Partagez|
take me all the night handsome stranger. ft. sehwan.
BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 175
Messages : 269
Age : 26
Localisation : surement entrain de faire exploser la carte de crédit du vieux ou me saouler dans une soirée de luxe.
Emploi/loisirs : étudiante en journalisme à la han university + joker au BBHMI club.
Humeur : d'humeur à faire des folies, courir à poil sur le campus et fumer les cigares du vieux.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: take me all the night handsome stranger. ft. sehwan. Ven 4 Mar - 20:50


take me all the night handsome stranger.
hwanni & Cameron

Wow, le plane cosmique. J’ai l’impression de flotter dans les airs, que chaque parcelle de mon corps est pénétrée par un courant électrique de folie, une sensation si intense que j’en ai le vertige. Sérieusement, avec tous ces médocs que j’avale chaque jour, je commençais à devenir une sorte de grosse loque silicosée, et j’avais clairement besoin d’un putain de remontant. Une nouvelle drogue en vogue à ce qui paraît, faut bien tester pour voir le niveau de la came, hein. Je divague un peu, accoudée au bar. Mon putain de masque me gratte, quelle idée de faire une soirée masquée à cette période de l’année au fait ? Je suis tellement arrachée que toutes les voix se déforment autour de moi, j’ai l’impression que tous les mecs qui m’accoste ont une voix putain d’aiguë, du coup ça me chatouille les oreilles et je grimace à chaque phrase qu’on me balance. « Oh la ferme et sers moi un verre. » Je ronchonne en croquant dans un glaçon. Je sens même pas le froid geler mes gencives, j’ai qu’une envie, m’enfiler un autre whisky. La drogue fait son effet et j’ai comme une nuée de papillons qui me gratouille le corps tout entier. Je saurais même pas dire si le mec à côté de moi est canon, tout ce que je sais c’est qu’il pue grave de la gueule et qu’il tente par tous les moyens de me bourrer la gueule afin que je finisse dans son lit. Mais sérieux, il pue vraiment trop de la gueule alors je commence à descendre de mon tabouret de bar. Je lui fait un vague signe alors qu’il commence à s’exciter. « Ta gueule. » Ouh, quelle classe Cameron, tu bats tous les records ces derniers temps.

Je réajuste mon masque et tire sur la ficelle de mon string à travers ma robe moulante, bon Dieu, autant ne rien foutre si c’est pour avoir une telle sensation entre les cuisses. Alors je suis là, sur la piste de danse à me dandiner, verre en main. De mon autre main, je fais glisser mon string le long de mes cuisses en tentant de rester discrète. Au pire, les gens vont pas forcément me reconnaître. Ce foutu bout de ficelle me gratte trop, c’est un véritable abu. Je garde mon string en main et explose de rire nerveusement en reculant, percutant quelqu’un au passage. « Ouuuups. » Je me retourne lentement avec un sourire niais collé sur mes lèvres. Alors là, je ne saurais pas trop comment l’expliquer, car je suis tellement défoncée que je ne voit qu’une immense masse sombre masquée, mais une putain d’aura se dégage de cette proie -enfin ce mec- et je m’arrête net en lui lançant un sourire ravageur. « Heyyyy toi… » J’ai pris une vieille voix mielleuse et commence à me coller à l’inconnu, lui donnant des petits coups de string sur l’épaule. « Tu t’es perdu beau gosse ? » Je ronronne littéralement, sérieux c’est quoi cette drogue ?

electric bird.
RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 443
Messages : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: take me all the night handsome stranger. ft. sehwan. Sam 5 Mar - 0:14


take me all the night handsome stranger.
hwanni & Cameron


« Détends toi putain, ça rentrera jamais si t’es tendu comme un string » Il m’arrachait un rictus que je ne cherchais même pas à cacher avant de tendre la main pour frapper son crâne en douceur. Les membres du Riot n’avaient aucun respect pour leur président, il allait falloir que je les dresse un peu mieux, que les punitions soient plus cruelles et répétitives…Je ne manquerais pas d’en tenir un mot à Yoon Suk lors de notre prochaine entrevue que je comptais organiser dans les jours à venir malgré nos emplois du temps de ministre. Une légère douleur me forçait à sortir de mes rêveries pour poser mon regard sur lui avant qu’une vague de plaisir me fasse oublier l’endroit où nous nous trouvions et les raisons qui m’avaient amenée à le rejoindre ici. C’était l’extase. Je rejetais la tête en arrière, tendais chacun de mes muscles, fermais les yeux pour profiter de ce liquide qui pénétrait mon être, m’offrait une sensation dont je n’avais pas l’habitude. Mes lèvres s’entrouvraient pour qu’un râle de satisfaction s’en échappe, vite rejoint par ceux de mon ami qui s’écroulait à côté de moi, l’aiguille encore plantée dans le bras. Un bon shoot d’héroïne pour commencer la soirée…Je n’y aurais jamais pensé, ne m’y serais pas attardé s’il ne m’avait pas forcé à le suivre à l’étage dès que j’étais entré à la soirée pour que nous nous enfermions dans cette chambre qu’il avait obtenue en payant les serveurs. Même si je n’étais pas friand de ce genre de drogue dure comme l’était ma soeur cadette, je n’avais pas hésité plus longtemps lorsqu’il m’en avait listé les effets, prêt à prendre mon pied le temps d’une nuit, à oublier tous les problèmes qui s’étaient récemment accumulés.

« hm…encore » Mon corps tremblait délicieusement, me donnait l’impression de rêver alors que mon ami se relevait déjà à côté de moi pour me secouer et me forcer à ouvrir les yeux. Un sourire béat s’était collé sur mes lèvres sans que j’en sois conscient. Je voulais rester ici jusqu’à ma mort, dans cet état végétatif, à profiter de cette drogue qui coulait dans mes veines, m’offrait des frissons semblables à ceux que je ressentais quand Na Ri posait ses lèvres sur ma…  « Président…On vous attend en bas… » Je grognais. Pourquoi fallait-il que je descende ? Forcé de rejoindre les membres du club et les invités, je me redressais en m’appuyant sur lui pour sortir du lit et redescendre les manches de ma chemise que je refermais pour m’assurer d’être présentable. Avec quelques difficultés, je m’avançais jusqu’au miroir devant lequel était posé le masque que j’attachais sur mon visage et qui cachait la moitié de ma peau. Cela me permettrait au moins de passer une soirée sans me faire épier par ceux qui n’attendaient qu’une occasion de me voir couler. Je quittais enfin la chambre en me retenant plusieurs fois aux meubles autour de moi, manquant de trébucher à plusieurs reprises dans les grands escaliers qui donnaient sur la salle principale des festivités auxquels je me mêlais. En plein délire, je souriais devant cette multitude de couleurs qui défilaient sous mes yeux, sous ces formes qui se déformaient, se redessinaient autour de moi, à ces masques qui tournoyaient dans tous les sens avant que mon attention ne soit attirée par une créature qui venait de se cogner contre moi et qui frappait mon épaule sans que je ne sois en mesure de l’en empêcher. La vision trouble, je perdais mon sourire pour la regarder du mieux que je pouvais, me concentrant sur son décolleté qui m’arrachait de vilaines pensées alors que mes doigts se glissaient d’eux-même sur sa hanche pour la garder contre moi. Même si j’étais incapable de comprendre ce qu’il m’arrivait, cette fille m’attirait plus que de raison et il était hors de question que je la laisse s’en aller maintenant qu’elle se trouvait dans mes bras. Collé à elle, je dansais avec elle, rapprochant mes lèvres de son oreille contre laquelle mon souffle chaud s’échouait, mes doigts caressant ses hanches, s’y accrochant pour que je garde l’équilibre. « plus maintenant… » Je profitais simplement de l’instant présent, ne me doutant pas une seule seconde qu’il s’agissait de Cameron. Trop défoncé pour être capable de réfléchir, j’appuyais ma bouche contre la peau de son cou, respirant cette odeur exquise qui me rappelait des souvenirs flous. « fais moi voyager... »


electric bird.

_________________



Meet the perfection — Riot Club
BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 175
Messages : 269
Age : 26
Localisation : surement entrain de faire exploser la carte de crédit du vieux ou me saouler dans une soirée de luxe.
Emploi/loisirs : étudiante en journalisme à la han university + joker au BBHMI club.
Humeur : d'humeur à faire des folies, courir à poil sur le campus et fumer les cigares du vieux.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: take me all the night handsome stranger. ft. sehwan. Mer 9 Mar - 19:00


take me all the night handsome stranger.
hwanni & Cameron

La musique assourdissante me fracassais le crâne, comme si une énorme massue venait s’abattre au-dessus ma tête, le genre de sensation intense qui donne le tournis et l’idée de m’écrouler parterre me frôle. Mais non, je ne peux pas, la drogue est en plein effet sur mon organisme et la soirée bat son plein. Je plane tellement que j’ai l’impression d’être une poupée vivante, le genre de marionnette dirigée par l’unique effet d’un stupéfiant parmi tant d’autres, enfin presque étant donné que ce nouveau machin vient juste d’arriver dans les rangs des jet-setteurs. Alors voilà, je me retrouve collée contre le bel inconnu -ou du moins, j’estime qu’il doit être beau car je ne vois aucun trait de son visage- son odeur m’ai familière mais je ne m’y attarde pas. Un seul autre être au monde, à ma connaissance, porte ce genre de parfum, mais je doute fort que mon frère vienne dans le coin. J’en suis même persuadée, j’ai réussi à l’éviter comme la peste depuis quelques jours, alors je ne vois absolument pas pourquoi le destin viendrait le foutre en travers de ma route ce soir. J’ai juste besoin de tirer un coup et m’éclater à mort. Comme d’habitude, en fait.

Je fais malencontreusement tomber mon string parterre - avec lequel je fouettais le bel inconnu- mais peu importe, qu’un vieux pervers le ramasse et aille le snifer ailleurs, pour ce que j’en ai à foutre. « Hum » Je laissais échapper un petit couinement alors que l’homme masqué posait ses lèvres contre mon cou. Ô sensation fantastique me procurant multitudes de frémissements, je me laissais portée à travers la musique, m’appuyant toujours un peu plus contre le garçon. Dingue, même son torse semblait familier, surement le fruit de mon imagination. Pourtant la vision du visage de Se Hwan ne cessait de venir s’incruster dans ma tête, il fallait à tout prix que je me change les idées. Je glissais mes mains sur son torse, déboutonnant le haut de sa chemise d’un coup de pouce expert. La tête légèrement penchée sur le côté, je fermais les yeux pour savourer ce contact bien trop intime dans un lieu pareil. Mon masque me grattais à mort et je voulais l’enlever, faute grave. Alors je ne le fis pas, je faufilais tout simplement ma main dans la coiffure impeccable de l’inconnu, pivotant ma tête pour venir déposer un baiser sur le creux de ses lèvres. « Tu veux voyager ? Alors viens. » Sans plus attendre, j’attrapais sa main et fendi la foule d’un pas mal assuré. Perchée sur mes dix-huit centimètres de talons aiguilles, j’avais un peu de mal à tenir la route mais peu importait, j’avais comme un fou besoin d’affection ce soir. Une musique électro explosa à travers les enceintes au moment où j’entrais dans un carré VIP à demi caché de la vue de tous. « Assis-toi. » ordonnais-je à l’inconnu, le poussant sur la banquette. Je pris place sur ses genoux et attrapai une bouteille de Grey Goose sur la table. D’un coup de main, je fis basculer la tête de l’inconnu en arrière et versa la vodka dans sa bouche pour finir par l’embrasser avant même qu’il n’avale. Bah, faut bien partager non ? Plus économique, plus sensuel.

electric bird.
RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 443
Messages : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: take me all the night handsome stranger. ft. sehwan. Jeu 10 Mar - 12:32


take me all the night handsome stranger.
hwanni & Cameron


Il était rare que je sois défoncé à ce point, que tous mes repères soient totalement effacés par la drogue. En règle général, je m’interdisais toutes les injections qu’on proposait. Déjà parce que je détestais l’idée de ne plus avoir le contrôle. Ensuite parce que cela m’empêchait de réfléchir convenablement et d’assumer tous les actes que je commettais en public. Si j’étais à la maison, enfermé dans ma chambre et sûr que personne ne pouvait me prendre la main dans le sac, je ne voyais pas d’objection à l’idée de me laisser tenter par une petite pilule. Dans le cas présent, j’avais cédé sous la pression exercée par le club et en sachant que le masque me permettrait de rester plus ou moins anonyme au cours de la soirée qui risquerait fortement de partir en live quoi qu’il en soit. Ces histoires avec Cameron m’avaient tellement pris la tête cette semaine que je n’avais pas réfléchi plus loin que le bout de mon nez. Affaibli par mes émotions, j’avais accepté sans rechigner cette proposition pourtant idiote et très dangereuse, lui avais tendu le bras sans m’imaginer que je prenais de gros risques à agir de la sorte.

Maintenant que j’avais perdu tout sens des responsabilités, je me plaisais à danser avec cette fille qui s’était collée à moi sans que je n’aie besoin d’aller la chercher. A aucun moment, je ne doutais de son identité, bien que pris d’un sentiment étrange que je retranchais dans un coin de mon esprit à l’instant où le son de sa voix parvenait à mes oreilles. J’avais un mauvais pressentiment mais la drogue ne m’aidait pas à y voir clair et je l’ignorais, tout comme je mettais de côté la possibilité que je puisse la connaître. Au lieu de ça, je frémissais agréablement au contact de ses doigts fins sur ma peau, posais mon regard absorbé par son corps parfait sur son visage caché par ce masque que je n’essayais pas de retirer. Lorsque ses lèvres s’appuyaient contre les miennes, je fermais les yeux l’espace de quelques secondes, en appréciant leur contact avant d’être forcé à la suivre à travers la foule qui se foutait probablement de savoir où nous nous rendions. Tout le monde était éméché, raison de plus de ne pas m’en préoccuper. J’avais le droit de m’amuser, de profiter d’une soirée sans me soucier des conséquences, de laisser mon esprit se reposer l’espace de quelques heures. Sans la moindre hésitation et guidé par la demoiselle, je prenais place sur la banquette du coin VIP où elle nous avait amené, mes mains se posant d’un geste presque possessif sur ses cuisses lorsqu’elle grimpait sur mes genoux pour me donner à boire. Sagement, je penchais la tête en arrière pour accepter ce liquide qui coulait le long de ma gorge à cause de son geste peu précis mais vite pardonné par ses lèvres qui se perdaient une nouvelle fois contre les miennes à l’instant où la bouteille s’éloignait de mon visage. Presqu’automatiquement, mes doigts remontaient sur ses hanches, puis sur son dos, parcouraient sa peau pour redescendre jusqu’à sa chute de reins. Peu importe le lieu, peu importe la personne avec qui je me trouvais, j’étais bien trop absorbé par cette sensation divine pour me poser des questions. Au lieu de ça, je jouais avec la demoiselle en venant happer sa lèvre entre les miennes, tirant dessus pour m’amuser, la mordillant avant de m’en séparer pour lui prendre la bouteille des mains. D’un geste doux, l’une de mes mains remontait sur son buste, puis sur sa poitrine et son cou que je penchais vers l’arrière pour l’inciter à recevoir l’alcool que je lui présentais à mon tour, en profitant pour noyer mon regard dans ce décolleté qui me faisait de l’oeil. Tout en versant le liquide dans sa bouche, je repensais à Cameron et à nos récentes disputes, grognant de frustration à l’idée qu’elle puisse être en train de s’amuser avec n’importe qui en ce moment, qu’un autre homme puisse la toucher, abuser de son corps affaibli par la drogue sans me douter que j’étais cette personne que je rêvais de tuer. Que j’étais là, à la toucher, à jouer avec elle.  « Magnifique… » Je commentais la vision qui m’était offerte, appréciant sa gorge à découvert qui s’offrait à moi et contre laquelle mes lèvres plongeaient une nouvelle fois. Je dévorais sa peau, la couvrant de baisers marqués, la marquant par endroit d’un geste possessif jusqu’à ce que je ne quitte son cou pour rejoindre sa poitrine qui me faisait rêver et que je crevais d’envie de découvrir. J’embrassais la peau qui n’était pas couverte par le tissu, remontant le regard vers elle alors que mes doigts se glissaient entre ses cuisses pour chercher à rencontrer son sous-vêtement que je ne sentais pas. Elle ne portait pas de culottes…? A la fois surpris et amusé par cette constatation qui me rappelait cet épisode avec Na Ri dans le club d’abstinence, je caressais l’intérieur de sa cuisse qui frémissait au fur et à mesure que je remontais, jusqu’à ce que mes doigts ne viennent se frotter en douceur contre cette partie si sensible de son intimité. Autant l’exciter un petit peu, histoire d’obtenir d’elle tout ce que je désirais…

« Pas de petite culotte…? Vilaine fille » Mon cerveau était ailleurs, je ne comprenais plus rien. Sans me soucier du serveur qui se rapprochait pour tenter une approche, je l’envoyais balader d’un signe de la main et relevais les yeux pour me rapprocher des lèvres de la demoiselle que j’effleurais en esquissant le plus beau de mes sourires. « Qu’est-ce que tu as d’autres à me faire découvrir…? Je suis très, très curieux… »

electric bird.

_________________



Meet the perfection — Riot Club
BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 175
Messages : 269
Age : 26
Localisation : surement entrain de faire exploser la carte de crédit du vieux ou me saouler dans une soirée de luxe.
Emploi/loisirs : étudiante en journalisme à la han university + joker au BBHMI club.
Humeur : d'humeur à faire des folies, courir à poil sur le campus et fumer les cigares du vieux.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: take me all the night handsome stranger. ft. sehwan. Mer 16 Mar - 20:37


take me all the night handsome stranger.
hwanni & Cameron

Je venais d’entrer dans une défonce frénétique, frôlant la folie et l’insouciance en allumant ce bel inconnu. Peut-être était)il quelqu’un qui m’étais proche mais pour être honnête, voilà déjà bien un long mois que je n’en avais plus rien à foutre de tout. Déjà bien avant, je restais dans mon univers de pure débauche mais suite à cette fichue série d’évènements qui se sont succédés, j’avais littéralement rendu les armes, baissé les bras et j’avais fini par m’enfoncer dans ma propre connerie. Au diable les préjudices, je n’avais qu’une envie chaque matin en me réveillant, retrouver cette douce sensation de défonce ultime et cet univers tout flasque et rose qui me poursuivait sans cesse. Alors je me laissais portée, par la musique et par l’instincts, soulevant un peu plus la bouteille de vodka pour faire couler ce doux liquide luxueux dans le gosier de ma nouvelle victime. il était joueur, du moins, tout autant que moi et je commençais à me prendre à ce petit jeu. Comme d’habitude.

Tout ce que je désirais en cet instant, c’était de m’envoyer en l’air avec cet inconnu et oublier mon frère et ma meilleure amie. Je me serais presque cru dans un vieux film de série B on ne peu plus ennuyeux. « Magnifique… » Je redescendais sur Terre, du moins, à moitié, puis plongeai mon regard dans celui si familier de l’inconnu. Les masques tenaient notre anonymat avec tant de bien que mal et jamais je n’aurais deviné que l’homme que j’allumais était mon propre demi-frère. Je laissais les mains du jeune homme se balader sur mon corps jusqu’à ce qu’elles passent sous ma robe. « Hum. » Je laissais un petit geignement fendre la barrière de mes lèvres tandis que je glissais mes doigts dans sa chevelure impeccable. Il n’allait pas rester aussi propre sur lui bien longtemps. Je me surprise même à me demander quelle drogue il avait prit, car même en étant complètement défoncée, j’arrivais à discerner les pupilles dilatée de ce mec.

Je lâchais un petit rire alors qu’il constatait que je n’avais pas de sous-vêtements. Perspicace dis donc. « J’ai été à bonne école, jeune homme. » Je gazouillais -ouais, carrément- en gigotant sur ses genoux. Il n’y allait pas de main morte, mais s’il croyait que j’étais aussi facile, il ne se trompait qu’à moitié. Je croisais mes jambes pour bloquer sa main en pleine action sur mes parties intimes et je me collais un peu plus à lui, lui exposant ma poitrine sous le nez. « Je ne peux pas me dévoiler d’un seul coup. Et toi n’aurais-tu pas envie de me faire découvrir des choses ? » Ma voix semblait bien plus grave qu’auparavant et je laissais mes doigts courir sur sa mâchoire, descendre dans son cou jusqu’aux boutons de sa chemise que je déboutonnai à intervalles régulières. J’explorais lentement mais surement son abdomen jusqu’à l’ouverture de sa braguette puis je me stoppais. Nos lèvres s’effleurèrent et je fis glisser ma langue sur la sienne d’une façon si sensuelle que je me demandais comment j’arrivais encore à être capable de telles choses après tout ce que je venais d’ingurgiter ce soir. Je terminais ce petit jeu en enfonçant ma main dans son caleçon, l’air de rien et n’en ayant rien à foutre de tout ce qu’il se passait autour de nous.

electric bird.
RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 443
Messages : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: take me all the night handsome stranger. ft. sehwan. Dim 27 Mar - 1:25


take me all the night handsome stranger.
hwanni & Cameron


Se retrouver dans une soirée masquée, assit dans le coin VIP avec ma demi soeur sur les genoux était totalement irréaliste et pourtant, aucun de nous ne semblait être en mesure de réaliser ce qui était en train de se dérouler dans la pièce. Si nous n’étions pas aussi défoncés et guidés par nos instincts les plus primaires, il va sans dire que nous nous serions probablement rendu compte de la situation mais l’héroïne que je m’étais injectée m’empêchait de prendre conscience de la gravité de mes actes. J’avais toujours secrètement rêvé de la toucher, de poser mes lèvres sur son corps, de l’embrasser mais jamais je n’avais cru que cela finirait par se concrétiser. Persuadé d’être en compagnie d’une demoiselle que je connaissais sans me souvenir de son identité, je profitais pleinement du moment présent en la couvrant de baisers et de caresses intimes sans me soucier du lieu où nous nous trouvions. Que les gens nous voient ou pas, je n’étais pas en mesure de comprendre ce qui nous arrivait.

« Je ne vais pas m’en plaindre… » Une fille qui se baladait sans sous-vêtements ? Ce n’était pas la première que je rencontrais et encore moins la dernière, mais j’appréciais ce petit grain de folie qui la différenciait de beaucoup de mes autres conquêtes. Sans me soucier du lien de parenté que nous avions, je la bouffais du regard à chaque seconde qui défilait, esquissant un sourire amusé lorsqu’elle me demandait si je n’avais pas envie de me dévoiler à elle. Ses doigts posés sur ma peau m’arrachaient d’agréables frissons, amplifiés par cette drogue qui parcourait mes veines et m’offraient des sensations décuplées. Presque sagement, je ne bougeais pas d’un centimètre pour la laisser découvrir ce corps que je lui offrais sans opposer de résistance, prêt à finir dans un sale état au fur et à mesure de la soirée. Petit à petit, ma chemise se déboutonnait pour laisser mon torse si bien dessiné apparaître sous ses yeux. Nous avions l’habitude de voir nos corps dénudés et pourtant, aucun de nous ne semblait en état de faire le rapprochement…Et si quelqu’un nous apercevait en cet instant ? Si des photos parcouraient, nous étions tous les deux morts…

« Je suis tout à toi, je n’ai rien à cacher ma belle » Sa main venait de se faufiler dans mon boxer sans que je ne sois en mesure de comprendre ce qui m’arrivait. Un large sourire se dessinait sur mes lèvres alors que je prenais conscience de la soirée que j’allais passer. Joueur, je profitais pleinement de sa langue qui caressait la mienne avec tellement de sensualité que j’en frémissais tout en échouant un léger soupir. Puis je sortais cette main pour poser mes lèvres dessus avant de la repousser en douceur, prêt à m’amuser puisqu’elle n’était pas prête à céder tout de suite. « Cela dit…Je veux bien jouer à cache cache avec toi. Je te laisse quelques minutes pour aller te cacher…Laisse moi des indices »

electric bird.

_________________



Meet the perfection — Riot Club
BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 175
Messages : 269
Age : 26
Localisation : surement entrain de faire exploser la carte de crédit du vieux ou me saouler dans une soirée de luxe.
Emploi/loisirs : étudiante en journalisme à la han university + joker au BBHMI club.
Humeur : d'humeur à faire des folies, courir à poil sur le campus et fumer les cigares du vieux.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: take me all the night handsome stranger. ft. sehwan. Mer 6 Avr - 21:19


take me all the night handsome stranger.
hwanni & Cameron

Voilà bien longtemps que je ne connaissais plus la signification du mot « sobre ». Dans tous les sens du terme. M’envoyer en l’air à tout bout de champ, le tout dans un perpétuel état de défonce qui me rongeais au plus profond de mon être. J’en étais arrivé à un tel stade que je ne connaissais même plus le pourquoi du comment j’étais devenue ainsi. Comme un vague souvenir, une quelconque dispute après un accident. Quel accident d’ailleurs ? Je ne sais plus, je ne savais plus, je restais donc dans mon univers bancale, oscillant entre l’ivresse et la stonitude. En arriver à un stade où j’allais forcément m’envoyer en l’air avec mon propre demi-frère. Même si au fond de moi, je n’avais jamais ressenti de lien de sang entre nous deux. Juste une abondance de sentiments confus, entre l’amour et la haine, le besoin constant de pourrir ma vie pour qu’il daigne bien s’occuper de moi. Ouais, je voulais être le centre de son monde. Rien que ça.

En attendant, je ne me doutais pas un seul instant que je plongeais ma main dans le caleçon de Se Hwan. Pour moi, ce mec que j’étais entrain de chevaucher n’était qu’un vulgaire pantin, une large victime que j’allais rajouter à ma liste, un coup de plus ou de moins, qu’est-ce que ça pourrait changer, je me réveillerais toujours avec la même gueule de bois le lendemain matin. Le même sentiment de vide, les mêmes médocs, le même creux au milieu de mon ventre, bref, je serais toujours le zombie que je suis depuis maintenant pas mal de temps. Et je vis avec, parce qu’en vrai : j’en ai rien à branler.

Alors, lorsqu’il me proposa un petit jeu, je ne pu qu’acquiescer. Il me prenais pour qui ce joli coeur ? Le problème, ce serait les indices. Je fis rapidement l’inventaire de ce que je portais sur moi : bordel. j’avais pas grand-chose à laisser en indice, mais j’avais ma petite idée pour combler le manque de ressource. « Hé bien, si tu es tout à moi, que la partie commence. » J’avais dis ça, toujours avec cette voix un peu bizarrement rauque que cette nouvelle drogue me donnais. Je me serais presque crue comme une James Bond girl pleine de LSD au milieu d’une rave party pour handisport.

Sur ce, je me redressais en réajustant ma robe, parce que oui, nos petits ébats m’avais en quelque sorte froissée. Dans tous les sens du terme. D’un revers de main je frôlais son menton d’une caresse et parti dans un petit clin d’oeil. Réajustant mon masque, je tentais de réfléchir à travers ma défonce, légèrement chancelante mais tout de même un peu digne. Pour une fois que je ne me sentais pas décollée, que j’avais l’impression de vivre pleinement l’instant. Cette drogue était d’enfer putain, je me serais presque cru invincible à ce stade-là. Autant de force, jamais je n’en avais eu à ce point. Alors je marchais lentement à travers les corps en mouvements, recevant avec sourire quelques caresses sur tout mon corps lorsque je traversais quelques groupes. Il me fallait une femme, mon premier indice. Alors avec un sourire charmeur, je m’approchais d’une jeune femme aux cheveux platine et lui chuchotai à l’oreille quelques indications. « … et lorsque tu le verras, donne lui cet indice de ma part… » Lentement mais surement, je me baissai pour arriver au niveau de l’inconnue et entremêlait ma langue avec la sienne dans une infime tendresse, juste avant de reculer dans un sourire. Elle allait coopérer, alors je divaguais jusqu’à mon prochain indice. Un serveur. Discrètement je dégrafai mon soutien-gorge sous ma robe et le glissais dans la poche d’un serveur plutôt mignon, familier, mais la drogue ne faisait qu’embrumer mon esprit. A lui aussi, je murmurais au creux de l’oreille. « …Lorsqu’il aura reçu le baiser de Blondie, donne lui ça, en précisant : ‘il y fait très frais, mais compte sur moi, je te réchaufferai.’ » Fin de l’indice, je bifurquais vers l’endroit ultime de notre petit jeu.

Connaissant cette boîte par coeur, malgré la défonce, je savais exactement quel serait le meilleur endroit pour me faire péter la rondelle ce soir. Enfin, m’envoyer en l’air, j’entend. Alors à pas lourds, je contournais l’immense bar fluorescent, tombant nez à nez avec un videur, le genre qui gardait l’entrée de la réserve, fraîche et pleine d’alcool. Il fallait juste que je soulève légèrement mon masque pour qu’il me reconnaisse. Ce qui ne se fit pas attendre. « Après-vous Mlle. Park. » Merci mon cher, je le contournai dans un éternel sourire et traversai la réserve, prenant au passage une immense bouteille de champagne, largement plus grosse qu’un magnum. J’y étais presque, là, tout au fond, une porte d’accès directe aux loges, pour les Guests. La soirée battait son plein, et le DJ ne ferait une pause que dans quelques heures, juste assez de temps pour dévorer cet illustre inconnu, vider cette bouteille de champagne et m’en aller décuver dans le loft familial. Je trifouillais la porte qui fini par s’ouvrir et je pénétrai dans une large pièce décorée avec goût, en son centre deux canapés d’angle face à face, séparés par une table basse jonchée d’alcool et malbouffe en tout genre. Le genre de préparation réservée aux Guests. Mais ce soir, j’allais m’en charger. Après tous les putains de services que j’ai rendu à la patronne de la boîte, elle devait au moins me laisser faire ma garce ce soir. Je fis glisser ma robe le long de mes hanches et m’allongeai sur l’un des canapés, entièrement nue, n’ayant gardé que mon masque. L’énorme bouteille de champagne entre les cuisses, j’entrepris de siroter un verre en attendant l’arrivée du bel inconnu, à l’air si familier.

electric bird.
INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: take me all the night handsome stranger. ft. sehwan.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 금 GEUM :: nightclubs-