Partagez|
JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 4:49

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

A sa réflexion sur Lân je grimaçais. "Non!" Répondis-je sans vraiment réfléchir, l'idée de faire quoi que ce soit avec Lân me dégoûtant encore plus que de coucher avec Jeo Sun. Je grimaçais automatiquement. Il était jaloux ou quoi pour me poser cette question?

Je le regardais l'air grave avant qu'il me demande de rester chez lui ce soir. Je lui servais une autre grimace de dégoût, moins prononcée que la précédente. "Je bosse ce soir." Me contentais-je de répondre. Une bonne excuse? A moitié. Je n'avais aucune envie de "dormir" avec lui sachant ce qu'il avait en tête. Pour moi, c'était clair. Les histoires de consanguinité me dégoûtait plus que l'homosexualité d'autrui, ou même la mienne, si homo j'étais. Il était donc hors de question que je reproduise ce qu'il s'était passé entre Jeo Sun et moi par le passé. Avant, nous ne savions pas, c'était différent, mais maintenant... Cela devenait de plus en plus clair dans ma tête.

Installé sur le canapé, je sortais une cigarette de mon paquet pour la fumer, attendant qu'il finisse d'écrire. Deux cigarettes plus tard, toujours rien. Je soupirai, m'ennuyant. Alors pour m'occuper, je sortais mon téléphone, envoyant un message à mon ami qui je devais retrouver. "J'vais avoir du retard. J'sais pas combien de temps ça va prendre." Lui envoyais-je par message. Je regardais le dos de Jeo Sun, penché sur sa feuille. Il avait l'air de s'appliquer. Ce qui me fit sourire bêtement. Je le regardais avec tendresse. Comment je faisais pour le regarder encore comme ça après tout ce qu'il m'avait fait?

Lorsqu'il me tendit le papier, je sursautais, bougeant les bras nerveusement, faisant semblant de remettre un objet invisible en place tout en regagnant un visage sérieux. Je lisais ce qu'il avait écrit en grimaçant. "Refais le. Je t'ai dit que je ne coucherai pas avec toi, s'tu veux m'vendre ok, si ça te fait kiffer. Pour le reste, c'est un non catégorique. Cherche pas, ça ne se reproduira plus." Lui dis-je sèchement en déchirant la feuille. "Ah! Et pour la vente d’organe au cas où ça traverse ta tête de tordu, oublie. J'ai déjà vendu un rein." Conclus-je. Je ne savais pas à quoi m'attendre avec lui donc, je préférais prévenir avant même que l'idée ne lui passe à l'esprit. Je lui pris la tasse qu'il me tendait pour lui faire un autre café. Pour celui-ci, je mis moins de temps à le faire, ayant compris le fonctionnement de la machine. J'ajoutais même les sucres. Je revenais vers lui, posant la tasse brûlante sur la tasse basse. "J'démissionnerai pas. J'ai besoin de mes deux tafs. Occupe toi juste d'enregistrer ton père, j'm'occupe du reste. Ton argent, j'en veux pas."

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 5:06

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je ne savais pas si j’avais rêvé ou si vraiment, il souriait en me regardant… J’aurais aimé pouvoir affirmer qu’il souriait… Tellement… Mais j’arquais un sourcil en le voyant déchirer le papier. Il est sérieux là ? Une demi-heure d’écriture comme ça ? Ce connard… Et… Quoi ? « Hein ? » je le regardais sans comprendre. Vente d’organe ? Pourquoi faire ? Il est fou ? Non mais il a… Awo… Il a un grain… Y a vraiment des types qui achètent des organes comme ça ? Non mais… vraiment ? J’étais encore choqué quand il posait la tasse sur la table et le suivais des yeux. « Vente d’organe ? T’as vendu un rein ? » lui demandais-je juste après qu’il m’ait parler de son boulot.

Naturellement, je me levais et me glissais derrière lui pour soulever son t-shirt, cherchant une cicatrice de l’opération. « Pourquoi t’as fait ça ? T’es malade ? D’où tu vends tes organes ?! » Me voilà qui l’engueulait pour un truc qu’il avait du faire non par choix mais par obligation. Mais on s’en fou putain ! Un rein ! Ce con a vendu un rein ! Ma main caressait sa chute de rein comme pour le soulager d’une douleur qu’il n’avait plus maintenant sans doute. Mais naturellement, je repensais à tout à l’heure quand j’avais posé mon genou sur son dos. Le con. Le boulet que je suis ! Putain… « Et non, quittes ton taf. Je veux te voir ici le soir et pas ailleurs. Je te donnerais de l’argent contre tes services chez moi… Pour la cuisine ou quoi tu vois ? Et promis… Je serais généreux. » Je tapais doucement sa fesse, il a gagné du muscle ? Encore mieux foutu qu’avant.

Je m’asseyais et attrapais ma tasse pour boire une gorgée, souriant en voyant qu’il avait pensé au sucre. « Prends mon ordi portable, ça ira plus vite et ce sera mieux… » lui dis-je en pointant mon sac de cours du doigt. « Et file une clope aussi. Les tiennes sont meilleures. » Je lui souriais pour faire passer ma demande plus facilement, on sait jamais, peut-être que ça marchera... un peu... Y a de l'espoir.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 5:27

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Apparemment, lorsqu'il parlait de vendre mon corps, il pensait à de la prostitution plutôt qu'une vente banal d'organe. Il semblait même choqué, par mes propos. Il se levait pour chercher ma cicatrice tout en me reprochant de l'avoir fait. Il était bête ou quoi? Franchement. Je ne l'avais pas fait parce que c'était marrant, pour craner devant les copains ou sécher des jours de cours mais bien parce qu'à ce moment de ma vie, j'avais besoin de me faire de l'argent facilement pour payer le loyer de l'appartement dans lequel je vivais avec ma mère. "J'avais pas trop l'choix tu vois..." Lui dis-je tout en guidant sa main sur ma cicatrice, qu'il arrête une bonne fois pour toute de me toucher parce que mine de rien, lien du sang ou pas, ses doigts sur ma peau ne me laissaient pas insensibles. "...comme maintenant, où tu m'demandes de vendre mon corps contre de l'argent ou j'sais pas quoi." Lui reprochais-je. C'était assez clair comme ça non? Je n'avais pas envie de lui obéir mais je n'avais pas vraiment le choix. Un peu comme la vente du seule organe vendable et en bon état. Ça semblait pourtant plus le choquer. "Non. C'est mort." Dis-je avant de couiner à sa fessée. Je me frottais la fesse qu'il avait fait claquer en fronçant les sourcils. Je l'écoutais parler pour enfin m'exécuter. J'allais fouiller dans son sac pour lui prendre son ordinateur. Je l'allumais, balançant mon paquet de cigarette sur la table basse. "T'as cas acheté les mêmes que moi." Lui répondis-je en lui tendant son ordinateur. "Tape ton code."

Il s'exécutait et je reprenais son ordi, ouvrant une page word pour taper les closes du contrat. Je modifiais la ligne comme quoi j'acceptais qu'il fasse ce qu'il voulait de mon corps, précisant dessus qu'il ne pourrait ni le tatouer, ni coucher avec moi. Je retirais la close comme quoi il me payerait et ajoutais que je gardais mes deux métiers, que je serai à son service gratuitement. "Jeo? Ça t'va?" Lui demandais-je en lui tendant à nouveau son ordinateur.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 5:42

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je détaillais sa cicatrice, les sourcils froncés. Ça avait dû faire un mal de chien… Pareil ? Ah non c’était différent… Moi je le laissais entier ! Je ne m’amusais pas à faire de lui Mr. Patate taille humaine ! Non vraiment.. Non, c’est différent. Et pourquoi il est aussi têtu quant à être payer ? Putain, J’en peux plus de lui… Je voyais son paquet voler mais avant de pouvoir sauter dessus, c’est un ordinateur que je recevais dans les mains. Je tapais sagement mon code. « Pas maintenant, sinon ça te ferais pas chier. » disais-je en parlant de ses clopes. D’ailleurs je profitais qu’il écrive pour lui en piquer une sans demander.

Je tournais les yeux vers lui juste après l’avoir allumer et posais ma joue sur son épaule, les yeux fermés. J’étais bien là.. Ah ouais… parfait… Enfin jusqu’à ce qu’il me fasse chier avec le contrat. La clope entre les lèvres, je prenais mon ordinateur et grimaçais. J’effaçais la partie ‘ni coucher avec moi’ parce que putain, non, je voulais me le faire, et arquais un sourcil devant les deux métiers. « Deux métiers ? Quels métiers ? » J’en profitais pour retirer les services gratuit et lui retendais. « Je ne lâcherais pas pour coucher avec toi tu sais ? C’est la base de l’accord que j’ai donné pour t’aider… » Je posais l’ordinateur sur la table et posais mes pieds sur ses cuisses, m’allongeant dans le canapé. « Dors avec moi ce soiiiir… Juste dormir… » L’arme ultime pour le faire craquer ? Mon pied qui se mettait à chatouiller ses côtes. Il est chatouilleux ? J’espère qu’il l’est, au moins un peu. « Alleeer ! Même si tu rentres tard, j’m’en fou… Je me couche jamais tôt. Mais j'ai envie de dormir avec quelqu'un ce soir..»
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 5:59

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Pourquoi voulait-il vraiment que l'on couche ensemble? Il avait tant besoin d'un vide-couille? Je sentais ma poitrine se serrer, lâchant un long soupire. Il était hors de question que je démissionne pour la simple et bonne raison que l'on ne quitte pas un clan mafieux comme ça et que mon deuxième boulot me permettait d'obtenir une lettre de recommandation pour quand j'aurais terminé mes étudies.

J'attrapais sa cheville, lui retirant le pied de ma peau assez brusquement. Je détestais qu'il me touche et encore plus avec ce qu'il me demandait pourtant, je lui répondais, me penchant vers la table basse pour attraper mon paquet et m'en allumer une. "J'te rappel que j'suis dealer... entre autre. J'dépend d'un réseau. Un type qui m'a aidé moi et ma mère." Lui répondis-je sans vraiment rentrer dans les détails. Ce mec dont je lui parlais, c'était Sano Ikaku, mon boss, celui avec qui on avait passé la soirée dans le grenier à jouer à un jeu complètement stupide. "Mon second boulot, c'parce que j'ai besoin d'une lettre de recommandation pour une boite de design. T'en as p'être rien à foutre, mais pour moi c'est important." Je soupirai à nouveau, crachant la fumée que j'avalais. "Ok pour être ton vide couille, moi j'quitte pas mes tafs. C'est pas négociable. J'ferai s'que tu m'dis d'faire mais jamais d'moi même." Lui répondis-je le cœur de plus en plus lourd. Je venais de craquer, lui céder ce que je ne voulais pas et ça me faisait mal. Un sentiment de haine m'envahissait. Mon cœur se faisait lourd, me chatouillant jusqu'au niveau de la gorge pour venir m'étouffer et mes yeux s'humidifiaient. "J'finis l'taf' à cinq heure du mat', j'serai sale et je puerai. J'commence les cours à dix heure demain. Si t'as la foi d'm'attendre toute la nuit. Grand bien t'fasse." A ce moment, je me rendais compte à quel point je le haïssais. Je décidais de laisser mes sentiments personnels de côté lorsque je serai avec lui pour répondre à ses attentes égoïstes.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 6:12

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je retirais mon pied, le gardant dans la même position qu’il l’avait mis quelques secondes avant pour enfin le poser sur le canapé. « Ah ouais j’avais oublié ton boulot de dealer… » Murmurais-je plus pour moi-même que pour lui. Je l’écoutais ensuite me parler de son second boulot, clignant des yeux en le voyant avec autant d’ambition. Une boite de design ? Wow… J’étais tellement… en admiration devant son ambition que sur le coup je ne captais pas tout de suite qu’il venait d’accepter ce que je voulais plus que tout. Mais lorsque je comprenais, je me redressais et embrassais sa joue. « Je serais gentil avec toi ! Promis ! » Lui disais-je en souriant avant de voir ses yeux brillant. Je me mordais la lèvre et caressais sa joue du pouce. « Jee… Pleure pas… Je te jure que je serais gentil et doux avec toi… Je te le promet.. » Ma voix se faisait plus douce, me voulant rassurant pour lui, mon cœur se faisant lourd à l’idée de le voir pleurer à nouveau. A croire que je savais faire que ça…

Je prenais mon portable et lui envoyais un message avec le code de ma porte avant de lui sourire. « Je t’attendrais ! Au cas où, je t’ai envoyé le code de la porte, pour maintenant ou plus tard, ça pourra toujours être utile. » Je reposais ma main sur sa joue et lui faisait tourner le visage pour déposer un baiser chaste et léger sur ses lèvres. « J’te préparerais à manger et un bon bain pour quand tu rentreras, ça te va ? » Qu’est-ce que je racontais moi ? Ah… Comme si je savais cuisiner… Bah, y aura bien mon cuistot qui ne pourra pas dire non…
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 6:27

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Il mit du temps à comprendre que je venais d'accepter. Il me promettait d'être "gentil". Mensonge. Quand on est gentil avec quelqu'un, on ne le force pas à faire ce dont il n'a pas envie. Je serrais les dents en le regardant, les yeux remplis de haine. J'étais au bord des larmes mais il était hors de question que je craque devant lui. Mes lèvres bougeaient toutes seule ou du moins, le coin droit de mes lèvres, me faisant sourire nerveusement. Il avait beau faire tous les efforts de la terre, c'était fini pour moi. Ce mec, même si nous avions le même géniteur, même s'il m'attirait malgré son comportement de merde, je me refuserai à éprouver de la compassion, de la sympathie ou même du plaisir en sa compagnie. Dans ma tête, c'était clair, je ne lui servirai que de vide couille, un point c'est tout.

Mon attention fut rompu par le vibreur de mon téléphone. C'était lui. Il venait de m'envoyer le code de sa porte d'entrée. Il pensait vraiment qu'après le boulot je passerai chez lui? Que je me ferai chier après une nuit blanche sur un chantier à manger de la poussière que j'aurais envie de partager un moment avec lui? Surtout pour moins de cinq heures. Je devais être en forme pour mes cours de demain. Je n'étais pas comme lui. Je n'avais presque jamais séché de cours, j'étais même dans les premiers, si ce n'était le premier de ma promotion. Hors de question que pour son pur plaisir je baisse dans le classement. Pour arriver là où j'étais, j'avais sacrifié beaucoup trop de chose dont mon amitié avec une personne qui m'était cher, Soo Ji. Pourtant, je ne répondais rien, le laissant faire des plans sur la comète, le laissant m'embrasser sans même répondre à son baiser. Je me contentais de le fixer avec haine.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 6:38

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Aucun mot de sortait de sa bouche, rien, pas un son… Je soupirais et me décollais de lui, fumant la cigarette que je lui avais volée sans un mot. Super ambiance… Je recrachais la fumée doucement avant de poser ma tempe sur son épaule. Même s’il me détestait, maintenant je l’avais pour moi. Il ne pourrait plus s’éloigner, me fuir ou n’importe quoi… C’était impossible. J’étais juste heureux à cette pensée. Je me réconfortais avec ça pour oublier que son bonheur à lui, n’était pas avec moi, il était ailleurs, avec d’autres personnes… Les larmes me revenaient et je cachais mon visage contre son épaule et le canapé, peu disposé à le laisser me voir pleurer encore une fois. Un soupir franchissait mes lèvres avant que je ne me redresse une fois que j’allais mieux. « T’étais pas attendu ? File.. On se voit ce soir… » J’étais persuadé qu’il allait venir. Il était obligé… Il n’allait pas me faire un coup foireux dès le premier soir pas vrai ?

Je reprenais mon ordinateur et regardais le contrat. « Je le rédigerais pour demain sans rien changer de ce qu’on a dit. Je te fais confiance pour pas disparaitre ! … De toute façon tu ne peux pas si tu veux te venger… hmmm… T’aime quoi comme café au fait ? » J’allais acheter le café qu’il préférait ce soir, le temps qu’il soit au boulot pour quand il viendra. C’est un peu chez lui aussi maintenant.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 6:55

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je le laissais parler, profiter de mon épaule sans bouger. J'avais trop mal. Plus mal qu'un tatouage sur la bite. Il venait de m'achever. Je me sentais prisonnier et forcé de faire des choses dont je n'avais pas envie. Sur mon épaule, je sentais une goutte. Était-il en train de pleurer? Il avait eu ce qu'il voulait pourtant. Je tournais doucement la tête vers lui sans pour autant le prendre dans mes bras ou tenter de le réconforter. Je le laissais simplement pleurer, comme si j'étais hermétique à ses sentiments. Il l'avait bien cherché.

Jeo Sun me fit la réflexion que j'étais attendu, me laissant donc le droit de partir. Sans me faire prier, je me levais pour ramasser mes affaires, me dirigeant sans un mot jusqu'à sa porte d'entrée. Il venait de finir de parler, je m'arrêtais devant elle, la poignée en main. "Noir." Répondis-je simplement avant d'ouvrir la porte pour la claquer derrière moi. Mon corps débordait d'une haine mélangé à de la tristesse. Pour faire passer mes nerfs, je donnais un coup dans le mur du couloir, me dirigeant vers l'ascenseur. Je pris mon téléphone pour envoyer un message à Lân. "Je suis encore à Simjang, on se retrouve où?" Lui envoyais-je. Le temps de recevoir son message, j'étais déjà en bas de l'immeuble. Il m'attendait à Ganan, dans notre QG. Soit. Je m'y rendais pour lui parler, vider mon sac sans évoquer la close comme quoi je me vendais à lui. J'avais honte de ça.

Le soir arrivait bien rapidement. Je partis travailler, suant sur le chantier. Je me vidais de mon énergie, me concentrant sur mon travail pour ne pas relâcher mes nerfs. C'était la meilleure chose que j'avais trouvé à faire, m'impliquer à 100% dans mon boulot d'ouvrier.

Au petit matin, je ne pris pas la peine de faire un détour vers le quartier de mon demi-frère. Je rentrais directement chez moi, éteignant mon téléphone au cas où il lui prenne l'idée de me harceler. Ben quoi? S'il m'avais attendu toute la nuit, ce serait bien fait pour lui. Je ne lui avais jamais dit que je viendrai "dormir" avec lui. Neuf heure, je me réveillais de moins de deux heures de sommeil. Je me préparer pour aller en cours. Aujourd'hui était un nouveau jour. Je devais me concentrer sur les cours et quoi de mieux que de faire le plein de café. C'est pour cette raison que je me rendais à la cafétéria de l'université pour en prendre un. Ne m'attendant pas un seul instant à tomber sur Jeo Sun.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 7:09

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Le soir j’étais parti acheter le café qu’il aimait, j’avais amené le chef qui s’occupait des diner de familles et j’avais même aidé à préparer le repas. Peu avant l‘heure que m’avait annoncé Jee Soo, j’avais fait couler l’eau chaude pour un bain, installer tout sur la table et m’allongeais dessus, les yeux rivés vers la porte. A mesure que les minutes passaient, je sentais un poids de plus en plus grand dans ma poitrine, refusant d’admettre la vérité : il ne viendrait pas… Ce n’est qu’en me réveillant le lendemain matin, le dos courbaturé après ma nuit sur la table à manger et les membres un peu engourdis, que je m’en rendais compte. Ce fils de pute. Sans m’en rendre compte je m’étais mis à pleurer, de bon matin, à peine réveillé…

Quelques heures plus tard et avec un gros travail sur moi-même j’étais allé à la fac, j’avais un examen en même temps, que je n’avais pas révisé mais j’allais réussir à tricher comme d’habitude. N’oubliant pas mes lunettes de soleil, bien utile pour cacher les yeux gonflés d’un réveil en larmes, je m’étais rendu directement à la cafétéria. Il n’y avait pas grand monde et heureusement, parce que le peu que j’ai croisé me toisaient du regard comme une bête de foire… Ah cette foutu rumeur… J’allais vers le comptoir mais je croisais Jee Soo sur mon chemin. Lui parler ou non ? Pour lui dire quoi ? Lui demander pourquoi il n’est pas venu ? Comme si j’allais lui faire comprendre que je l’avais attendu…

Je plissais légèrement les yeux derrière mes lunettes avant de continuer d’avancer, lui donnant un coup d’épaule dans le bras qui tenait son café. S’il s’en était renverser sur lui, tant mieux. Il m’avait énervé… Je prenais un café caramel à la vieille dame qui gère l’endroit avant de sortir les pièces pour la payer. J’entendais quelques commentaires ici et là sur mon comportement vis-à-vis de Jee Soo. Ils ne peuvent pas comprendre… Comment je me sens… Même Jee Soo ne pouvait pas comprendre. Mais je ne voulais pas créer de scandale, je voulais juste vivre en paix comme je le faisais avant… « Yah ! Bro ! Ramènes-toi. » lançais-je haut et fort, certain que Jee Soo pourrait m’entendre. Il avait intérêt à bouger son cul jusqu’à moi…
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 7:21

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

A peine arrivé à la fac, les rumeur fusaient. Normal, c'était marrant de se moquer de la vie des autres, surtout quand, de notre côté, nous n'en avions pas. Ça devait beaucoup amuser les enfants de riche, j'avais même cru entendre un "bâtard" lorsque j'étais rentré dans la cafétéria. Mon café en main, je croisais Jeo Sun, roulant des yeux lorsqu'il me bousculait, renversant la moitié de mon café sous les yeux amusés de nos quelques spectateurs. Ben oui, c'était marrant.

A ce moment, personne ne pouvait comprendre ce que je ressentais. J'avais beau essayé d'en avoir parlé à mon meilleur ami, rien à faire. Je me sentais seul. Abusé et humilié. Si j'avais su, j'aurais fait ce que ce texto m'ordonnait de faire. Je serrai les dents, me persuadant intérieurement que rien n'avait changé dans ma vie. J'y essayais, de toute mes forces. Mais voilà, avec Jeo Sun dans les pattes, il me serait difficile de garder mon sang froid. Je m'exécutais docilement, venant vers lui sans un mot. Pas un "bonjour", rien. Je le regardais, ne déserrant pas mes dents. S'il s'attendait à ce que je lui paye le café, il pouvait s'enfoncer le doigt dans l’œil jusqu'au coude.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 7:31

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

En le voyant venir près de moi, je lui souriais comme si de rien n’était. Je prenais son café et échangeais avec le mien. « Désolé de t’avoir bousculer.. Tu commences à 10h c’est ça ? T’as un peu de temps du coup ça te dit qu’on se pose dans un coin et qu’on parle ? Histoire de faire connaissance ? » J’essayais de me comporter le plus naturellement possible vis-à-vis de lui. Même si c’était dur… Je buvais une gorgée de son café et passais un bras par-dessus son épaule, arquant un sourcil devant ce que racontaient les autres étudiants, étonné que je réagisse de la sorte… Bon, oui, en vrai, ils avaient, pour certains, compris que je m’amusais à rendre la vie des gens comme Jee Soo infernale…

J’amenais Jee Soo plus loin, dans un coin tranquille, loin des plus curieux. Arrivé là, je le lâchais et posais son gobelet sur le banc en grimaçant. « Ah putain, c’est dégueu  ce truc ! Putain… Comment tu peux boire ça dès le matin… » Je sortais la bouteille d’eau qui se trouvait dans mon sac et me lavais la bouche avec avant de tourner la tête vers lui. « Je t’ai sorti des rumeurs et du bizutage pour cette fois. Si t’as le moindre souci appelle moi, je rappliquerais pour calmer les choses. » J’étais plus froid d’un seul coup, n’ayant toujours pas digéré son absence cette nuit.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 7:50

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

A ma grande surprise, il prit mon café, me l'échangeant contre le sien. Je portais sa boisson à mon nez pour le sentir, grimaçant. Ce n'était pas du café. Le café, ça n'avait pas cette odeur. Je faisais tourner le liquide dans le gobelet, arquant un sourcil en le regardant. Ce n'était décidément pas du café. Cette couleur marron... ça ne m'attirait pas plus que ça. Hypnotisé par le "café" qu'il m'avait échangé, je le laissais me guider, ne lui ayant toujours pas adressé la parole. Quoi? Je sais ce que vous pensez! Que je me concentre sur le café exprès pour l'ignorer! C'est faux! Le café, c'est sacré. Et quand on a dormit moins de deux heures, je vous jure, on a besoin d'un café noir et serré. Bon... j'avoue. L'ignorer c'était en option. Des points bonus quoi. Et puis quoi? Je n'allais pas faire semblant que tout allait bien entre nous pour faire taire des rumeurs. Je m'en fichais. Ils pouvaient parler sur moi, ça ne me dérangeait pas. Qu'ils s'occupent, ça me dérangeait moins d'être le centre de leur attention que d'être en présence de mon cher et tendre demi-frère.

Je relevais enfin la tête pour le regarder, l'air froid. J'haussais les épaules, posant sa boisson chaude sur la table en bois. "Ça n'me dérange pas. Te mêles pas d'ma vie, tu s'ras gentil. En dehors du contrat, t'as aucun pouvoir sur moi." Lui répondis-je froidement. La dernière phrase que j'avais formulé était juste là pour lui faire mal. Lui rappeler qu'il pouvait être aussi gentil et adorable qu'il le voulait, je n'aurais plus jamais envie de lui. Je n'aurais plus de sympathie pour lui. Je n'exprimerai plus rien et surtout, je ne lui parlerai plus comme je lui parlais avant. Avec franchise et douceur.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 9:40

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

J’esquissais un sourire en coin et arquais un sourcil. « Le contrat ? » Je me rapprochais et baissais légèrement la tête pour le dominer de ma taille, plantant mes yeux dans les siens malgré mes lunettes de soleil qui l’empêchait de faire de même. « Tu veux dire le truc que tu n’as pas respecté ? Tu le compte encore comme existant ? … Obéis et je fais ma part du contrat. Sinon tu peux bien crever en hurlant au monde entier que tu veux te venger pour un truc dont t’as zéro preuve. » J’étais dur dans mes mots mais je voulais qu’il ait mal. Autant que moi j’ai eu mal depuis son départ hier. La douleur s’étant amplifiée par son absence et l’absence de nouvelles de sa part. Mes doigts se posaient sur sa mâchoire et je le faisais lever la tête un peu plus, le tirant vers moi encore plus, nos torses se touchant. « J’ai été clair ? » Le perdant dans l’affaire c’était lui… Et moi. Mais le plus visible, c’est lui.

Je le lâchais et récupérais mon café pour en boire une gorgée. « Après les cours tu viens chez moi. J’m’en fou que t’ai ton boulot pour ton truc de design, un kilo de coc’ à écouler ou que tu doives baiser avec Beyoncé, Justin Bieber ou qui tu veux. Tu viens. Point final. » J’avais besoin de passer du temps avec lui, seul à seul, à le câliner, le bisouter, le bichonner.. En gros à faire tout ce que je rêvais qu’il me fasse de lui-même…
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 10:36

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je fronçais les sourcils, essayant de le défier du regard à traversses lunettes de soleil. Il me rappelait que je ne l'avais pas respecté. Ca lui avait fait mal de ne pas me voir arriver? S'il m'en parlait, c'est qu'il m'avait attendu. Je sentais une pointe d'énervement dans sa voix et autant vous dire que ça me ravissait. J'esquissais un sourire narquois, satisfait de moi-même. "J'vois pas pourquoi tu t'énerves. J't'ai dit que j'viendrais? J'crois pas. C'est toi qui t'es emporté tout seul. J'me d'mande pourquoi t'agis comme ça. M'enfin, si ça m'permet d'avoir ma vengeance, fais." C'était gênant. Très gênant. Il essayait d'être gentil, me forçait à recevoir ses attentions, et plus il se rapprochait de moi, plus je le haïssais. J'avais envie de lui attraper la bouche, lui éclater la tête contre la table en bois, lui faire bouffer son café par le cul. Tout ce que je ressentais à son égard, il pouvait le lire dans mon regard.

Encore une fois, il m'ordonna de venir chez lui. Soit, il le fallait bien. Plus vite il récupérerait cet enregistrement, plus vite je pourrai lui faire payer ce qu'il m'infligeait. Ben quoi? Vous pensiez que j'allais me laisser faire? Non mais je ne suis pas fou. Après l'avoir utilisé, il payerait dix fois ce qu'il m'aura fait subir. Me vendre? Mon cul! C'est moi qui le vendrait au plus offrait et pourquoi ne pas lui prendre un rein. Ça semblait le révolter, peut être que si je lui arrache avec les dents il comprendra ce que je ressens pour lui. "Tu finis à quel heure?" Lui demandais-je froidement. Si je terminais avant, il étai hors de question que je l'attende. J’espérai d'ailleurs finir avant lui pour terminer ce que j'avais à faire, c'est à dire vendre ma came.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 10:51

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

C’est qu’il était fier de lui en plus ! Ce connard.. Je soupirais et tentais de ne pas être trop énerver. J’avais cours après, je ne devais pas être énervé… Je tentais de me calmer avec le café, le buvant en un temps record avant de le jeter à la poubelle une fois vide. Je l’entendais me demander à qu’elle heure je finissais et réfléchissais quelques secondes. Si je sèche les cours de cette aprem, c’est pas grave, j’ai un exam à 10h donc… max midi ? « Midi max. Je vais pas en cours cet aprem. Je suis là que pour mon exam.. » Je sortais une cigarette et l’allumais, me rappelant que je devais acheter celles de Jee à l’occas. « Et toi ? Je suppose que tu finis dans l’après-midi monsieur studieux ? » C’était le comble quand même. Comment il peut aller à tous les cours… C’est tellement barbant… « T’façon t’as toujours le sms avec le code ? J’irais sans doute dormir pour finir ma nuit.. » J’avais dit ça tellement naturellement que je toussais un peu en recrachant la fumée, le pointant du doigt doucement, la clope à la main. « Et va pas croire que je t’ai attendu toute la nuit ! J’ai été dormir ! Je savais que t’allais faire ta princesse et pas venir.. » Ouais bon non, mais voilà, il le saura jamais… Je pense… J’espère…
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 11:07

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je lui offrais un sourire en coin, moqueur. "Arrête ça c'est gênant." Lui répondis-je froidement, faisant référence au fait que j'avais très bien compris pourquoi il était en colère, il m'avait attendu. C'était aussi pour cette raison qu'il portait des lunettes de soleil? Pour cacher ses cernes? Ma réflexion se voulait hautaine. Je voulais le blesser, qu'il comprenne à quel point son comportement faisait pitié et qu'au lieu de vouloir garder sa fierté, il devait avouer.

Sans lui confirmer l'heure à laquelle je terminais les cours. Je lui tournais les talons. Il avait bu mon café, avec ça, il n'aurait pas besoin de finir sa nuit. Moi en revanche, je craignais m'endormir en cours de pratique personnel, mon seul cours de la journée.

Je me dirigeais vers ma salle de cours. Écoutant comme je pouvais le professeur. J'étais épuisé, moralement et physiquement, luttant pour ne pas m'endormir sur ma table de cours. Soit, pour cette fois je serai sympa, je rentrerai avec lui. S'il voulait vraiment dormir, je ne refuserai pas quelques heures de sommeil. Accoudé sur la table, la bouche entre-ouverte, mes yeux se fermaient petit à petit, je me surpris à bailler, le professeur me rappelant à l'ordre. C'était la première fois que je me prenais une remarque négative de la part de ce prof. Je grognais, attrapant mon téléphone en signe de protestation. Puisqu'il ne pouvait pas comprendre que j'étais fatigué à cause de mon boulot, soit, je ne l'écouterai qu'à moitié. J'envoyais un message à Jeo Sun pour le prévenir de l'heure où se terminait mon cours. "Midi. D266. Pôle d'art. On prend un taxi j'm'endors."
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 11:20

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Gênant ? Qu’est ce qui était gênant ? Je ne comprenais pas où il voulait en venir, vraiment pas… Mais je le voyais me tourner le dos et partir, concluant donc que notre conversation était finie. Je prenais mon sac et allait à mon cours, m’installant bien au milieu de l’amphi. Comme ça, y avait des gens devant, à côté et derrière moi, autrement dit : moins de chance de se faire chopper en trichant… Je grattais donc, les réponses les plus évidentes me venant d’elles-mêmes alors que les plus technique et liées au cours ben.. Je les grattais discrètement sur les feuilles en biais. Après une heure et demi de triche intensive, je sortais de la salle, la feuille remplie et un sourire narquois au prof qui, de toute évidence, savait ne m’avoir jamais vu dans son cours.

A la sortie, on parlait des réponses, comprenant que j’avais pas mal de réponses justes et… pas mal de mauvaises. En somme, c’était partagé mais du moment que j’avais la moyenne, ça m’allait. Mon téléphone sonnait et les regards se tournaient vers moi, me faisant comprendre que oui, ce n’était pas la même sonnerie que d’habitude… Je vois pas pourquoi ils en font tout un foin, c’est bon, j’ai le droit d’avoir une sonnerie spéciale pour mon Jee Soo…

Je souriais en voyant son message et répondais, pour une fois, malgré que je sois avec mes potes. Ce qui, ça aussi, les étonnaient. « J’ai ma voiture pour nous ramener, je t’attendrais devant ta salle ! » Me mordillant la lèvre, je voyais qu’il était moins dix quelques minutes après et les quittais sous tout un tas de questions. Ok, niveau discrétion, j’allais devoir revoir ça hein. Je me dirigeais rapidement vers le Pôle d’art, en salle D266…. Merde mais c’est où ? Je choppais un type chelou avec des cheveux vert et un look bizarre, couplé à une bonne odeur de weed, qui me disait rapidement le chemin. Ouais, deuxième étage quoi. Je grimpais les escaliers, le cœur fatigué après avoir traversé comme ça toute la fac et me posais contre le mur face à la porte. Midi moins cinq, bon, ils ne devraient pas tarder à sortir. J'avais tout juste le temps de reprendre ma respiration et calmer mon cœur en manque de sport.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 15:02

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

J'allais m'endormir. Ma tête se balançait vers l'avant. J'étais trop creuvé pour suivre le cours alors foutu pour foutu, je croisais les bras sur la table pour faire une sieste. L'enseignant, désespéré, me laissa tranquille, passant donc la fin du coup affalé sur la table à dormir. Un de mes camarade me secouait à la fin. "Jin Soo... C'est fini, réveil toi." Me dit-il doucement. Complètement ensuqué, je relevais la tête, me la grattant. Je rassemblait mes affaires avec l'aide de mon camarade, ce dernier ne me lâchant pas. "Tu viens, on va boire un verre, histoire de fêter ta rébellion!" Me proposa-t-il lorsque nous passâmes le pas de la porte. Je lui adressait un sourire amusé. Sa proposition me tentait bien malgré ma fatigue quand je vis Jeo Sun devant moi. Je roulais des yeux avant de me fermer complètement, me tournant vers le mec qui m'avait aidé. "Une prochaine, j'suis crevé." Lui dis-je avant de me tourner vers mon cher et tendre demi-frère. "J'suis fatigué, on rentre et j'dors. T'es prévenu." Lui dis-je froidement devant le garçon de ma promo. Ce dernier nous regardait un instant avant d'hausser les épaules pour enfin prendre congé. J'avais complètement changé d'expression en le voyant, me renfermant sur moi-même, pas un sourire, rien. Je n'en avais pas envie enfin, je n'en avais plus envie. Nuance.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 15:13

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je voyais Jee Soo sortir de cours avec un type, mon regard virait au noir d’un seul coup. Aller boire un verre ? Jamais. Le visage de celui que j’aimais changeait totalement en me voyant et je prenais son sac de force. « Comme si j’avais pensé à autre chose. » lui répondais-je simplement, un bras par-dessus ses épaules. Putain. C’est qui ce mec ? D’où ? Il… Non Jee Soo refuse d’affirmer son homosexualité, il va pas sortir avec un mec… Quoi qu’il serait capable de lui faire ce qu’il me faisait à moi… Argh, je me prends la tête. Je soupirais bruyamment en guidant Jee jusqu’à ma voiture, faisant attention à lui puisqu’il était plus que mort. J’ouvrais même la porte passagère pour qu’il prenne place dans la voiture pendant que je calais nos sacs à l’arrière. Je voyais au loin, quelques personnes nous regarder et parler entre elles. Tellement énervant…

Je fermais le coffre et grimpais côté conducteur pour démarrer la voiture et quitter ce lieu remplie de ragots et de fouines. « Tu peux dormir le temps du trajet si tu veux, je te porterais jusqu’à l’appart.. » Je ne savais mais alors, pas du tout si j’allais réussir ce que je venais de lui dire… Mais au moins… ça partait d’une bonne intention. Je roulais doucement, fluidifiant ma conduire pour que Jee Soo puisse se reposer même s’il ne dormait pas forcément. Disons que prendre un virage limité à 40 à 90… c’est pas franchement ce qu’y a de mieux quand t’es passager et que tu veux pioncer donc je faisais un effort pour lui. Aussi en rentrant, au lieu de direct me jeter au lit, je devrais pas lui faire à manger ? Il est midi, si il ne mange pas…. Ah.. Je me prends tellement la tête pour lui et voilà comment il me remercie… Mec ingrat.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 15:24

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

J'avais remarqué le visage de Jeo Sun lorsqu'il me vit sortir de cours. Il n'était pas très discret et cela m'amusait. Possessif? J'étais son frère à lui c'est ça? Bientôt je n'aurais plus le droit de fréquenter des mecs parce que Monsieur se ferait des films sur ce qui pourrait potentiellement se passer entre eux et moi. Sauf qu'il n'avait pas compris un truc. Je n'étais pas disposé à coucher avec un gars. Sérieusement, si j'avais voulu, je ne me serai pas privé pourtant je ne l'avais pas fait. Le pire, c'était que je me justifiais tout seul dans ma tête. Pourquoi je faisais ça au juste?

Je le laissais me guider jusqu'à sa voiture, ne réagissant pas. J'étais comme mort, un zombie, un vrai zombie. Je m'installais dans sa voiture, hallucinant en voyant le modèle. Je ne lui répondais pas, je n'en avais pas envie. Je posais mon coude sur la portière, calant ma tête dans ma main. Je regardais le paysage passer lentement. A quoi bon m'endormir. J'étais certes plus petit que lui, mais j'étais persuadé d'être beaucoup plus lourd que lui en vu de ma masse musculaire.

Je reconnaissais me quartier, enfin. Nous étions presque arrivé. Je baillais, le trajet me paraissant long, très long, trop long. Un fois garé, je sortais de la voiture, toujours en mode zombie. J’ouvris le coffre pour prendre nos affaires et sans faire attention à Jeo Sun, je me dirigeais vers l'ascenseur que j'appelais. Je n'avais pas décroché un mot. Pas envie de lui parler, normal me direz-vous. Arrivé en haut, je le laissais taper le code, posant nos sacs à côté de la porte d'entrée pour aller m'affaler dans le canapé du salon. Je ne voulais pas réfléchir, savoir où il voulait que je dorme. J'étais fatigué, point barre. Il avait insisté pour que je vienne chez lui, ok, j'étais là, maintenant il se devait de me foutre la paix, je voulais dormir un point c'est tout.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 15:37

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je gardais un œil sur Jee Soo, attentif au moindre signe d’endormissement une fois qu’il marchait. Etrangement, je ne disais rien quand il allait au canapé, me contentant d’aller chercher une couverture pour le recouvrir. Le pauvre était tellement crevé… Je pinçais les lèvres et rangeait la salle à manger avant d’aller préparer un truc vite fait en cuisine. J’étais persuader qu’il dormait, vu les cernes qu’il se tapait, alors je posais une assiette sur la table avec des gâteaux, amenait la machine à café sur celle-ci aussi avec le café qu’il m’avait dit aimer. Hmm.. Jus d’orange. J’allais chercher la bouteille, la calant dans un bac à glaçon pour poser le tout avec un verre retourné sur la table basse. Ok, quand il se réveillera il aura de quoi manger… Je baillais et retirais mon haut en allant dans la chambre d’en bas, chambre inutilisée soit dit au passage. Elle me servait plus de dressing qu’autre chose. Je me calais dans le lit, position fœtale sous une couverture, un oreiller entre les bras en guise de compagnie. Il ne fallait pas longtemps pour que je m’endorme, vu la nuit que j’avais passé…

Lorsque je rouvrais les yeux, la luminosité était tombée dans la chambre et je me demandais, à peine réveiller, si Jee Soo était encore là… Puis je me demandais qu’elle heure il était. Oui seulement après. Me redressant dans le lit, je me frottais les yeux, essayant de me réveiller le plus rapidement et efficacement possible mais heu… ouais, non, je vais devoir attendre je pense. Comme d’habitude, mon corps refusait d’émerger aussi rapidement que ma conscience le voulait…

Je sortais les deux pieds du lit, les posant au sol pour visiter mon appartement à la recherche d'un Jee sauvage. Ce sauvage n'étant pas dur à trouver puisqu'il n'avait pas quitter le canapé, mais sa position.... je m'approchais pour mieux voir et souriais devant sa position de bébé. Il avait une jambe de part et d'autre de la couette, un bout de couverture devant le nez en le tenant contre lui. Je m'accroupissais devant lui et le regardais dormir, un sourire béat aux lèvres. Je voyais quelque chose perler sur son oeil et couler le long de sa joue. Il pleure? En dormant? "Jee" murmurais -je doucement, tout bas, pour moi même plus que pour lui. Je levais ma main et essuyais sa joue, sa pommette puis son oeil délicatement. Je me montrais d'une douceur sans fin et retirais  le drap de devant son visage.

Tout doucement, je profitais qu'il dormait profondément pour déposer un baiser chaste sur ses levres. Un sourire se dessinait sur mes lèvres juste après et je caressais sa joue du pouce, soufflant d'une voix basse. "Je t'aime tellement Jee.. excuses moi.." je l'avais dit.. bordel, enfin... bon... à un Jee qui semblait endormi mais je l'avais dit! C'est un bon début.  Hae Il serait fier de moi..
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 17:16

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je m'étais votré, tel un gros sac, dans le canapé. Gros sac, oui, c'est le mot. A peine arrivé que je m'étais endormi sans attendre les ordres de mon "nouveau maître". A vrai dire, il aurait pu se mettre en colère, me frapper que ça m'était complètement égale. Vu la nuit que j'avais passé et mes deux heures de cours plus qu'éprouvantes à lutter contre le sommeil, il pouvait même rompre notre contrat, me tatouer une bite sur le front ou écrire sur ma joue à quelle point j'étais un fils de pute, ça ne me dérangeait pas. Vous l'aurez compris, je dormais d'un sommeil si profond que s'il me torturait, je ne sentirai rien.

Comme à mon habitude, mon sommeil était mouvementé, j'avais chaud, alors comme à mon habitude, je sortais une jambe sur la couverture. Mon esprit, torturé par les événements récents semblaient vouloir retranscrire tout ce qui m'était désagréable dans mes rêves. Je voyais Jeo Sun, mon demi-frère, abuser de moi, encore une fois. Je me voyais le supplier, j'avais mal, très mal. Dans mon rêve, il m'obligeait à faire des choses que je ne souhaitais pas, me vendre à ses amis, m'humilier, se servir de moi comme gigolo. Étrangement, dans ce rêve, je ne lui en voulais pas, j'étais juste triste, pire encore, j'étais complètement soumis à lui sans parler de l'histoire d'un quelconque contrat.

Je bougeai les lèvres compulsivement, ronflant comme à mon habitude depuis le jour où je m'étais fait percé le nez. Je bougeai faiblement. En vu de ce rêve douloureux, mon sommeil était agité. Normal. "J..." balbutiais-je dans mon sommeil. "Jeo rameta decabena..." Des mots sans queue ni-tête sortez de ma bouche pourtant, dans mon rêve, il me semblait partir dans un long monologue avec le garçon. Soudain, je sentis quelque chose de chaud sur ma joue. Quelque chose de doux. Je souriais, cela laissait partir mon esprit en paix. Cette chose se posa sur mes lèvres, me sortant peu à peu de mon sommeil. Jeo Sun était là, à mes côtés, dans la vraie vie. Je l'entendais parler, sans ouvrir les yeux, faisant semblant de dormir encore. Avais-je bien entendu? Il m'aimait? Il osait dire qu'il m'aimait? Après ce qu'il me faisait subir, les humiliations à répétition, la douleur que j'avais encore après une semaine sur la base de mon membre et j'en passe?! Foutaise, j'en croyais pas un mot. Je me tournais, comme pour le bouder dans mon sommeil, profitant qu'il ne voit pas mon visage pour ouvrir les yeux. Ce mec a vraiment un don pour se foutre de la gueule du monde. Je baillais, faisant semblant de m'étirer pour lui frapper -sans faire exprès- le visage. Je pris un air endormi et étonné. "Pardon. J'savais pas qu'étais là." Lui répondis-je faiblement. Mensonge. J'étais doué pour ça maintenant. Je m'asseyais sur le canapé, me frottant les yeux pour enfin sortir mon paquet de cigarette -que j'avais écrasé durant mon sommeil- de ma poche. Je m'en sortie une pour l'allumer.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 18:52

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Je grimaçais légèrement en sentant son coup sur mon visage,  comprenant qu'il venait de se réveiller. Je me reculais un peu, m'asseyant par terre sans un mot. Quoi qu'il était peut être réveiller quand je lui ai dit? Non, non,  psychote pas Jeo, il dormait. Il a rien entendu. Comme si tu parlais à ton mur. Rien entendu. Rien du tout... je le voyais se redresser, sortir une clope et tout le tralala quoi... moi de mon côté, je me mordait la lèvre et clignais des yeux lentement. J'étais gêner... avoir dit ça.. c'était gênant... alors j'évitais  de le regarder pour regarder autour. Est ce qu'il y a un truc à faire? Rien?d'accord... "c'est moi qui t'ai réveiller? " lui demandais-je timidement, ayant peur d'être la source de son réveil. "T'as bien dormi? Apparemment le canapé est pas hyper confortable.. si tu veux dormir va dans une des chambres.." j'essayais de trouver des sujets de conversations, sachant qu'il n'était pas enclin à discuter avec moi...

Je me souvenais avoir entendu mon nom dans son sommeil et rougissais légèrement. "Dis... tu rêvais de quoi?" J'osais lui demander.  J'avais envie de savoir dans quel genre de rêve j'apparaissait avec lui. Même si... au fond j'avais peur de lui demander, j'avais peur de ce qu'il pouvait me dire, de la façon dont il me percevait..
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy. Lun 21 Mar - 19:12

cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

J'allumais ma cigarette comme si de rien n'était. J'étais censé dormir après tout. Pourtant, je le trouvais mignon à faire son timide comme ça. Depuis quand était-il devenu ainsi? Je roulais mon regard, après tout, ça m'importait peut. Alors que je commençais à l'apprécier un minimum, il avait détruit ce qui me rapprochait de lui. J'étais à ses côtés physiquement, mais je préférais m'évader mentalement. Moins je le voyais et mieux je me portais. Je le fuyais d'ailleurs du regard, crachant la fumée de ma cigarette de sorte qu'elle l'évite également. Même les conneries qui sortaient de mon corps étaient trop bien pour lui.

Je faisais mine d'être dans la lune, profitant de ma cigarette à mes lèvres. Une fois fini, je l'écrasais dans le cendrier. Je n'étais décidément pas assez défoncé pour lui parler. Pour lui prouver toute la sympathie que j'avais à son égard, je tournais la tête vers lui avant de me lever. "Hein? T'as dit quoi?" Lui demandais-je froidement. Je l'avais écouté. Quand même, après avoir eu le droit à une déclaration indirecte, j'avais tout intérêt à écouter ses mots, voir comment il allai réagir.

Je me dirigeais vers mon sac de cours, le prenant avec moi pour retourner m'asseoir sur le canapé. Je sortais une trousse noir, ma trousse de roulage. J'en sortais un gros grinder métallique, un pochon d'herbe, mes feuilles longues, mon carnet de carton et le tabac que j'utilisais pour les joints. Je commençais me petit rituel de roulage, jetant parfois un regard vers la fenêtre. Il faisait nuit, il devait déjà être tard. "Je roule et après j'me casse." Annonçais-je, concentré à rouler. Mes mots n'avaient aucune valeur informative, si Jeo Sun m'ordonnait de rester, je le devais à cause de ce foutu contrat mais, je voulais lui faire mal, extrêmement mal, alors ces quelques mots allaient m'aider. Dans ma phrase, je sous-entendais en gros que je n'étais pas disposé à partager avec lui et que je ne désirai qu'une chose, partir.
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: JS² [+18 violence plus que du cul en soi] - cry, scream, hit me, hate me, curse me, please me, good boy.

Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: NASTY PIGS ! :: archives :: RP :: rp - mars-