Partagez|
+18/ heal me + charlie
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: +18/ heal me + charlie Dim 6 Mar - 19:30


heal me
TENUE ∆ Après ses nombreuses nuits blanches, Yong Joon se prenait un retour de médaille plutôt violent. Cloué au lit depuis quelques jours, il ne le quittait que pour prendre une douche ou se nourrir. Il ne mettait même plus les pieds dehors. Entre grippe ou pneumonie, il hésitait. En tout cas, la fièvre ne le lâchait pas et quand il toussait il avait l'impression de cracher ses poumons. Il ne parvenait même pas à s'armer du courage nécessaire pour se chercher des médicaments. De toute manière, il appartenait à cette catégorie de personnes persuadée que ça finissait toujours par passer et qu'il n'en avait pas besoin. Alors il se laissait crever. Il priait aussi pour que ses forces lui reviennent avant l'heure de son rendez-vous avec Charlie. Elle semblait si heureuse quand il l'avait invité et n'avait absolument pas le cœur à annuler. Il culpabilisait presque d'être malade. Lui qui souhaitait lui offrir une soirée parfaite, un premier rendez-vous romantique, enfin, il voulait la faire rêver quoi. C'était sa façon à lui de se racheter un peu pour son comportement. Mais plus le temps passait, plus il était forcé de constater qu'il ne se sentait pas mieux. C'est pourquoi, une heure avant leur rendez-vous, il décida de lui envoyer un message pour annuler. Il resta bref et plutôt vague en expliquant simplement qu'il avait un empêchement mais que ça n'était que partie promise, il le lui promettait. Quand il reposa son téléphone, il poussa un long soupir. Lui-même déçu de ne pas sortir avec elle. Surtout qu'elle lui manquait. Il ne l'avait pas revu depuis ce jour où leur couple était devenu officiel. Il espérait qu'elle ne s'imaginait rien.

Il finit par s'endormir, encore. Il ne faisait que ça de ses journées. Enroulé dans sa couette, en sueur à cause de la fièvre et haletant presque à cause de son rhume. Même s'il avait le sommeil léger, il ne réagit pas tout de suite quand on sonna à sa porte. Il s'enfouit juste plus profondément sous sa couette. Mais très vite, la personne s'acharna et tambourina créant un vacarme infernale qui le réveilla en sursaut. Il se frotta les yeux en grognant. Qui se permettait de s'inviter de la sorte ? Sans prendre la peine de se rhabiller, il marcha jusqu'à la porte en se tenant au mur car pris de vertiges. «  Ça va, ça va, j'arrive. » Il l'ouvrit et se retrouva alors nez à nez avec Charlie. Il cligna des yeux plusieurs fois, pas tout à fait certain de ce qu'il voyait. Mais non, c'était bien elle. Qu'est-ce qu'elle faisait ici ? Elle n'avait pas l'air contente en plus. « Pourquoi vous êtes là ? » Non, parce qu'il s'attendait vraiment pas à ce qu'elle lui paye une visite surprise. S'il avait su, il se serait au moins habillé. Là, il l'accueillait en boxer, ses cheveux partaient dans tous les sens, il était aussi pâle qu'un linge et en plus il avait de véritables valises sous les yeux. Après un moment, il se poussa quand même pour la laisser rentrer, si déjà elle avait fait le chemin, il n'allait pas la renvoyer chez elle tout de suite, non ? 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Dim 6 Mar - 21:22


heal me
TENUE ∆ Charlie était sur son petit nuage ces derniers jours. Rayonnante de bonheur, elle avait retrouvé le goût de la vie, se refaisait belle et souriant de nouveau. Pour le plus grand bonheur de ses proches. Néanmoins, une part d'elle s’inquiétait. Non pas pour son couple, du tout, mais elle trouvait étrange le manque de nouvelles de Yong Joon. Certes, elle ne comptait pas lui imposer un nombre minimum d'sms par jour, mais tout de même. Et puis, elle n'avait pas vu son adorable bouille à l'université, bien qu'elle l'avait cherché un peu partout. Mais Charlie ne voulait pas se faire de films. Après tout, elle ne connaissait pas l'emploi du temps du garçon, et elle savait que la vie d'étudiant était bien remplie. Alors, elle se contentait de se focaliser sur leur fameux premier rendez-vous. Elle n'avait cessé d'y songer depuis que Yong Joon le lui avait proposé. C'est pourquoi, la japonaise était chez elle, à se préparer depuis de longues minutes à présent. Finissant son maquillage, elle s'apprêta de quelques bijoux -boucles d'oreilles, collier et bagues- avant de vérifier que rien ne lui manquait dans son petit sac. Une fois prête, elle enfila ses talons et se regarda une dernière fois dans le miroir. Sois calme Charlie. Prenant une grande inspiration, la brune quitta son appartement, prenant la direction du lieu de rendez-vous.

Elle avait de l'avance, beaucoup d'avance. Mais cela s'expliquait par son désir d'acheter un cadeau à Yong Joon, dans l'une des boutiques de sa rue qu'elle aimait bien. S'arrêtant devant la boutique, elle regardait quelques articles dans la vitrine lorsque son téléphone vibra. Tout sourire en voyant le nom du garçon, celui disparut de suite à la lecture du sms. Annulé ? Comment ça c'était annulé ? Serrant les dents, le manque d'informations l'énerva. C'était quoi ça ? Elle passait des heures à se faire belle pour lui, mais lui foutait tout ça en l'air avec un vulgaire sms quasiment vide ?! Grognant, Charlie ne réfléchit même pas et partit à l'appartement de son petit ami. Heureusement pour elle, ils vivaient dans le même quartier. Après quelques minutes de marche intense, elle arriva chez lui. Sonnant tout d'abord, la jeune professeur finit par frapper avec ardeur sur la porte. Il ne risquait pas de s'en tirer ainsi ! La porte finit par s'ouvrir, et elle se retrouva nez à nez avec le torse nu de Yong Joon. Torse nu ? Fronçant les sourcils, elle rougit en voyant qu'il ne portait qu'un boxer. C'était quoi ça ?! Rentrant de suite dans l'appartement lorsqu'il se dégagea de l'entrée, Charlie ne prit même pas la peine de le regarder. Beaucoup trop énervée, la question du garçon la blessa un peu, stupidement. Alors qu'elle allait se mettre à lui passer un savon, elle se retint en voyant l'état de l'appartement. Se retournant alors vers elle, elle constata la mine affreuse qu'il abordait. Il était malade ? Se pinçant les lèvres, elle s'approcha de lui et glissa l'une de ses mains passées à la manucure sur sa joue. Son regard était remplit de tendresse, mais aussi d'inquiétude. « … Espèce d'idiot. Pourquoi tu ne me l'a pas dit, mh ? ». Lui caressant un instant sa joue, elle finit par venir lui voler un long baiser, avant de le retourner et le pousser vers la salle de bain. « Vas prendre une bonne douche, je pense que tu en as besoin. Tu as de la chance de m'avoir Joon, je vais prendre soin de toi, même si je doute que tu le mérites, monsieur je-suis-trop-fier-pour-avouer-que-je-suis-malade-comme-un-chien. ». Laissant donc entrer Yong Joon dans la pièce, la japonaise quant à elle se rendit dans la cuisine. Posant sa pochette sur le comptoir, elle commença à inspecter le frigo et les placards, à la recherche d'une idée de plats à lui faire. Sa colère s'était totalement envolée, et à présent, elle ne comptait que remettre sur pieds son cadet.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Dim 6 Mar - 21:45


heal me
TENUE ∆ Le temps que l'information monte jusqu'à son cerveau, Yong Joon se figea. Il pensait tomber nez à nez avec sa voisine enquiquinante ou même le concierge mais certainement pas Charlie. On lisait sur son visage toute la surprise. Une fois qu'il prit conscience qu'il s'agissait bien de sa petite amie, il disjoncta une seconde fois. Il la détailla de la tête aux pieds. Si élégante et sexy que sa mâchoire se décrocha. Même après lui avoir fait de la place pour la laisser passer, il garda la bouche ouverte tel un idiot. Quand elle passa sa main sur sa joue, il la ferma enfin et souffla. S'il voulait éviter de l'inquiéter c'était foutu. À sa question, il haussa innocemment les épaules. « Je ne voulais pas vous inquiéter et puis je pensais pouvoir maintenir notre soirée. Désolé. » Qu'est-ce qu'il s'en voulait d'être malade. Déjà qu'il détestait ça, bon, personne ne devait aimer, mais en plus il avait l'impression d'avoir gâché la magie de leur premier rendez-vous. Mais quel bonheur de sentir les lèvres sur les siennes après tout ce temps. « Vous ne devriez pas. Vous risquez de tomber malade. » Il se retint donc de venir lui voler un second baiser. De toute manière, elle ne lui en laissa pas le temps puisqu'elle le poussa vers la salle de bain. Cela fit rire le plus jeune et déclencha malheureusement pour lui une quinte de toux. Après avoir réussi à la calmer, il put lui répondre avec une voix un peu cassée. « Je sais que j'ai de la chance. » Et sur ces belles paroles, il passa la porte de la salle de bain qu'il ferma derrière lui. Il se glissa sous l'eau chaude mais n'y resta pas bien longtemps de peur de tomber dans les pommes.

Il ressortit de la salle de bain avec une serviette autour de sa taille et une autre sur la tête. Alors qu'il se séchait les cheveux frénétiquement, il jeta un coup d’œil à Charlie qui avec quelques restes essayer de lui préparer à manger. « Il n'y a pas grand chose. Je n'ai pas pu aller faire les courses. » Il se laissait presque mourir de faim depuis qu'il était malade. Cela devait participer au fait qu'il ne réussissait pas à s'en remettre. Tandis qu'il la regardait cuisiner, il ne put s'empêcher de laisser vagabonder son regard dans son décolleté. Difficile d'y résister. Il ne l'avait jamais vue comme ça. Elle était toujours très belle mais aujourd'hui il la trouvait particulièrement éblouissante. Espérant ne pas avoir été pris sur le fait, il s'éclaircit la gorge et releva la tête. « Vous m'en voulez ? Je vous ai rien dit parce que je ne voulais pas vous embêter. Je suis assez grand pour m'occuper de moi-même. » Enfin, visiblement pas. Encore à moitié nu, il se faufila derrière elle, passa ses bras autour de ses petites épaules et posa son menton sur sa tête, comme il aimait le faire. « Merci. » Si déjà elle prenait la peine de s'occuper de lui, il pouvait au moins arrêter de râler un peu pour la remercier.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Dim 6 Mar - 22:25


heal me
TENUE ∆ Ne pas l'inquiéter ? Trop tard. C'était juste en ayant voulu rester flou sur son état que Yong Joon l'avait rendu si inquiète. Mais au moins, il ne lui avait pas inventé de fausses histoires pour noyer le poisson. Et cela, elle appréciait grandement. Les mensonges n'étaient que source de conflits et de mauvaises choses. Mais Charlie ne pouvait s'empêcher de trouver son cadet adorable, surtout lorsqu'il lui avoua qu'il avait espéré pouvoir maintenir leur premier rendez-vous. Alors, comment pouvait-elle ne pas désirer l'embrasser, mh ? Risquer de tomber malade à son tour l'importait peu. Yong Joon lui avait bien trop manqué pour ne pas lier leurs lèvres. S'il comptait utiliser cette excuse pour ne pas l'embrasser, c'était peine perdue ! La japonaise ne voulait pas se priver. Pas après avoir passé ces quelques jours sans le voir. Et puis, c'était de sa faute aussi ! C'était lui qui l'avait rendu accro à ses baisers ! Charlie n'y était pour rien ! Alors il devra assumer, un point c'est tout !

Inspectant donc de fond en comble le frigo et les placards de Yong Joon, la brune se rendit compte que son état ne datait pas du matin. Il n'y avait quasiment rien. Mais il fallait bien plus pour décourager la jeune femme ! Arrivant donc à trouver de coup lui faire un repas digne de ce nom, Charlie se mit donc à la tache. Concentrée, voulant vraiment lui faire plaisir, elle manqua de se couper le doigt en entendant la voix de son petit ami. Il avait déjà prit sa douche ? Haussant les épaules, elle lui répondit d'une voix bienveillante. « Ne t'inquiètes pas, j'ai déjà connu pire ! J'ai l'habitude de cuisiner, mais là, c'est comme un nouveau challenge. ». En effet, elle voulait que sa cuisine plaise à Yong Joon. Certes, jamais quelqu'un n'en avait dit du mal, mais là, c'était différent. Un sourire se dessina sur son visage en entendant les dires de son cadet. S'occuper de lui-même ? Vraiment ? « Tu ne m'embêtes pas. Je ne veux pas que tu restes dans ton coin si quelque chose ne va pas... D'accord ? Je suis là pour ça. ». Charlie voulait qu'il la considère comme un épaule sur laquelle il pouvait se reposer. Qu'il sache qu'il pouvait compter sur elle, quelque soit la situation. Le sentant se coller à elle, la japonaise sentit le torse humide de l'étudiant contre son dos nu. Il ne s'était donc pas rhabillé ? Rougissant un peu, elle relâcha le couteau pour venir caresser avec douceur les bras de Yong Joon. Fermant les yeux, elle profita de cette étreinte un instant. C'était comme si elle rechargeait ses batteries grâce à ce câlin. Prenant une longue inspiration, Charlie finit par se décoller de lui. Et alors qu'elle allait parler, tout en se retournant, elle fit tomber la serviette de son cadet au sol. Baissant le regard pour comprendre de quoi il s'agissait, ses joues prirent feu lorsqu'ils effleurèrent la virilité du garçon. Se cachant de suite les yeux avec ses mains, elle bafouilla un peu. « V-Vas t'-t'habiller... J-Je... C'est bientôt prêt... ». Entre elle dans sa robe sexy et lui complètement nu, la situation devenait étrange et un peu trop hot pour son pauvre petit cœur.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Dim 6 Mar - 22:54


heal me
TENUE ∆ Si tout homme appréciait de voir une femme derrière les fourneaux pour le rassasier, Yong Joon découvrait ce tableau sous un œil encore différent. La figure maternelle de sa vie ayant vite délaisser sa cuisine pour son canapé et sa bouteille, il ne souvenait pas de ses bons petits plats. À la maison, Yong Joon cuisinait tous les jours depuis son plus jeune âge pour tout le monde et surtout sa sœur. Au fil des années, il s'était amélioré et désormais aimait même cette activité qui le détendait. Voir Charlie là où il se tenait d'habitude lui mettait du baume au cœur. Il se séchait les cheveux sans pouvoir détacher son regard de cette scène. Ce n'était pas si mal d'être malade finalement, la fièvre et le rhume mis de côté. « Et puis, je pensais vous inviter au restaurant ce soir. » Même si le compte en banque du jeune homme lui hurlait d'arrêter de le massacre, il n'aurait pas hésité à lui payer un délicieux repas. Une petite moue sur son visage, il passa sa serviette autour de son cou. « C'est à moi de m'occuper de vous. » Elle ne voulait surtout pas qu'elle le considère comme un gamin. Il désirait plus que tout prendre cette place d'homme stable dans sa vie. Un homme sur lequel elle pourrait compter en toute circonstance. Incapable de rester si loin d'elle, il la serra dans ses bras avec tendresse. Il prit une grande inspiration comme s'il rechargeait ses batteries. Et c'était le cas. Une bonne dose de Charlie, voilà ce qui lui manquait. « C'est la première fois qu'une femme cuisine pour moi. Je suis sur que ça va être délicieux. » Lui chuchota-t-il à l'oreille. Quand elle se décolla de lui, Yong Joon râla un peu mais s'il voulait manger il fallait qu'il la laisse travailler. Mais quand elle se retourna, la brune provoqua un accident plutôt comique. Yong Joon leva un sourcil face à sa réaction, extrêmement amusé par tout ça. Il attrapa ses poignets entre ses doigts pour découvrir son visage rougie qui s'accordait presque avec sa robe à présent. Il humidifia ses lèvres avant de parler. « Pourquoi vous êtes gênée ? Vous avez déjà tout vu, non ? » Il rajouta une couche en emprisonnant Charlie entre son corps nu et le plan de travail, posant ses mains sur celui-ci. D'accord, il se moquait d'elle mais c'était tellement tentant et il aimait tant son innocence. Puis, il était tellement à l'aise avec son corps. Il savait qu'il était bien fait. Mais alors qu'il se penchait pour l'embrasser, sa gorge le chatouilla un peu plus et il se tourna dans la direction opposée pour tousser entre ses mains. Coup de froid de merde.

Il l'abandonna derrière les fourneaux pour retourner dans la partie chambre de la pièce. Il fouilla son armoire à la recherche d'un boxer propre et enfila simplement un t-shirt blanc encore. Il avait beaucoup trop chaud pour s'habiller plus que ça comme le témoignait ses joues de plus en plus rouges. Sa fièvre ne descendait pas et c'était sans doute pour ça qu'il se sentait si fatigué. Il revint vers Charlie avec un large sourire. « Vous vous êtes faite belle pour moi ? » Non, pour le pape. Question un peu con mais qu'il mourrait d'envie de lui poser. Il reprit sa place derrière elle mais passa ses fois ses mains autour de sa taille. Parce qu'il était un géant, il avait une très bonne vue sur son décolleté plongeant. « J'espère que vous ne porterez ça qu'avec moi, j'trouve qu'on en voit un peu trop. » Mais ça, c'était juste parce qu'il savait qu'il ne supporterait pas les regards des autres hommes sur elle. Il remonta une main qu'il passa sur sa gorge. Ses doigts glissèrent sur sa beau redessinant la forme de son décolleté. Et comme s'il ne l'embêtait pas assez, il colla ses lèvres dans son cou y déposant de chauds et humides baisers. Comment lui résister ? Elle était si belle ce soir. 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Dim 6 Mar - 23:36


heal me
TENUE ∆ Au final, elle préférait de loin cuisiner un bon repas de ses petites mains qu'aller dans un restaurant trop cher avec de faibles quantités. Pour elle, cette situation était bien plus romantique. Car au moins, Yong Joon mangerait la nourriture qu'elle aura préparé avec soin et amour. Certes, cela ne sera pas du quatre étoiles, mais au moins l'intention y serait. C'est pourquoi lorsqu'il évoqua un restaurant, elle se contenta d'hausser les épaules. Ils étaient tout aussi bien ici. Voir même mieux. Car même si elle ne voulait pas se l'avouer, assumer son couple aux yeux de tous la stressait. Non pas que Charlie éprouvait de la honte ou autre, mais simplement, elle refusait l'idée d’embarrasser ou de mettre mal à l'aise son cadet pour une quelconque raison. Quand elle stressait, la japonaise avait le don d'être salement maladroite. Alors déjà que leur relation était compliquée à cause de leurs statuts, si elle venait à faire des bourdes, c'était finit ! Donc oui, ce petit et simple repas en tête en tête était parfait.

Mais pour le moment, la jeune professeur était en train de cacher ses yeux de la vue de la virilité de Yong Joon. Voilà justement une preuve de sa maladresse. Terriblement gênée, elle se laissa néanmoins faire pour être face à son petit ami. Et les dires de celui-ci ne firent rien pour arranger l'état de ses joues. Mais quel idiot ! « Y-Yah ! J-Je... C'est pas une raison ! Habilles toi ! ». Oui. Même s'il avait raison, le contexte était complètement différent. Alors, ses réactions aussi. Pensant qu'il allait lui obéir, il n'en fut rien. En effet, Charlie se retrouva bloquée entre le plan de travail et le magnifique mais nu corps de son amant. Ne sachant plus où regarder, elle fut étrangement soulagée de la crise de toux de ce dernier, qui l'obligea à la libérer. Lâchant un faible soupire de soulagement, elle le laissa partie s'habiller, allant sortir des bols et des baguettes pour pouvoir mettre la table convenablement. Néanmoins, Yong Joon revint rapidement à la charge, et elle accepta cette nouvelle étreinte, non sans un frisson. Comment pouvait-elle le repousser de toute manière ? Finissant donc de remplir les bols, elle sourit à ses dires. « Je suppose donc que ça te plaît ? ». Elle avait passé un très long moment à se faire belle, alors qu'il le remarque et assume de le lui dire lui faisait énormément plaisir. Au moins, l'étudiant était quelqu'un d'observateur. Mais Charlie ne retrouva bien vite prise de nombreux autres frissons, sous les doigts et lèvres du châtain. Avoir le rhume le rendait donc gourmand ? Ne pouvait faire autrement que de sourire, elle ferma un instant ses yeux et pencha un peu la tête, pour davantage s'offrir à lui. Mais elle ne pouvait pas oublier son but : le remettre sur pieds. Alors, après un instant, elle tourna la tête pour déposer un baiser sur la tempe de Yong Joon, et lui tapota les mains. « Aller, à table avant que ça ne refroidisse. Ce n'est pas grand chose, mais ça te fera du bien ! ». Lui adressant un sourire remplit de douceur, ils se mirent donc à table, et tous les deux dévorent leurs bols avec plaisir. Une fois cela finit, Charlie se leva pour prendre les mains de son petit ami, et l'attirer avec elle vers le lit. Le faisant s'allonger, elle s'installa un court instant au dessus de lui pour venir l'embrasser, plus longuement. Une de ses mains vint caresser la joue du garçon durant l'échange. Puis, lentement, elle décolla ses lèvres et se redressa. « Mademoiselle l'infirmière revient dans un instant, soyez patient ! ». Riant un peu, elle disparut quelques minutes à la salle de bain, ayant chassé entre temps ses talons, désormais inutiles. La japonaise finit par revenir, avec une serviette humide. Se mettant à genoux au sol aux côtés de Yong Joon, elle la lui déposa délicatement sur le front. « Voilà. Ça va calmer un peu la fièvre. ». Comme par réflexe, sa main revint caresser sa joue et Charlie ne put s'empêcher de le regarder avec des yeux inquiets. « Tu peux dormir si tu veux. Vu ton visage, tu as besoin de te reposer. Je reste là, c'est promis. ». Elle accompagna le tout d'une tendre sourire qui se voulait rassurant et chaleureux.
AVENGEDINCHAINS
[
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Lun 7 Mar - 16:42


heal me
TENUE ∆ Sa gêne l'amusa. Il la taquina même un peu plus. Aussi rouge qu'une tomate, Yong Joon savourait l'effet qu'il produisait chez la japonaise jusqu'à ce que sa gorge ne se remette à l'embêter. Contraint de s'éloigner pour se laisser aller à une quinte de toux, il maudit ce foutu coup de froid. Il finit par sagement obéir à Charlie et revêtit un boxer ainsi qu'un t-shirt avant de revenir à elle. Maintenant qu'elle était là, il comptait bien en profiter un peu. Puis difficile de garder ses distances alors qu'elle se tenait dans sa cuisine vêtue d'une robe qui lui allait magnifiquement bien et la rendait désirable au possible. Il s’efforçait de ne pas fixer son sublime décolleté mais cessa de résister lorsqu'il se colla à nouveau à son dos. La vue lui plaisait, comme le témoignaient ses doigts qui chatouillaient la peau de sa petite amie. D'ailleurs, il ne réalisait toujours pas qu'elle possédait ce statut si particulier. Quand il y pensait, ça lui paraissait surréaliste. Mais posséder cette femme l'enchantait. « Hm, hm. Beaucoup même. » Il attaqua le cou de Charlie avec sa bouche, loin d'être capable de rester tranquille alors qu'elle se présentait chez lui dans cette magnifique tenue, et ça malgré son état. « Vraiment beaucoup. » Sans blague ? Ce n'était pas comme s'il se trouvait complètement scotché à elle. Il lécha sa peau lorsqu'elle lui offrit son cou et s'approcha de son oreille. « Pour tout avouer, j'ai surtout envie de vous l'enlever. » Mais tandis que ses mains remontaient dangereusement de sa taille jusqu'à sa poitrine, Charlie les lui tapota et il poussa alors un long soupir, frustré au possible. Elle marquait un point, manger quelque chose de consistant ne pouvait que lui faire du bien après tout ce temps passé au lit à presque se laisser crever de faim. Docile, il s'installa à table pour déguster qu'elle venait de lui préparer ne manquant pas de la complimenter.

Après le repas, il la laissa l'entraîner jusqu'au lit, son plus fidèle compagnon de la semaine. Yong Joon se glissa à nouveau sous les couvertures et soupira après leur court baiser. Il se rendait compte combien c'était agréable de l'avoir auprès de lui dans un moment pareil. Il avait si peu l'habitude qu'on s'occupe de lui. La remarque de Charlie l'amusa et il rit légèrement, le rôle d'infirmière lui allait bien. Elle revint rapidement avec un linge humide qu'elle posa sur le front. Cela faisait du bien. Il ferma automatiquement les yeux tout en s'installant plus confortablement. Il posa sa main sur celle de Charlie qui caressait sa joue et pressa plusieurs fois ses lèvres contre sa paume, reconnaissant. « Merci. On ne s'est jamais aussi bien occupé de moi. » Confia-t-il. Oui, même sa mère. Elle se fichait de lui presque depuis sa naissance. De toute manière, il n'était là que par accident et il lui avait plus ou moins pourri la vie, amorçant sa descente en enfer. « Venez là. » Il tapota son torse avec sa main alors qu'il l'attirait à lui en utilisant l'autre. Il dégagea la couette le temps qu'elle s'allonge sur lui puis recouvrit leurs corps et l'encercla avec ses bras. N'empêche, il préférerait faire autre chose avec elle dans ce lit. Il s'en voulait vraiment d'être malade. Ça gâchait tout. Il se sentait idiot. « J'ai plus envie de découvrir ce qui se cache sous cette robe que de dormir mais mon corps ne semble pas d'accord. » Il poussa un long soupir alors qu'il la serrait contre lui. Entre la fièvre, son corps courbaturé et son rhume, il était à bout de force mais cela ne l'empêchait pas d'y penser. Il retourna la serviette sur son front de l'autre côté pour avoir plus de fraicheur. « Vous portez quoi en dessous ? » Bah quoi ? Si déjà il pouvait pas en profiter, autant qu'il demande. Puis, il aimait bien la provoquer et la faire rougir. 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Lun 7 Mar - 20:53


heal me
TENUE ∆ Elle était vraiment heureuse que sa tenue plaise autant à Yong Joon. Au moins, elle n'avait pas passé toutes ces heures à se faire belle pour rien. Il arborait vraiment le comportement qu'elle avait espéré provoquer. Certes, ce n'était pas difficile de lui plaire, puisqu'une simple robe ou jupe avaient le don de créer des pensées perverses dans l'esprit du garçon, mais tout de même. Ce regard qui lui offrait, ces caresses qu'il lui procurait la rendait fière. Fière d'arriver à être désirable. Charlie était définitivement comblée par son cadet. Évidemment, ils n'en étaient qu'à leurs premiers jours, à leurs premiers émois, mais tout de même. Ils se complétaient vraiment bien. Elle arrivait à canaliser la fougue de Yong Joon, et lui à lui faire profiter de la vie. D'ailleurs, lorsqu'il évoqua son envie de lui retirer sa belle robe rouge, la japonaise retint un rire. Elle s'était préparé à cette phrase, à croire qu'elle le cernait de mieux en mieux. Et pour ne rien vous cacher, la brune avait choisit avec soin cette robe, dans le but de faire craquer son petit ami. Cruelle ? Non. N'avait-elle pas le droit de le désirer ?

Charlie se laissa volontiers attirer sous la couette, et vint avec plaisir de blottir dans les bras musclés de son cadet. Posant sa tête sur le torse du garçon, elle glissa ses jambes nues entre les siennes et ferma les yeux. Elle était si bien ainsi, bien mieux que dans son lit. Il n'y avait pas photo. Tandis qu'elle se laissait bercer par les battements du cœur de Yong Joon, celui revint sur le sujet de sa robe. Il était tenace dis donc ! Ne pouvant s'empêcher de sourire, la jeune professeur lui déposa un baiser dans le cou. « Si tu dors un peu et es sage, alors peut-être que tu le découvriras ! Mais en attendant, c'est l'heure de te reposer ! ». Lui souriant avec douceur, elle posa une main sur la serviette pour en vérifier la fraîcheur. Elle irait la lui changer après sa petite sieste. Se redressant un peu, Charlie vint échanger un tendre baiser avec l'étudiant, avant de le forcer à fermer les yeux. « Dors. Je serais là à ton réveil, ne t'en fais pas. ». Posant sa main sur son torse après s'être confortablement réinstallée, elle vint le lui caresser avec lenteur, pour le détendre et ainsi réussir à l'endormir. Car les cernes qu'avait Yong Joon prouvaient bien son manque d'heures de sommeil. Lorsqu'il la quitta enfin pour les bras de Morphée, la japonaise resta de longues minutes à le contempler. Avec son visage endormit, il ressemblait à un mannequin de cire tant il était magnifique. D'ailleurs, complètement sous le charme et envoûtée, Charlie vint le rejoindre dans le monde des songes sans le remarquer. Elle qui devait prendre soin de lui, voilà qu'elle l'abandonnait à moitié ! Bougeant un peu dans son sommeil pour trouver une position encore plus agréable contre Yong Joon, une bretelle de sa robe glissa de son épaule, et révéla ainsi qu'elle ne portait pas de soutiens-gorge. En même temps, avec un beau décolleté et un dos nu, cela aurait été une vraie faute de goût ! Le garçon allait-il le remarquer et en profiter à son réveil ?
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Lun 7 Mar - 21:36


heal me
TENUE ∆ Quel douce sensation que de tenir Charlie dans ses bras. Il caressait son dos du bout de ses doigts, dessinait des cercles ou des petites vagues. Finalement, l'annulation de leur rencart ressemblait à un mal pour un bien. Il se sentait comme l'homme le plus chanceux de la terre. Elle prenait soin de lui et le regardait avec une telle tendresse. Que pouvait-il demander de plus ? Il n'échangerait sa place pour rien au monde. Néanmoins, il ronchonna un peu lorsqu'elle refusa de lui dévoiler ce que cachait la magnifique robe qu'elle portait. Il gigota même un peu en battant des pieds ce qui augmentait son air d'enfant déjà bien présent du fait de son visage juvénile. « Je peux même pas avoir un petit aperçu ? » Il négociait encore mais Charlie campait sur ses positions. Après un dernier soupir de gamin pourri gâté, il répondit avec tendresse à son baiser avant de laisser retomber sa tête sur l'oreiller. « Y a intérêt. » Et comme pour lui montrer qu'il ne comptait pas lui donner la moindre chance de lui échapper, il la serra un peu plus fort contre lui. Ses caresses sur son torse l'apaisèrent. Exténué, il s'endormit en quelques minutes. La fièvre l'épuisait. Pendant leur sieste, ils ne se détachèrent pas une seule seconde. Même lorsqu'ils remuèrent un peu, Yong Joon resta collé à elle.

Quand au bout de deux bonnes heures, le coréen rouvrit les yeux, il était sur le côté et découvrit avec plaisir la tête de Charlie posée sur son bras. La serviette humide en barrière entre leurs visages, il s'en débarrassa en la laissant tomber à côté du lit. Il remit ensuite quelques mèches rebelles derrières son oreille avant d'appuyer ses lèvres sur son front. Honnêtement, il pourrait rester comme ça toute la nuit, juste à la contempler. Jusqu'à ce que son regard s'aventure un peu plus bas et s'accroche à un détail en particulier. La bretelle de sa robe un peu s'étant fait la malle, il constata l'absence d'une toute bretelle qu'il se serait attendu à voir. Il leva un sourcil alors qu'un sourire malicieux étirait ses lèvres. Alors elle ne portait pas de soutien-gorge. Voilà qui le surprenait et lui donnait surtout de bien vilaines idées. Comment résister en même temps ? Ses doigts effleurèrent son épaule et il suivit leur trajectoire dans son décolleté. En même temps, il guettait la moindre réaction de la part de la demoiselle. Toujours rien ? Bon. Il réussit à extirper son bras de sous sa tête sans trop la secouer et glissa plus bas se retrouvant avec son visage à hauteur de sa poitrine. Il embrassa chaque millimètre de sa peau qui lui était accessible. De chauds baisers auxquels il mêlait quelques coups de langue. Ne pouvant pas se tenir, sa main se posa sur sa cuisse et remonta l'air de rien sa robe dans ce qui ressemblait à la base à une caresse. Elle n'allait donc pas se réveiller. Il picora le haut de ses seins que le tissu ne recouvrait pas puis se dirigea vers sa gorge et son cou. « Hey, belle au bois dormant. » Souffla-t-il sur sa peau sans mettre fin à ses baisers. « Y a rien à voir sous votre robe, vous avez oublié la moitié. » Il rit doucement, fier de la taquiner encore. Pourtant, à force de remonter sa main, il rencontra l'unique sous-vêtement qu'elle portait. « Heureusement que vous avez ça. » Et pour souligner ses paroles, il se mit à jouer avec l'élastique crevant d'envie de juste tout lui retirer.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Lun 7 Mar - 22:08


heal me
TENUE ∆ Elle ne regrettait aucunement l'annulation de leur date en ville. Vraiment. Être ici, blottit dans les bras de Yong Joon était bien mieux. Non pas que l'idée d'aller voir un film avec lui et manger au restaurant lui déplaisait, loin de là, mais dans cet appartement, l'instant leur appartenait complètement. Ils n'avaient pas à se soucier du regard des autres, à faire attention de ne croiser personne de l'université. Ils pouvaient être eux-mêmes, et profiter entièrement de l'autre. Et puis, s'occuper ainsi du garçon resserrait bien plus leur lien qu'être simplement assit dans un fauteuil devant un écran ! Ils n'auraient pas pu être aussi naturels, ce qui aurait été bien dommage. Car oui, Charlie adorait lorsque son cadet la taquinait et la laissait si facilement rougir. Elle aimait aussi ses grandes mains baladeuses, ses baisers gourmands et se sentir désirée. C'était si nouveau pour elle, qu'elle s'en délectait sans remord. Yong Joon était tel un diamant brut, étincelant par son authenticité. Et la japonaise comptait bien le garder précieusement pour elle très longtemps ! Elle voulait être égoïste, et ne jamais le partager.

Profondément endormit, Charlie ne sentit même pas le baiser de son petit ami sur son front. Ce n'était pas dans son habitude de faire une sieste. Elle qui était du matin, toujours à se lever, là elle était encore avec Morphée alors que lui s'était réveillé. C'était à se demander lequel des deux en avait le plus besoin ! Lorsqu'il dégagea son bras et entreprit de commencer à lui embrasser le haut de la poitrine qui était dévoilé, la jeune professeur ne fit que lâcher un faible gémissement, comme gênée dans son sommeil, mais d'une façon agréable. Complètement soumise et offerte à Yong Joon, elle ne commença à s'extirper du monde des songes que sous la caresse de l'étudiant et à l'écoute de ses dires. Baillant un peu, elle ouvrit péniblement les yeux, elle se retrouva avec ce dernier au dessus d'elle à moitié nue. Mettant un temps à émerger, ses joues se mirent alors à reprendre cette belle teinte rouge en comprenant la situation. Le salaud ! Il avait profiter du fait qu'elle dorme pour la tripoter ! Resserrant les cuisses par réflexe, Charlie tenta de le repousser gentiment avec ses pieds, tout en se redressant et se rhabillant rapidement. « Yaaaaah ! Tu es vil de profiter de moi alors que je dors ! Je t'avais dit de rester sage ! ». Faisant une moue, elle vint néanmoins lui prendre le visage, pour l'embrasser avec une certaine passion. Comment résister ? Elle en avait tant envie. Et en plus, cela mettait fin à la discussion sur son absence de soutient-gorge. Laissant Yong Joon prendre les rennes de cet échange, elle l’entraîna avec elle sans lui lâcher le visage, se retrouvant de nouveau allongée avec lui au dessus. Lorsque leurs lèvres se décollèrent ensuite, la japonaise ne put s'empêcher de prendre de ses nouvelles. « Tu vas un peu mieux ? Manger et dormir t'as fait du bien ? ». Laisses ses mains glisser le long des bras du garçon, elle constata qu'il avait toujours chaud. Mais ce qu'elle prit pour un symptôme du rhume était en réalité du à l'excitation de son petit ami, qui était en réalité partagée, mais elle ne s'en rendait pas encore compte. « Je ne sais pas quoi faire d'autre pour te soigner... ». Et cela embêtait grandement Charlie. Elle n'aimait pas savoir son cadet mal en point. Alors, elle chercha comme un réponse dans les yeux de Yong Joon, tout en continuant de légères caresses sur ses bras, laissait parfois ses ongles manucurés effleurer sa peau.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Lun 7 Mar - 22:46


heal me
TENUE ∆ Découvrir qu'elle ne portait pas de soutien-gorge déclencha inévitablement une forme de désir. Il ne voyait aucune raison de se retenir. Il parsema sa peau de ses baisers et laissa une main plutôt baladeuse se perdre sous sa robe. Depuis qu'elle avait mis les pieds chez lui, il ne pensait qu'à ça. Peut être parce qu'ils en étaient aux débuts, peut être parce qu'il n'était qu'un homme faible mais plus certainement parce qu'il débordait de cette fougue propre à son âge. Et puis il aimait le sexe. Il ne voyait pas pourquoi il s'en cacherait. Il pensait en plus lui offrir un réveil des plus délicieux. Sa réaction le surprit mais plutôt que de le contrarier lui déclencha un fou rire. Il tenta de la garder contre lui mais elle lui échappa malgré tout. « Vous rhabillez pas. » Il chouina comme un gosse mais s'arrêta très vite lorsqu'elle vint l'embrasser. Il glissa ses mains dans sa nuque alors qu'ils se rallongeaient ensemble. Il jouait sensuellement avec ses lèvres et parfois les titillait avec la pointe de sa langue en attendant qu'elle s'emmêle avec sa jumelle. Yong Joon se retrouva au-dessus d'elle ce qui ne contribua pas à l'aider à se calmer. « Beaucoup mieux, merci d'être venu. » Il déposa un petit bisou sur son nez, pour le coup vraiment reconnaissant. Découvrir qu'il pouvait compter sur elle représentait quelque chose de fort chez le plus jeune. « Moi je sais ce que vous pourriez faire. Enfin, ce qu'on pourrait faire. » Et à nouveau cette étincelle pleine de malice dans le regard. « Je sais pas si ça va m'aider à guérir plus vite mais... » Il ne termina pas sa phrase et approcha ses lèvres de son cou sans pour autant les presser contre sa peau. « J'en meurs d'envie. » Il ne pouvait pas être plus clair que ça.

Mais au cas où le message lui échapperait, il écrasa un peu plus le corps de Charlie de son poids et vint dévorer ses lèvres avec passion. Il s'installa plus confortablement entre ses jambes et remonta la cuisse de sa petite amie avec sa main. Sans savoir s'il devait son érection naissance à son réveil ou à la robe sexy de Charlie, il repensait à leur première nuit ensemble. Cela augmentait son envie. « Vous ne pouvez pas me laisser comme ça maintenant, il faut que vous vous occupiez de moi. » Il n'osait pas imaginer si elle décidait d'à nouveau le repousser. Déjà, il le prendrait mal cette fois et en plus il n'aurait plus qu'à aller se soulager tout seul, ce qui représentait quand même un comble quand on avait une aussi belle femme dans son lit. « Fallait pas porter une robe aussi sexy. » Il rit doucement tandis qu'il déplaçait ses baisers jusqu'à son décolleté plus que plongeant. « Ou alors fallait mettre un soutif. » Il se moquait encore d'elle. Mais en même temps, il était impressionné. Elle lui semblait si timide, si innocente et elle avait osé venir en femme fatale. « Alors, on peut se débarrasser de cette robe ? » Il n'était pas prêt à lâcher l'affaire. Pas du tout comme le prouvait l'une de ses mains qui massait sans scrupule le sein de Charlie à travers le tissu rouge. Il n'avait plus besoin de se retenir non ? Ils sortaient ensemble après tout.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Lun 7 Mar - 23:15


heal me
TENUE ∆ Peut-être aurait-elle du prendre davantage ses précautions. Oui, sa robe était sûrement trop sexy pour une premier rendez-vous. Mais que voulez-vous, non seulement Charlie adorait le rouge -ce qui était réciproque vu le nombre de fois où il venait prendre possession de ses joues- mais en plus elle avait voulu impressionner son petit ami. Car certes, elle était souvent en robe ou en jupe à l'université, mais jamais de ce style. Aussi élégant et provocant à la fois. D'ailleurs, c'était la première fois qu'elle la mettait. La japonaise l'avait acheté il y a peu, et aucune circonstance n'avait été adéquate pour la porte, jusqu'à ce jour. Et elle était ravie de l'inaugurer pour Yong Joon. D'ailleurs, la brune ne pouvait s'empêcher d'être curieuse quant à la tenue qu'il aurait du revêtir. Elle se demandait bien quel style il aurait choisit ? En chemise et jean comme il l'était souvent, ou bien dans un registre plus classe ? Disons que cette frustration de ne pas savoir serait le seul bémol à cette soirée. Et puis, ce n'était que partie remise, il le lui avait promis !

Tandis que Charlie était vraiment inquiète à son sujet, l'étudiant lui eut de nouveau cette lueur de luxure dans le regard, qui fut accompagnée d'une réponse pleine de sous-entendus pas si discrets que cela. Pouvait-il seulement se permettre des folies dans son état ? Bon, Yong Joon semblait mieux que quelques heures auparavant lorsqu'il lui avait ouvert la porte, mais tout de même ! Ne sachant pas quoi lui répondre, partagée entre sa bonne conscience et son désir bien présent, la japonaise se laissa complètement faire, l’accueillant sans rechigner contre elle. Prolongeant son baiser, elle glissa ses doigts dans les cheveux du châtain et frissonna sous ses gestes. L'écoutant parler, Charlie eut un petit sourire de fierté. Se rendre compte qu'elle pouvait si facilement mettre à ses pieds un jeune homme aussi beau et parfait que son cadet la surprenait, mais dans le bon sens. Cela remontait la faible estime qu'elle avait d'elle-même. Gémissant faiblement sous les baisers dans son cou et les caresses sur son sein, elle repoussa à contre cœur Yong Joon. Mais c'était pour la bonne cause. Elle ne pouvait pas lui refuser cette requête. Non seulement car elle se devait de remonter le moral de son malade préféré, mais aussi car au fond, elle en avait envie. Alors, lentement, Charlie se saisit de son jupon et fit remonter lentement sa belle robe rouge le long de son corps, pour finalement la retirer entièrement et la déposer délicatement au sol. Se retrouvant donc seins nus, et en simple mini boxer en dentelle rouge, elle se pinça les lèvres, se remettant rougir. Certes, il l'avait déjà vu dans sa tenue d'Eve, mais elle ne pouvait s'empêcher d'être gênée, toujours si peu fan de son propre corps. Mais bien décidée à prendre elle aussi du plaisir, la brune vola un baiser à Yong Joon avant de lui retirer également son t-shirt, histoire d'être à égalité. « Voilà. Comme ça c'est bien. ». Se mettant à genoux, elle fit s'asseoir le garçon en tailleur, et vint se mettre en un premier temps au dessus de lui à genoux. Puis, lui saisissant le visage dans ses mains, Charlie le lui releva et vint l'embrasser avec une sensualité certaine, tout en collant son corps au sien. Pour évacuer un rhume, le mieux était de transpirer non ? Alors autant faire rapidement grimper la température. Venant lier leurs langues en une danse enflammée et langoureuse, elle creusa un peu son dos en sentant les grandes mains de Yong Joon revenir sur sa peau. S'il fallait passer par là pour le soigner, alors elle le ferait avec grand plaisir.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Lun 7 Mar - 23:52


heal me
TENUE ∆ On ne l'arrêtait plus. Il goûtait tantôt à sa peau, tantôt à ses lèvres, attiré comme un aimant à elle. Il ne comprenait toujours pas le manque de confiance de Charlie quand tout ce qu'il voyait c'était une femme absolument magnifique. Enfin, elle accédait à sa requête. Elle semblait presque céder à un caprice. Yong Joon se mit sur les genoux et au lieu de l'aider, profita de la voir se déshabiller pour lui. Il se mordit l'intérieur de la joue en redécouvrant son corps mais surtout ses petits seins qu'il aimait tant. Il ne mentait pas quand il disait ça. Il les trouvait vraiment mignons. Puis ce mini boxer en dentelle rouge, ça aurait été regrettable de ne pas l'apercevoir. Il se pencha en avant juste le temps de poser ses lèvres sur les pointes de sa poitrine. Il la laissa lui retirer son t-shirt non sans apprécier qu'elle se montre entreprenante de la sorte. Sa remarque l'amusa. « Mon corps vous plait ? » Elle lui avait déjà dit qu'il était à son goût mais une part de lui avait envie de l'entendre une nouvelle fois. Il avait beau avoir conscience de son physique relativement avantageux, être à l'aise avec lui-même, savoir qu'elle était attirée par lui possédait son importance. Alors qu'elle s'installait sur ses jambes, Yong Joon passa ses mains sur ses hanches avant de les descendre sur ses fesses. Il leva la tête comme elle semblait le vouloir et approfondit leur baiser qui lui arracha quelques frissons. Il aimait qu'elle prenne les devants. Il adorait quand leurs langues dansaient ensemble et les empêchaient de respirer correctement.

Haletant, il décolla leurs lèvres l'espace d'un moment pour reprendre son souffle. Il en profita pour passer ses doigts sur ses seins, les serrer, les caresser et encore constater qu'ils étaient si bien recouverts par ses grandes mains. Même s'il était épuisé, Yong Joon possédait encore de la réserve. Enfin, il en avait pour ce genre d'activité. « Je vous veux. » Il l'embrassa sur la joue puis l'épaule. « Vous me faites confiance ? » Délicate question quand on songeait à leur histoire. Mais comme la dernière fois, il pensait d'abord à son plaisir. Il voulait lui faire découvrir tant de choses. Il avait envie de la rendre dingue de lui. Il tira doucement sur l'élastique de son boxer et elle l'aida à le lui retirer. Alors qu'il se laissait tomber en arrière, il lui prit les mains et entrelaça leurs doigts. Il la couvait du regard alors qu'il tirait légèrement dessus mais quand elle se pencha, il secoua un peu la tête, un sourire en coin. Il n'arrivera donc pas à lui faire comprendre comme ça. Il posa plutôt ses mains derrière ses cuisses et poussa le bassin de la jeune femme ainsi jusqu'à ce qu'il soit à hauteur de son visage. Pas gêné du tout par cette position, il lécha d'abord l'intérieur de ses cuisses et remonta tout doucement vers le centre. Puis ses lèvres glissèrent dans son intimité. Il la goûta avec attention. Il titilla sa bille de chair avec sa langue et son entrée. Il caressait ses fesses ou ses hanches et appréciait les gémissements qui parvenaient jusqu'à ses oreilles. Il les analysait pour se souvenir de ce qu'elle préférait. Il allait parfois plus lentement. Jouer juste avec ses lèvres ou avec sa langue. Et lui donner du plaisir l'excitait, lui donnait chaud, l'empêchait de réfléchir. Il ne se concentrait que sur elle. Elle et ses couinements.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Mar 8 Mar - 19:37


heal me
TENUE ∆ Grâce ou à cause de Yong Joon, elle devenait de plus en plus entreprenante. Elle osait des choses qui lui aurait parut impossibles jusqu'à peu. Mais elle se sentait en confiance avec lui. Il ne cessait de la rassurer, de par ses mots et ses attentions. Et puis, elle ne se forçait en rien. Au contraire. Lorsqu'elle prenait les rennes de cette façon, Charlie agissait sous le coup de l'envie. Elle se laissait guider par ses désirs, son corps n'étant plus contrôlé par son cerveau toujours un peu prude. La japonaise était tel un diesel : gênée aux premiers abords, une fois lancée, elle devenait presque dominatrice. Ce qui semblait réellement plaire à Yong Joon, puisque dans ce baiser passionné qu'ils étaient en train de s'échanger, il vint de suite poser ses mains sur son frêle corps, allant et venant de ses fines hanches à ses rondes fesses. Dieu qu'elle adorait quand il la touchait ainsi. Sa peau entière frissonnait de plaisir, et sa chaleur monta d'un cran. L'étudiant était doué pour lui faire tourner la tête! Charlie était déjà en train de fondre dans ses bras.

Leurs langues finissant par se délier et leurs bouches se décoller, la brune les laissa néanmoins très proches. Reprenant calmement son souffle, elle sourit lorsque Yong Joon entreprit de s'occuper de ses petits seins. Ils lui avaient manqué, elle le voyait dans son regard. Se retenant de rire, attendrie, elle lui caressa les joues et se pinça les lèvres aux dires de son petit ami. Lui faire confiance ? Pour quoi donc ? Ce genre de questions avait le don de l'angoisser plus qu'autre chose. Que comptait-il donc bien faire ? À la fois curieuse et appréhendant, Charlie l'aida donc à lui retirer son boxer en dentelle rouge. Aish, il n'aura pas duré longtemps. Dire qu'elle l'avait acheté pour l'occasion. Le regardant ensuite se rallonger, elle cligna des yeux et se pencha vers lui une fois leurs doigts liés. Mais voyant le signe de tête désapprobateur de Yong Joon, elle fronça un peu les sourcils, faute de ne pas comprendre ce qu'il souhaitait. Le laissant donc faire, la brune lui obéit sagement en s'avançant sur le lit. Mais lorsqu'elle comprit ce qu'il voulait, à cause de cette position plus qu’embarrassante, ce fut trop tard. Son cadet était déjà en train de lui procurer moultes plaisirs à l'aide de sa bouche et de sa langue. Bordel, qu'il était doué. Se crispant un peu au début, Charlie n'eut pas d'autre solution que de bien vite abandonner sa gêne. Alors, naturellement, elle se mit à rouler lentement ses hanches pour accompagner Yong Joon. Ses couinements, plus érotiques les uns que les autres, résonnaient désormais dans la pièce. Finissant par s'accrocher fermement aux draps, la japonaise creusait son dos et de légers tremblements commençaient à prendre possession de son corps. Mais ne voulant pas craquer de suite, surtout dans cette position qui, rappelons-le, la mettait plus que mal à l'aise, elle finit par se décaler et se retourner, pour finalement se laisser tomber sur le ventre sur le lit. Elle lui offrait ainsi une superbe vue sur son fessier, sans s'en rendre compte. Lâchant un long soupire d'aise, sa respiration était chaude et saccadée. Ça avait été bien trop bon. Lui claquant un peu la cuisse, comme pour se venger face à son embarras, Charlie se mit sur les avant-bras, et fixa la belle bosse forcé sous le boxer désormais étroit de son petit ami. Se mordillant la lèvre inférieure, elle vint timidement poser sa main dessus. Et à voix basse, bien trop honteuse, elle lui confessa : « Je ne l'ai jamais fait... ». Elle avait peur de mal s'y prendre, voir de lui faire mal. Cependant, désireuse de lui rendre tout ce qui lui apportait, se refusant d'être égoïste sur le plan sexuel, elle commença à masser l'érection de Yong Joon, toujours par dessus le sous-vêtement. Elle ne le regardait pas, et ses joues étaient encore en train de rougir. Là, c'était bien elle l'élève.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Mar 8 Mar - 20:47


heal me
TENUE ∆ Yong Joon aimait expérimenter de nouvelles choses. Son absence de pudeur et ses aventures avec des femmes plus âgées avaient sans aucun doute fortement contribué à son côté audacieux. La curiosité de découvrir de nouvelles sensations mais aussi le désir de satisfaire au mieux ses partenaires faisaient de lui un homme à l'aise avec sa sexualité et incontestablement doué au lit. Sûr de lui, il guidait Charlie à qui il restait encore tant de choses à apprendre et savourait ces moments où elle s'autorisait à se laisser aller. Il ne se souvenait pas de la dernière fois où il avait couché avec une demoiselle aussi novice. En temps normal, elles l'agaçaient. Il s'ennuyait avec elles. Mais là, il craquait pour l'innocence de Charlie et adorait la sentir si fébrile sous ses caresses. Il prenait son temps. Il ne la bousculait pas ou essayait du moins de ne pas aller trop vite et de s'adaptait à elle. Et surtout, il pensait à son plaisir bien avant de songer au sien. C'était ce qui comptait le plus pour lui. Il ignorait encore combien le sexe avait pu être associé à quelque chose de négatif chez elle mais se doutait qu'elle n'avait pas connu le meilleur. Il voulait lui dévoiler tout ça.

La preuve, il se retrouva avec sa tête entre ses cuisses dans une position des plus sensuelles et qui donnait à l'impression aux femmes de dominer leur homme. Il se servait de sa bouche pour titiller son intimité. Il y allait sans réserve comme le témoignaient les bruits de sucions. Ses mains cramponnées à ses cuisses, il comprit qu'elle profitait vraiment à l'écoute de ses gémissements. Et lui, il devait avouer que ça l'excitait. La façon dont elle ondulait, la cambrure de son corps et les petits sons qui s'échappaient de ses lèvres, Yong Joon sentait son bas ventre se réveiller alors qu'il s'occupait de procurer du plaisir à sa petite amie. Mais la brune semblait avoir d'autres plans. Elle se décala et lui ne se retint pas de rire quand elle s'avachit à ses côtés, le souffle court. S'il était fier de lui ? Absolument. En plus, elle lui offrait une belle vue. Il ne se gêna pas pour passer sa main sur ses fesses alors qu'il récoltait une petite claque pas bien méchante. Puis il sentit sa main sur la bosse de son boxer ce qui le fit se redresser sur ses avant-bras pour l'observer. Il se mordit doucement la lèvre tant ce tableau érotique lui donnait chaud. « Y pas de mauvaise façon de s'y prendre. Enfin... » Il laissa sa phrase en suspend repensant à certaines mauvaises expériences. Des dents trop rappeuses ou des gestes trop brusques. Il avait rencontré certains cas. Il ne pensait pas Charlie capable de telles erreurs. Elle qui était si douce. Il rentra son ventre quand elle commença à le caresser à par-dessus son boxer. Ce simple geste l'empêchait d'un coup d'y voir clair et de réfléchir. « Vous savez, vous n'êtes pas obligé. » Certaines femmes n'aimaient pas faire ça. Elles trouvaient l'acte rabaissant ou encore sale ce que Yong Joon ne comprenait pas forcément puisque donner du plaisir par voie orale ne le dérangeait pas et il le faisait volontiers. Mais il l'acceptait, il respectait. Ainsi, il n'attendait rien de Charlie. Si elle ne se sentait pas prête ou n'en avait pas envie, il ne l'obligeait pas. Il poussa sur ses mains pour se redresser et être assis. Il fallait tout de même souligner que voir son visage aussi proche de sa virilité ne le laissait pas totalement indifférent. Il passa ses doigts dans les cheveux de la brune avec une certaine tendresse. Pas pour l'encourager ou la faire culpabiliser mais bien pour lui montrer qu'elle n'avait pas besoin de se mettre la pression et qu'il était là pour l'orienter, elle n'avait qu'à s'appuyer sur lui. Et puis, elle lui avait déjà prouvé qu'elle se débrouillait bien quand elle laissait l'envie prendre le pas sur le reste.   
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Mar 8 Mar - 21:23


heal me
TENUE ∆ Tout cela n'avait strictement rien à voir de ce qu'elle avait connu jusque là avec son ex-fiancé. Vraiment. Avec lui, les rapports sexuel n'avaient été que violence et douleur. Jamais il n'avait prit le temps ne serait-ce que pour une simple caresse. Alors oui, même les choses les plus banales lui étaient complètement nouvelles. Si à l'époque le sexe l'effrayait au plus point, à présent avec Yong Joon s'était une toute autre histoire. Lui, la japonaise le désirait. Elle éprouvait cette envie d'être dans ses bras, d'avoir leurs peaux nues en contact, de lier leurs lèvres. Et de ne faire plus qu'un avec lui. Car Charlie n'avait pas oublié cette sensation. Celle d'être possédée par un être qui vous respecte, et vous aime. Et maintenant qu'elle y avait goûter, elle voulait retrouver cette émotion qui l'avait traversée en atteignant l'orgasme. Néanmoins, la brune ne voulait pas brusquer les choses. Ils se devaient de prendre leur temps. Pour se découvrir chaque jour un peu plus, et profiter ainsi au maximum du temps passé ensemble. Être raisonnable était bénéfique.

En entendant Yong Joon, elle tourna la tête vers lui. Son enfin signifiait donc qu'il y avait moyen de mal faire. Aish. Elle avait un peu de pression. Bien qu'elle savait pertinemment que faute de sa nocivité, son cadet lui pardonnait et pardonnerait bien des choses, Charlie ne pouvait se résoudre à l'idée de mal s'y prendre. Hochant la tête lorsqu'il la rassura, elle se redressa en même temps que lui, profitant au passage de ses caresses dans ses cheveux ébène. Une fois tous les deux assis, elle retira le boxer de Yong Joon et vint s'asseoir entre ses jambes, tout prêt de lui, passant les siennes de chaque côté des hanches du plus jeune. Lui adressant un doux sourire alors qu'ils se faisaient face, sa main vint timidement effleurer la virilité du garçon. Frissonnant un peu, elle lui prit la nuque de sa main libre et l'attira à elle pour venir l'embrasser de nouveau, avec la même passion qu'auparavant. En même temps que leurs langues dansaient, sa main se saisit plus assurément du membre déjà tendu, et y commença de lents vas et viens. Charlie trouvait cette sensation dans sa main étrange, mais pas si désagréable de cela. Alors, tandis que ses lèvres glissaient le long du corps de Yong Joon, passant sur son menton, sa mâchoire, son cou, ses pectoraux, son pouce lui procura de délicieuses cajoleries sur cette partie sensible du bout de la virilité de son petit ami. Osant même quelques timides coups de langues sur le torse de celui-ci, la japonaise esquissait des sourires en entendant la voix suave du garçon se plaindre des bienfaits qu'elle lui offrait. Ravie et fière d'elle-même, elle continua ainsi un instant avant de soupirer d'aise et se laisser retomber en arrière sur le matelas. Les mains de chaque côté de son visage, les joues rosies, Charlie regardait son amant avec des yeux brillant de désir. Elle glissa même son pied le long du corps de celui-ci, avant de se mordiller la lèvre et glisser, à voix basse. « Comment tu fais Joon... pour me mettre dans un tel état... ? ». Elle respirait déjà chaudement, et son corps entier réclamait celui du plus jeune.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Mar 8 Mar - 22:05


heal me
TENUE ∆ Attentif aux gestes de Charlie, il ne la quittait pas des yeux. Il souleva ses fesses pour l'aider à se débarrasser de son boxer puis frissonna en sentant ses doigts autour de sa virilité. Il entrouvrit les lèvres quand il sentit son cœur rater un battement. Yong Joon réalisait que les sensations qui l'envahissaient lorsqu'elle le touchait ne ressemblaient à aucune autre. Il vibrait de l'intérieur. Son rythme cardiaque s'affolait. Tellement grisant. Ça l'étonnait autant que ça lui plaisait. Il profita de leur baiser pour reprendre une danse sensuelle entre leurs langues et réussit ainsi à dissimuler un hoquet de surprise lorsqu'elle se mit à le masturber. Il plaqua ses mains sur ses seins et les massa jusqu'à ce qu'elle se mette à couvrir le reste de son corps de baisers. Il ferma les yeux pour profiter de ces merveilleux picotements sous la peau. Son bas-ventre s'enflammait. Une chaleur exquise. Il glissa ses doigts dans les cheveux de Charlie et bascula la tête en arrière. Il se mordait les lèvres pour retenir ses soupirs mais parfois l'un ou l'autre lui échappait. Plus ça allait, plus il aimait. Puis Charlie se laissa tomber en arrière et le coréen esquissa un sourire ravi. Il profita de ses quelques secondes pour reprendre un peu son souffle non sans s'amuser du geste de la demoiselle, fixant son pied le long de son corps. Sa remarque lui tira un rire et il se bougea enfin pour venir se coller à nouveau à elle. Il s'installa confortablement entre ses jambes nichant son visage dans son qu'il couvrit d'une multitudes de baisers humides. « Et vous ? Comment vous faites ? » Chuchota-t-il. Parce qu'elle le rendait dingue. Vraiment dingue. Ses bras de chaque côté de sa tête, il caressa ses pommettes du bout des doigts en la couvant du regard. Il la contemplait comme s'il tenait entre ses bras un trésor inestimable.

Un détail s'imposa alors à lui et il en poussa un long soupir en collant son front contre la petite épaule de la jeune femme. Le préservatif. Il jeta un coup d’œil à côté de son lit en priant pour que son sac de cours traîne là. Bingo ! Il se pencha tant bien que mal en essayant de ne pas trop écraser Charlie et fouilla à l'intérieur à la recherche de son portefeuille. Il dégaina l'indispensable et colla un baiser sur les lèvres de sa belle avant de se redresser. À genoux entre ses jambes, il déchira l'emballage avec ses dents et s'en occupa en quelques secondes à peine. Il recolla aussitôt son corps au sien, avide de ce contact. Il guida lui-même son membre jusqu'à son entrée et s'y insinua lentement. Il picora sa bouche du bout de ses lèvres alors qu'il commençait à rouler doucement des hanches. Le petit courant électrique secouait sa colonne vertébrale. « Hm, c'est beaucoup trop bon. » Au cas où elle en douterait, il prenait autant de plaisir qu'elle. Il se hissa sur ses mains, tendant les bras pour la surplomber et ainsi admirer son corps en même temps. Il bougeait doucement pour profiter de toutes ses sensations. Et puis, commencer en douceur lui semblait une bonne chose. Il n'avait pas envie de se presser avec Charlie. Il ne voulait pas la sauter. Il voulait lui faire l'amour. Et il lui faisait l'amour. Déjà son visage à lui rougissait de plaisir. Parfois il se mordait la lèvre mais il ne la quittait pas des yeux. Il l'admirait sous lui. Il regardait son visage et d'autres fois le mouvement de seins qui répondait à celui de son bassin. Elle était magnifique. Elle était à lui.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Mer 9 Mar - 20:42


heal me
TENUE ∆ Entendre les plaintes de plaisir de Yong Joon la rendait heureuse, et extrêmement fière. Car cela prouvait bien que elle, la femme inexpérimentée et anciennement traumatisée par l'acte sexuel, arrivait à faire du bien à son petit ami. Et c'était un sentiment vraiment agréable, qui regonflait sa confiance en elle. D'ailleurs, très certainement il aurait aimé voir préféré que Charlie s'occupe de sa virilité de façon buccale. Mais la japonaise n'était pas encore prête pour cela. Il lui fallait tout de même du temps, pour s'adapter à tout ce nouveau monde, ces nouveaux horizons. Cependant elle savait que Yong Joon respectait son choix, voilà pourquoi elle se contentait de sa main. Mais vu le beau et grand sourire qu'il lui adressait, Charlie ne pouvait être que ravie à son tour. Et lorsque, allongée, il vint se coller à elle, la brune n'hésita pas un seul instant pour l'enlacer. Profitant de ses baisers, elle ferma les yeux et lui caressa avec douceur le dos. La question de son cadet la fit sourire et elle sentait bien son regard sur elle. La jeune professeur se sentait comblée. Elle avait l'impression d'être belle, précieuse et aimée. Choses qu'elle n'avait jusqu'alors jamais ressentit.

Sentant Yong Joon bouger, elle rouvrit les yeux et le regarda faire. Ah oui, le préservatif. La japonaise était rassurée de voir que son petit ami était quelqu'un de sérieux. Néanmoins, le voyant en sortir un si facilement de son sac, elle ne put retenir une moue. « Pourquoi tu en as autant, mh ? Tu avais autant de filles à l'université... ? ». Jalouse ? Peut-être. Mais de toute manière, maintenant, il lui appartenait. Alors s'il tenait à sa vie, son amant avait tout intérêt de ne se contenter que d'elle ! Le laissant donc se protéger, Charlie ne profita pour bien s'installer, avec un coussin derrière la tête. Autant que tout soit confortable. L’accueillant donc de nouveau contre elle, un faible couinement quitta ses lèvres lorsque Yong Joon s'insinua en elle. Cette sensation lui avait presque manquée. Venant lui entourer la taille de ses fines jambes, son dos se creuse aux premiers allers-retours en elle et elle lâcha un soupire d'aise. Pour approuver les dires du plus jeune, Charlie sourit et ouvrit les yeux, pour le dévorer du regard. Ses mains caressaient avec tendresse le torse si parfait du garçon, et parfois elle laissait même ses ongles glisser sur sa peau. Bougeant son bassin pour l'accompagner, la japonaise se mit très vite à émettre de petits gémissements de plaisir, et son visage grimaçait parfois de bien être. Après quelques instants, elle se mit sur les avant bras et vint embrasser Yong Joon avec fougue. Sans décoller leurs lèvres, elle vint s'accrocher à ses épaules et se redressa avec lui, pour qu’ils se retrouvent tous les deux en position assise. Mais finalement, Charlie se mit sur les genoux, pour pouvoir mieux bouger. Dominant ainsi l'étudiant, elle glissa ses mains dans ses cheveux et lui tira délicatement la tête en arrière. Tout en continuant de rouler des hanches, elle vint lui dévorer le cou de baisers, légers mordillements et même timides coups de langues. Parfois, elle déviait à son oreille, cherchant chaque partie sensible de Yong Joon, dans le but de le rendre fou. Charlie elle frissonnait sous ses grandes mains, et le laissa finalement s'occuper de sa poitrine en lui relâchant la tête, comme il aimait tant. Soupirant et gémissant à la fois, elle finit même par prononcer le nom de son petit ami, de sa voix brûlante et érotique. Désireuse, ses ongles se plantaient un peau dans la peau du garçon, et elle cambra davantage son dos. C'était si bon. Bien que consciente qu'il était plus faible qu'à son habitude à cause de cette saleté de rhume, la japonaise lâcha tout de même à voix basse un gêné mais sincère « Encore ».
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Mer 9 Mar - 21:26


heal me
TENUE ∆ Il se baladait presque systématiquement avec un préservatif dans son portefeuille. Une habitude prise pour répondre à la liste importante de ses conquêtes. Il ne prévoyait pas les nuits où il découchait ni même de dormir chez une telle ou bien finir à l'hôtel, il se paraît à toutes les éventualités. Le temps d'une seconde, il songea que ce n'était plus nécessaire et ça lui parut étrange. Yong Joon tenait à ne surtout pas s'engager auprès de quelqu'un. Il s'accrochait à sa liberté et à ce mode de vie peu sain qui lui permettait d'arrondir parfois ses fins de mois. Mais il craignait aussi d'avoir à décevoir cette personne, et d'être lui-même déçu. Bien que toute cette histoire sorte de l'ordinaire et le perturbe encore un peu, il ne regrettait rien. Il espérait juste ne pas se montrer trop maladroit. Il connaissait mal les qualités d'un bon petit ami mais pour Charlie il se sentait prêt à se pencher sur la question. Quand il la regardait, un monde nouveau apparaissait. Un monde dont il ignorait encore tout. On lisait dans ses yeux cette tendresse infinie qu'il ressentait pour elle. Il suffisait de s'y plonger un instant pour saisir l'importance de cette femme et la place grandissante qu'elle prenait dans son cœur. Si Charlie découvrait de nouvelles sensations, le coréen voyait apparaître de nouveaux sentiments en plus. Des portes qu'il laissait jusque là ferme et dont il interdisait l'accès à quiconque s'en approcher de trop près. Mais il n'avait pas pensé à se méfier de l'innocence de Charlie. Il tombait dans ses bras comme dans des filets. Ensorcelé. Son corps brûlait d'un feu ardent au contact du sien.

Leur union lui arracha un long soupir. Prenant de la hauteur avec ses bras, il reluqua avec plaisir le corps de son enseignante. Elle était totalement à sa merci. L'ondulation de son bassin sous le sien lui conférait une sensualité érotique qui excitait d'autant plus le brun. Yong Joon respirait bruyamment, incapable de détacher son regard des courbes de Charlie. L'entendre gémir l'encourageait et il rallongeait ses mouvements pour aller plus loin. Il dévora sa bouche, captura même sa langue entre les lèvres la suçotant avant de l'embrasser à nouveau. Il se redressa avec elle en faisant de son mieux pour ne pas perdre l'équilibre et étendit ses jambes quand elle plaça les siennes de chaque côté de ses hanches. Il prit appui sur ses mains en les plaçant sur le matelas derrière lui et lui abandonna un peu les rennes. Il esquissa un sourire au moment où elle tira sur ses cheveux. Il trouvait ça si sexy quand elle le dominait comme ça. Ses baisers lui arrachèrent mille frissons. Un grognement lui échappa même quand elle s'en prit à son oreille, zone un plus sensible chez lui. N'y tenant plus, il encercla son corps de ses bras musclés et vint s'occuper de sa poitrine quand elle le relâcha. Il s'attarda sur l'une de ses billes de chair, la mordilla, la suçota, la lécha. Il attrapa ses fesses rebondies entre ses mains pour accompagner ses mouvements. Un gémissement franchit la barrière de ses lèvres et il colla son front entre ses seins. Déjà essoufflé, il mettait son manque d'endurance sur la fatigue et son état de santé. Encore. Mais comment ne pas accéder à cette requête qui lui donna un coup de chaud ? Il leva la tête pour déposer un chaste baiser sur ses lèvres, un total contraste avec la passion de leurs ébats. Il passa son bras dans son dos pour l'amener doucement à se rallonger. Il se redressa, à genoux entre ses jambes, et exécuta quelques mouvements de vas-et-viens en admirant une nouvelle fois la vue. Puis il passa sa main sous la cuisse de Charlie et la guida pour l'amener du même côté que son autre jambe. Couchée de côté comme il le souhaitait, Il s'allongea à son tour en venant se placer dans son dos adoptant un peu la position des cuillères. Il glissa l'un de ses bras sous sa tête et frôla son cou avec son nez. « Vous en demandez beaucoup je trouve. » Il l'embrassa sous l'oreille et se remit à bouger ses hanches dans des mouvements plus secs, plus rapides. Sa main libre parcourait son corps, sa cuisse, son ventre, ses seins puis glissa entre ses jambes pour des caresses plus intimes. Elle en avait demandé encore ? Il lui en donnait encore. Autant qu'il pouvait. Lui transpirait, des gémissements rauques quittaient sa gorge et il manquait de souffle mais prenait vraiment son pied. 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Mer 9 Mar - 22:33


heal me
TENUE ∆ C'était tellement magique. Leurs corps se mouvant à l’unisson, leurs gémissements ne faisant plus qu'un, les battements rapides de leur cœur à la même cadence. Charlie était véritablement sur un nuage à des années lumières de ses problèmes qui étaient alors bien futiles. Elle avait l'impression d'être dans un rêve tant elle était comblée. Était-ce simplement dû au fait de leur acte sexuel, ou bien faute des sentiments de plus en plus présents ? Dans tous les cas, pour la deuxième fois, la japonaise était bien plus qu'heureuse. Car Yong Joon ne la baisait pas. Non. Il lui faisait l'amour. Là était la différence, absolument pas négligeable. Et puis, toute cette tendresse que le garçon lui accordait malgré leur échange torride la faisait fondre. Comment fait-il pour être si parfait ? Était-il vraiment son petit ami ? Charlie peinait à y croire, tant elle ne se sentait pas à sa hauteur. Elle espérait du plus profond de son être qu'elle arrivait à lui rendre tout le bonheur qu'il lui offrait. Mais les gémissements de l'étudiant étaient déjà une belle preuve que c'était le cas.

Encore embarrassée de ce qu'elle venait de lui demander via ce simple mot, la brune se laissa volontiers rallonger. Admirant le corps de Yong Joon en action, le rouge aux joues, elle fut néanmoins surprise lorsqu'il lui bougea la cuisse. Mais docile, Charlie s'installa donc sur le côté et comprit alors rapidement où il venait en venir. Le laissant donc sagement se positionner derrière elle, la jeune femme replia ses jambes contre sa poitrine. Ainsi, en plus de son petit gabarit, elle offrait une meilleure possibilité de mouvements au bassin de son amant. Celui-ci d'ailleurs reprit bien vite ses coups de reins, tout en taquinant sa belle. Heureusement pour elle, puisqu'il était dans son dos, Yong Joon ne pouvait pas voir son visage rougit de gêne. S'accrochant aux draps, les coups rapides et secs du garçon lui arrachaient de francs couinements, tous plus sexy les uns que les autres. Les frissons de sa peu suivait le parcours de la main de son petit ami, et Charlie lâcha un hoquet de surprise en le sentant venir délibérément et de façon gourmande caresser sa perle si sensible. Se cambrant alors fortement et tremblant de plaisir, elle réussit à glisser un bras en arrière pour se saisir du visage du garçon, pour l'attirer à elle et pouvoir l'embrasser, tant bien que mal. Et finalement, ne tenant plus, son corps se crispa un moment sous la jouissance. Elle étouffa d'ailleurs un long gémissement contre les lèvres de Yong Joon. Lui aussi la rejoignit au 7e ciel, et tout deux relâchèrent leurs muscles avec un soupire d'aise. Profitant un instant de leur étreinte, Charlie le libéra pour qu'il puisse aller jeter la preuve évidente de leur ébat. Elle en profita pour s'étirer longuement, tel un chat après une bonne et longue sieste. Étant dans un bien être complet, la japonaise lui sourit lorsqu'il revint à elle, et sans lui laisser le choix, se blottit dans ses bras. Tout sourire, elle lui déposa un baiser sur son torse avant de placer sa tête sur son épaule. Venant lui caresser la joue avec douceur, elle l'observait tout en reprenant son souffle, espérant de pas trop l'avoir affaiblit avec ces folies. Tandis qu'elle vint glisser ses jambes entre celles de Yong Joon, la brune le remercia d'une voix paisible. Puis, elle se mit à rire légèrement avant de faire une petite moue boudeuse absolument craquante : « Je t'interdis d'aller à l'hôpital à présent. Je veux être la seule infirmière à s'occuper de toi. Surtout avec cette méthode peu homologuée. ». Possessive ? Oh oui, mais c'était normal non ? Venant alors s'accrocher à lui à la manière qu'un koala, Charlie se cacha contre son corps. Elle refusait de le partager. Il était sien, aucune autre femme n'avait le droit de le toucher en dehors d'un geste amical. Elles en avaient bien trop profité avant qu'elle n'arrive dans sa vie. D'ailleurs, combien en avait-il envoyé au 7e ciel ? À combien avait-il fait l'amour ? Elle se sentait égoïste à vouloir être la seule, surtout qu'elle se doutait bien que ce n'était pas le cas. Mais au moins, à partir de maintenant, Yong Joon n'allait être ainsi qu'envers elle, et c'était tout ce qui comptait.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Mer 9 Mar - 23:08


heal me
TENUE ∆ On n'entendait qu'eux. Les sons de leur ébat remplissaient la pièce. Le claquement de son bassin contre les fesses de Charlie. Les couinements qu'elle produisait. Les gémissements qu'il ne retenait plus.Il crevait de chaud. Ses cheveux s'humidifiaient. Des perles salées couvraient son corps. Il continuait à bouger. Il touchait du bout des doigts les étoiles. Il colla ses lèvres dans le cou de sa petite amie. Il lui mordilla un peu l'oreiller puis embrassa ses épaules, le haut de son dos, ce qu'il arrivait à atteindre. Il titillait son intimité pour la rendre plus folle encore. Il plia son bras sous sa tête pour réussir à poser sa main sur son sein et la tenir plus fermement contre lui alors que leurs langues se caressaient dans une danse brûlante. Yong Joon sentit les muscles de sa belle se contracter autour de son membre et il ne tarda pas à la jouir à son tour dans un râle qui crispa les traits de son visage. Il retint sa respiration quelques secondes avant de se détendre enfin. Il posa un délicat baiser sur son omoplate puis sa joue. Il se laissa le temps de reprendre son souffle tout en faisant courir ses doigts sur le corps de Charlie. Il redessinait ses courbes et profitait de sa chaleur. Il l'abandonna à contrecœur le temps de se débarrasser de ce foutu morceau de latex. Il se pressa néanmoins de la retrouver. À genoux sur le lit, il passa sa main sur son visage pour essuyer sa transpiration avant de s'installer et d'ouvrir ses bras pour l’accueillir. Il n'en revenait pas. Comment une femme aussi peu expérimentée parvenait-elle à lui faire ressentir tellement de choses ? Tous ces frissons, cette sensation indescriptible dans son bas-ventre. C'était exquis. Il ferma les yeux pour tenter de réguler son souffle en savourant les caresses de Charlie sur sa joue. À cet instant, il lui semblait que le monde s'était arrêté de tourner pour eux.

Il pouffa légèrement parce qu'il la trouvait adorable et entrouvrit les paupières pour la regarder. « Vous allez faire quoi si je suis encore plus malade après ça ? » Il essayait un peu de la faire culpabiliser même si dans le fond il était celui qui l'avait chauffée en premier. « Vous m'avez épuisé. » Et ce n'était pas totalement faux. Il l'encercla avec ses bras quand elle s'accrocha à lui puis posa ses lèvres dans ses cheveux. Il la serrait si fort parce qu'il se rendait compte qu'il ne voulait surtout pas la laisser partir un jour. Il ne pouvait pas imaginer abandonner ce bonheur. Il y goûtait depuis peu mais se sentait déjà plus qu'accro. « Vous avez une drôle de manière de soigner vos étudiants quand même. » Son côté joueur sauta sur l'occasion de la taquiner. Il la retint contre lui par peur de se manger des coups et tenta de se faire pardonner en venant lui bécoter les lèvres. Après quoi, il lui pinça la joue comme elle avait l'habitude de le faire si souvent. Il replaça une mèche derrière son oreille en la regardant tendrement. Elle était magnifique. Encore plus après l'amour. Les cheveux en batailles, les joues rosies. Elle dégageait quelque chose de très sensuel. S'il n'était pas aussi fatigué, il n'hésiterait probablement pas à recommencer. Sans détacher son regard du sien, il lui confia dans un sourire une révélation que peu catholique. « J'adore vous faire l'amour. » Pas gêné du tout, il lui adressa un petit clin d'oeil. « J'espère que ça ne vous dérange pas. » Mais il ne se faisait pas trop de soucis, elle semblait prendre beaucoup de plaisirs. Faut dire qu'il s'appliquait vraiment à lui en procurer. Puis ses gémissements, qu'est-ce qu'il aimait les entendre. Rien que d'y penser, ça lui donnait chaud. Dire qu'elle lui appartenait.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Jeu 10 Mar - 21:14


heal me
TENUE ∆ Quand elle y réfléchissait, Charlie trouvait que ce rythme était parfait. La semaine occupés à l'université, et le week-end passé en amoureux. Elle était ce genre de personne à croire que se voir tous les jours était nocif pour une relation. Et puis, devoir attendre pour se retrouver ensuite amplifiait l'envie de revoir l'autre, chose qui, si l'on peut être ensemble tous les jours, se perd. Bien qu'elle n'avait jamais été en couple avant Yong Joon, la japonaise avait déjà une idée précise de la vision qu'elle avait de la relation parfaite. Elle espérait juste que le garçon la partageait, ou au pire des cas, en grande partie. De toute façon, eux n'avaient pas vraiment le choix, puisqu'elle travaillait jusqu’à tard à cause de ses deux métiers et lui étudiait pour ses examens tout en sortant quelques soirs avec ses amis. C'est pourquoi l'idée de consacrer les week-ends à leur couple lui semblait être la meilleure solution. M'enfin, ils avaient encore du temps pour planifier tout cela. Mais puisque Charlie aimait savoir les choses en avance, faute d'avoir eut bien trop de mauvaises expériences dans le domaine des surprises, le sujet ne tarderait pas à venir.

Accrochée donc à Yong Joon, les remarques de celui-ci l'amusèrent. Toujours à se cacher contre elle, elle osa dire à voix basse : « Et bien... Je passerai le week-end ici à te soigner. ». Un petit sourire s'afficha sur son doux visage à cette idée, qui était loin d'être désagréable. Et lorsqu'il vint la taquiner, Charlie allait se mettre à le frapper, comme à son habitude. Mais son amant l'en empêcha en la serrant davantage contre lui. Décidément, il l'avait vite cernée ! Boudant un peu, elle se laissa docilement embrasser et tirer la joue, sans même prendre la peine de répondre à sa provocation. Car elle savait qu'il en profiterait pour recommencer. Tandis qu'ils se contemplaient mutuellement, non sans faire rosir la japonaise, Yong Joon lui adressa une confession à laquelle elle ne s'attendait pas. Redevenant rouge tomate, elle baissa un peu les yeux et avoua de façon presque inaudible « Moi aussi... J'adore... ». Lui déposant un baiser sur le torse, elle revint poser sa tête sur l'épaule de son cadet, reprenant ses douces et lentes caresses sur son torse. Tout en fermant les yeux pour profiter de leur tendre étreinte, Charlie se risqua sur un chemin pas encore emprunté. « J'aimerais bien... en apprendre plus sur toi. Par exemple, ta famille. ». Se pinçant les lèvres, elle leva finalement son regard vers Yong Joon. Ce sujet de discussion était tout aussi dangereux pour elle, si il lui prenait l'envie de lui renvoyer la question. « Enfin, tu n'es pas obligé hein ! C'est peut-être trop tôt pour en parler... J'en sais rien. ». La jeune professeur voulait juste en savoir davantage sur l'étudiant. Et par expérience personnelle, elle savait que la famille d'une personne révélait beaucoup de choses sur son comportement et sa personnalité. Mais encore une fois, Charlie ne voulait rien lui imposer. Alors, elle se tut, et attendit sagement sa réponse, à la fois curieuse et appréhendant.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Jeu 10 Mar - 21:54


heal me
TENUE ∆ Il passerait volontiers tout son week-end avec elle. Et même tous les week-ends en fait. Il désirait lui accorder autant de temps qu'il le pouvait. Entre son job étudiant, ses castings et ses responsabilités familiales, il comptait bien trouver une petite ou plutôt une très grande place à sa désormais petite amie. Parce qu'il se sentait apaisé à ses côtés. Il oubliait le reste. Il mettait de côté les dettes, la maladie de sa sœur, l'état de sa mère. Il ne pensait plus qu'à Charlie. Il profitait de chaque seconde. Il s’enivrait de son parfum. Il aspirait toute la tendresse qu'elle lui offrait et remplissait son cœur avec. Il n'avait jamais rien connu de semblable. Alors même si une part de lui flippait toujours à l'idée de la voir prendre tant d'importance de sa vie, il réalisait que c'était peut être pour le meilleur. Oui, d'accord, c'était un gros risque. Et à tout moment la situation pouvait s'inverser mais quand même, plus il y réfléchissait, plus il se disait qu'il y gagnait tellement. Après tout, pour la première fois de sa vie, quelqu'un s'était inquiété pour lui, quelqu'un avait pris soin de lui et surtout, quelqu'un tenait à lui. Il ne connaissait pas tout ça avant Charlie. Non, avant elle c'était lui qui s'occupait des autres, lui qui s'inquiétait pour tout le monde. Et ça faisait un bien fou de se sentir important pour quelqu'un, vraiment important. Que ce quelqu'un vous regarde et vous prenne comme vous êtes. Il ne s'imaginait pas que c'était possible.

Yong Joon la taquina. Son passe-temps préféré. Souvent, il avait la sensation de ne pas être le plus jeune des deux. L'enseignante possédait cette innocence qui lui manquait, qu'il avait perdue depuis longtemps. Il aimait ça chez elle. C'était sans aucun doute ce qui l'avait fait craqué. Malgré ça, elle lui avait aussi prouvé qu'elle était une femme. Il avait adoré qu'elle prenne les rennes. Faut dire qu'il adorait lui faire l'amour tout court. Il ne se souvenait pas avoir pris autant de plaisir avec une femme au cours des derniers mois. Elle les battait tout et ça même si elle manquait d'expérience. Peut être que cela avait un rapport avec les sentiments qu'ils éprouvaient. En tout cas, il ne se gêna pas pour lui confier le fond de ses pensées et fut ravi que la couleur rouge ne revienne s'emparer des joues de la brune. Elle était à croquer. Il sourit à sa confession et ne put s'empêcher de l'embêter encore. « Perverse. » Il rit un peu avant de passer son bras autour des fines épaules de sa petite amie. Son pouce se mit à caresser doucement sa peau alors qu'il suivait des yeux la main de Charlie qui dansait sur son torse. Comment était-ce possible de se sentir aussi bien ? Il remonta la couette sur leurs corps couvrant presque entièrement celui de Charlie. Puis il se montra attentif lorsqu'elle se remit à parler. Aïe, sujet épineux. Cela se lisait sur le visage du coréen qui affichait à présent des traits plus crispés. Yong Joon sentit même sa mâchoire se coincer refusant de coopérer. Il baissa les yeux vers Charlie et, croisant son regard, se détendit un peu. Dans le fond, c'était une étape inévitable. Il comprenait aussi sa curiosité. Alors il poussa un long soupir. « Non, c'est normal. » Sa voix dérailla un peu et il toussota pour se redonner un peu de contenance. Bizarrement, il avait envie de lui en parler. Il ne se sentait pas prêt à tout lui raconter mais il n'avait pas peur de se dévoiler. « Que dire ? Hm. Je suis né à Busan. J'ai jamais vu mon père. Il voulait rien savoir. Il envoie juste un petit chèque tous les mois pour se donner bonne conscience j'imagine. » Pendant qu'il parlait, il chercha la main de Charlie pour entrelacer leurs doigts, un moyen pour lui de chercher du réconfort. « Ma mère a rencontré un autre homme et j'ai eu une petite sœur. C'est... hum... c'est toute ma vie. » Sa gorge se noua à l'évocation de sa sœur. Il sentit même ses yeux s'humidifier alors il les leva vers le plafond dans l'espoir de ne rien montrer à Charlie. Il passa sous silence la maladie de sa petite sœur mais continua un peu son histoire. « Ça s'est pas trop bien passé avec ce mec. Elle a fini par le mettre dehors. Ah et ma mère boit. Elle boit beaucoup. Elle a plus de travail. Quand elle a besoin d'argent elle vient chez moi et en dehors de ça on se parle pas trop. » Il haussa les épaules. Il s'était habitué à cette vie. Il ravala sa salive et passa nerveusement sa langue sur ses lèvres avant d'oser baisser à nouveau les yeux vers elle, en se forçant à sourire. Il n'avait pas l'habitude de parler de lui. Cela se voyait. « Des questions ? » Demanda-t-il pour plaisanter en laissant échapper un rire qui sonnait un peu faux pour le coup.   
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Jeu 10 Mar - 22:47


heal me
TENUE ∆ Si Yong Joon n'aurait pas été un don juan, serait-il tout de même venu à elle ? S’il n'aurait pas voulu rajouter une professeur à sa liste de conquête, seraient-ils ensemble en ce moment ? Très sincèrement, elle en doutait. Mais le fait de devoir remercier l'ancien côté volage de son cadet lui faisait étrange. Le destin c'était bien joué d'eux. Mais Charlie était persuadé que rien n'était du au hasard. Elle avait pour preuve Sehwan, un autre de ses élèves, qui la draguait également. Et qui, par ailleurs, était le frère de sa meilleure amie, mais passons ce détail. Lui, jamais la japonaise n'avait songé un seul instant à craquer et se laisser aller à ses avances. Tandis que Yong Joon, pour tout vous avouer, dès le premier jour, elle l'avait trouvé beau, avec son sourire enjôleur et angélique. Lentement mais sûrement, les attentions du plus jeune l'avaient touché, et elle s'était laissé prendre à son jeu. Mais visiblement, s'en fut de même pour lui, pour le plus grand bonheur de Charlie. Alors elle qui croyait au destin, elle était persuadée qu'avoir le châtain sur sa route n'était pas anodin, que c'était prévu depuis un moment. Comme si enfin la vie s'excusait de lui avoir accordé cet horrible fiancé. Il était un véritablement cadeau du ciel.

En voyant le visage de Yong Joon se crisper, la brune comprit qu'elle venait faire une erreur en lui demander de lui parler de sa famille. S'en voulant alors terriblement, elle lui fit ses yeux de chien battu, pour s'excuser. Elle ne voulait ni le rendre mal, ni le forcer à dire des choses qu'il n'aimait pas. Alors qu'elle allait lui dire qu'il pouvait garder le silence, Charlie fut coupé par son petit ami, qui finalement, malgré sa réticence bien visible, commença à se dévoiler. L'écoutant attentivement, elle lia avec plaisir leurs doigts, voulant ainsi lui prouver qu'importe ce qu'il allait se passer, elle serait là. Et l'histoire qu'il était en train de lui raconter eut le don de lui pincer le cœur. Décidément, ils s'étaient bien trouvé ces deux là. En plus de leur très maigre passé amoureux, ils étaient tout deux des écorchés de la vie. Se pinçant les lèvres, elle voulait s'excuser de lui avoir fait remémorer toutes ces choses. Mais au moins à présent, elle savait à quoi s'en tenir, et éviterait les gaffes. Se redressant, elle vint voler un baiser à Yong Joon remplit de douceur. Elle se sentait honorée qu'il s'ouvre ainsi à elle. Alors, lorsqu'il lui demanda si elle avait d’autres questions, Charlie décida de lui offrir une pause, pour ne pas instaurer une ambiance dépressive. Tendrement, elle remonta sa mais jusqu'à la joue de son petit ami et la lui caressa, avec un sourire chaleureux. « Tu es quelqu'un de bien Joon. Elles ont beaucoup de chance de t'avoir. ». La japonaise était sincère. Elle pensait chacun de ses mots. S'il s'occupaient de sa famille encore mieux qu'il ne le faisait avec elle, alors oui, elles avaient le fils et le frère idéal. Charlie se demanda alors si la petite sœur de son amant lui ressemblait. Était-elle très grande également ? Avaient-ils les mêmes yeux ? Elle espérait pouvoir un jour la voir, ne serait-ce qu'en photo. Mais elle allait attendre pour cela, ne pouvait pas le brusquer davantage. Elle devait laisser du temps au temps, et laissez faire Yong Joon. Au moins, lui avait toujours un lien avec sa famille, même s'il n'était pas des plus simples.
AVENGEDINCHAINS
[
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie Ven 11 Mar - 14:04


heal me
TENUE ∆ Yong Joon ne parlait pas de son histoire. Il ne mentionnait presque jamais sa mère ou sa petite sœur. En fait, personne ne le connaissait vraiment. Il jouait à l'imbécile heureux et s'amusait avec les gens sans leur laisser la possibilité de l'atteindre. Il préservait son jardin de secret. Même sa petite bande d'amis ignorait tout de lui. Quand on lui posait les questions, il trouvait toujours un moyen de détourner l'attention. Et puis parce qu'il souriait tout le temps on s'imaginait qu'il vivait bien, qu'il ne rencontrait pas de mauvais moments. C'était parfaitement calculé de son côté. Il n'intriguait personne à faire le bon pote ou le petit malin qui drague la prof. Enfin, visiblement, il attirait la curiosité de cette dernière. Ça ne le dérangeait pas. Il comprenait. Même si par réflexe, il sentait sa mâchoire se crisper. Elle semblait lui interdire de se dévoiler. Un espèce de système d'autoprotection. Et puis après un temps, il articula, non sans difficulté, quelques mots pour lui résumer son passé, sa vie de famille. Il évoqua les grandes lignes. Cela représentait déjà un effort surhumain, il espérait qu'elle s'en rendait compte. Mais l’atmosphère dans laquelle il se trouvait, blotti dans ce cocon de confiance et avec la chaleur de Charlie contre lui, ouvrit les portes à des réactions incontrôlables. Ainsi, son regard s'humidifia lorsqu'il mentionna sa cadette. Yong Joon tenta de le dissimuler au mieux et serra un peu plus les doigts de sa petite amie entre les siens. Sentir cette présence, ne plus être seule, ça changeait tout.

Son baiser l'apaisa. C'était comme une bouffée d'air frais. Il posa sa main sur celle de Charlie qui caressait sa joue. Cette douceur, cette tendresse, il en découvrait le goût et sentait déjà qu'il ne pourrait plus s'en passer. Et puis ses paroles, cette reconnaissance qu'elle lui offrait. On ne voyait que le côté sale de ce qu'il faisait. Cette pratique un peu malsaine qui consistait à arrondir ses fins de mois auprès des femmes naïves plus ou moins jeunes. On ne se demandait pas comment il en était arrivé là, pourquoi il le faisait. On présumait qu'il courrait après l'argent. Ça n'était pas totalement faux. Mais il avait juste besoin de cette argent. L'argent pouvait régler tous ses problèmes. Voilà pourquoi ça prenait autant de place dans sa vie alors qu'il en avait si peu. Peut être que Charlie pouvait à présent mieux comprendre certaines choses. Bien sur, cela ne l'excusait pas. Il avait été un enfoiré. Il ne comptait néanmoins pas la faire souffrir, ou plus la faire souffrir en tout cas car il savait qu'il l'avait blessée en tentant de la repousser. Il pressa ses lèvres contre son front durant de longues secondes, le cœur rempli de gratitude. « J'ai surtout de la chance de vous avoir alors que, clairement, je ne vous mérite pas. » Il se mit à caresser ses cheveux en gardant les yeux posés sur elle, contemplant cette beauté qu'il tenait entre ses bras. Un timide sourire s'empara de son visage. On y lisait toute la tendresse qu'il ressentait pour ce petit bout de femme. Sa fragilité le touchait. Il se doutait que la vie ne l'avait pas gâtée non plus. Sinon, elle ne lui paraîtrait pas si fébrile. Et puis, il se souvenait de ses sanglots dans les toilettes, de cette panique qu'il avait lu dans ses yeux mais surtout de la manière dont elle s'était recroquevillée sur elle-même, lui rappelant sa mère. Il s'humidifia les lèvres, hésitant à l'interroger à son tour. L'ambiance semblait propice aux confessions mais en même temps il avait peur de ce qu'elle pouvait lui raconter, peur d'avoir bien interprété son comportement et ses paroles. « Je vais peut être mettre les pieds dans le plat mais... » Il marqua une pause comme s'il lui laissait le temps de se préparer à ses questions. « L'autre fois, dans les toilettes, je vous ai fait peur. Vous n'avez pas eu peur de moi mais de ce à quoi je vous ai fait penser. » Il essayait de ne pas l’embarrasser ou de ne pas la bousculer mais Yong Joon n'avait pas vraiment l'habitude d'être diplomate alors il faisait de son mieux. « Vous avez mentionné une famille un peu traditionnelle mais aussi que vous étiez comme vierge. Vous êtes pas obligé de tout me raconter mais vous savez, je crois que j'ai compris certaines choses. » La balle se trouvait à présent dans le camp de Charlie. Si elle voulait lui en parler, elle le pouvait. Si elle préférait attendre, il comprendrait. Mais cela ne ferait que confirmer encore plus ses suppositions. Yong Joon avait été un enfant battu, sa mère une femme battue. Il savait reconnaître la peur d'une femme envers un homme. Cette façon de se mettre en boule pour se défendre, de se faire toute petite et l'impuissance face à la force masculine. Il connaissait tout ça. Il le connaissait trop bien.   
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: +18/ heal me + charlie

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 가난 GANAN :: habitations-