’excuser et lui dire que je l’aimais. Le remercier de me vouloir en vie, non au fond d’un cercueil. M’excuser de ne pas pouvoir le comprendre et le croire. Et lui dire que je l’aimais quand il m’expliquait les choses et montrait de l’intérêt pour moi. Non, Jee Soo n’est pas qu’une simple pute pour moi, ce n’est pas qu’un vide-couille comme j’ai pu le lui dire le jour du contrat… Jee Soo était tellement différent de ça. Tellement… S’il savait…

« S'pas à toi qu'j'en veux, c'est à notre père! »


Notre père…Je fronçais les sourcils et sans crier garde, ma voix s’élevait violemment, hurlant contre lui cette phrase qui n’avait pas pris la peine d’être analysée par mon cerveau avant sa formulation. « C’est pas notre père ! » puis je la répétais plus doucement, faiblement. « C’est pas notre père… Je veux pas t’entendre le dire… Je veux pas. Je refuse. Pitié, oublie ça quand on est ensemble… Je veux pas être ton frère ! Comprends ça ! Je veux pas ! » A nouveau, des larmes roulaient sur mes joues et je cachais mon visage contre son cou, le serrant fortement contre moi. « Je veux pas Jee… Je veux pas être ton frère, ton bourreau ou quoi que ce soit… J’ai juste envie d’être… quelqu’un que tu puisse aimer.. C’est tout ce que je veux… » Je déposais un baiser sur sa mâchoire mais restais caler contre son épaule juste après, n’assumant pas d’être à nouveau faible devant lui.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Dim 3 Avr - 19:56

HERE COME THE MONEY

J'avais essayé d'être le plus honnête possible avec lui. J'espérais que cette fois-ci, il le comprendrait et arrêterai de me traiter de menteur quand je sursauter à son cri. Pas notre père? J'arquais un sourcil en l'écoutant. Il vint me prendre dans ses bras et cette-ci, je ne le rejetais pas, entourant son corps de mes bras, le serrant contre moi. Une de mes mains remontait le long de sa colonne vertébrale pour se loger dans ses cheveux. Je restais silencieux, ne faisant que l'écouter. A ce moment, je compris beaucoup de choses. Ses actes à mon encontre, pourquoi il agissait ainsi, la révélation dans le grenier lors de la soirée des BBHMI et sa pseudo déclaration lorsque je faisais semblant de dormir dans ce même canapé. Je serrais les dents, me retenant de parler, ne voulant rien exprimer comme sentiment à ce moment malgré mon cœur qui s’emballait.

Il se voilait la face, ne voulait pas accepter que son père était également mon géniteur. Encore une fois, il ne pensait qu'à lui pourtant je comprenais son égoïsme. Il m'aimait. Pas comme on aime un frère mais plus d'une passion destructrice. Il ne voyait que ses intérêts. Il avait été élevé comme ça après tout, c'était normal pour lui de ne penser que dans un sens et pire, je ne lui en voulais pas. Je le comprenais. Je fermais les yeux, me penchant vers lui pour poser mon nez sur son épaule, le faisant reculer dans le canapé pour que je sois mieux installé. "Comprend moi s'il te plait..." Murmurais-je. Je voulais qu'il accepte notre lien de sang, même si cela le faisait souffrir, je ne pouvais pas lui offrir plus qu'un amour fraternel, je n'avais pas le droit. A cette idée, mon cœur se fit lourd. Pourquoi j'avais mal ainsi? Je me mordais la lèvre inférieur avant de continuer. "Jeo... mets toi à ma place..." Murmurais-je surtout pour lui demander de se calmer mais d'écouter ce qui allait suivre. "Je n'ai pas été désiré, ni par ton père, qui ne connait même pas mon existence, ni par ma mère qui à ma naissance a vu sa vie ruinée. Mes grand-parents ont coupé tout lien avec elle, elle a été traumatisé par ce que ton père lui a fait et ne s'en est jamais relevé. Même toi étant petit tu m'as rejeté à cause de ma mère, souviens toi... J'ai passé ma vie à haïr une ombre et maintenant que je sais qui c'est, il se trouve que j'ai une relation étrange avec son fils... A ma place, tu réagirais comment?"
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Dim 3 Avr - 20:31

HERE COME THE MONEY

Je me laissais pousser contre le canapé, sachant qu’il n’allait pas me lâcher maintenant que ses bras étaient autour de moi. Mes yeux se fermaient et je profitais de son étreinte, sentant mon esprit s’apaiser à la simple sensation de son corps contre le mien. Jee Soo avait un tel pouvoir sur moi sans qu’il le sache, en un fragment de seconde il pouvait me calmer pour juste après m’énerver. J’étais victime d’un ascenseur émotionnel inimaginable le concernant…  Mais maintenant que je m’étais calmé, je pouvais l’écouter et tenter de le comprendre. Tenter oui. Nos vies ont été tellement différentes que je n’étais pas sûr de pouvoir y arriver mais j’allais essayer pour ne plus le voir comme tout à l’heure mais pour le voir sourire et être heureux. Il méritait d’être heureux même si, égoïstement, je voulais être celui qui lui donnerait ce bonheur.

Une fois qu’il eut fini de parler, je sortais de ma cachette, autrement dit son cou, et levais les yeux vers son visage. Comment je réagirais si, à sa place, j’avais vécu tout ça ? J’essayais de l’imaginer, durement, vraiment… Si à la place de l’immense maison qu’occupaient mes parents, je vivais dans un petit appartement, avec une mère qui ne voulait pas de moi et un père inconnu. Une de mes mains remontait son dos, l’autre restant sur ses reins, le temps que je réfléchisse. « Je vois pas pourquoi tu le considérerais comme ton père s’il te considère pas comme son fils… » Murmurais-je doucement en réponse, quelques minutes de réflexion après. Je déposais un baiser sur sa mâchoire à nouveau et portais une main sur sa joue pour la caresser. « Je comprends que tu veuilles prouver qu’il a fait du mal à ta mère, et je t’aiderais comme je te l’ai promis dès que mon père sera disponible, mais… pourquoi t’y porte tant d’importance ? Je veux dire… Si tu veux pas être mon frère, le sois pas. » Ça semblait tellement facile de dire ce genre de chose, mais pour moi, c’était une évidence. Pourquoi se forcer à être quelque chose que l’on ne veut pas être ? Je préférais encore quitter la ville que de considérer Jee Soo comme mon frère, je ne le voyais pas comme tel. Est-ce qu’il me voyait comme un frère ? Etait-ce pour ça qu’il insistait tant pour me faire reconnaitre notre lien de sang ? « Jee… » Murmurais-je doucement, ma gorge commençant à se serrer. Je ne voulais pas entendre sa réponse, j’avais peur de l’entendre, mais j’avais cette curiosité destructrice et masochiste qui me poussait quand même à lui demander. « Qu’est-ce que je suis pour toi au juste ? » Mes yeux devaient trahir la détresse qui m’habitait à ce moment précis mais aussi le peu d’espoir que j’avais. J’avais encore espoir, que malgré tout ce qu’il venait de me dire, il me considère comme autre chose que son frère. Que je puisse avoir une chance d’être quelqu’un à qui il pourrait se donner en sachant que seul du bonheur découlerait de cet abandon…
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Lun 4 Avr - 1:33

HERE COME THE MONEY

Décidemment, il n'était pas près me me comprendre. Je soupirais, relevant la tête pour le regarder. Je passais mes mains sur ses joues pour les essuyer, lui tenant la tête. "C'est mon géniteur que je le veuille ou non." Soufflais-je tristement. Dans sa bouche, la situation semblait simple, trop simple. Moi, je ne percevais pas les choses ainsi. C'était quelques chose de plus complexe. Je savais qui il était et ainsi, je ne pouvais pas faire autrement que de l'accepter. Le père de Jeo Sun était mon géniteur ce qui faisait de Jeo Sun mon demi-frère. Il n'y avait pas à chipoter là-dessus. Même si je ne voulais pas qu'il le soit, il l'était, c'était plus fort que nous. L'accepter? Je m'étais à moitié fait cette idée. Oui, à moitié. Je l'acceptais comme tel, j'essayais d'éprouver des sentiments pour lui, des sentiments qui se rapprochait d'un amour fraternel car je n'avais pas le choix. Je ne pouvais pas l'aimer autrement. Je le regardais tristement. J'avais compris qu'il voulait autre chose. Qu'il espérait que je lui réponde autre chose mais je ne pouvais pas. Je n'avais pas le droit et en plus de ça, ce serait lui mentir. Je n'avais jamais été amoureux. Alors oui, je l'avoue, je ne savais pas ce que c'était que d'aimer quelqu'un, mais en vu de la souffrance de Jeo Sun, j'espérais ne jamais tomber amoureux.

Vint alors la question fatidique. Qu'est-ce qu'il était pour moi. A ces mots, mon visage se crispait. Je levais les yeux au ciel, réfléchissant un instant à ma réponse. J'avais beau chercher, je ne savais pas. Je ne trouvais pas de réponse qui pouvait lui convenir. Je soupirais. "Jeo... Me demande pas ça... Tu sais très bien que je ne peux pas te répondre ce que tu veux entendre..." Comment lui faire comprendre que je ne partageais pas ses sentiments?
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Lun 4 Avr - 11:33

HERE COME THE MONEY

Mes yeux se fermaient à ses caresses, même s’il faisait ce geste uniquement pour sécher mes joues, je me sentais bien à le savoir s’occuper de moi. Mais ses mots venaient briser la paix que ses gestes créaient en moi, me faisaient souffrir et me donnaient de plus en plus envie de me foutre en l’air avec cette putain de seringue posée sur la table basse. Mais je tentais une dernière fois, une dernière approche, une toute dernière question pour savoir ce que j’étais pour lui. Je l’observais attentivement, attendant patiemment une réponse que j’espérais au fond de moi être celle que je voulais. Pourtant quand sa voix s’élevait, il commençait par ce qui annonçait tout l’inverse. Ne pas lui demander ça… Oui, je le savais. Je savais que ce qu’il ressentait pour moi était totalement différent de ce que je ressentais pour lui. Oui je le savais. Pourtant, comme l’idiot que j’étais, je refusais de le croire. Je voulais penser qu’il y avait encore un moyen de l’entendre me dire cette phrase sans savoir lequel. Mais je voulais croire qu’il y en avait un.

Ma main remontait le long de son dos lentement, comme si j’hésitais dans mes gestes, alors que je posais ma joue contre son torse. Même s’il disait ne pas m’aimer, me détester, il avait empêché une autre nuit à l’hôpital. Je le savais, il venait de me sauver, encore une fois.  Et ses mots me prouvaient que même si on se détruisait l’un l’autre, il ne voulait pas me voir aller mal. De là à dire qu’il voulait mon bonheur j’en doutais, mais au moins que je sois bien. Alors il tient un peu à moi pas vrai ? Je me réconfortais ainsi. Me contentant, pour une fois dans ma vie, du peu qu’on pouvait me donner. « Désolé… Toi aussi je te fais souffrir… » murmurais-je doucement avant de me replonger contre le canapé, levant mes yeux, brouiller par les larmes, dans les siens. Un sourire forcé se dessinait sur mes lèvres pour faire je ne sais quoi. Le réconforter ? Lui montrer que je vais bien ? Qu’il n’a pas besoin de s’occuper de moi ? « Continue de ne pas m’aimer. Je veux pas te faire plus de mal.. » Foutaise. S’il m’aimait, jamais je ne lui ferais de mal. Je prendrais soin de lui comme je n’avais pris soin de personne, je lui offrirais tout ce qu’il veut, lui donnerais tout… Il aurait une vie en or. Mais je ne pouvais pas le forcer à m’aimer. Pas après tout ce que je lui avais fait. Pourquoi je lui avais fait ça d’ailleurs ? Le tatouage, le contrat, les insultes, les coups… Pourquoi ? Je soupirais, tremblant légèrement après toutes ces émotions. « Excuses-moi… Je suis pas le frère que tu voulais… » Le frère… Je baissais la tête, les sourcils froncés alors que mes poings se fermaient. Je voulais tout envoyer en l’air, j’avais un besoin de me défouler subitement sans le pouvoir parce qu’il était là. Je passais assez pour un fou à ses yeux alors je devais me contrôler. Mais les perles salées qui roulaient sur mes joues à nouveau étaient incontrôlables. Bordel… Ne pas pouvoir être aimé de la personne qu’on veut, est-ce que c’était le prix à payer pour avoir une vie aussi dépravée que la mienne ?
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Lun 4 Avr - 14:39

HERE COME THE MONEY

Mon dos se cambrait sous ses doigts. Sa peau sur la mienne, ses doigts qui se baladaient sur moi, ses larmes, ses gestes déplacés, tout me faisait réagir. A son contact, je me sentais vivant comme jamais je ne l'avais ressentie. Les courses poursuites avec la police dans la rue? Les bagarres, règlement de compte? La première fois que j'avais vendu de la drogue? La première fois que j'en avais prit? Rien n'était aussi fort. Rien de tout cela pouvait faire battre mon cœur aussi fort que ses caresses. Je le regardais tristement. Il valait mieux garder le silence, ne rien dire, ne pas le faire espérer l'impossible.

Doucement, je venais dissimuler une de mes mains dans ses cheveux, lui caressant le crâne. Nous restâmes un moment l'un contre l'autre avant qu'il ne murmure de faible excuse. Je le lâchais, les sourcils froncés. Moi aussi il me fait souffrir? Alors il y en avait d'autres? Probablement toutes les personnes qu'il avait pu aimer? Mais dans le grenier il avait avoué qu'il avait été traumatisé à l'idée de se rendre compte qu'il aimait quelqu'un? Ce n'était donc pas de moi qu'il parlait? C'était à une période postérieur? Pourquoi cela s'était-il terminé? Il ne l'aimait plus? Je soupirai. A force de me prendre la tête là-dessus, j'en avais la migraine.

Je me contentais de le regarder, n'ouvrant toujours pas la bouche. A quoi bon si c'était pour l'entendre dire des bêtises plus grosses que lui. Et ce sourire? Décidément, Jeo Sun avait le don de faire dans le mélodramatique. Je soupirai une nouvelle fois alors qu'il s'excusait de ne pas être le frère que je voulais. Ah ben pour le coup, ça c'était vrai. Je ne voulais pas de lui pour frère. Si cet homme avait eu des enfants, j'aurais préféré qu'il en ait d'autres, toute la population de la ville s'il le voulait mais pas lui. Une larme se mit à rouler le long d'une de mes joues en l'entendant proférer ces mots. Qu'est-ce qu'il voulait que je lui dise? Que je lui fasse? On n'y pouvait rien, il n'y avait rien à ajouter. Je me levais, lui attrapant une main pour le tirer vers moi. Je le rattrapais, posant ma main sur sa taille, levant les yeux vers lui. Il était plus grand que moi, le chanceux! "Allons-nous coucher Jeo..." Soupirais-je, ne le lâchant pas du regard.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Lun 4 Avr - 15:14

HERE COME THE MONEY

Jee Soo n’avait pas dit un mot, rien absolument rien. De toute façon que pouvait-il dire ? Il n’y avait rien à ajouter. Il avait dû le comprendre de lui-même, voilà pourquoi il n’avait rien dit ou rien fait. Je le sentais se lever de mes cuisses et je pensais qu’il allait partir, tout simplement. Il voulait rentrer, alors qu’il le fasse. Je ne toucherais pas ce qui se trouve sur la table, je n’en avais pas envie. Je voulais lui montrer que je n’étais pas le connard qu’il pensait, que j’étais capable de me faire protecteur moi aussi, que non, je n’allais pas prendre le risque de perdre le peu d’amour qu’il a pour moi pour tenter d’obtenir l’impossible. Je sentais sa main dans la mienne et me relevais  avec étonnement. Cette même main se logeait ensuite sur ma taille et un frisson traversait mon dos… Pourquoi il me touche de la sorte s’il me considère comme son frère ? Certes, en Corée on est tactile mais merde ! Je l’aime ! Qu’il ne me torture pas comme ça avec ce genre de geste ! Ni avec ces yeux et ses lèvres… J’essuyais sa joue du pouce, là où une larme avant dû se frayer un chemin plus tôt et caressais sa lèvre de celui-ci. Mes yeux le dévorait du regard, je voulais tellement l’embrasser, même lui demander un dernier baiser qui finalement ne pouvait pas être le dernier. Je savais que j’allais toujours lui en redemander un et encore un, prétextant que ça serait le dernier alors je ne dois pas craquer.

Je soupirais et hochais la tête enfin pour lui répondre. Mes lèvres, à défaut de capturer les siennes, se posaient sur son front pour y déposer un baiser. « Tu veux que je dorme en bas ? Au cas où t’es peur que je te saute dessus dans la nuit… » Parce que oui, je savais que j’avais les mains baladeuses… D’ailleurs elles se posaient sur sa taille sans que je ne m’en rende compte mais je me reculais pour ranger le bazar sur la table basse. Au cas où Soo Ji décide de débarquer à l’improviste, il est doué pour ça alors on va éviter. D’ailleurs… Je voyais dans un coin mon tabac et arrondissait les yeux. Merde mon joins ! Je me mettais rapidement à genoux par terre et le cherchais des yeux. Heureusement pour moi, il avait roulé sous le canapé et s’était éteint sans faire de dégâts. Je le prenais et le posais sur la table basse dans un soupire avant de me relever pour finir de ranger, n’ayant pas décroché un mot. Je n’étais pas doué pour les discours autre que ceux que j’avais avec mes amis ou pour draguer alors… parler avec mon….frère… C’était aussi étranger qu’un McDo sur mars.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Lun 4 Avr - 22:45

HERE COME THE MONEY

Mes gestes ne semblaient pas le perturber. Au contraire, peut être que c'était ce qu'il attendait de moi. Les yeux levés, vers lui, j'essayais de le comprendre, d'analyser ses expressions pour deviner ce qu'il pensait. Je fus perturbé par sa main qui venait essuyer mon visage. Son pouce circulait librement sur ma peau, me faisant frissonner. Ses caresses, surtout sur mes lèvres sur lesquelles il louchait me donnait envie de lui embrasser. Je les entre-ouvrais peine, j'avais envie de prendre son pouce entre celle-ci, le lui sucer. A cette idée, mon cœur s'emballait. Mes yeux restaient clos, il fallait que je me concentre sur autre chose. Repenser à mon tue-l'amour? Bonne idée! Pour le moment, c'était la seule chose qui fonctionnait, qui m'aidait à le repousser.

Voilà qu'il m'embrassait le front, j'ouvrais les yeux, les levant vers lui, glissant mes bras autour de sa taille pour faire comme lui, l'avoir contre moi, le sentir respirer, sentir son cœur battre. Je posais la tête sur son épaule pour me reposer sur lui, comme si cette étreinte apaisait mon cœur malgré l'envie que j'avais eu plus tôt pourtant il me lâcha rapidement. Je sursautais à ce moment. Pour une fois que c'était lui qui rompait une de nos étreintes, j'en étais presque déçu. Je ne lui avais toujours pas répondu, le regardant se baisser, se pencher à la recherche de quelque chose.

Je fronçais les sourcils, croisant les bras me contentant de l'observer quand je le vis poser le joint qu'il avait roulé et allumé plus tôt entre ses doigts. Alors c'était dont ça. J'arquais un sourcil en le voyant le poser sur la table. Il ne comptait pas le fumer? Il semblait plus absorbé par l'idée de ranger son bazar. Pourquoi tout à coup? Je m'avançais vers la table basse, après tout, il me devait un joint, je l'avais déjà dépanner alors il n'allait pas râler si je fumais un peu sur celui-ci. Je le pris entre mes lèvres et l'alluma. "Dormons ensemble." Annonçais-je au même moment. Non, ce n'était pas une invitation, je pensais juste que si Jeo Sun se faisait rapidement à l'idée que nous étions frère et qu'il ne se passerait rien ce soir, nous pourrions construire une relation sur de nouvelles bases. Des bases plus saines. "Si t'essayes de m'toucher de façon déplacé, j'te virai du lit. J'ai la flemme de remonter alors j'attends dans la chambre du bas avec le joint." Joignant mes gestes à la parole, je pris mon sac pour ouvrir la porte de la chambre que je ne connaissais pas encore, le joint en bouche. Je posais au pied du lit, retirant mes chaussures, mes chaussettes puis mon t-shirt et ma chemise, posant ma casquette sur la commode. Si j'avais peur de ce qui risquait d'arriver? Oui, j'avais peur de mes envies, de celles de Jeo Sun mais il fallait que je sois fort et les stop à tout moment, que je lui dise "non" et que je me gère à ce niveau-là. Je défaisais la boucle de ma ceinture, tournant la tête vers la porte qui grinçait.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Lun 4 Avr - 23:33

HERE COME THE MONEY

Une main rapide attrapait le joins que je venais tout juste de poser et me faisait tourner les yeux vers Jee Soo. Il acceptait qu’on dorme ensemble… Un sourire se dessinait sur mes lèvres mais évidemment, des précisions arrivaient rapidement après. « On est frères je te ferais rien… » disais-je tout doucement. Je tentais de me persuader moi-même que non, il ne se passerait rien. Pourtant je me connaissais… Mes mains se baladaient la nuit, sans forcément que je n’arrive à les contrôler… Alors oui, je risquais de faire des gestes inadaptés avec Jee Soo, mais je vais m’attacher au lit, tout simplement.. Ou je lui dirais de m’attacher c’est une bonne idée ça.

Je finissais d’effacer toute trace de drogue dans l’appartement pendant que Jee Soo allait dans la chambre. S’il prenait place dans le lit avant, il y avait moins de risque que je dérape… Je le savais alors je prenais mon temps mais quand vient l’heure… vient l’heure. Timidement et même plutôt, anxieusement, j’ouvrais la porte de la chambre. Je me retenais de respirer un moment, comme un vampire qui sentait une odeur appétissante et faisait tout pour ne pas mordre le cou de cette victime. Je faisais un rapide topo de la situation et fermais la porte de la chambre derrière moi, me dirigeant vers un côté du lit pour retirer moi aussi mes vêtements. Je prenais soin de lui tourner le dos pour ne pas le voir se déshabiller. Qu’il me voit, je m’en fichais mais moi, le voir… Je ne tiendrais pas.

Mon pull retiré, je faisais de même avec mon pantalon et tous les autres accessoires que je pouvais avoir comme des bagues et mes bracelets ou mon collier, ce dernier ne me quittant quasiment jamais d’ailleurs. Prenant place sur le lit, je fouillais dans le tiroir et jetais une paire de menotte du côté de Jee Soo. « J’ai les mains baladeuses la nuit alors plutôt que de me jeter du lit, attaches moi.. » Oui je lui faisais assez confiance pour me menotter dans mon sommeil. Il ne va pas me violer ou quoi que ce soit de toute façon… Evitant toujours de le regarder, je me glissais sous les draps et me tournais dos à lui. Toute précaution est bonne à prendre… même si vu la vitesse à laquelle mon cœur battait je risquais d’avoir du mal à dormir… Bordel… Bon… Penser à autre chose. Autre chose ? Y a quoi comme autre chose ? Je fouillais mon pantalon pour en sortir mon portable et commençais à trifouiller absolument partout.. Tout est bon pour oublier le corps parfait derrière moi. Tout. Absolument tout.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Mar 5 Avr - 0:03

HERE COME THE MONEY

Jeo Sun venait d'entrer dans la chambre, prenant soin de fermer la porte. Comme si quelqu'un d'autre vivait ici. Je roulais des yeux, trouvant la situation amusante. Je voyais toute la bonne volonté qu'il mettait pour ne pas me regarder, ne pas céder à la tentation. Pourtant c'était lui qui voulait que je dorme avec lui! C'était lui qui avait insisté! J'étais resté uniquement parce que j'étais disposé à lui faire plaisir. Ce bêta ne profitait même pas de ce que je lui offrais, c'est à dire une vue de moi en train de volontairement retirer mon jean. Je tournais discrètement la tête vers lui, il n'en profitait vraiment pas. Mes yeux par contre détaillaient sa peau, ses tatouages, celui qui descendait le long de sa colonne vertébrale. Je déglutissais lorsque mon regard se posait sur ses fesses, j'avais envie de les lui toucher. Je le vis bouger, me tournant directement comme s'il allait me surprendre de le regarder. J'en profitais pour terminer de retirer mon jeans et tirer une nouvelle fois sur le joint. Sa voix s'éleva à nouveau. Je regardais ce qu'il me présentait. Une paire de menotte, encore une. Combien en avait-il au juste? J'arquais un sourcil, m'asseyant dans le lit pour prendre l'objet qu'il avait posé de mon côté. J'arquais un sourcil, les regardant comme s'il s'agissait d'un OVNI. Il y mettait vraiment de la bonne volonté, c'était indéniable et cela le rendait mignon, trop mignon peut être pour pouvoir véritablement le considérer comme mon frère. Je le laissais s'installer, me glissant sous les draps à mon tour, le joint toujours en bouche. Il se tournait même dos à moi. Je jetais les menottes de mon côté, lui attrapant le bras pour le tirer contre moi. Il était à présent contre ma peau, une de mes mains le retenant en appuyant sur son épaule, l'autre lui tendant ce que je lui avais prit plus tôt. "Fume au lieu de faire et dire n'importe quoi! Si tu dors, j't'en voudrais pas! J'ai pas de raison de t'en vouloir si c'est pas conscient, si?" Bon, j'avoue, j'avais envie de l'avoir contre moi à ce moment. Sentir ses doigts se balader sur ma peau, me caresser. Je me mordais la lèvre inférieur, repensant mon tue-l'amour pour ne pas bander. Je jouais clairement avec le feu. Je savais où était mes limites, alors pourquoi je pas profiter de ce dont j'avais envie? Ne serait-ce qu'un peu, un tout petit peu. Personne ne le saura, je n'irai jamais jusqu'au bout alors on allait rien me reprocher n'est-ce-pas?
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Mar 5 Avr - 2:13

HERE COME THE MONEY

Je faisais mon possible pour ne pas penser à lui, ne pas penser à sa peau dorée, tatouée, douce et…non.. Je lisais quelques messages qui m’avaient été envoyé dans la nuit et un cri, pas des plus virils je l’avoue, s’échappait en sentant Jee Soo me tirer contre lui. Mes yeux devaient ressembler à des soucoupes à cet instant mais comment ça ne pourrait pas être le cas quand il agissait comme ça ? Mon portable tombait sur son torse, l’écran à même sa peau et ma main se posait sur sa clavicule. Je voulais m’échapper de son étreinte, je savais que j’allais avoir encore plus envie de lui, que je risquais de craquer. Mais je ne pouvais pas me défiler, seulement me contrôler du mieux que je pouvais alors je prenais le joins entre mes doigts pour ensuite y tirer une latte, toute timide. Oui, je suis tendu comme un string. Pire qu’un string même ! Bon, le joins me détendra… normalement… Je l’espérais… « Tu m’en voudrais pas ? Tu te dirais même pas que je fais mine de dormir pour pouvoir te toucher ? » Murmurais-je doucement à son attention. Pour ma part, c’est la première pensée que j’aurais eu mais visiblement, il était trop innocent pour penser à ça. Mais ça me faisait plaisir de voir qu’il me pensait trop pur et innocent pour tenter un coup comme ça. D’ailleurs un léger sourire étirait mes lèvres et je profitais d’être aussi proche de lui pour poser ma joue sur son pectoral, les yeux fermés.

Je devais rester calme et pour ça, rien de mieux que de ne rien voir… Comme ça je pouvais imaginer n’importe qui à sa place. « Jee… » Je soupirais et déglutissais, ne voulant pas finir la phrase. Ma main remontait le long de son cou pour atteindre sa nuque. J’étais incapable d’oublier sa présence, de me dire que ce corps n’était pas le sien mais celui d’une conquête lambda que j’avais ramené après une soirée bien arrosée. J’en étais incapable… Peut-être qu’une autre latte allait m’aider ? Je prenais le joins entre mes lèvres et tirais une nouvelle fois dessus avant de recracher la fumée doucement le long de son torse. Ma main, toujours baladeuse, descendait sur son bras, effleurant son biceps, son avant-bras pour atteindre sa main que j’hésitais à prendre dans la mienne. Est-ce que c’était correct ? Comme si mes caresses l’étaient depuis tout à l’heure… Pourtant je me retrouvais comme un con, caressant ses phalanges en cherchant un moyen d’arrêter mes caresses. Je le devais, je le savais mais je n’y arrivais pas putain ! Jee engueules-moi...

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money Mar 5 Avr - 2:30

HERE COME THE MONEY

Dans des moments comme celui-ci, comment ne pas le trouver adorable? Touchant? Il ressemblait à un chaton inoffensif. Un enfant que l'on venait d'engueuler pour une bêtise. Était-il le plus jeune d'entre nous ou était-ce mon expérience de la rue qui me faisait me sentir plus mature? A ses mots, je ricanais. "Et maintenant que tu viens de me dire ton plan machiavélique, tu comptes vraiment le mettre à exécution?" Lui demandais-je en resserrant mes doigts sur son épaule. Il y avait quelque chose de mignon qui se dégageait de lui à cet instant. Le Jeo Sun capricieux, orgueilleux, perfide et autoritaire qu'il m'avait montré plus tôt avait disparu. Ainsi, il me plaisait plus. Je n'avais pas peur d'avouer l'apprécier à ce moment. Mais lorsque je pensais à ce qu'il pouvait éprouver, je déglutis. Était-ce bien de lui offrir ce genre d'attention? J'entre-ouvris la bouche, prêt à lui demander lorsque je fus coupé par sa voix qui s'élevait dans la pièce. Je baissais la tête vers lui. "Hm?" Signifiais-je pour lui montrer que j'étais disposé à l'écouter. Je le laissais me caresser, frissonnant son ses doigts, les poils de mes bras s’hérissant à son contact. A cet instant, j'avais baissé ma garde. Il pouvait voir l'effet que ses caresses me faisait mais qu'importe, après mon speech, il penserait probablement que ce était du au fait que j'aimais qu'on me caresse. Je l'espérais du moins.

Ma main répondait à ses doigts, s'ouvrant, se tournant pour le laisser parcourir la totalité de ma main libre jusqu'à ce que je fasse de même, posant ma tête sur la sienne, regardant nos mains danser l'une avec l'autre. Ainsi, j'étais en paix, nous étions bien installé ainsi, trop bien. "Tu voulais me dire quoi?" Lui demandais-je d'une voix qui se voulait douce et rassurante comme s'il pouvait me demander n'importe quoi, à ce moment, je pourrai lui répondre ou l'écouter.

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: +16 JS² - Here come the money

Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: NASTY PIGS ! :: archives :: RP :: rp - avril-