Partagez|
Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Dim 13 Mar - 15:47

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


TENUE • Malheureusement, le problème des fréquentations de mon frère, c’est qu’elles sont nuisibles et qu’il se passe trop souvent des trucs un peu trop fous. L’une des dernières en date – enfin, à ma connaissance – a été que notre appartement prenne littéralement feu. Heureusement pour moi, j’avais décidé de passer la soirée chez une amie. Tristement pour moi, toute ma collection de robes de couture, de chaussures uniques et de sac à main de tous les pays avaient flambés. Autant dire que j’ai été en colère contre Kira pendant de longues semaines. J’ai même vu qu’il avait perdu un peu de poids, tellement je cuisinais peu. Même si ma collection est devenue plus importante aujourd’hui – parce que Kira ne peut pas me voir triste ou en colère – je suis tout de même dégoûtée d’avoir tout perdu. Je secoue la tête, d’un air de dégoût, passant à une autre tenue. Il n’y avait pas grand-chose qui me plaisait dans ce magasin, en fait. Sérieusement, c’est trop nul ! La raison de ma présence ici ? Je me suis réveillée et en ouvrant la porte de mon immense dressing, j’avais décrété que je n’avais rien à me mettre. Oui, aujourd’hui, j’avais décidé de me mettre en mode princesse chieuse. J’avais donc enfilé la première tenue qui me passait sous la main, direction les boutiques ultra chères.

Une vendeuse m’apporta un ensemble de tenue, tandis qu’une autre me demandait si je voulais boire quelque chose. J’examinais les tenues, une à une, accrochée sur le portant, disant que je n’avais pas soif. Depuis plusieurs jours, j’avais remarqué que l’attitude des gens avait légèrement changée. Bien sûr, j’ai toujours été bien reçu, peu importe le lieu où je me rendais. Mais je n’avais encore jamais eu ce traitement de reine comme celui que j’ai aujourd’hui. J’avais l’habitude d’être accueilli avec courtoisie, une vendeuse venait s’enquérir de ce que je cherchais. Mais je n’avais pas trois vendeuses à mon entière disposition, peu importe le caprice que je pouvais bien faire. Hum, il faut dire, être fiancée à un Park, ça a forcément de la gueule. S’ils savaient pourtant … Je soupire, saisissant une tenue qui me semblait à peu près potable et me dirige dans la cabine d’essayage. Bon, je ne vais pas me plaindre non plus. C’est sympa toute cette attention. Mais par moment, c’est assez agaçant. Il n’y a qu’à voir les regards des autres clientes, qui me reconnaissent pour m’avoir vu dans un magazine. Ah, ne pouvais-tu pas être moins connu Se Won ? D’ailleurs … Lui aussi il va payer aujourd’hui. Je m’assois, à moitié habillée et commence à tapoter sur mon téléphone.

t'as intérêt à répondre:
 

Quoi ? J'ai mis un coeur non ?

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.

_________________
don't stop watching ♋️


avatar
INFORMATIONS
Wons : 70
Messages : 41
Localisation : au boulot
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Dim 13 Mar - 19:00

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


• Le projet du nouveau complexe hôtelier à Ganan avançait doucement mais surement. Mon père m'avait convoqué à la réunion pour parler des avancements et des modifications du projet. J'écoutais ces hommes d'affaire parler, lisant les dossiers que le secrétaire Im m'avait donné quelques jour plus tôt pour noter les modifications et ainsi proposer des solutions alternatives aux options peut réalisables. Avec moi, j'avais un dossier spécial, un dossier que je ne pouvais pas montrer à ces individus, un dossier destiné à une présentation plus privée ne comprenant que mon père et moi.

Je sentais quelque chose vibrer dans ma poche pendant que l'un des employé expliquait le projet secondaire qu'il soutenait. C'était ennuyeux, bancale, son powerpoint était mal ficelé, ce dernier avait tellement la pression qu'il bégayait à chaque début de phrase. Je profitais donc de ce moment pour sortir de ma poche mon téléphone et voir qui m'avait envoyé un message. Rara... ma fiancée. Je soupirais intérieurement, fermant davantage mon expression faciale pour enfin lui répondre un simple et plutôt froid: "Je suis en réunion." . La connaissant, elle sortirait de ses gonds mais je ne pouvais faire autrement, le travail avant le plaisir même si le temps passé en tête à tête avec cette peste me semblait être plus une corvée. J'étais conscient que nos fiançailles n'étaient pas voulu, que mon père l'avait choisi uniquement pour son physique. Il y avait de quoi être en colère, ça, je le comprenais, mais ce n'était pas moi qui l'avait choisi. J'espérai un jour qu'elle le comprenne, qu'elle passe sa colère sur quelqu'un d'autre et peut être qu'ainsi j'aurais plus de temps pour elle et moins de mal à la respecter. Elle était ma future femme, c'était mon devoir d'être bienveillant avec elle, de la protéger, lui prouver qu'elle pouvait se reposer sur moi mais Rara ne semblait pas l'entendre de cette oreille, préférant être désagréable lorsque nous nous trouvions loin des journalistes.

Je verrouillais mon téléphone, reportant mon attention sur l'homme qui était à présent en sueur. J'ouvris le dossier en cuir noir qui était disposé sur le bureau, celui qui regroupait les informations sur tous les employés présent dans la pièce. A chaque début de réunion, le secrétaire Im s'occupait de changer le contenu de ce dossier pour aider mon père et moi à retenir le nom de tout le monde. Il est vrai qu'en temps que dirigeant et futur dirigeant, nous avions autre chose à faire que de retenir tous les noms des personnes qui travaillaient pour nous. Il est vrai que l'on en connaissait quelques uns, mais généralement, c'était les meilleurs d'entre eux ou ceux qui occupaient des postes importants. Je feuilletais lentement les pages du dossier quand je tombais sur la fiche de présentation de l'homme devant l'assemblée d'individus en costume cravate. Monsieur Kim, encore un. Je portais mon attention sur mon père qui restait de marbre devant de fiasco. Une fois qu'il sentit mon regard, il me lança un regard complice en voyant le dossier ouvert avant d'hocher légèrement la tête pour me donner son approbation. Froidement, comme j'avais l'habitude de le faire, je plantais mon regard sur notre ex-employé. "Vous êtes viré."

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Dim 13 Mar - 19:53

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


TENUE • Je tapote nerveusement mon téléphone et n’est toujours pas de réponse au bout de 5 minutes. Hum, je sais pas pourquoi, je sens le râteau venir … Je me lève et pose le téléphone sur le tabouret pour finir de me changer. Je n’apprécie pas particulièrement Se Won. De toute manière, au sein de la famille Park, je n’aime personne. Cameron est une toxico qui ne pense qu’à entrainer mon frère dans la drogue. En ce qui concerne Se Hwan, je déteste son air prétentieux, ses manières de « je suis mieux que tout le monde ». Se Won était le seul de la prestigieuse famille Park que je ne connaissais pas vraiment. En le rencontrant, je peux dire qu’il parait être celui qui est le plus mature des trois. Mais il est très froid, distant. J’ai aussi l’impression qu’il prend les autres de haut. Pourtant, il ne m’a jamais manqué de respect, il n’a jamais élevé la voix sur moi. Il a toujours été … charmant ? Hormis son regard et son ton glacial, je n’ai pas à me plaindre de lui. Mais il ne m’aide pas à l’apprécier. Il n’est pas drôle, non plus, plutôt du genre coincé en fait. Il est juste très beau, en fait. En vrai, je ne le déteste pas vraiment. C’est la situation que j’ai en horreur. Je ne supporte pas qu’à peine majeure, on m’impose un fiancé et que je n’ai pas mon mot à dire. Je pensais ne jamais être concernée par les mariages arrangés. Je soupire et mon téléphone sonne. Comme je m’y étais attendu, Se Won est occupé. Problème ? J’ai envie qu’il soit à MA disposition. S’il espère que je vais le laisser m’envoyer balader comme ça, c’est qu’il n’a pas encore bien compris qui était Ryu Rara. Je jette un coup d’œil à ma tenue, me tournant légèrement pour regarder ce que la robe donne vue de dos et porte mon téléphone à l’oreille. Il n’y a que deux tonalités et mon correspondant décroche. Bonjour Monsieur Park … Ah, oui, Beau-père, pardon … Hum, je suis désolée de vous ennuyer … Ahaha, c’est très gentil beau-père. En fait, je cherchais à joindre Se Won … Non, non, c’est juste que je suis coincée et je me demandais … Oh, c’est vrai ? Vous êtes adorable ! Il sait où me rejoindre. Et je raccroche, le sourire aux lèvres. Ahaha, tu pensais que j’allais me laisser faire et être une fiancée docile ? Désolée pour toi, Se Won, je n’ai pas pour habitude de me laisser faire. Je sors de la cabine, là où les vendeuses m’attendent. Evidemment, avec un florilège de compliments « vous êtes magnifique », « un rien vous habille », « cette robe est faite pour votre silhouette » et bla bla j’en passe. Je pivote sur moi-même, peu convaincue. Hum, je ne sais pas … La coupe peut-être … Ou la couleur. Vous n’avez pas quelque chose dans les tons plus pâles ? C’est pour un dîner familial en fait. Les vendeuses acquiescent et se précipitent dans toutes les directions. C’est assez drôle, en fait.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
don't stop watching ♋️


avatar
INFORMATIONS
Wons : 70
Messages : 41
Localisation : au boulot
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Dim 13 Mar - 23:36

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


• Le visage de l'homme à qui je venais de donner cette nouvelle se décomposa petit à petit. Ce genre de moment était jouissif pour moi, il révélait ma puissance face à ces hommes. L'ex-employé regardait mon père, pensant qu'il le soutiendrait mais ce dernier restait silencieux, se levant. Je me levais à mon tour après avoir ramassé mes dossiers, suivant calmement mon géniteur qui était déjà sorti de la salle de réunion. Son air grave, il marchait relativement vite, mes longues jambes me permettant de rapidement le rattraper sans effort. "Encore un incapable mit à la porte. Est-ce si difficile de trouver du personnel compétent? Tu t'occuperas personnellement de contacter les ressources humaines et..." Ses ordres furent interrompu par la sonnerie de son téléphone. Il décrocha et changea du tout au tout. L'homme rigide qu'il était devint un papa gâteau, une voix mielleuse à en vomir, un sourire béat, même ses yeux scintillaient. A l'évocation de mon nom, je compris qu'il s'agissait de la renarde. Mon père avait littéralement flashé sur cette jeune fille, la preuve en était que malgré son statut social et le peu d'honneur qu'elle pourrait apporter à l'entreprise, il me l'avait choisi pour épouse.

Lorsqu'il raccrocha, il porta son attention sur moi, j'en profitais donc pour lui tendre le dossier que je lui avais spécialement préparer. "Père... concernant le ministre..." Dis-je avant qu'il me coupe la parole. "Ta fiancée est coincée quelque part et toi tu ne fais rien pour l'aider?!" Grogna-t-il tel un ours. Il semblait vraiment en colère que je n'ai pas répondu à Rara par une réponse positive. Qu'avait-elle bien pu lui raconter? Je m'inclinais légèrement devant mon père pour m'excuser de mon comportement bien que personnellement je n'avais rien à me reprocher. "Pardonnez moi, Père." Dis-je calmement, posément, en réponse à son agression. Malgré le fait que je bouillonnais de colère, je semblais calme, c'était mieux pour moi de ne rien laisser paraître, même à mon paternel. Ma voix ne tremblait pas, n'était pas hésitante. Je lui répondais mécaniquement comme il me l'avait toujours appris. "Maintenant file! Ta fiancée t'attends!" Me lança-t-il me faisant signe de prendre congé. Je faisais de grandes enjambées vers la sortie des bureaux de la compagnie Park, mes dossiers toujours en main. L'ordre de mon père était plus important que de passer mon bureau ne serait-ce que pour poser les quelques classeurs en cuir.

En bas de l'immeuble, une voiture m'attendait déjà. Le vigile qui m'accompagnait toujours m'ouvrit la porte en s'inclinant respectueusement tandis que je pénétrai sans un regard pour ce pauvre garçon. Je m'installais confortablement, attendant qu'il monte pour donner la direction. "Simjang, Fendi." Dis-je froidement le sourire grinçant. Cette peste avait été maligne sur ce coup, elle savait que mon père ne pouvait rien lui refuser mais il était hors de question que je lui serve de larbin, subissant ses insultes. La seule façon de la voir sourire et aimable avec moi était la présence de la presse, c'est d'ailleurs pour cette raison que j'envoyais un sms anonyme à une agence de presse pour leur signaler où elle se trouvait suivit d'un autre pour une autre agence, me faisant passer pour mon garde du corps, je leur signalais ma position. Vêtu d'un simple costume noir fait sur mesure de chez Dior, je grimaçais à l'idée d’apparaître devant les journalistes ainsi. La simplicité de mes vêtements faisant trop ressortir ma rigidité.

La voiture s'arrêta devant la boutique de luxe italienne. J'y laissais mes dossiers, ordonnant à mon chauffeur ainsi que mon garde du corps de me suivre en voiture. Si la future Madame Park était chargée, il était hors de question que je lui porte ses affaires. Je rentrais dans la boutique, accueillit par plusieurs vendeuses, minaudant autour de moi. Je m'inclinais très légèrement pour rester courtois, m'avançant avant de voir Rara vêtue d'une robe qui ne lui allait pas. Je m'avançais à son niveau pour lui prendre la main, la lui baisant respectueusement. "Mademoiselle." Dis-je en complément, toujours très poli à son égard. Quelques vendeuses s'étaient agglutinées autour de nous, regardant Rara avec envie.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Lun 14 Mar - 0:11

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


TENUE • Je ramenais mes cheveux en arrière. Une des vendeuses m’amena un café. Bon, d’accord, je veux bien être gentille. Alors je prends la tasse et la remercie. Je crois que depuis mon arrivée, le nombre de clients a augmenté. Mes fiançailles avec un Park, qui plus est l’aîné, prenait plus d’ampleur que ce à quoi je m’attendais. Bien sûr, je ne suis pas idiote, j’avais bien conscience que cela ne passerait pas inaperçu. Ce n’est pas tous les jours que l’on annonce les fiançailles d’un membre d’une famille aussi prestigieuse que la leur. Ajouté à cela qu’il ne s’agit pas d’un mariage arrangé, mais d’un mariage d’amour. Enfin, je vous arrête tout de suite, ni Se Won ni moi ne sommes follement amoureux l’un de l’autre. C’est juste une idée du père de Se Won, que j’ai beaucoup de difficulté à appeler « Beau-père », malgré ses insistances. Je n’ai pas entendu les détails, mais aux dires de mes parents, il s’agit de marketing, histoire de prouver que chez les Park on n’est pas si coincé du cul quoi. On sait faire preuve de tolérance face à la classe en-dessous. Et puis, un mariage d’amour avec une personne aussi célèbre que Park Se Won fait vendre bien plus qu’un énième mariage arrangé qui unit deux familles puissantes. Il est vrai que nos fiançailles a fait couler beaucoup d’encre. Même si un mois avait déjà passé depuis que nous avions échangés les bagues, il m’arrivait de tomber sur des articles parlant encore des faits, supputant sur notre relation, etc. Bien évidemment, j’ai été invité à de nombreuses reprises dans le penthouse des Park, avec toute la famille au grand complet. Le père des Park, une personnalité plutôt imposante, a même tenu à discuter avec moi en privé. Beaucoup de personnes ont peur de cet homme, mais je dois dire qu’avec moi il est très agréable, toujours à l’écoute, même si je préfère m’en méfier. Il me demande systématiquement d’être compréhensive envers son fils et de me montrer patiente avec lui. Personnellement, je n’y arrive pas. Je me dis que, peut-être, à force de me montrer exécrable avec lui, il finira de lui-même par rompre les fiançailles. C’est visiblement mal connaitre Se Won.

Lorsque je tends ma tasse vide, attendant que les vendeuses m’apportent de nouvelles tenues, j’entends un bruit incroyable à l’extérieur. Curieuse, je penche la tête sur le côté. J’entends des gens parler, des bruits de flash aussi et Se Won fait son entrée. Il est toujours poursuivi par les journalistes celui-là, il ne peut pas se montrer un peu plus discret ? J’essaie de les éviter du mieux que je peux. Si je peux me montrer à l’aise face aux caméras quand il s’agit de tourner un film ou quoi, je le suis beaucoup moins quand il s’agit de mentir sur ma vie sentimentale. Mes parents m’ont explicitement d’éviter tout drame ou scandale et d’agir avec l’attitude la plus chaleureuse possible avec celui qui occupe la position de fiancé. Je feins donc la surprise et frissonne quand il embrasse ma main, peu habituée à ce type de contact. Se Won, tu n’es pas obligé de te montrer aussi formel avec moi, tu sais. J’adoucis mon ton au maximum, allant même jusqu’à lui sourire. La menace paternelle a semble-t-il fonctionné, je n’ai pas eu à attendre longtemps. Une des vendeuses me montrent différentes tenues que je regarde rapidement. Je suis un peu plus perturbée par les journalistes, aux portes de la boutique. Je me sers un peu du corps de Se Won comme cachette et repose mon regard sur lui. Il est fidèle à lui-même : très beau, mais un glaçon. Laquelle te semble la mieux ? J’ai envie d’être jolie pour toi. Pitié … C’est à peine s’il me regarde. Mais visiblement, ça fait son petit effet face à notre public.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
don't stop watching ♋️


avatar
INFORMATIONS
Wons : 70
Messages : 41
Localisation : au boulot
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Lun 14 Mar - 1:31

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


• Les journalistes étaient déjà présent sur les lieux lorsque j'arrivais devant la boutique Fendi. J'entrai pourtant sans difficulté, déboutonnant ma veste de costume pour avoir l'air plus décontracté. Rara était au niveau des cabines d'essayages, j'arrivais, lui baisais la main en me montrant formelle et voilà qu'elle s'adoucie. C'est bien ma petite, continue. Elle se faisait timide devant les flash, douce, tel une jeune fille amoureuse. J'aurais trouvé ça tellement mignon venant de sa part si seulement notre union n'était pas un gros coup de marketing et que je ne la connaissais pas. Mais soit, notre public aimait cette Rara, ils s'attendaient à une figure de prince charmant venant de ma part, alors ils seraient servis.

Ma jeune fiancée me demanda quelle robe je préférais entre toutes celles que la vendeuse lui avait amené. Tel le gendre idéal, je regardais mes choix, feintant un sourire à sa réflexion. Me plaire? Mais quelle grosse blague! "Vous devriez toutes les essayer bien que je sois certain qu'elles vous scieront toutes à merveille." Lui répondis-je, tentant d'être le moins glacial possible. Sur ce coup là, mon père m'avait donné une tâche plus difficile qu'enquêter sur une personne, effacer des preuves, veiller sur Cameron et le fait qu'elle ne fasse pas trop de bêtises. Depuis petit, j'avais apprit à refréner mes sentiments, les garder pour moi. Mon père m'avait apprit que les exprimer était un signe de faiblesse alors avec le temps, j'étais devenu un handicapé des sentiments. Feindre d'être amoureux d'une jeune fille dont j'ignorai tout m'était difficile, d'autant plus que je n'étais jamais tombé amoureux. Je reportais mon regard sur la plus jeune de la fratrie Ryu, tentant de lui offrir un sourire chaleureux. J'essayais vraiment, je le promet. Mais seul le coin de mes lèvres se levait. A ce moment on entendit une pluie de flash. Les journalistes allaient avoir de quoi écrire en rentrant. "L'héritier Park a sourit!" Je voyais déjà les gros titres demain matin, cette idée me donnant déjà la migraine.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Lun 14 Mar - 2:05

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


TENUE • Se Won se penche sur les tenues et au bout de quelques secondes de réflexion, il me donne son verdict. Bon, il ne se mouille pas trop. Mais ça m’amuse de le voir sourire. Enfin, essayer de sourire. Cela fait seulement un mois que nous sommes obligés de partager notre quotidien. Alors je ne peux pas dire que je le connaisse aussi bien. Mais Se Won n’est pas du genre à sourire, à faire des efforts pour se montrer chaleureux ou bien à se soucier du regard des autres, qui pourraient le trouver froid. Je me demande ce qui vaut cet effort. Sans doute la présence des journalistes et des nombreux photographes. C’est sûr que ça aide. J’acquiesce, replaçant une mèche de cheveux derrière mon oreille. Je reporte mon attention sur les différentes tenues. D’un côté, Se Won n’a pas tort. Celles-ci sont jolies et me correspondent mieux. J’en attrape quelques-unes, les étudie, en repose certaines. J’évite toutes les robes princesse, en mode gonflés. Dîner j’ai dit, pas descendre le tapis rouge. Je finis par en repérer une. D’une longueur raisonnable, pas très courte, pas non plus d’une longueur façon grand-mère, et encore moins la longue traine. Plutôt moulante, d’une couleur vert d’eau, bien échancrée. Mais bon, comme je n’ai pas non plus la poitrine à la Pamela Anderson, ça ne fait pas indécent. Le tissu est plutôt soyeux. On dirait que j’ai trouvé. C’est gentil, mais je ne veux pas t’embêter. Je t’ai déjà fait sortir de réunion. Je vais juste essayer celle-là. Je file dans la cabine – est-ce que j’aurais dû lui proposer de me rejoindre rien que pour le déstabiliser ? Se Won, c’est le genre très près des traditions, des valeurs d’avant et de l’étiquette. Il ne le fera jamais avant le mariage et lui proposer ce genre de chose, c’est comme si j’insultais ses principes. Donc je préfère rester tranquille. Et puis, nous ne sommes pas en privé, rien que lui et moi. J’entends une vendeuse lui proposer un siège, s’enquérir de ce qu’il souhaite boire. Je crois même détecter un ton mielleux, pas franchement aguicheur mais presque suave. Ouais, une fille facile quoi. Je fais glisser la robe sur moi, enfile mes talons et fais ressortir mes cheveux. Hum, elle est nettement mieux celle-là, plus classe. Enfin ! Il a fallu que Se Won débarque pour qu’on me propose quelque chose de décent. Je ressors de la cabine. Là encore, les journalistes mitraillent, je vois même une caméra. Sérieusement, on ne peut pas nous laisser tranquille. Qu’est-ce que tu en penses ? Ah, pourquoi faut-il qu’il y est autant de monde ? J’ai l’impression d’être forcée de jouer un rôle pour lequel je ne me suis pas suffisamment préparé. Oh, je ne t’ai pas dit … Mais tu es très élégant comme ça. C’est nouveau ? J’approche ma main pour toucher le tissu. Ça lui allait très bien, je devais au moins reconnaître ça. De toute façon, je me demandais si quelque chose ne lui allait pas. Le seul avantage à être fiancé à Se Won était son physique. Malheureusement, je pouvais m’asseoir dessus si je comptais avoir un avant-goût. Son téléphone sonne. Je pense aussi tôt à son père qui veut vérifier si son fils fait bien ses devoirs de fiancé.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
don't stop watching ♋️


avatar
INFORMATIONS
Wons : 70
Messages : 41
Localisation : au boulot
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Lun 14 Mar - 2:46

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


• La différence d'éducation se remarque facilement lorsque Ryu Rara me répond. Elle a l'air très à l'aise tandis que moi, je reste tout de même solennelle. Pas que je fasse exprès d'installer ces barrières entre nous, mais plutôt parce que mon éducation fait que je me dois d'être le plus respectueux possible avec autrui, que ce soit Rara, mes amis ou de simples inconnus. Il m'arrive même de vouvoyer des enfants, de tenter d'avoir une conversation d'adulte avec eux lorsqu'ils me sont présentés. Vous l'aurez compris, lorsque je serai père de famille, je serai la figure autoritaire du père, tout comme mon père l'a été avec moi.

Ma jeune fiancée choisi une robe parmi celles que la vendeuse lui a proposé. Son choix est judicieux malgré le fait que je trouve le vêtement un peu court et très décolleté. Je ne relève pourtant pas, me contentant d’acquiescer. "Vous ne m'embêtez pas, chaque minute en votre compagnie est un plaisir." Lui répondis-je. Faux. Chaque minute est une torture au point que je doive arriver à quelques subterfuges comme appeler des journalistes pour que la demoiselle daigne m'adresser la parole gentiment. Je me serai sentis plus à l'aise derrière mon bureau à travailler sur mes dossiers. Elle file se changer tandis qu'une autre vendeuse m'apporte un fauteuil. Je m'y assois, inclinant très légèrement la tête tandis qu'elle me propose à boire. Je ne daigne même pas lui adresser un regard. Pour moi, il ne doit y avoir que Rara alors je me force à ne regarder que ma future femme, ne voulant pas lui faire de tord en public. La jeune fille revient avec la boisson tandis que ma fiancée sort de la cabine. Je m'étouffe. Elle est magnifique, vraiment magnifique. Mon père a décidément très bien choisi la jeune fille qui passerait le reste de sa vie à mes côtés. Je me lève, tendant à la vendeuse ma tasse, m'avançant vers elle. Cette robe est vraiment très courte à mon goût mais elle sait parfaitement dévoiler les longues jambes de ma promise, son décolleté que je jugeais beaucoup trop plongeant met sa poitrine en valeur sans pour autant être vulgaire. "Vous êtes magnifique." Dis-je lentement. Pour une fois, un vrai compliment qui sort du cœur. Objectivement parlant, elle est sublime. Ce type de femme ne me plait pas, loin de là, mais lorsque je vois quelque chose de beau, je sais le reconnaître.

Elle me complimente à son tour, alors que je tente de lui sourire. Mon regard se balade sur elle, sur ses formes, vous l'aurez compris, sa robe me plait énormément. Lorsque je me rends compte que je deviens trop indécent, je me racle la gorge, reportant mon regard sur son visage tout en replaçant ma cravate. "Comme à chaque nouvelle saison." Lui répond-je. "Lorsque j'ai reçu votre message, je n'ai pas prit le temps de me changer." Continue-je pour argumenter, ne trouvant pas ma tenue adéquate pour une séance de shopping. "Vous me voyez tout de même ravis que ma tenue de travail vous plaise." Conclus-je poliment, me rapprochant d'elle. Je pose mes mains sur ses épaules et la tourne vers un grand miroir. Nous voyons notre reflet à l'intérieur, elle et moi sommes magnifiques, nous allons parfaitement bien ensemble pourtant, je trouve qu'il manque encore quelque chose. Je me pince les lèvres avant de déclarer le fond de ma pensée. "Pour aller avec cette robe, il vous faudrait une parure. Souhaitez-vous m'accompagner chez Cartier pour compléter votre tenue?" A la minute où j'ai reçu sur sms, j'avais compris que cette après-midi, ce serait à moi de lui payer tous ses caprices alors autant garder la situation sous contrôle en lui proposant par moi-même les boutiques de mon choix.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Lun 14 Mar - 3:21

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


TENUE • J’ai préféré détourner l’attention sur lui. Son compliment paraissait tellement sincère que ça m’a gêné, sur le coup. Le tissu de son costume est soyeux, j’apprécie la coupe également. Ça l’habille plutôt bien. Quand je relève les yeux sur lui, je le surprends à être occupé à me mater. Hum, Park Se Won est donc en train de me dévisager des pieds à la tête ? Je dois dire que c’est une grande première. Je crois bien ne pas me tromper en affirmant que c’est la première fois que je surprends ce genre de regard sur moi de sa part. Non pas que ça me déplaise. Bien au contraire. Ça prouve au moins qu’il est humain, enfin, que c’est un homme quoi. J’avais l’impression d’être réellement fiancé à un glaçon. Ou alors … ou alors, il est attiré par les hommes. Je m’attends à tout maintenant. Mais de le voir me regarder comme ça me fait plaisir, plus que ce que je ne l’aurais cru d’ailleurs. Ça me fait sourire. Mais un vrai sourire, celui que j’affiche quand je suis contente, quand quelque chose m’a touché. Pas celui que je lui sers pour les caméras, habituellement.

Je fais glisser ma main sur son costume pour remettre mon bras le long de mon corps. Je frotte nerveusement mes mains sur ma robe et observe la vendeuse qui nous lorgne du coin de l’œil. Ah, sont-elles toujours obligées de vouloir ce qui n’est pas pour elles ? Je ne comprends pas ces femmes attirées par des hommes qu’elles ne doivent et ne peuvent pas avoir. Je ne comprends pas non plus celles qui prennent un simple regard pour une invitation à une partie de jambe en l’air. Ah, il n’a pas eu le temps de se changer ? Moi je trouve sa tenue très bien. J’ai toujours apprécié les hommes élégants, ceux qui portent des costumes. Je trouve ça plus sophistiqués, beaucoup plus attirant aussi. Mais je me garde de lui en faire la remarque et ouvre grands les yeux quand il pose ses mains sur mes épaules. Il me fait pivoter sur moi-même et j’aperçois notre reflet. J’ai du mal à nous reconnaître et pourtant. Je mentirais si je disais ne pas voir que nous sommes physiquement bien assortis. Il faut dire que le père Park a l’œil. Je ne voulais pas le croire, au début. C’est en tombant sur une photo de nous deux, sur un magazine, que j’en ai fait la remarque. Je fais mine de réfléchir, alors que j’ai déjà la réponse – qui refuserait d’aller chez Cartier, sérieusement ? Mais bon, s’il veut jouer au couple classe, je ne dois pas montrer de précipitation. C’est toi qui décide, Se Won. Je la prends, alors ? Je le regarde dans le miroir. Quelle question, comme si je lui laissais le choix, de toute manière. Je retourne en cabine me changer et en ressort quelques secondes après. Les vendeuses s’occupent de préparer la robe et je m’aperçois que j’avais presque oublié la présence des journalistes. Ah, ces journalistes. J’avais oublié qu’il t’était difficile de te rendre incognito quelque part. Les vendeuses sont occupées, alors elles ne nous entendent pas. Mais mon ton n’est pas agressif. Je suis juste lassée de devoir tout le temps devoir faire avec les journalistes. Je baisse la tête, de toute façon, ce n’est pas comme si j’avais le choix.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
don't stop watching ♋️


avatar
INFORMATIONS
Wons : 70
Messages : 41
Localisation : au boulot
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Ven 25 Mar - 22:39

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


• Me laissait-elle vraiment le choix? Je l'avais bien compris qu'aujourd'hui, je serai son porte-feuille humain. Son jeu d'actrice face aux journalistes et aux vendeuses m'impressionnait. J'hochais la tête comme simple réponse, profitant du miroir pour remettre ma cravate droite avant de retourner m'asseoir sur le fauteuil que l'on m'avait installé. Je fis un signe de main aux vendeuses qui s'occupaient de nous qu'elle prépare la robe. Une seule? Était-ce au moins suffisant? Je faisais la moue, perplexe. Je savais à quoi elle destinait ce genre de vêtement. Probablement pour ses amis, pour aller en soirée mais pas pour moi. Ô ça non! Ma fierté mal placé ne le supportait pas. Je me levais pour faire un tour, seul. Je regardais les robes de cocktail suivit de prêt par deux vendeuses. "Vous souhaitez qu'elle en essaye une?" Demanda une des jeune fille. Je me tournais vers elle, secouant la tête. "Ne vous donnez pas cette peine." Répondis-je formellement avant de repérer une robe. Cette dernière se détachait de toute les autres. Prêt du corps, fendu d'un côté à mi-cuisse remontant jusqu'au col. Elle était splendide et je visualisais très bien Rara dedans. Je la sortais du présentoirs pour mieux la regarder. La matière était douce au touché. Si vous devions nous rendre à un dîner de charité, ce serait la robe parfaite pour elle. J'esquissais un léger sourire avant de la tendre à une vendeuse. "Vous m'emballerez ce modèle-ci en plus, s'il vous plait." La jeune femme prit la robe alors que je me dirigeais vers les cabines d'essayages où Rara sortait à peine. Je la pris par le bras, tentant, en vint de sourire à sa réflexion. Si j'étais suivit pas les journalistes c'est que je faisais en sorte de l'être. Ne l'avait-elle toujours pas compris?

Je lui tendais le bras pour nous diriger en caisse où je sortais mon porte-feuille pour régler la note qui était forcément plus élevée que le montant d'une seule robe. D'ailleurs, la vendeuse posait deux paquets que le comptoir. Je les pris après avoir payé, tel le gentleman que j'étais. Nous nous dirigeâmes vers la berline qui nous attendait devant la boutique, sous les flashs des journalistes. Mon garde du corps lui ouvrait la porte tandis que je faisais le tour pour rentrer dans la voiture. "Déposez nous chez Cartier." Ordonnais-je au chauffeur. Je ne m'adressais pas à la jeune fille, redoutant son venin.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Lun 28 Mar - 1:51

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


TENUE • C'est moi où je vois quelque chose de louche dans son sourire crispé ? Je penche ma tête sur le côté, l'observant un peu plus franchement, le regard interrogatif. Mais son visage s'est à nouveau refermé et je ne lis plus rien. Est-ce moi qui suis toujours en train de me méfier de Se Won, du coup j'interprète le moindre de ses actes ? Je décide de mettre ça de côté, parce que je ne trouve pas d'explications. A la caisse, je vois deux boites. Je suis pourtant sûre de n'avoir choisi qu'une seule robe. L'article est déjà bien emballé, ce qui fait que je ne peux pas jeter un coup d’œil à l'intérieur. Se Won, tu as pris quelque chose d'autre pour moi ? Hum, c'est étrange. Je ne dis pas qu'il ne lui arrivait jamais d'avoir des intentions, bien qu'elles soient toutes calculées. Il manquait cruellement de spontanéité, le moindre de ses gestes étaient issu d'une longue réflexion calculée. Je gardais pour moi le soupir que ça m'inspirait, parce que je voyais les vendeuses le dévorer du regard, me trouvant chanceuse d'avoir un homme qui pense à moi de cette façon. Si elle savaient. Je replace mon manteau sur mes épaules, couvrant mes bras et ma robe, laissant à Se Won le soin de prendre mes sacs. Après tout, je l'avais appelé pour ça, à la base. Et nous quittâmes la boutique, pour nous retrouver engloutis par les flashs des photographes. On m'ouvrit la porte et je m'y glissais, poussant un long soupir d'aise, une fois le bruit des flash en fond sonore à peine audible. Se Won se glisse dans la voiture à son tour et je prends bien garde à respecter une distance suffisante entre nous. Je fais mine que je regarde à l'extérieur, alors qu'il n'y a rien à voir, puisque la voiture n'a pas démarrée. Heureusement pour nous, les vitres sont entièrement teintées. Tu devrais penser à être moins formel avec moi, ça me met presque mal à l'aise. Je sais, c'est son éducation qui fait ça. Mais quand même. On a passé la nuit ensemble - ne nous enflammons pas, il ne s'est jamais rien passé - et je pense qu'à partir du moment où tu vois la tête au réveil de l'autre, on peut commencer à être moins formel. Pas selon Se Won apparemment. J'attache ma ceinture, parce que je psychote toujours sur un potentiel accident, quand la voiture démarre. Mon téléphone sonne et le mot "beau-père" apparaît sur mon écran. Oui, beau-père ? ... Hum, non non très bien ... Oui ... Oui bein sûr beau-père ... Ahaha, je vous ramènerais quelque chose la prochaine fois ... D'accord, à bientôt. Son père est adorable avec moi, c'est indéniable. Mais je suis toujours un peu gênée, ne serait-ce que de l'appeler "beau-père". Je ne me sens pas légitime de faire ce genre de choses. Je tripote nerveusement mon téléphone, avant de le ranger et de me retourner franchement vers Se Won. Tu ne me fais pas tes habituels reproches ? "Tu n'as pas à me déranger au travail pour des affaires aussi futiles ?" J'arque un sourcil, parce que c'est sa spécialité, celui de parfaire mon éducation et particulièrement mes bonnes manières.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
don't stop watching ♋️


avatar
INFORMATIONS
Wons : 70
Messages : 41
Localisation : au boulot
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Lun 4 Avr - 21:31

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


• La voiture n'a pas encore démarrée. Pas tant que ma ceinture n'est pas attachée, ce qui est pour le chauffeur le signal de départ. A peine j'eus claqué la portière qu'elle me reproche d'être trop formelle. La mettre mal à l'aise? A ses mots, je grimace. Qu'en ai-je à faire de la mettre mal à l'aise? Son impolitesse me perturbe, surtout devant les journalistes. Par vieille habitude, je m'assure que ma cravate est bien en place, un toc nerveux. Je fais cela en général lorsque je ne suis pas à l'aise avec quelqu'un, en l’occurrence la demoiselle qui m'accompagne. Mais alors que je m’apprête à boucler ma ceinture, son téléphone sonne, ce qui me fait lâcher le lien de sécurité. Elle décroche et je l'écoute parler. Mon père. Toujours mielleux avec elle, toujours gentil. Il ne l'a pas choisit pour rien. Elle lui plait. Je dois me calquer sur ses goûts, elle doit me plaire également, pourtant, malgré tous mes efforts, je n'y parviens pas. Elle est belle, certes, mais ses manières me plaise guère. Je grimace une nouvelle fois puis boucle définitivement ma ceinture après son appel. La voiture démarre. J'ai le droit à un second reproche ce qui me fait hausser les sourcils. Le fait-elle exprès? Veut-elle m'énerver? Elle n'y arrivera pas. Je ne m’énerve jamais. Ce sentiment est pour les faibles incapables de se contrôler. Le contrôle, je l'ai, tout le temps et en toute circonstance, même en sa présence. Je tourne la tête vers elle, l'air impassible. "Vous." Dis-je pour la reprendre. "Je ne me permettrez jamais de vous tutoyer." Lui dis-je plus que posément. Ma voix est basse comme à son habitude. Mes nerfs sont  vif comme à chaque fois qu'elle ouvre la bouche lorsque nous sommes dans un espace clos et intime ."Vous le savez que je n'aime pas être dérangé quand je travail." Continuais-je toujours sur le même ton. Mes propos sont presque exacte. Je n'aime pas qu'elle me dérange. Lorsqu'il s'agit d'Ahn Sei Wong, cela ne me dérange pas, s'il m'avait envoyé un message à sa place, j'aurais accouru. Peut être parce que l'humain que j'étais appréciait la compagnie du garçon et non la sienne.

Je soupire longuement avant de reprendre. Elle voulait des reproches, soit, elle en aurait. "Surveillez votre langage en présence des journalistes, votre négligence me met mal à l'aise." Et un reproche. Un. Elle en voulait, soit, elle serait servie. "Pardonnez-moi le fait de veiller à l'étiquette mais, vous devriez faire de même. Nous sommes l'élite, c'est notre devoir de montrer l'exemple, nous ne sommes pas dans les bas quartiers, le peuple demande une romance digne des comtes de fée, agissez comme la princesse que vous devez être, c'est ce que demande le peuple." Elle avait réussi à me faire parler, développer ma pensée pour qu'elle comprenne ce que l'on attendait d'elle. Pourtant, malgré mes mots, je restais calme, peut être même trop vis-à-vis du discourt que je lui avais tenu. Un humain normal aurait au moins élevé la voix mais je n'étais pas un humain normal, j'étais Park Se Won, le premier et digne héritier du groupe Park. Même dans ce genre de moment, je ne devais pas me défroisser, montrer patte blanche, être imperturbable malgré l'air condescend que je prenais en lui adressant la parole. Pour m'occuper le reste du temps de trajet, je saisissais mes documents pour les feuilleter. J'avais toujours mes dossiers avec moi, même lors de mes sorties "détente".

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Lun 4 Avr - 23:08

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


TENUE • La voiture finit par démarrer. Je croise les jambes pour être plus à mon aise. Si un journaliste réussissait à capter le moment, il verrait clairement que nous ne ressemblons pas du tout à un couple amoureux. Chacun de son côté de la banquette, veillant bien à ce qu'on ne se touche pas - quoique dans une voiture comme celle-ci, ce serait compliqué de se toucher par manque d'espace - nous faisons tout le contraire de ce que nous devons paraître. Comme je m'y attendais, ses critiques ne tardent pas. Je suis incapable de vouvoyer Se Won, pour la simple et bonne raison que j'ai du mal à me dire que je devrais vouvoyer celui qui est supposément être la personne la plus proche de moi. C'est comme si on me demandait de vouvoyer mon frère ou bien que mes parents utilisaient le "vous" pour se parler. Inconcevable de mon côté. Pourtant, du sien ... Tout était histoire d'étiquette, de bien paraître. Tout ce que je détestais. Il n'y avait rien de naturel et je n'étais pas d'accord avec lui sur certains points. Comment pouvions-nous passer pour un couple amoureux si nous nous mettions des barrières ? Je le laissais aligner ses critiques presque docilement, en restant le plus silencieux du monde. Une fois que je fus bien sûr qu'il eut finit, je pris encore quelques secondes avant de répondre. Je me décalais légèrement pour lui faire face, les mains sur les genoux. Je pense que TU te trompes. Si nous devons agir comme si nous étions amoureux, comment puis-je mettre la barrière de l'étiquette entre nous ? Je ne viens pas du même milieu que toi, je n'ai pas grandi avec des parents qui se vouvoient mais avec des parents qui ont d'abord une relation d'amitié, de confiance ET d'amour. Je ne te permettrais pas de critiquer ma façon de voir les choses car tu insultes mon éducation. Je dis cela tout en le fixant bien dans les yeux. Il n'est pas question que je me démonte et encore moins que j'approuve sa façon de penser. Je vois le chauffeur nous observer à travers le rétroviseur. Compte-t-il les points ? Si je rentre dans ton moule de l'élite, ça ne fera pas naturel. Ne penses-tu pas que j'aurais l'air d'une de ces filles que l'on t'impose en mariage arrangé, une de ces filles bien lisse et donc ne serais pas crédible auprès des journalistes ? Oui, je suis plus jeune que lui. A peine majeure pour tout dire. Oui, je n'ai pas la même prestance que lui, pas la même expérience. Mais cela ne veut pas dire que je sois idiote. Je sais défendre mes idées.

Je finis par soupirer, agacer par cette conversation, par tout ce cinéma. Se Won et moi ne nous entendrons jamais. Si lui semble accepter avec fatalité notre situation et le chemin que nous devons entreprendre ensemble, je suis loin d'être à ce stade. J'espère qu'à force de l'agacer, à force de le pousser à bout, il finira par céder et rompre les fiançailles. Mais il est plus coriace que ce à quoi je m'attendais. Je tourne la tête. Je ferme les yeux pour me calmer un peu, car je ne sais pas parler avec le calme dont fait preuve Se Won. Cette fois-ci, j'adopte un ton plus posé, plus détaché. A défaut de ne pas avoir choisi la personne avec qui je dois passer ma vie, si c'est une fatalité, j'aimerais au moins qu'on arrive à se parler sans s'agacer mutuellement. Si je te parle de cette façon, c'est que je suis incapable d'adopter un ton plus formel, quand la relation que l'on est supposé avoir ne s'y prête pas. Mais soit, je ferais comme vous l'entendez... Arrêtez la voiture. Je m'adressais au chauffeur cette fois-ci. Ce dernier hésita, regardant Se Won à travers le rétroviseur. Fronçant le sourcil, je repris d'un ton bien plus sec. J'ai dit : arrêtez la voiture. Cette fois-ci, il s'arrêta. J'avais envie d'un café et surtout, fuir de cette voiture étouffante. J'ouvris la porte à la hâte, ne prenant par garde à mon téléphone qui glissait de ma poche et tomba sur la banquette. Je ne vis pas non plus les messages de mes "amies" qui s'affichaient sur l'écran : Je viens de voir les news ! Rara, tu as TELLEMENT de chance d'être fiancée à Park Se Won. A la place, j'enfilais mes lunettes de soleil et chercha des yeux un café.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
don't stop watching ♋️


avatar
INFORMATIONS
Wons : 70
Messages : 41
Localisation : au boulot
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Lun 4 Avr - 23:35

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


• Elle semblait quelque peu... désapointée de mes réflexions. Après m'avoir sorti un long monologue m'expliquant par a plus b pourquoi elle ne me vouvoierait jamais. Je ne réagissais pas à ses mots, la laissant parler. Je la comprenais, je comprenais son point de vu bien que pour moi, c'était quelque chose d'étranger. Le tutoiement était pour le peuple, j'avais toujours vouvoyé mon entourage, même ma famille. Je n'allais pas me débarrasser de cette habitude pour ces beaux yeux. Pourtant, lorsqu'elle demanda au chauffeur -qui semblait amusé par la situation- de s'arrêter, mes lèvres de pincèrent. Je levais la tête de mes dossiers, n'ayant pas prit la peine de la regarder. Allait-elle vraiment quitter le véhicule? Allait-elle oser le quitter? Je fronçais les sourcils, me retournant pour regarder si nous étions suivit. Une grosse fourgonnette noir s'arrêtait au même moment que la berline. Le véhicule semblait plein de journaliste prêt à bondir sur la jeune fille pour avoir des détails croustillants sur notre potentielle dispute.

Alors que je me détachais, je remarquais qu'elle avait oublié son téléphone sur la banquette. Je le saisissais pour -sans faire exprès- voir le dernier message qu'elle avait reçu, l'enviant d'être ma fiancée. Si elle était si chanceuse, pourquoi se comportait-elle de la sorte avec moi? Je sortais de la voiture, me dirigeant vers elle d'un pas rapide bien que je ne courais pas. En effet, un gentleman ne court pas. "Rara!" M'exclamais-je alors. C'était rare que je l'appel ainsi. Je n'avais pas l'habitude d'être aussi familier. Probablement que je l'avais appelé ainsi pour attirer son attention. Je m'avançais vers elle, agitant son téléphone pour lui signifier qu'elle l'avait oublié. Arrivé à son niveau, je le lui tendais sous les flashs des journalistes étant descendu de la camionnette. "Pardonnez mon manque de tact." Lui dis-je simplement devant les journalistes qui ne voulaient pas perdre une miette de notre potentielle dispute. Il fallait que je me rattrape. Lui proposer de marcher jusqu'à chez Cartier la ferait passer pour une fille matérialiste, je devais être plus fin. Je n'avais plus à me soucier des paquets que j'avais posé dans la voiture, les bras libres, je pourrai l'accompagner partout et porter ses sacs comme elle l'avait prévu. Je relevais la tête, sentant l'air frais taper sur mon visage avant de lui tendre le bras. "Que diriez-vous de marcher plutôt, l'air nous fera du bien. J'aimerai me racheter." Lui proposais-je calmement. Je me faisais volontairement passer pour le fautif dans l'histoire, si elle refusait ou me criait à nouveau dessus, elle passerait pour une folle furieuse et l'honneur de ma famille serait lavé. Je n'attendais que cela pour me libérer de ses chaines mais me l'accorderait-elle? Était-elle prêt à exploser face aux flashs et aux caméras qui nous entouraient? Ou se la jouerait-elle plus fine, acceptant ce que je lui proposais tel le prince que je semblais être.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 40
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre Dim 24 Avr - 18:34

mister and miss le couple le faux de la terre
se won & rara


TENUE • Scrutant les alentours, je crus reconnaitre la devanture d’un café et je commençais donc à m’y rendre. Je pouvais entendre les flashs crépiter, rythmant ma marche. Ma sortie était pour eux du pain béni. Je n’aurais sans doute pas dû sortir. je recevrais sûrement quelques remarques de la part de mes parents qui m’avaient demandé de la jouer fine. Mais j’étais tellement agacée par l’attitude de Se Won que je ne pouvais pas faire autrement. rester dans cette voiture m’étouffait et de le voir me rendait malade. En entendant mon prénom, je me figeais par réflexe et me retourna pour avoir la surprise de le voir, lui. sur le coup, je restais perplexe face à sa présence. Quand il me rendit mon téléphone, je compris qu’il cherchait à rattraper le coup, à faire croire que tout allait bien entre nous. J’étais fatiguée de jouer aujourd’hui, mais je n’avais pas le choix. Il se comportait de manière charmante, se prêtant au jeu des excuses. Il n’y avait que moi pour les savoir fausses, ce qui posait problème. Si je tournais les talons, je ne serais pas celle à plaindre et il aura gagné. Je ne supportais pas cette idée. Bien au-delà de notre jeu de couple fiancé, si les médias dressaient une image négative de moi, il en valait du métier que je souhaitais exercer, et que j’exerçais de temps à autre. Les contrats s’amenuiseraient et je n’avais pas envie d’être femme au foyer, au service de Park Se Won. Alors je soufflais intérieurement, voulant bien reconnaitre qu’il avait joué de façon fine et que c’était toujours compliqué d’avoir le dessus sur lui. mais j’étais aussi fatiguée de me battre avec lui. j’avais envie de boire un café avec de la chantilly, rien de tel pour me remonter le moral. J’avais aussi envie de rentrer chez moi, d’être avec mon frère et de lui détailler mon calvaire. après quelques secondes, je me décide à poser ma main sur son bras, me laissant entrainer. D'accord. Mais puis-je boire un café avant ? De toute façon, je ne lui laissais pas grand choix. J’avais déjà emboité le pas, me dirigeant d’un pas décidé vers le petit café, rangeant mon téléphone dans mon sac, ne prêtant attention ni aux journalistes ni aux messages envoyés par mes amies. Je m’emmurais dans mon silence jusqu’à ce que nous atteignions le café. Après avoir commandé, je partis m’asseoir à la table la plus éloignée, la moins exposée et la plus tranquille du café. Je déposais ma tasse sur la table, prenant place sur le canapé, je retirais mes lunettes et passais une main sur mes yeux. comment faisait-il pour m’épuiser autant alors que je faisais tout pour l’agacer ? ça va être comme ça entre nous ? J’aimerais vous demander une chose. pourquoi ne manifestez-vous pas votre désapprobation pour ce mariage ? Le ton de ma voix était volontairement très bas. Même si nous n’étions pas exposés, on ne sait jamais ce qui pouvait se passer. J’avais encore du mal à utiliser le vous en m’adressant à Se Won. Mais si ça lui semblait si inconfortable de m’entendre le tutoyer, j’essayais de prendre le pli.



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
don't stop watching ♋️


INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Mister & Miss, le couple le plus faux de la terre

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 심장 SIMJANG :: boutiques de luxe-