Partagez|
Domestic disputes ft. Hae Jin
avatar
INFORMATIONS
Wons : 35
Messages : 33
Age : 27
Humeur : namaste mon frère
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Domestic disputes ft. Hae Jin Jeu 3 Mar - 21:24

Domestic disputes

 
De toute la semaine je n'ai pas passé une nuit correcte. J'étais prête à m'endormir hier soir quand Minho m'a appelée en panique parce qu'il pensait que sa copine l'avait trompée. Je me demande bien pourquoi c'est à moi que les gens viennent raconter ça. Ces crétins ne sont pas capables de comprendre les filles... Tsss.

Les yeux clos je profite du bien-être provoqué par l'eau brûlante de la douche en me remémorant la suite de la soirée de la veille. Après quelques cocktails spécial Lana en cas de coup dur j'ai voulu le détendre un peu mais c'est moi qui ai abusé il me semble. J'avais une terrible gueule de bois en me levant ce matin, j'ai dormi par terre sur un coussin, aux pieds de mon ami. Aux pieds littéralement. C'était terrible. Je grimace légèrement en passant ma main dans mes cheveux. Minho est encore en bas, je l'entends jouer à la playstation d'ici. Shlyukha il a pas intérêt à avoir effacé une des mes parties sinon je vais le foutre dehors à coups de pieds !

C'est donc un peu inquiète que j'expédie ma douche, m'enroulant simplement dans une serviette de bain, et que je descend le rejoindre dans le salon. Je scrute l'écran de la télé pour vérifier qu'il n'a pas fait de bêtise. Hm. Ça va.

- Minho, je veux pas te mettre dehors mais à moins que tu ne m'aide à ranger le bordel qu'on a mis il va falloir y aller.

Je le gratifie tout de même d'un sourire en lui tendant sa veste. Oust. J'ai besoin d'être un peu tranquille aussi, je ne suis pas la spa ou je ne sais pas quoi. Et mon salon est vraiment en bazar, les coussins et différentes couvertures jonchent le sol de toute la pièce entre quelques bouteilles vides et deux verres par miracles restés intacts sur la table basse. Olala... Je soupire en farfouillant dans le canapé pour retrouver mon téléphone et découvrir alors un message d'Hae Jin. Ah, il va arriver d'une minute à l'autre il ne manquait plus que ça. Je lui réponds quand même de monter, bien que je ne sois pas particulièrement ravie que quelqu'un voit un désordre pareil. Je coince donc ma serviette sous le bras en ignorant mes cheveux qui dégoulinent encore d'eau et m'efforce de ranger rapidement ce qui m'entoure. Minho me donne un petit coup de main en roulant les tapis de yoga que l'on a utilisé tout à l'heure pour s'occuper. C'est déjà ça. Je termine juste de jeter toutes les bouteilles d'alcool vides à la poubelles avant de raccompagner mon compagnon à la porte, piquant un baiser sur sa joue.

- Rentre bien et fais ce qu'on a dit.

Un rire léger me traverse, je lui fais un petit signe de la main pour lui dire au revoir et m'apprête à refermer la porte lorsque je vois la silhouette familière d'Hae Jin se dessiner au bout du couloir. Il salue poliment Minho alors que je m'adresse à lui, toujours à moitié dissimulée par la porte d'entrée.

- Oh tu es déjà là. Entre.


_________________
white cigar & black vodka
L'amour est mauvais, tu peux aimer un bouc.
  Любовь зла - полюбишь и козла
avatar
INFORMATIONS
Wons : 25
Messages : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin Ven 4 Mar - 10:55

Domestic disputes

 
L'héritier retournait tout son appartement depuis une bonne dizaine de minutes. On le qualifiait pourtant plus facilement de glandeur que de bordélique. En général, on s'étonnait même de trouver son logement aussi rangé. Peut être cela provenait-il du fait qu'il ne faisait qu'y dormir la plupart du temps. Difficile de détériorer les lieux pendant son sommeil, sauf si on est somnambule, ce qui n'était pas le cas de notre Hae Jin qui roupillait comme une souche. Bref, il cherchait le DVD d'un de ses films hollywoodiens favoris. Il comptait se caler au fond de son canapé, s'enrouler dans un plaid et ne surtout pas foutre un pied dehors de la journée. Mais il devait bien se rendre à l'évidence, son précieux ne se trouvait pas ici et dans cette configuration il ne pouvait être que chez elle. En prenant conscience de ce fait, il poussa un long soupir après avoir remis de l'ordre dans ses coussins qu'il avait soulevés l'un après l'autre. Il dégaina son téléphone et pianota quelques secondes pour prévenir Lana qu'il débarquait. Le temps pour lui de prendre une douche et de se saper.

Dix minutes plus tard, toujours pas de réponse de son ex. Bizarre. Ils n'étaient pas en mauvais termes en ce moment. Ça se passait même plutôt bien. Pour quelle raison pouvait-elle bien lui faire la gueule ? Hae Jin fronça les sourcils tout en se creusant les méninges mais rien à faire, il ne voyait pas pourquoi elle le bouderait. Bien résolu à regarder ce foutu film, il quitta malgré tout son appartement pour lui rendre visite. D'habitude il ne la prévenait même pas quand il débarquait alors elle pouvait s'estimer heureuse cette fois.

Il composa le code de l'entrée de l'immeuble qu'il connaissait encore par cœur puis poussa la porte. Son portable vibra alors dans sa poche. Elle lui répondait seulement maintenant ? Il rejoignit l’ascenseur qu'il attendit avec patience tout en fixant le sol les mains dans les poches. Il arriva enfin au rez-de-chaussé et des habitants en sortirent saluant au passage le brun qu'il connaissait bien. Autrefois, il passait presque tout son temps ici. On continuait à le voir souvent apparaître. Il monta au bonne étage puis s'engouffra dans le couloir où se trouvait le logement de Lana. Hae Jin leva alors la tête et haussa un sourcil. Minho ? Mais qu'est-ce qu'il foutait là ? Il plissa les yeux lorsqu'il entendit la voix de son amie résonner. Ah, tout s'expliquait. Leur ami commun arriva à sa hauteur et Hae Jin le salua aussi chaleureusement que possible. Plus faux-cul, on faisait pas. Puis il se désintéressa de lui et progressa jusqu'au palier de Lana. « Merci. » Souffla-t-il lorsqu'elle l'invita à entrer.

Remarquant sa tenue, ou son absence de tenue plutôt, sa mâchoire se crispa et il claqua sa langue sur son palais. Difficile de dissimuler que quelque chose le contrariait. Il fit néanmoins de son mieux pour rester calme tout en sachant bien que ça n'allait pas durer. « Je viens chercher mon DVD du Loup de Wallstreet. Mon petit doigt me dit qu'il traîne chez toi. » Comme une grande partie de ses affaires encore. Lana ne lui avait rien rendu mais il n'avait rien réclamé non plus. Après quelques pas dans son salon, il se retourna vers elle, un sourire mauvais au bord des lèvres. « On dirait que vous vous êtes bien amusés cette nuit. » Il ne voyait pas d'autre explication à la présence de Minho et au fait qu'elle soit encore à moitié nue. Mais Minho quand même. Pourquoi un de leurs amis en commun ? Ça le faisait chier. Ce mec méritait qu'il lui écrasa son poing dans la gueule. Il connaissait pas la règle principale ? Pas touche aux ex-copines ? « Alors, c'était bon ? T'as bien pris ? » Et voilà que ça commençait. « Il t'a bien baisé ? » Il articula chaque syllabe exagérément en plantant son regard dans le sien. Si ça l'énervait ? Bien sur. S'il était jaloux ? Même plus que jaloux. Dans sa tête, Lana lui appartenait encore et il demeurait le seul à pouvoir la toucher. Mais en réalité, c'était autre chose et il n'avait aucun droit de lui faire une scène. C'était juste plus fort que lui.

avatar
INFORMATIONS
Wons : 35
Messages : 33
Age : 27
Humeur : namaste mon frère
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin Ven 4 Mar - 13:17

Domestic disputes

 
Ah le loup de Wallstreet, oui c'est possible qu'il soit ici. Hmm je reste pensive un instant en tentant de me remémorer l'avoir vu pendant que mon ex entre et s'avance dans le salon. Je le suis après avoir refermé la porte.

- On dirait que vous vous êtes bien amusés cette nuit.

Je souris, ne captant pas tout de suite le ton de reproche dans ses propos. Je hausse donc les épaules pour m'apprêter à lui raconter quand il me coupe l'herbe sous le pied pour m'interpeller de nouveau. Je ? Hein ? Quoi ? Bien pris ? Baisé ? Je regarde fixement Hae Jin les sourcils froncés. Non mais… J'ouvre une première fois la bouche avant de me raviser, à cours de mots pour lui répondre. Je ne sais même pas quoi dire tant je ne l'ai pas venu venir celle-là ! Je... Mais. Agacée et impuissante je termine par lui rendre son sourire faux en rétorquant sur un ton ironique :

- Oh oui c'était supeeer !

Je lève les bras au ciel avant de réaliser qu'il comptait bel et bien me faire une scène.

- Attends… T'es sérieux là ? Viens pas chez moi me faire chier Hae Jin, qu'est-ce que ça peut te faire d'abord ? Au pire quoi, hein ?

Ma voix s'éteint en étouffant un cri d'indignation strident. Je soutiens durement son regard avec un sourcil légèrement haussé en signe de défi. Non mais sérieusement. Je suis ulcérée ! Je me mets donc à rechercher activement son foutu DVD… Son truc de merde… Il est où ? J'ouvre sèchement un tiroir du meuble du salon où je range mes films. Ah voilà.

- TIENS.

Je lui balance à la figure en me contenant de l'insulter plus que de mesure.

- Tiens prends-le ton truc et fous-moi la paix, de toute façon tu peux pas rester je dois aller coucher avec le voisin aussi !

Un rictus scotché à la figure, ma bouche s'emballe et j'ai du mal à articuler tant il a réussi à me mettre en rogne en une demie seconde. Je suis d'autant plus énervée par mon stupide accent qui ne fait que se renforcer lorsque je suis en colère. Bien sûr je dis n'importe quoi mais je suis prête à inventer ce qu'il faudra pour peu que ça le fasse chier en retour. Voilà pourquoi on peut pas être amis, on a été cons de l'oublier. J'observe froidement le grand brun me doutant bien qu'il risque pas de me laisser tranquille à présent. Mais il n'avait qu'à me passer la bague au doigt s'il refuse que je vois qui que se soit d'autre... Et Minho franchement ? On en parle ou pas ? Je ne suis pas en manque à ce point là quand même... J'ai des principes. Et la majorités d'entre eux font en sorte que je ne supporte pas ce comportement de la part d'Hae Jin. Il a plutôt intérêt à se calmer parce que la patience c'est pas mon fort.


_________________
white cigar & black vodka
L'amour est mauvais, tu peux aimer un bouc.
  Любовь зла - полюбишь и козла
avatar
INFORMATIONS
Wons : 25
Messages : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin Ven 4 Mar - 14:27

Domestic disputes

 
Franchement, la scène ne se prêtait à aucune confusion. Du moins, c'est que le coréen pensait. Il n'imaginait aucune autre explication possible au fait qu'elle l'ait accueilli au saut de la douche alors que Minho quittait son appartement. Il l'enchaînait sans scrupule et sans se servir de pincettes. Hae Jin oubliait d'être délicat quand il s'agissait de Lana. Il la dénigrait à travers des propos pour le moins dégradants. Entendre ses explications ? Pour faire quoi ? Hae Jin détenait la vérité. Il n'en doutait pas une seconde. S'il la laissait parler, elle ne ferait que lui mentir. Il croisa ses bras sur sa poitrine, hermétique au dialogue comme à son habitude. Il ne lui laissait jamais la moindre chance de se rattraper. Il lui tombait dessus à chaque occasion. Parce que c'était clair, elle faisait ça juste pour l'emmerder.

Ce que ça pouvait lui faire ? Mais ça ne lui plaisait pas. Voilà ce que ça lui faisait. Et elle le savait très bien. Elle en jouait. Il en était sur. « Au pire tu pourrais éviter de te taper mes potes ! Merde Lana, c'est crade. J'ai pas envie qu'il te la fourre. » Et puis, il se prenait pour qui l'autre con à passer sur sa copine sans rien lui dire. Ses potes savaient pourtant que c'était chasse gardée, et même, chasse interdite. On ne touchait pas à Lana. On le na regardait même pas.

Se mangeant presque le DVD dans la tronche, il eut le réflexe de placer son bras en bouclier. Mais elle se prenait pour qui cette tarée ? « Yah ! Ça va pas ou quoi ?! » Son précieux, et puis son visage surtout. Encore un peu et il finissait borgne. Ils se disputaient déjà comme ça à l'époque où ils sortaient ensemble. Et c'était soft pour le moment. Mais ça n'allait pas tarder à prendre une autre tournure puisque Lana, tout comme lui, n'était pas capable de la boucler. Il s'apprêtait à se baisser pour ramasser son bien lorsqu'elle ouvrit une nouvelle fois la gueule. Il se stoppa net dans son mouvement et la foudroya du regard. « Un vrai garage à bites ma parole. T'es pas capable de te tenir. » Et c'est lui qui disait ça ? Lui et ses jeux sexuels tordus, ses partenaires multiples, sans parler du reste. C'était clairement l'hôpital qui se foutait de la charité.

« Qu'est-ce qui me dit que tu te les ai pas tous fait ? T'écartes les jambes plus vite que ton ombre. » Non parce qu'y en avait peut être eu d'autres avant Minho. Tout comme il y en aura certainement après. Mais même s'ils n'étaient plus ensemble, Hae Jin ne supportait pas cette idée. Il n'était pas idiot dans le fond. Il réalisait qu'il n'avait plus aucun droit d'intervenir dans sa vie et qu'elle ne lui devait rien. Juste, il n'arrivait pas à s'y faire. Qu'elle soit dans les bras des autres, qu'on passe après lui, qu'on partage son lit. Ce lit où il avait lui-même dormi tant de fois. Il ne le tolérait pas.

avatar
INFORMATIONS
Wons : 35
Messages : 33
Age : 27
Humeur : namaste mon frère
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin Ven 4 Mar - 15:58

Domestic disputes

 
Je manque de m'étrangler lorsqu'Hae Jin me demande la « décence » de ne pas coucher avec ses potes. Il y  croit vraiment. Il est complètement con en fait. C'est juste ça, tout simplement.

- C'est moi qui suis crade ? Tu t'entends parler ? C'est d'une vulgarité.

Je le juge d'un regard le parcourant de haut en bas, me faisant hautaine et condescendante au possible. J'ignore totalement ses protestations et continues mon cinéma jusqu'à lui balancer que j'ai rendez-vous avec le voisin. Il se stoppe alors dans son mouvement avant de m’assener :

- Un vrai garage à bites ma parole. T'es pas capable de te tenir.

Là, je reste choquée une demie seconde, la bouche entre-ouverte. Jésus, Marie, Joseph si ma grand-mère entendait ça !

- Un quoi ? Pardon ? Pardon répètes-ça !

Aucune classe. Hm. Je voudrais le prendre de haut mais la rage me submerge soudainement et je me met alors à lui jeter tout ce qui me tombe sous la main en commençant pas les coussins du canapé. Une fois qu'ils y sont tous passés j'empoigne la lampe posée sur le guéridon à côté de moi menaçant Hae Jin de le frapper avec mais il en rajoute encore une couche, terminant de m'achever.

- Qu'est-ce qui me dit que tu te les ai pas tous fait ? T'écartes les jambes plus vite que ton ombre.

- Alors c'est comme ça que tu me vois? Hein ? J'écarte les jambes plus vite que mon ombre mais… Mais… Tu… Tu...

Je me perds dans mes élucubrations. Démunie. Je ne sais pas par quoi je commence ? Est-ce que je lui crève les yeux d'abord ou est-ce que je le saigne à blanc avant de le cuire à la broche ? Le rouge me monte aux joues. J'essaye alors de me reprendre et de ne pas exploser tout de suite.

- C'est à se demander ce que tu faisais avec moi ! Pourquoi d'abord ? Et je vais peut-être t'apprendre un truc mais ON EST PLUS ENSEMBLES.

Paf. La lampe que je tenais s'explose aux pieds de mon interlocuteur. Je ne me suis même pas rendue compte l'avoir lancé. Et alleeer ! Je suis bonne pour le ménage après en plus. Raah. Je dois m'éloigner. Je monte en furie à l'étage, coupant court à toute répartie d'Hae Jin, le poussant pour me dégager le passage.

- Je vais m'habiller, tu permets.

Une fois dans le dressing j'enfile des sous-vêtements et arrache un peignoir en soie de son portant pour m'y envelopper avant de glisser mes pieds dans des chaussons. Je rumine dans ma barbe, descendant les escaliers à reculons. Et lui ? Des deux il est le pire ! Je le sais. Je le sais toutes ses femmes là, ses délires là et je dis rien… Je dis rien mais ça m'énerve, ça me mets hors de moi ça aussi ! S'il croit pouvoir s'en sortir comme ça ! Ah mon ami tu es mal tombé ! Je me plante face à lui pour lui coller un index accusateur sur le torse.

- Et la fille avec qui je t'ai vu la semaine dernière ? On en parle de celle-là ? Ou tu préfères peut-être aborder celle de samedi dernier ?

J'appuie successivement un peu plus mon doigt contre son plexus à mesure de mes mots. Jusqu'à ce que ça me fasse mal à moi en fin de compte. Je lève les yeux pour croiser son regard, provocante, je continue avec un demi-sourire.

- Elles étaient bonnes hein ?

Je vais le tuer. Je suis persuadée qu'il le fait exprès en plus. C'est ça pas vrai ? Il vient me narguer jusque chez moi pour me faire passer pour une catin, tout ça pour se pavaner avec des filles qu'il ramasse je ne sais où. Elles gloussent comme des oies en s’accrochant à lui, je le vois d'ici, elles sont persuadées de pouvoir le posséder. Tellement sûres d'elles, elles n'ont aucune idée. Je détourne le regard et m'éloigne en traînant des pieds sur le sol pour aller m'allonger sur le lit. Mais je ne tiens pas une seconde en place et me redresse pour le confronter à nouveau en lui jetant un magazine.

- Otvet ublyudku ! Réponds enfoiré !


_________________
white cigar & black vodka
L'amour est mauvais, tu peux aimer un bouc.
  Любовь зла - полюбишь и козла
avatar
INFORMATIONS
Wons : 25
Messages : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin Ven 4 Mar - 16:57

Domestic disputes

 
Hae Jin n'était pas nécessairement quelqu'un de colérique. Il se caractérisait plutôt par sa nonchalance et le fait qu'il tournait au ralenti. Il n'avait pas non plus un mauvais fond. Il ne blessait pas les gens de manière volontaire ou ne passait pas son temps à les rabaisser pour gonfler son ego. Il ne l'insultait pas par plaisir mais bien parce que la savoir en compagnie de quelqu'un d'autre titillait une corde sensible. « Je t'en prie. Moi je suis vulgaire ? Tu t'es regardée à le raccompagner à la porte les fesses à l'air ? Non mais j'hallucine. » Pas du genre à péter un plomb, il valait tout de même mieux ne pas se trouver dans le même pièce lorsque ça lui arrivait.

Mais le problème, c'était surtout qu'il ne savait pas s'arrêter. Il ne connaissait pas de limite. La faute peut être à ses parents qui lui cédaient tout depuis sa naissance. Lana était peut être la seule femme dans sa vie à avoir de l'importance. Il tenait à elle plus qu'il ne l'admettait et surtout plus qu'il ne le souhaitait. Elle représentait son point faible, le meilleur moyen de l'atteindre et de le rendre fou. Malheureusement, il s'acharnait aussi sur elle comme personne. Il passait ses nerfs sur elle sans même culpabiliser. Et quand il tapait sa crise, impossible de le raisonner. « T'es un putain de garage à bites. » Quoi ? Elle lui avait bien demandé de répéter ? Bah il faisait ce qu'elle lui demandait. Hae Jin ne mâchait pas ses mots. Pourtant, il ne parlait pas des masses. Il n'existait que deux conditions qui pouvaient lui délier la langue. L'alcool ou Lana. Enfin, plus exactement l'état d'énervement qu'elle amenait.

Voilà qu'elle lui balançait les coussins. Hae Jin ne bougea pas d'un pouce jusqu'à ce qu'elle termine puis se baissa pour en attraper un. Ils se menaçaient avec des armes inégales. En voyant la lampe, le brun fronça un peu les sourcils. Elle avait pas intérêt à l'assommer. « C'est ce que tu donnes à voir. Depuis quand tu te le tapes, hein ? » Il ne digérait pas. Même s'il se doutait qu'elle continuait à vivre, tout comme lui, il préférerait l'ignorer et éviter de tomber sur son coup du moment.

Qu'est-ce qu'il faisait avec elle ? Parfois, il se le demandait aussi. Surtout quand ils se prenaient la tête comme ça. Rien ne marchait pour eux. Ils n'arrivaient pas à être un couple mais encore moins à être des amis. Alors quoi, ils devraient redevenir des inconnus ? Non, ils en étaient incapables aussi. « JE SAIS ! Mais t'as pas besoin de sauter tout ce qui bouge, je passe pour quoi moi après ? J'sors pas avec des salopes. » En fait, il ne perdait normalement pas son temps à entretenir une relation officielle. Et sa mauvaise foi était telle, qu'il l'interdisait de faire ce que lui faisait. Il profitait d'avoir récupérer son statut de célibataire pour coucher à gauche et à droite. Ils fréquentaient à nouveau les maisons closes et autres clubs du genre. Il se payait même des putes de temps à autres. Alors le plus crade des deux, c'était sûrement lui. Mais à ses yeux, Lana portait tout le blâme.

La lampe se fracassa à ses pieds, Hae Jin ouvrit la bouche choqué mais Lana le poussa et il la bouscula au passage. Non mais, elle se prenait pour qui ? « Pauvre fille. » Lâcha-t-il à son égard, pas certain qu'elle l'avait entendu mais si c'était le cas, tant mieux.

Très vite, Lana revint à la charge et écrasa son index sur son torse. Hae Jin fronça les sourcils en écoutant ses reproches. À quoi bon nier ? Il n'avait pas envie de mentir en plus. Il assumait totalement. Il avait le droit après tout, ils n'étaient plus ensemble comme elle l'avait affirmé. Il resta silencieux en la regardant tourner les talons. À quoi s'attendait-elle ? « Ouais ! Ouais, elles étaient bonnes t'es contente ? Deux putains de chaudasses. Ah, si tu savais comme j'ai pris mon pied. » Il se planta devant elle, la surplombant de sa taille alors qu'elle était sur le lit. Il attrapa son menton entre ses doigts sans aucune délicatesse et écrasa ses joues. « T'as un problème avec ça ? On est plus ensemble, c'est pas ce que tu disais ? » En fait, leur dispute ne rimait à rien. Ça ne voulait jamais rien dire. Aussi fier l'un que l'autre, ils battaient des records de débilité quand ils s'engueulaient. De l'extérieur, ça pouvait presque être comique s'ils n'étaient pas aussi violents.

avatar
INFORMATIONS
Wons : 35
Messages : 33
Age : 27
Humeur : namaste mon frère
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin Mar 8 Mar - 10:50

Domestic disputes

 
Je fais vraiment tout mon possible pour ne pas céder face aux propos d'Hae Jin qui me mettent hors de moi. Plusieurs fois en une minutes j'aurais pu trouver prétexte à  le planter à coups de couteaux, je l'admets ça fait un peu psychopathe mais il a le don de me mettre dans un état qui me dépasse. Mes mains sont tremblantes et j'ai envie de mettre le feu à quelque chose. Il a toujours eu cet effet sur moi en y réfléchissant. Pour le meilleur et pour le pire comme on dit. Je me souviens de ses baisers qui me rendaient fébrile et je me rappelle de la sensation de ses doigts brûlants sur ma peau. Ce sont des choses que je n'ai jamais vraiment pu oublier, constamment dans un coin de ma tête je suis condamnée à repasser en boucle toutes ces sensations, les montagnes russes par lesquelles il m'a fait passer, infiniment. Je revis notre histoire, je vous assure qu'il y a de quoi s'en lasser. Mais une partie de moi court après tout ça, bien que je me dise vouloir quitter cette relation comme j'ai quitté le jour d'hier, je ne cesse de le rappeler, je n'arrête pas de lui répondre. Je ne peux pas lutter contre cette envie de le confronter, surtout pas maintenant. L'idée de le savoir avec d'autres filles m'atteint bien plus que ce que j'avais prévu quand on s'est séparés. Je réalise que mes désirs personnels sont tout à faits différents de mes désirs concernant mes relations avec les autres. Hae Jin en particulier. Il a toujours été spécial pour moi. Il n'a pas le droit de se servir de mes sentiments contre moi, je trouve que c'est tellement injuste, je sais que cette jalousie n'est pas justifiée et pourtant je suis prête à décréter qu'il est coupable de tout. Je ne peux pas le supporter, c'est tout. Il ne devrait pas faire ça, ça me ronge les entrailles.

Voilà ce que je viens de brusquement réaliser en plongeant mon regard dans le sien alors qu'il maintiens mon visage en place, l'écrasant avec ses mains Je ne risque pas d'assumer ce soudain éclair de conscience, je détourne donc les yeux aussi rapidement que possible, les posant ensuite sur  les lèvres de mon interlocuteur que je connais par cœur. Ce qui me fait m'arrêter un instant dans ma réflexion. Je tends un bras pour venir effleurer doucement sa bouche du bout de mes doigts, je continue de la regarder un peu, pensive à nouveau, et puis je me dégage de son emprise en attrapant sa lèvre inférieure, la tordant violemment.

- Lâche-moi Hae Jin !

Je me jette à nouveau sur mon lit, une moue boudeuse collée à la figure, je lance un de mes chaussons d'un coup de pied à mon ex et croise les bras en signe de résignation.

- Et puis t'approche pas de mon lit, c'est une zone pour privilégiés.

Je mets un point d'honneur à bien accentuer la fin de ma phrase. J'ai envie qu'il me regrette. Je veux qu'il oublie ses pétasses et qu'il ne voit que moi… C'est totalement égoïste je sais. Mas bon. Je m'allonge en étoile pour occuper le plus de place possible et illustrer mes précédents propos. En réalité je me fiche bien de mon lit.

- Ensuite j'ai que deux... Non, trois choses à te dire : Premièrement t'es un gros con. Deuxièmement, t'as toujours pas compris que j'ai jamais couché avec Minho ? Et troisièmement… OUAIS. Ça me dérange que tu te tapes des catins pareilles. T'as aucune classe, je veux pas être associée à ça moi.

Je décide de ne pas aborder la partie où il m'a traité de salope, parce que ça m'a naïvement beaucoup blessée et je ne veux pas lui montrer. Je me moque de lui mais je suis très premier degré en réalité.


_________________
white cigar & black vodka
L'amour est mauvais, tu peux aimer un bouc.
  Любовь зла - полюбишь и козла
avatar
INFORMATIONS
Wons : 25
Messages : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin Mer 9 Mar - 11:04

Domestic disputes

 
Qui avait rompu avec l'autre ? Hae Jin n'en gardait pas de souvenir. Il racontait qu'il s'agissait d'un commun accord mais en vérité il se demandait si ce n'était pas lui qui, au cours d'une de leurs nombreuses engueulades, avait eu des mots plus hauts que les autres. Il ne regrettait pas véritablement. Inutile de se voiler la face, leur couple ne fonctionnait pas et ne semblait pas fait pour durer. Pourtant, à l'époque, tout leur entourage n'attendait que de les voir ensemble si bien que l'officialisation de leur relation n'avait étonné personne. On parlait d'âmes sœurs et ça amusait bien Hae Jin qui ne croyait pas à ces choses là. Il continuait de crier sur tous les toits qu'il n'aimait pas Lana. Il jouait la fierté. Il refusait d'admettre qu'elle était tout pour lui. Encore aujourd'hui, il n'acceptait pas la place qu'elle tenait dans son cœur. Il n'arrivait simplement pas à croire qu'il lui laissait ce pouvoir. Elle le rendait fou. Il ne parvenait pas à la laisser. Il ne réussissait pas à vraiment tourner la page. Il revenait toujours vers elle. Il l'avait dans la peau. Impossible de lui échapper. Il espérait qu'elle n'en avait pas conscience parce que de toute façon il n'y avait plus rien à faire pour eux, rien à sauver. Ils se déchiraient avant et continuaient maintenant. Un truc déconnait chez eux. Il ignorait quoi.

Peut être que leur problème, c'était les autres. Dès qu'on s’immisçait entre eux ça se passait mal. Ils recherchaient tellement l'exclusivité qu'ils ne supportaient aucune intrusion. Sans compter qu'Hae Jin flippait à l'idée de la voir lui filer entre les doigts. Alors forcément la jalousie le bouffait. Il tenait tellement à elle qu'il craignait qu'elle l'abandonne. Lana était son tout. Elle l'aidait à respirer mais l'étouffait en même temps. Au fond, elle pouvait faire ce qu'elle voulait de lui et ça le dérangeait. Ses doigts sur sa bouche le figèrent. Il n'osait plus bouger. Une lueur de panique traversa son regard jusqu'à ce qu'elle lui torde la lèvre et qu'un grognement ne traverse sa gorge. Il se redressa d'un coup portant ses mains en coupe autour de l'endroit de son attaque. « Putain ! J'vais t'défoncer. » Enfin, il doutait qu'elle ne lui laisse l'occasion. Ils dérapaient encore parfois mais jamais quand ils étaient sobres. L'alcool les débarrassait de leur fierté, sans ça, un mur se tenait entre eux.

« Une zone privilégiée ? Laisse-moi rire. » N'était-il pas un privilégié justement ? Il y avait eu accès après tout. Hae Jin se souvenait très bien des longues nuits qu'il passait ici. Il adorait reposer sa tête sur ses seins et la laisser jouer avec ses cheveux. Ils restaient parfois des journées entières dans ce lit, à faire l'amour puis dormir, refaire l'amour et encore dormir, éventuellement ils commandaient quelque chose à manger puis retournaient faire l'amour. « C'est pas comme si ce lit était presque le mien. »

Il écouta sa petite liste de reproches sans broncher. Ça ne l'atteignait pas. La seule chose qui l'emmerdait actuellement était que son pote avait osé touché à son ex. Tous leurs amis savaient pourtant qu'il était interdit de l'approcher. Malgré son interdiction, il se hissa sur son lit et avança à quatre pattes jusqu'à se retrouver au-dessus d'elle. Ses mains de chaque côté de sa tête, il sondait son regard à la recherche de vérité. Est-ce que vraiment il ne l'avait pas touché ? Hae Jin avait un peu de mal à la croire. Elle se baladait à moitié nue quand il est arrivé. « Tu m'expliques ta petite tenue alors ? Tu crois que t'as le droit de te balader comme ça devant lui ? » Hae Jin lui interdisait tellement de choses. Il n'avait pourtant plus aucune légitimité. Les décisions et la vie de la brune ne le concernaient plus. Mais il n'arrivait pas à rester en dehors de tout ça. Il s’incrustait toujours. Elle lui appartenait alors oui, il estimait qu'il avait le droit de lui dicter son attitude.

Un instant, son regard s'égara un peu plus bas que son visage. Ainsi allongée, son peignoir en soie lui dessinait un décolleté plutôt séduisant. Hae Jin se mordit doucement la lèvre. Et il avait laissé une femme comme ça ? Il se détacha difficilement de cette vue et se laissa tomber à côté d'elle sur le lit, cette fois, il fixait le plafond pour éviter de mater autre chose. « Qu'est-ce que tu veux ? On sera toujours associés l'un à l'autre. » Et il avait raison. Il tourna la tête vers elle, le visage fermé. « Mais il a plus intérêt à mettre les pieds ici. T'as compris ? » Cela le mettait hors de lui. Il était le seul à pouvoir venir. Il ne voulait pas partager. Jalousie à la con, pensa-t-il dans son fort intérieur.

avatar
INFORMATIONS
Wons : 35
Messages : 33
Age : 27
Humeur : namaste mon frère
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin Jeu 10 Mar - 8:28

Domestic disputes

 
Le grand brun ne sembla pas prendre mes allégations très au sérieux malheureusement pour moi. Si j'en étais moi-même convaincue pour commencer ça aurait pu éventuellement marcher… Au lieu de le faire reculer on dirait que j'ai eu l'effet inverse, je déglutis avec appréhension en voyant mon ex grimper sur le lit à son tout. Je referme doucement les bras et les jambes, intimidée. Il ne faut pas que je le laisse s'approcher, je vais faiblir, je ne peux pas le laisser gagner… Mais trop tard. Il me surplombe déjà, bloquant tout échappatoire avec ses mains. Pitié. Je fais tout mon possible pour ne pas le regarder dans les yeux, je le trouve beaucoup trop proche pour le bon fonctionnement de mon rythme cardiaque, je sais qu'il veut me déstabiliser et le pire c'est qu'il risque d'y arriver comme ça ! Lentement mon regard se pose sur son torse. Non, non c'est pas bon il faut pas que je bloque là dessus. Je dérive alors sur ses clavicules en retenant un couinement d'embarras, non, non la gorge ? C'est pas mieux. La mâchoire ? Pas moyen. Je termine donc par fixer intensément son oreille, d'un très grand sérieux.

- Hm… Je… Oui, je pourrais sortir nue que je serais quand même dans mon droit je te signale. Enfin pas tout à fait, je risque de me faire arrêter pour exhibitionnisme mais bon. Roh tu as compris quoi !

Mon problème c'est que je ne peux pas me contenter de lui dire la vérité, je suis obligée d'en rajouter pour le tourner en dérision, essayer de le descendre par tout les moyens. Cependant je dois avouer que je perds un peu de mon aplomb en le sachant juste au dessus de moi comme ça. Je continue donc d'esquiver soigneusement son regard, me tordant le cou jusqu'à maintenant m’intéresser à un de ses bras. Je retiens un soupire exagéré lorsqu'il daigne enfin se dégager pour venir s'allonger à côté de moi. Doux Jésus !  Ces dernières secondes m'ont semblé être des heures. Et comme si j'avais besoin de quelques instants pour récupérer mes esprits je reste figée encore un peu, la tête baignant dans mes longs cheveux bruns éparpillés autour de moi. Ce n'est qu'après un certains temps que je me penche sur le côté. Je détaille brièvement son profil avec un demi-sourire que je dissimule aussitôt lorsqu'il tourne son visage vers le mien, terminant son palabre dont je n'ai même pas écouté la moitié.

- Mais il a plus intérêt à mettre les pieds ici. T'as compris?

De quoi… ? AH. Minho. ENCORE ? Non mais… Pour qui il se prend celui-là ? Je me redresse sur un coude en le toisant durement. C'est reparti ! Il a réussi à me refaire sortir de mes gonds ! Tout d'abord je pense bien que c'est lui qui m'a quitté le premier. Monsieur qui n'en a jamais rien à foutre de rien, sauf quand il pète un câble sur la pauvre Lana pour lui dicter ses faits et gestes ? Oh je ne crois pas non. Une grimace mauvaise déforme mon expression alors que je siffle :

- J'ai rien compris du tout. Vas-y ! Passes-moi les menottes et enferme-moi dans un placard tant que tu y es sale psychopathe! Tu es complètement fou, tu le sais ça ?

Je bascule pour me retrouver à califourchon sur lui, une position qui ne perd rien de sa familiarité malgré le caractère très inhabituel du contexte. Je coince son menton entre mes doigts avec force pour l’obliger à me regarder dans les yeux, les sourcils froncés.

- Je veux que je mette le voile, hun ? Et une ceinture de chasteté aussi peut-être ? Tu peux toujours courir Hae Jin… C'est de ta faute tout ça. Tu m'as brisé le cœur alors ne viens pas te plaindre si j'essaie de recoller les morceaux...

J'ajoute ma petite touche dramatique. Quand on s'est quittés j'ai surtout pris un coup sur mon égo, et ce qui me brise véritablement le cœur c'est de voir qu'il tourne très bien la page. Plutôt deux fois qu'une même. Je ne veux pas qu'on se remette ensemble oh non surtout pas ! Je le veux juste à mes pieds. Je n'ai pas envie de m'inquiéter à savoir avec qui il est ou ce qu'il fait. J'imagine que c'est tout aussi irrationnel que ce qu'il me demande de son côté mais que voulez-vous… J'ai forcément raison et lui tord. C'est bien connu.




_________________
white cigar & black vodka
L'amour est mauvais, tu peux aimer un bouc.
  Любовь зла - полюбишь и козла
avatar
INFORMATIONS
Wons : 25
Messages : 26
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin Jeu 10 Mar - 11:59

Domestic disputes

 
S'il ressentait encore quelque chose pour Lana ? Bien évidemment. Sauf qu'il refusait de l'assumer. Il n'en parlait à personne. Et dans son fort intérieur, il ne l'acceptait pas non plus. Cela lui procurait l'impression d'être un mec faible. Il ne supportait pas ça. De toute façon, cette femme représentait sa corde sensible, son talon d'Achille, bref, si elle le voulait elle pourrait le mettre à genoux en un claquement de doigts. Hae Jin espérait qu'elle ne s'en rendrait jamais compte. Puis il n'y avait plus rien à sauver entre eux. Il avait merdé. Elle avait merdé. Ils avaient merdé tous les deux quoi. Il ne leur restait plus qu'à avancer. D'ailleurs, on le félicitait souvent parce qu'il tournait si bien la page et qu'il réussissait malgré tout à rester proche d'elle. Les gens se plaisaient à dire qu'il n'était pas possible de préserver une amitié après une relation intime, que ça signifiait forcément anguille sous roche. Hae Jin affirmaient que leur cas servait d'exception. La réalité s'avérait bien différente. Ils se déchiraient quand ils étaient un couple mais parfois c'était pire maintenant qu'ils étaient supposés n'être que des amis. Alors quoi ? Rien ne fonctionnait pour eux ? Hae Jin perdait parfois le sommeil à se demander où ça coinçait.

Peut être devraient-ils juste arrêter de se voir ? Mais à chaque fois qu'il essayait de s'éloigner, il ne tenait au mieux que quelques semaines. Elle lui manquait trop vite. Il ne parvenait pas à la quitter réellement. Il ne comprenait pas pourquoi. Quel sort lui avait-elle jeté ? Il la surplombait en gardant une apparence calme mais à l'intérieur son cœur et ses émotions s'affolaient. Cette proximité le perturbait. Il se détestait pour ça. Il la détestait aussi. « Non. Tu n'en as pas le droit. Je ne veux pas qu'on te voit nue. » Il aimerait rester le seul à en profiter. Il ne le pouvait pas, bien sur.

Même si son ami n'avait rien vu, il était persuadé que la voir se balader avec juste sa serviette autour de son corps lui avait fait de l'effet. Quel homme resterait insensible ? Lana possédait tout pour elle. Ce charme si perturbant, ces courbes de rêve. On l'enviait déjà à l'époque où elle s'accrochait à son bras. Ils formaient un espèce de couple parfait. Ils se mettaient l'un et l'autre en valeur. Ils dégageaient une aura particulière et troublante. Ça ne venait pas que de leurs physiques respectifs plus qu'avantageux mais bien des sentiments qui existaient entre eux. À nouveau elle s'énervait mais Hae Jin restait indifférent. Il soupira même comme profondément fatigué de cette scène. Ne pouvait-elle pas juste hocher la tête et dire amen à ses règles ? Non, il fallait qu'elle endosse le rôle de la femme indépendante et libre. Dans le fond, même si elle disait oui à tout, il ne serait pas là pour vérifier. Mais elle préférait le défier. Hae Jin était tombé pour ça aussi. Sa fierté, sa force, son ego. Ils se ressemblaient trop. « Arrête putain. J'te demande pas la lune non plus, juste de plus l'accepter chez toi. C'est pas compliqué non ? T'façon c'est simple, s'il te touche j'lui refais la gueule. » Hae Jin n'était pourtant pas violent mais il n'hésiterait pas à le devenir pour protéger ce qui lui appartenait. Rien que là, son ami devait s'attendre à s'en prendre plein la gueule. Il y avait des limites à ne pas dépasser.

Quand elle se hissa à califourchon sur son bassin, Hae Jin dressa les mains au-dessus de sa tête comme s'il se sentait menacé mais surtout pour éviter de la toucher. Il allait lever les yeux au ciel mais Lana l'en empêcha en attrapant fermement son menton entre ses doigts. Aussitôt, il grimaça, n'appréciant que très peu qu'elle le domine de la sorte. « Dégage ! » Cracha-t-il avec un regard noir. Mais très vite un flot d'informations monta jusqu'à son cerveau. Elle ne portait qu'une petite nuisette, en-dessous très certainement un ensemble de sous-vêtement sexy comme il les aimait et bordel de merde, elle était assise sur son engin, l'idiote. « J'pense que j'vais sérieusement considérer la ceinture de chasteté si t'arrives pas à te tenir. » Il abusait. Le seul qui ne réussissait pas à se tenir ici c'était lui. Mais il trouvait que c'était la meilleure solution pour la virer un peu de ses pensées. Ça ne marchait pas vraiment mais il essayait de se persuader que tant qu'il parvenait encore à aller voir ailleurs c'était qu'il ne tenait pas tant que ça à elle. Raisonnement des plus immatures d'ailleurs.

Dans un geste vif, il lui attrapa les poignets et tira avec force dessus pour la coller à lui. Il s'autorisa un coup d’œil à son poitrine désormais écrasée contre son torse puis leva un sourcil en ramenant son attention à son visage. « Je t'ai brisé le cœur ? Me fais pas rire. On couchait ensemble. On s'aimait pas vraiment. » Ce qui était à moitié faux et à moitié vrai. Des sentiments, il y en avait eu. Il y en avait même toujours. Hae Jin était juste trop fier pour l'avouer. Il préférait dire qu'ils s'étaient réservés une sorte d'exclusivité pendant leurs quelques mois en tant que couple que d'assumer la présence de quelconques sentiments. Et encore maintenant, il jouait avec elle pour mieux se cacher. Il enterrait tout ce qu'il pouvait. Leurs visages si proches, il leva un peu le menton pour frôler sa bouche, un sourire mauvais et railleur scotché à ses lèvres. « Tu aurais pu t'habiller mais non tu te préfères te balader en petite tenue devant moi. Tu me cherches. Et après tu me dis que tu n'es pas une salope. » Ses doigts serraient ses poignets pour l'empêcher de s'échapper. Il risquait peut être de marquer sa peau. Il s'en fichait. Ça en dissuaderait peut être quelques-uns.

INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Domestic disputes ft. Hae Jin

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 금 GEUM :: habitations-