Partagez|
put your hands on my waist, do it softly. #kohan
avatar
INFORMATIONS
Wons : 662
Messages : 245
Voir le profil de l'utilisateur http://jo-graph.tumblr.com/
Sujet: put your hands on my waist, do it softly. #kohan Mer 16 Mar - 20:02

put your hands on my waist, do it softly
luhan & koshi


son cœur bat la chamade, lorsque son regard contemple une dernière fois son reflet dans le miroir se trouvant dans la chambre du chinois. un soupire passe ses lèvres, alors qu'il fait demi-tour, et grimpe finalement sur son lit, une note glissée entre les doigts qu'il abandonne à ses côtés une fois correctement installé à genoux contre la surface des draps. ses mains viennent masser délicatement ses cuisses exposées, tandis qu'il se penche en avant, et repose son front contre la literie. ce n'est maintenant plus qu'une question de temps avant le retour de luhan, une bonne dizaine de minutes tout au plus, et ce n'est que maintenant que koshi réalise le gros risque qu'il est en train de prendre. aujourd'hui est l'anniversaire du plus grand, et tandis qu'un cadeau plus traditionnel l'attend, le cadet a saisi l'opportunité pour tenter de se racheter auprès de lui, pour l'avoir repousser à plusieurs reprises ces derniers temps. ce n'est probablement pas la manière la plus commune pour se faire pardonner, ça, le japonais le sait, pourtant, sa prise de risque reste dans leur thème, qui est l'expérience, la surprise. ainsi dans cette position, sa jupe patineuse noire glisse contre ses cuisses, et révèle également l'arrière de ses jambes, jusqu'au début des marques de son sous-vêtement. son dos est gracieusement cambré, et c'est bien dans une telle situation que koshi est heureux d'être intelligent, et d'avoir fait en sorte que jiali quitte le domicile familial pour rejoindre hide dans le centre ville. il n'aurait probablement trouvé aucune excuse si jamais elle s'était faufilée dans la chambre de son frère avant qu'il ne soit de retour. le brun espère d'ailleurs, que c'est bien lui qui ouvre la porte quelques minutes plus tard, car il s'épargnerait bien la pire humiliation de sa vie.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
i ship it:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 289
Messages : 159
Age : 21
Localisation : dans le lit de koshi *wink wink*
Emploi/loisirs : webdesign ; deuxième année
Humeur : meh
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: put your hands on my waist, do it softly. #kohan Mer 16 Mar - 22:18

put your hands on my waist, do it softly
luhan & koshi


Je baissai ma tête sur ma table de cours, fixant les croquis que j'avais réalisé durant le cours de graphisme d'espace. Ce n'était pas tellement des pièces que je venais de dessiner, mais plutôt des visages trop familiers pour que ce soit anodin. Je glissai doucement la pointe de mon crayon finement taillé sur la ligne des cils du visage, et j'esquissai un maigre sourire discret alors que je dégageais finalement ma mèche de cheveux du bout des doigts. Les autres étudiants étaient affairés à leurs dessins, mais personnellement j'étais plus plongé dans ma rêverie qu'autre chose. Aujourd'hui, c'était peut-être mon anniversaire, mais je n'avais pas l'habitude d'être aussi impatient. Même si c'était mon anniversaire, recevoir des cadeaux n'était qu'un plaisir minime comparé à ce que pouvait bien me réserver Koshi... Je me pinçai les lèvres en repensant à ses sms d'hier soir. Tout avait été empreint de mystère, et je n'avais qu'une hâte: quitter l'université et m'engouffrer dans le premier métro pour ma maison. Cela ne tarda pas à arriver puisque la sonnerie retentit dans les couloirs, et je croyais bien que c'était la première fois que je me pressais autant pour partir. Je fonçai hors de la pièce, dévalai les escaliers et me rendis hors de l'université, direction la station de métro. Quelques minutes d'attente dans le wagon plus tard, j'entrevis enfin le pâté de maison où j'habitais avec ma famille, et je fouillai dans mon sac pour sortir mes clés. Jia Li m'avait prévenu qu'elle était sortie en ville, mais que Koshi était à la maison pour me voir. Alors même elle ne savait pas ce dont le japonais me réservait... Je déglutis et entrai finalement à l'intérieur, prenant soin de retirer mes chaussures à l'entrée. « Koshi, tu es là ? » fis-je en premier lieu, examinant le rez-de-chaussée. Absence de réponse. Bon, il devait s'être réfugié dans ma chambre, c'était la seule logique possible. Je grimpai donc les escaliers et tournai la poignée de mon antre, et ce que je vis me cloua littéralement sur place. Mais c'était quoi... ça ?! Je ne reconnaissais pas vraiment Koshi dans son attitude actuellement, et cette tenue qui lui moulait le corps plus qu'autre chose avait eu raison de tout ce dont j'avais imaginé. « Mais, tu... c'est quoi ça Koshi ? » Je posai mon sac au pied de mon bureau, et je m'approchai de mon lit où une note trainaît sur les draps: to treat with care. ps: sorry for the last time. Je relevai les yeux sur mon ami, tournai la tête vers ma porte, et je m'empressai de la fermer et de la verrouiller pour éviter que le japonais se prenne la honte de sa vie si quelqu'un venait à le voir. Mais j'étais plus abasourdi qu'autre chose, et le doute prenait le pas sur l'excentricité de la situation: que devais-je faire avec lui ? Comment devais-je prendre son message ? Pouvais-je réellement dépasser les limites comme ça avec Koshi ?

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
Different doesn't mean wrong
I am the one that runs both from the living and the dead. Hunted by scavengers, haunted by those I could not protect. So I exist in this wasteland, reduced to one instinct: survive. ©pathos.

Parce que je le vaux bien:
 
avatar
INFORMATIONS
Wons : 662
Messages : 245
Voir le profil de l'utilisateur http://jo-graph.tumblr.com/
Sujet: Re: put your hands on my waist, do it softly. #kohan Mer 16 Mar - 22:54

put your hands on my waist, do it softly
luhan & koshi


à l'entente de la voix du chinois, ses précédentes inquiétudes s'envolent pour laisser place à de nouvelles. prendrait-il le geste comme trop déplacé ? le rejetterait-il pour avoir osé franchir le pas ? ce sont des questions qui trottent dans sa tête alors qu'il agresse sa lèvre inférieure, son regard vaguant sur le côté comme pour tenter d'avoir luhan dans son champ de vision. qu'il soit surpris par son attitude ne le surprend guère, car il n'est effectivement pas d'habitude celui qui initie les choses, ni même celui qui ose s'aventurer dans de tels territoires, pourtant, koshi s'est mis à réaliser cet attachement et ce plaisir qu'il ressent pour ce jeu qui s'est installé entre eux. c'est vrai que le pas est probablement un peu trop grand pour une première, mais après tout, le brun ne demande rien en particulier. il se présente seulement tel un cadeau, et s'est assuré de coller au thème avec la petite notice déposée avec le paquet principal. le mot en lui-même pourrait sous-entendre des choses pour certain, pour le cadet, c'est à double tranchant. ça peut tout simplement être pris sur le ton de l'humour, comme plus au sérieux, dans les deux cas ça lui convient. néanmoins pour une première, c'est un fin sourire qui se dessine sur ses lèvres, tandis qu'il tourne légèrement la tête en direction du plus grand. « je ne suis pas réellement ton cadeau, il y en a un autre... mais tada ? » il tente de ne pas sonner trop bizarre dans ses propos, mais il doute que cela soit possible d'être à l'aise dans une telle situation. toujours penché en avant, tel un animal de compagnie qu'on aurait emballé dans une boite pour noël, sa main vient tapoter l'espace libre à côté de lui sur le lit pour inciter luhan à s'asseoir. lorsqu'il se trouve être plus à proximité, ses pupilles cherchent les siennes, tandis que ses doigts viennent caresser la peau de sa main tendrement. « ce ps... il est sincère, pardon pour t'avoir rejeté la dernière fois. » koshi espère que le plus âgé serait capable de lire le message subliminal dans ses propos, ce aujourd'hui ce ne sera pas le cas, aujourd'hui je suis tout à toi qu'il admettrait s'il n'était pas aussi timide et gêné à l'idée de prononcer de telles choses. pourtant il le pense : que luhan ne veuille apprécier que visuellement ses efforts, ou qu'il préfère tester la marchandise, ça ce serait son choix, mais dans les deux cas, le plus jeune est préparé.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
i ship it:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 289
Messages : 159
Age : 21
Localisation : dans le lit de koshi *wink wink*
Emploi/loisirs : webdesign ; deuxième année
Humeur : meh
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: put your hands on my waist, do it softly. #kohan Mer 16 Mar - 23:20

put your hands on my waist, do it softly
luhan & koshi


Le regard de Koshi me déroutait beaucoup. Je pouvais lire dans ses yeux qu'il était déterminé et qu'il semblait certain de ce qu'il voulait. C'était assez rare dans ce genre de situation, car j'avais l'habitude de toujours initier mon cadet à ces expériences peu courantes et parfois même un peu gênantes pour les autres. Qui savait ce qu'on faisait, lorsque les regards étaient ailleurs ? Koshi et moi partagions des secrets immenses. Des secrets bien trop lourds pour qu'on ait le courage un jour de nous ouvrir au monde extérieur. Pour ma part, je pensais même que ma soeur ne serait pas capable de comprendre les raisons de ma relation avec Koshi. Koshi... Il était tellement spécial pour moi. Mais je n'avais aucune idée si j'éprouvais de l'amour pour cet homme. Que dis-je, cet ange. Tout était confus dans ma tête, mais pas dans mes gestes lorsqu'il fallait partir à la découverte de nos corps. Voilà pourquoi j'avais répondu rapidement à l'invitation de Koshi, en m'installant à ses côtés sur le lit. Il m'assurait qu'il y avait un autre cadeau, mais je ne voyais rien d'autre que lui actuellement. Je resserrai mes doigts autour de la petite note qu'il avait écrit grossièrement en Anglais. Evidemment, son Coréen n'était pas encore excellent, je pouvais comprendre ses difficultés avec le hangeul... Je relevai mes yeux sur le plus jeune, le dévisageant un instant alors que ce dernier revenait sur notre dernier rendez-vous. Je n'avais même pas tenu compte de son refus, tout simplement parce que je respectais son corps et ses envies. Et je savais très bien que Koshi était très difficile à contenter. J'esquissai un sourire timide, prenant doucement la main du japonais dans la mienne. « Je ne veux pas que tu t'excuses pour ça Koshi, d'accord ? » Mon regard s'illumina, comme si le soleil s'était enfin frayé un chemin parmi les nuages, puis je rapprochai mon visage du sien pour regoûter à la douceur de ses lèvres d'éphèbe. C'était étrange, mais j'éprouvais le besoin avide de l'embrasser. De ne jamais quitter ses lèvres des miennes. Et une toute pulsion naquit au plus profond de moi: le désir de la chair. de SA chair.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
Different doesn't mean wrong
I am the one that runs both from the living and the dead. Hunted by scavengers, haunted by those I could not protect. So I exist in this wasteland, reduced to one instinct: survive. ©pathos.

Parce que je le vaux bien:
 
avatar
INFORMATIONS
Wons : 662
Messages : 245
Voir le profil de l'utilisateur http://jo-graph.tumblr.com/
Sujet: Re: put your hands on my waist, do it softly. #kohan Dim 27 Mar - 22:51

put your hands on my waist, do it softly
luhan & koshi


s'excuser sous tous les aspects est un automatisme que le brun a adopté depuis la petite enfance. de toute façon, que pourrait-on attendre de plus de ce gamin qui a été que trop souvent négligé et laissé de côté. il acquiesce pourtant d'un léger signe de tête aux propos du plus âgé, sans réellement croire à son initiative. koshi n’exécute que ce qu'on lui demande de faire, rien de plus. lorsque la main du chinois se dépose délicatement contre la sienne, c'est alors que le cadet décide finalement de mettre de côté ses appréhensions pour se laisser guider par le courant. tandis que ses lèvres répondent lentement mais avec assurance au baiser initié par luhan, ses doigts se lient aux plus grands se trouvant contre sa peau. sa position, n'étant guère la plus confortable pour ce genre d'échange, est rapidement remplacée : le japonais se redresse d'avantage, et pivote sur ses genoux pour finalement faire face au plus grand. ses doigts, renfermés sur ceux du coréen, l'attire d'avantage contre lui, ses lèvres glissant sur sa joue, puis enfin contre son son oreille lorsqu'il décide de briser leur baiser. le cadet s'attarde quelques secondes sur son lobe, le mordillant en s'assurant néanmoins de ne pas le blesser dans le processus. « tu ne m'as toujours pas dit... est-ce que je te plais ? » sa voix est à peine audible au creux de son oreille. le plus jeune s'assure que ses lèvres frôlent sa peau sensible lors de ses paroles, lentes et contrôlées. koshi n'a pas forcément besoin d'une réponse, car il sait qu'il a misé sur les bons vêtements pour attiser le regard gourmand de luhan. pourtant, pour sa propre estime, et tel un enfant cherchant approbation, il réclame son compliment, réclame les gestes qui montreraient que ses efforts n'ont pas été rassemblés pour rien. sa bouche descend ensuite légèrement plus bas, contre son cou : multiples baisers sont laissés sur sa fine peau, et ce n'est que lorsque le plus jeune est satisfait de la zone de l'étendue de son col qu'il s'acharne légèrement plus, voulant abandonner des traces de son passage. ses doigts se retirent délicatement de ceux du plus âgé, viennent prendre appuie sur ses épaules un court instant, avant qu'ils ne se lient à sa nuque, là où ses soyeux cheveux naissent. koshi ose la prise de risque sans même réaliser qu'au final, il agit plus en suivant ses propres désirs, qu'en ayant l'envie de se racheter auprès du plus âgé. et c'est ainsi qu'il réalise que leur relation a peut être pris un tournant différent dans cette histoire.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
i ship it:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 289
Messages : 159
Age : 21
Localisation : dans le lit de koshi *wink wink*
Emploi/loisirs : webdesign ; deuxième année
Humeur : meh
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: put your hands on my waist, do it softly. #kohan Lun 28 Mar - 2:26

put your hands on my waist, do it softly
luhan & koshi


Je l'entendais à peine. Ses yeux, eux, parlaient pour lui. Koshi était vraiment différent de d'habitude, et depuis que j'étais entré dans cette chambre, je ne pouvais pas décoller mon regard du sien brûlant. Je froissais doucement le petit mot entre mes doigts. Ses lèvres parcouraient mon visage, mon cou, l'encolure de ma chemise. Je déglutis plusieurs fois, comme paralysé devant le japonais qui était vraiment en train de me chauffer. J'avais chaud, je sentais mon souffle s'échapper de mes lèvres humides et la voix suave de Koshi éveillait quelque chose de nouveau et étrange en moi. C'était un désir plus profond que d'habitude, un désir différent et bien plus fort. Je me mordis la lèvre et fis glisser mes mains le long de la tenue seyante du japonais. Le choix des couleurs ne m'étonnait pas, de même que l'ensemble en lui-même. Très proche du corps, des matières moulantes. Son nombril était apparent, et le côté déchiré du haut était assez esthétique sur son corps juvénile. Indéniablement, Koshi savait comment me faire craquer et en posant mon regard sur le sien à nouveau, je commençai doucement à tirer sur son top. « Tu me plais toujours Koshi... » finis-je par lui répondre dans un sourire timide, les joues empourprées. D'habitude, dans ce genre d'échange, c'était moi qui guidais un peu mon ami, car j'étais un peu plus expérimenté que lui. Mais aujourd'hui, c'était vraiment différent. Je sentais que Koshi avait besoin de mener la danse, c'était la raison pour laquelle je ne prenais aucune initiative pour l'instant. J'avais chaud dans mes vêtements, et ce n'était pas étonnant vu comment Koshi se tortillait contre moi. Sa peau était douce et brûlante, cela montrait qu'il était vraiment disposé pour aller plus loin avec moi. Et je ne savais que trop bien que c'était rare. Koshi était différent, tout comme j'étais différent. Et nous nous acceptions et complaisions dans notre différence. Je revins embrasser Koshi avec douceur, ses lèvres me manquaient toujours. Je sentais mon sang pulser dans ma jugulaire, aux endroits où ils avaient marqué ma peau blême. « Tu es très beau quand tu gémis Koshi... » finis-je par lui dire, pour lui rappeler notre première expérience intime. Je pouvais encore me souvenir de sa voix essoufflée atteindre mes oreilles. C'était délicieux. Et j'avais envie de nouveau entendre ça.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
Different doesn't mean wrong
I am the one that runs both from the living and the dead. Hunted by scavengers, haunted by those I could not protect. So I exist in this wasteland, reduced to one instinct: survive. ©pathos.

Parce que je le vaux bien:
 
INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: put your hands on my waist, do it softly. #kohan

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 심장 SIMJANG :: habitations-