Partagez|
When the wine enters, the secrets come out ft. Kira
BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 645
Emploi/loisirs : A la base étudiante en astronomie mais comme on parle pas des aliens j'péfère être ambassadrice de clubs ou danser sur ma barre de pole-dance toute la journée. Un p'tit joint dans la main gauche.
Humeur : Chacun son bong avec Ivy.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: When the wine enters, the secrets come out ft. Kira Mer 9 Mar - 9:32

When the wine enters, the secrets come out.

 
outfit + Une sonnerie. Puis deux. Puis trois… Aller répoooonds. J'ai du négocier pendant une heure pour pouvoir passer ce putain de coup de fil ! En plus de ça je suis passée par une bagarre en cellule avec une prostituée, un sachet de poudre confisqué et du café dégueulasse. Et comme si ça suffisait pas, le commissaire n'est pas là, ils veulent pas me libérer alors Kira décroches ce foutu de téléphone ! Cinquième sonnerie c'est la bonne. Ouf, je soupire brièvement avant de me lancer à toute vitesse, d'une voix plaintive :

- KIKIIIIIIIIIIIIIIIIII ! Viens me chercher au commissariat ! Ils veulent pas me rendre mon katana et ils ont dit qu'il faut payer une caution. Kiki dépêches-toooooi mon taux l'alcoolémie descend dangereusement j'me sens pas bien, en plus il fait froid…

Je chouine volontairement au téléphone, exagérant au maximum. En réalité j'ai les pieds sur le bureau d'un officier, ils ont du m'y installer parce que je faisais trop de bordel dans la cellule mais ils commencent à regretter. Je m'apprête une nouvelle fois à faire tomber la photo de sa femme et de ses gosses par terre à l'aide de mon pied lorsque l'homme en question me tire violemment pour m'en empêcher, mes jambes tombent alors lourdement sur le sol.

- YAAAH ! Kiraaaaa, Kira vite ! Ils m'agresseeeeent ! JE VAIS PORTER PLAINTE !

Sans plus d'explication je me mets à frapper l'épaule du policier à coup de téléphone, ce qui coupe la ligne, zut. J'espère qu'il va pas mettre trop longtemps à venir, mais je sais que je peux compter sur lui. Il oserait pas me laisser là hein ? Au pire si je fais assez chier les policiers d'ici là c'est eux qui vont me payer pour que je me casse. Décidée, je me mets donc à jeter tout ce qui me tombe sur la main au personnes les plus proches, les insultant de tout le noms. J'entends un petit « ok outrage à agent c'est rajouté » mais je l'ignore royalement et continue de plus belle.

- Laissez-moi partir bande de connards !

Lorsque le rapport parviendra à ma famille demain je vais me faire couper la tête. Autant en profiter une dernière fois ! Je sais plus trop comment ils vont réagir, suite à ce putain de merdier de film de cul je ne suis pas certaine qu'ils vont me couvrir encore une fois. C'est pour ça que je prie sainte Nami de toutes mes forces. Mais si l'envie de me calmer m'effleure l'esprit un instant le naturel revient vite au galop ! Je commence tout un cinéma pour aller aux toilettes, ils hésitent un peu avant de me détacher mais de toute façon mon plan tombe à l'eau quand je vois qy'y a pas de fenêtre pour s'échapper dans les chiottes. Fais iech' ça marche toujours dans les films pourtant. Je finis par retourner m’asseoir et tourner sur la chaise dans toute la pièce jusqu'à ce qu'une voix familière ne me fasse faire volte-face.

- KIRRRAAAAA !

Je me lève brusquement, des étoiles pleins les yeux je fixe mon ami avec un sourire béat. Et ne tenant pas compte du bordel que j'ai foutu par terre depuis mon arrivée je fonce droit devant marchant sur des tasses, liasses de feuilles, dossiers, chaises renversées et j'en passe pour sauter sur Kira.

- T'es venuuuu !



_________________

GLITTER GANGSTA' BABY



- BBHMI CLUB -
poignée de main secrète C-N:
 

RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 262
Messages : 405
Age : 28
Emploi/loisirs : Mannequin de la Lotus et M2 en art spé photo et Président du Club de Photo
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: When the wine enters, the secrets come out ft. Kira Ven 11 Mar - 23:12

When the wine enters, the secrets come out.

 
outfit + Dîner de boulot, réunion du staff, photographes, stylistes, maquilleurs, modèles, les voilà tous réunis dans la bonne humeur. Tous sauf un. Kira n’est vraiment pas d’humeur à rire. Qui sait si eux aussi ne sont pas au courant pour son secret révélé. Ils font tous semblant de ne pas savoir, mais il le sent, leurs regards pesants. Pourquoi ça devrait les choquer, eux ? C’est le monde la mode, le monde de l’homosexualité. Cliché, mais cliché presque réel. En plus, Kira n’est pas gay, loin de là. Mais bon, les gens quand ils se font une idée, c’est chaud pour la leur changer. Bande de cons. Soudain, il entend son téléphone sonner, bruit qui semble perturber l’assemblée. Les sonneries se faisant pressante, Kira se lève, s’excuse et fait enfin taire ce bruit insupportable en décrochant avant de se rendre dans le couloir. Ses sourcils se froncent, Nari s’est encore foutue dans la merde. Sérieux, qu’est-ce qu’il ferait pas pour elle. Mais dans un sens, ce soir, elle le sauve. « Un Katana ? Mais Na… Ouais okay j’suis là dans quinze minutes… »

Le modèle ne prend pas la peine de prévenir ses collègues de son départ. Ce soir, il a pas envie d’être sympathique avec eux. L’idée de voir Nari, son extravagance, sa joie lui bombe le cœur. Le brun se dit qu’il en a bien besoin. Quand il l’entend, il commence à rager. A vrai dire, il y a toujours le bénéfice du doute comme quoi Na Ri pourrait mentir mais ça ne tombe pas sous le sens chez Kira présentement. Si elle lui dit qu’on l’agresse, il la croit, et c’est pour ça qu’il se magne de rejoindre sa bagnole pour chercher la jeune femme. « S’ils te touchent, frappe-les, autrement, calme-toi. Je raccroche et j’arrive. » Sans plus attendre, le mannequin arrête l’appel, entre dans voiture et démarre.

Le voilà arrivé, il n’a même pas encore passé le pas de la porte qu’il entend déjà le chahut que provoque la belle aux cheveux multi couleurs. Quand elle le voit, et comme il s’y attend, Nari l’accueille chaleureusement avant de lui sauter dessus. Le modèle la réceptionne tant bien que mal, la câline délicatement et la repose au sol en la gardant contre lui pour qu’elle garde l’équilibre. « T’as foutu le bazar Nari, t’es pas croyable ! » Il lui ébouriffe les cheveux tendrement avant de la faire s’asseoir sur une chaise. « Reste calme cinq minutes s’il te plait, sinon tu pourras vraiment pas sortir de là. » Kira se rend alors dans une autre pièce avec le policier responsable afin de se confondre en excuses hypocrites et de payer la caution en plus d’un petit cadeau afin que « l’outrage à agent » disparaisse du dossier.  Il retourne dans la salle principale, donne sa veste à sa belle amie et la prend par la main pour la mener vers la sortie. Il la fait rentrer dans la voiture, l’attache et démarre avant de déclarer : « J’ai pas pu reprendre le katana. » Au moins, elle n’a pas le choix que de rester ici maintenant qu’il conduit plutôt que d’aller le chercher et de se foutre encore une fois dans la merde. « T’es pas fatiguée d’être toujours chez les flics ? » C’est pas vraiment un reproche, c’est vraiment de la curiosité.


BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 645
Emploi/loisirs : A la base étudiante en astronomie mais comme on parle pas des aliens j'péfère être ambassadrice de clubs ou danser sur ma barre de pole-dance toute la journée. Un p'tit joint dans la main gauche.
Humeur : Chacun son bong avec Ivy.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: When the wine enters, the secrets come out ft. Kira Dim 20 Mar - 19:42

When the wine enters, the secrets come out.

 
outfit + Comme à son habitude Kira m’accueille tout plein de tendresse, incapable de véritablement me dire que j'ai merdé. Encore une fois. Je me demande s'il y a une limite que je peux franchir qui le mettrais hors de lui. J'ai pas encore trouvé. Je me laisse donc câliner avec plaisir, appuyant ma tête contre l'épaule de mon ami avant qu'il ne m'oblige gentiment à m’asseoir.  

Hm. J’veux faire d’mon mieux pour attendre que Kira me sorte de là mais je me fait littéralement arracher la clope du bec par un policier au regard courroucé. Quoi ? On a pas l’droit d’fumer en plus ? Sérieux c’est la mort ici… Je me cale les bras croisés en boudant. J’ai rien d’autre à foutre que de souffler sur une mèche de mes cheveux qui s’envoler pour ensuite me retomber sur la tronche jusqu’à ce que Kiki me rejoigne en me tirant rapidement jusqu’à sa voiture.

Je me laisse docilement faire, sans réagir et puis il m’annonce que pour le katana c’est foutu. Shit. J’l’ai piqué à Ikaku je vais être encore plus endettée. Mais sérieux j’m’en branle un peu. J’suis pas tellement d’humeur à m’occuper de ça ce soir. J’suis presque sobre et autant vous dire que je suis dans un sale état d’esprit. Du coup je hausse les épaules à l’intention de Kira avant de commencer à me demander où est-ce qu’on peut trouver de quoi se défoncer dans le quartier.

- C'pas grave, je l'ai volé à quelqu'un de toute façon j'ai toujours soupçonné qu'on pouvait chopper un sale truc avec ça. Y avait du sang pas clair là-dessus...

C'est comme un shoot. Je sais qu'en c'bas monde vaut mieux pas trop mélanger son sang avec celui de quelqu'un d'autre. En grande adepte de la théorie du complot j’suis même sûre qu’y a moyen de pécho des mutations cheloues ou de l’ADN d’extraterrestre t’as vu. Obligé. ‘Fin bref. Pour l’instant tout va bien, aux dernières nouvelles on est encore tous les deux humais.

- T’es pas fatiguée d’être toujours chez les flics ?

De son ton me semblent raisonner toutes les fois où il a dû se poser cette question en venant m’y chercher. Le pauvre. Je m’esclaffe en étendant mes jambes sur le tableau de bord en me posant d’abord sincèrement la question. J’sais pas trop en fait…

- Ils sont pas si chiants d'habitude j'attends dans le bureau de tonton. Au moins j'peux regarder les Simpson...

C'pas mon oncle bien sûr, mais le commissaire a passé beaucoup de temps à la maison à partir de mon adolescence, histoire de garder mon casier un minimum clean. Un petit arrangement plutôt courant chez les gens qui chient de la thune. Mouais. Je trouve ça plutôt normal… A quoi ça sert d’être riche si tu peux pas en profiter finalement… C’est ce qui nous différencie des autres, pas vrai ? Mais alors que je m’apprête à partager ce point de vue avec mon ami je vois des néons familier clignoter au coin de ma rétine. Je reconnais aussitôt un bar où j’ai l’habitude d’aller. J’ai définitivement besoin d’un verre et par les temps qui courent Kira aussi.

- Attends attends ! Arrêtes-toi là !

Je tambourine sur la vitre de la voiture pour lui montrer l’endroit. Ni une, ni deux on se gare où on peut et je me pend à son bras tentant l’expression mi-dépitée mi-joyeuse. Bizarre je sais.

- J'ai besoin de boire un coup là je suis en alcopoglyanémie ou j'sais pas, bref.

Il a compris. Depuis le temps il sait comment je fonctionne. J’adresse donc un rapide bonjour au videur, pas l’temps de faire des sentiments, c’est question de vie ou de mort là je donnerais tout pour me noyer dans une bonne grosse chope de bière à la seigneur des anneaux.

En vrai c’est limite si j’agresse un serveur pour qu’il prenne notre commende alors qu’on est mêmes pas encore assis.

- Ouais alors, j’vais te prendre une pina colada sans coco avec du jus de raisin et de la vodka à la place du rhum et un trait de sirop de pêche. Ah et une petite touche de tabasco pour relever un peu. Hmm. En fait on va prendre une bouteille de vin.

J’écrase mon doigt sur la carte des vins pour lui en désigner un pinot noir avec assurance, lui confirmant par la même occasion que je suis tout à fait sérieuse et que je trouve ça normal de le tutoyer. Il m’connait pas encore pépère. Une minute plus tard on est assis sur une banquette au fond de l’établissement et notre soirée peut commencer me dis-je en scrutant Kira. Il y a un milliard de choses dont je veux lui parler depuis la dernière fois qu’on s’est vus.


_________________

GLITTER GANGSTA' BABY



- BBHMI CLUB -
poignée de main secrète C-N:
 

RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 262
Messages : 405
Age : 28
Emploi/loisirs : Mannequin de la Lotus et M2 en art spé photo et Président du Club de Photo
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: When the wine enters, the secrets come out ft. Kira Mar 29 Mar - 19:19

When the wine enters, the secrets come out.

 
outfit + Kira tente de conduire normalement mais il est déconcentré par la posture de la belle dans sa voiture. Pourquoi… Pourquoi elle fout ses chaussures crades sur son tableau de bord nickel ? « Du sang ? » Il soupire fortement, sans gène, après tout, Nari doit bien savoir qu’elle déconcerte, et ce, plus d’une fois, Kira. « J’veux même pas savoir où t’as trainé pour te trouver ce truc…. » Mais soudain, il oublie les pieds de la jeune femme salissant sa voiture et pouffe de rire. Okay, le brun ne devrait pas s’amuser du fait que l’une de ses meilleures amies passe le plus clair de son temps au poste de police, mais la façon dont elle lui a répondu n’a pu que le faire réagir de la sorte. Finalement, il ne préfère pas lui répondre, se concentrant une nouvelle fois sur la route.

Mais ça ne dure pas longtemps, Nari commence à s’exciter pour qu’il se gare. Surpris à un degré inimaginable, Kira se gara en mode random, encore un peu paniqué. « Mais me fais pas ça quand je conduis sale folle ! » Néanmoins, le brun ne la gronde pas plus que ça. Lui aussi il est en alcooléniania comme elle, il aurait bien besoin d’un remontant vu toutes les galères qui lui tombent sur la tête en ce moment. Puis au moins, si Nari boit avec lui, il pourra tenter de la garder sous contrôle pour qu’elle évite de se retrouver encore chez les poulets.  

C’est ainsi qu’il la suit dans la bâtisse et qu’il sourit niaisement quand il la voit agresser ce pauvre serveur. Du tabasco ? Kira lui il est plutôt classique, bière, whisky, ce genre de truc alors c’est toujours drôle pour lui d’entendre les demandes extravagantes des filles. Mais finalement, la commande se termine par une demande de vin. Le modèle sort sa carte et paie déjà, comme ça c’est fait. Puis au pire, il la ressortira plus tard. Tranquillement, contrairement à la jeune femme, Kira s’installe sur la banquette et sert le vin délicatement dans les coupes. Il en tend une à Nari avant de saisir la sienne. Kira n’est pas un adepte de la finesse de la dégustation du vin alors en un rien de temps, il termine son verre. Après tout, c’est pas pour faire la fine bouche qu’il est venu, mais pour peut-être, essayer d’oublier. « Dis moi… Comment ça va ? » Non, ce n’est pas une simple question banale, cette question qu’on utilise pour commencer une conversation maladroitement. Non, celle-là elle a tout son sens. Kira sait ce qu’il s’est passé chez Nari, qu’un de ses secrets a été révélé et son contexte familial de maintenant. Même si elle joue à la fière, il est certain que ça va pas justement, du moins, que ça va pas comme elle veut et du coup, il s’inquiète pour elle parce que d’un côté, il est apte à compatir, parce qu’il vit le même tourment.


_________________
slurp slurp
INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: When the wine enters, the secrets come out ft. Kira

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 심장 SIMJANG :: commissariat de police-