Partagez|
'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon
avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Jeu 3 Mar - 20:58


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Elle avait l'impression d'être retournée cinq ans en arrière. D'être nouveau cette fille qu'elle déteste tant, si faible et naïve. Yuuka. Cette sensation d'être salie, souillée même avait refait surface. Ses nuits étaient redevenues chaotiques, entre terreurs nocturnes et insomnies. Elle perdait peu à peu son appétit, et avait même perdu quelques kilos. Malgré ses cheveux récents coupés, la japonaise ne prenait plus autant soin d'elle : finit les talons, et parfois elle sortait même sans maquillage. Elle était lassée. Blasée de cette vie qui ne cessait d'être monstrueuse avec elle. Elle ne supportait plus toute cette hypocrisie, et toutes ces déceptions. La raison d'un tel revirement ? Elle était simple : Yong Joon. Cela faisait deux semaines qu'elle n'avait plus de nouvelles. Pour être même précis, dès le lendemain de leur pourtant si magnifique nuit, il coupa les ponts. Au début, Charlie n'en était pas dérangée plus que cela, puisque de son côté, elle était complètement perturbée. Mais comme entre temps la rentrée eut lieu, et que le garçon la fuyait comme la peste, ayant même arrêté de venir à ses cours particuliers, la brune s'était faite à l'idée : il l'avait manipulé. Derrière ses paroles et ses actes qui semblaient si sincères, il n'avait pas arrêté un seul instant son jeu cruel de séducteur angélique. Et elle avait plongé dedans, comme une idiote. Elle avait cru en lui. Au final, Yong Joon avait réussit son coup : coucher avec elle. Jamais il n'avait désiré davantage.

Elle n'avait même plus l'envie de travailler. Surtout lors des courts où le garçon était présent. Comme cette après-midi là. Ne le regardant même plus, elle tentait au mieux de ne rien faire paraître, et aidait les étudiants en difficultés. Leur donnant une petite rédaction à faire, Charlie put donc rester derrière son bureau, faisant semblant de lire en livre, alors qu'en réalité, ses pensées étaient ailleurs. Elle devait lui parler. Elle avait besoin d'explications. Ou plutôt, elle avait besoin d'entendre de la bouche de Yong Joon que oui, il l'avait bien utilisé jusqu'à la dernière seconde. Mais comment faire ? Ses yeux se posant un instant sur sa liste d'absences, elle eut alors une idée. La sonnerie de fin de cours retentissant, la japonaise se redressa pour les saluer. « Apportez moi vos copies, elles seront corrigées pour la semaine prochaine. Merci à tous pour votre attention. Oh ! Ahn Yong Joon. Suis moi à la fin du cours. ». Elle prononça son nom au complet sèchement, ne souhaitant pas être gentille aujourd'hui. Puisqu'il désertait sa classe à chaque fois en moins de trois seconde, le convoquer à son bureau s'avérait être la meilleure solution. Rangeant donc les copies dans son sac, Charlie ne regarda même pas son cadet, prenant directement le chemin de son bureau. Elle remarqua bien les regards surpris des autres étudiants sur eux, se demandant probablement la raison de son expression si fermée, elle qui d'habitude était si souriante et pleine de vie. Ne prononçant pas un mot du trajet, elle ouvrit la porte et y rentra avant Yong Joon, le laissa ainsi refermer derrière eux. Et à peine se retourna-t-il une fois la porte bien fermée que la japonaise lui donna la gifle du siècle. Ça, c'était fait. Se massant un peu la main, faute de s'être légèrement fait mal tellement elle l'avait claqué sans retenue, Charlie lui adressa un regard meurtrier. « Parles. ». Sa voix était glaciale, trahissant bien de son état de colère immense. Il avait intérêt à être  VRAIMENT sincère cette fois, sinon une partie plus intime allait prendre cher.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Jeu 3 Mar - 21:45


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ On ne pouvait pas vraiment dire que Yong Joon se sentait à l'aise dans ses baskets. Depuis cette fameuse nuit, il semblait absent. Les gens qui traînaient avec lui n'osaient pas lui poser la moindre question. Ils n'étaient pas non plus habitués à ce qu'il se montre aussi calme. L'étudiant les suivait sans rien dire et ne prononçait parfois pas un mot de la journée. En cours, il ne plaisantait plus et ne jouait plus à se rendre intéressant. Bref, il ruminait dans son coin. Il avait beau se dire qu'il avait obtenu ce qu'il voulait, il sentait une boule dans son estomac. Ça le dérangeait. Pendant les cours de japonais, il ne levait pas les yeux pour la regarder. Il fixait ses feuilles du début à la fin puis partait précipitamment dès que la sonnerie retentissait. Un mal le rongeait sans qu'il ne réussisse à savoir lequel. Lui qui ne ressentait en temps normal pas la moindre compassion pour ses victimes, serait-il en train de culpabiliser ? Il refusait d'y croire. Il refusait surtout d'écouter son cœur qui possédait pourtant toutes les réponses. Puis c'était plus simple de fuir que d'accepter la réalité. Il n'envisageait pas d'autre option. Il n'était pas prêt à assumer ce qu'il ressentait ou à s'investir émotionnellement parlant. Il n'était pas quelqu'un de fiable. Mais surtout, il ne parvenait pas à comprendre comme ça avait pu lui arriver. Il prenait toujours ses précautions. Il tenait les gens à bonne distance. Quand avait-il baissé sa garde ? La voix de la japonaise le tira de ses pensées. Il contempla sa feuille presque vierge. Merde, quel con. Puis il sursauta en l'entendant prononcer son nom. Il leva la tête vers elle alors que les autres étudiants poussaient des 'ouh' pour se moquer de lui. Il était connu pour être son petit toutou alors une convocation dans le bureau ça les éclatait. Dans une autre situation, Yong Joon en aurait ri et sauté sur l'occasion pour glisser une allusion, mais il savait que là, ça n'était pas une bonne nouvelle pour lui.

Il rassembla ses affaires et les fourra dans son sac négligemment. Il prit soin d'apporter sa copie toujours en évitant le contact visuel puis lui emboîta le pas quand elle quitta la pièce. Il la suivit, les mains dans les poches et la tête baissé, bien conscient qu'il allait passer un sale quart d'heure. Yong Joon ferma la porte du bureau de la jeune femme derrière eux, et à peine eut-il relevé la tête que la main de Charlie s'écrasa sur sa joue. Le brun ouvrit grand les yeux en portant ses doigts sur sa peau qui commençait déjà à rougir. Il ne s'y attendait pas. Enfin, pas vraiment. Il ne l'avait pas volé en même temps. Et avant qu'il ne s'en rende compte, un rire nerveux lui échappa. Qu'il parle ? Mais qu'est-ce qu'elle souhaitait l'entendre dire au juste ? « Vous avez plus de force que c'que j'pensais. » Honnêtement, il n'en menait pas large. Il n'avait pas l'habitude de devoir rendre des comptes aux femmes qu'il malmenait. Il ravala sa salive et se mordit la lèvre en baissant les yeux. Il n'arrivait pas à la regarder. Il s'en voulait trop. Pour ce qu'il avait fait, pour ce qu'il allait faire, pour ce qu'il allait dire. Ce terrible poids sur sa poitrine le comprimait et l'étouffait. « J'croyais que Cameron vous avez prévenu. » Il passa sa main dans ses cheveux comme angoissé. « Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Que j'ai jamais arrêté de jouer ? Que j'ai finalement obtenu ce que je voulais ? Que j'ai... gagné ? » Avait-il vraiment gagné ? Il en doutait. Bizarrement, ça n'avait pas le goût d'une victoire. Pas le moins du monde. Il haussa les épaules. C'était sans doute ce qu'elle attendait qu'il lui raconte, et pourtant, il ne l'avait pas vraiment fait. Il n'avait pas avoué qu'il jouait parce qu'il ne jouait plus à la fin. Il n'avait pas dit qu'il avait obtenu ce qu'il voulait parce qu'il en voulait tellement plus. Et il n'avait pas gagné. Il avait perdu parce qu'il s'était fait prendre à son propre jeu. Mais est-ce qu'il pouvait assumer tout ça ?
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Jeu 3 Mar - 22:16


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Elle avait d'hurler à pleins poumons. Comme si cela allait évacuer toute la douleur qu'elle ressentait. Son cœur avait mal, si mal. À bien y réfléchir, cette situation la blessait davantage que tout ce qu'avait pu lui faire son ex-fiancé. Car pour lui, Charlie avait su dès le début qu'elle ne connaîtrait jamais rien de bon avec lui. Tandis qu'avec Yong Joon, c'était différent. Elle l'avait connu. Elle avait connu ce bonheur, cette joie d'être auprès de quelqu'un. Cette sensation d'être belle aux yeux de quelqu'un, d'être importante même. Pourquoi ne pouvait-elle pas arrêter d'être si naïve ? Pourquoi ne pouvait pas ouvrir les yeux une bonne fois pour toute ? Les hommes sont et resteront des salauds. Du moins, ceux jouaient des rôles importants dans sa vie. La japonaise se détestait, se haïssait. Comment pouvait-elle être tombée si facilement dans le panneau ? Yong Joon était doué. Trop doué. Elle devait le reconnaître : il excellait sans le domaine de la manipulation et de la comédie. Il méritait un oscar. Vraiment. Celui du connard de l'année.

Alors qu'elle se massait sa main douloureuse, le rire du châtain vint frapper Charlie en plein cœur. Il osait se moquer d'elle ? Vraiment ? Serrant les dents à son petit tacle, elle se retint de lui envoyer sa chaise dans le visage. Le fixant, observant chacune de ses réactions, elle était profondément choquée de voir l'état de je-m'en-foutisme de Yong Joon. Serrant les poids, elle resta sur place, se contenant. « Oui, elle m'avait prévenu. Mais faut croire que le naturel revient bien trop vite. ». Par là, la brune parlait évidemment de la naïveté. Se mettant finalement à applaudir aux dernières paroles du plus jeune, un rire noir quitta ses lèvres désormais pâles et blessées. « Et je dois te féliciter pour tout ça. Vraiment. Tu m'impressionnes. Je ne te pensais pas aussi fort. Et aussi cruel. Égoïste. Sans cœur. ». S'approchant de lui, Charlie lui forçait le contact visuel. Faute de porter des baskets au lieu de ses escarpins habituels, elle semblait si minuscule face à Yong Joon. Mais elle n'en démorda pas pour autant. « Je ne blâme pas ta jeunesse et ton incapacité à contrôler tes hormones. Cependant, si tu veux te vider, il y a des tas de salopes à baiser dans les boîtes de nuit crades de la ville. Alors arrêtes de t'en prendre à des femmes innocentes, qui elles ne demandent que le respect. Certes, tu ne connais pas ce mot, mais peut-être que le jour où l'une d’entre elles que tu auras fait souffrir se fera retrouvé pendue ou sous un train, tu en comprendras le sens. Ah, et si c'était juste pour ajouter une prof à ta liste puérile de gamin au pénis instable, tu aurais pu m'épargner. Surtout que tu connaissais mes craintes. À moins que ton cerveau soit tellement endommagé que tu en perds la mémoire. ». Elle parlait. Elle parlait sans prendre de pause, et sa voix ne cessait d'être de plus en plus glaciale et méchante. Charlie ne plaisantait pas. Elle était d'un sérieux impressionnant. Finissant par reculer, sans pour autant le quitter des yeux, elle serrait si fort ses points que ses ongles rongés blessaient sa peau. « Je ne veux même pas d'excuses de ta part. Car je sais que comme tout le reste, elles seront fausses, et même pas pensées un seul instant. Je veux simplement te mettre en garde. Amuses toi tant que tu le peux, mais le jour où quelque chose de mal arrivera, tu te retrouveras seul. Personne ne viendra t'aider ou te consoler. Car les ordures, personne n'en veut. ».
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Jeu 3 Mar - 22:44


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Il ne comptait même plus le nombre de gifles qu'on lui avait distribuées. Cette liste devait être au moins aussi longue que celle de ses conquêtes. À force, on pourrait croire qu'il s'y était fait. Mais la violence de celle-ci l'ébranla plus qu'il ne le laissa paraître. Encore une fois, il dissimula ses émotions avec ingéniosité. Le mal était déjà fait alors tant pis s'il blessait Charlie pour se protéger. Elle ne gagnerait rien à sortir avec quelqu'un comme lui. Il ne pouvait pas lui offrir ce qu'elle méritait. Il ne se voyait pas à la hauteur. Au fond, il savait que c'était mieux de tenir ce rôle là. Celui de l'enfoiré. Même si indirectement, il refusait de lui mentir. Mais il valait mieux pour elle qu'il cache le reste. Elle l'oubliera plus vite ainsi. « Des années de pratique. » Souffla-t-il, pas si fier que ça. Il entourloupait les gonzesses depuis longtemps maintenant. Il les connaissait par cœur. Elles fonctionnaient toute de la même manière. Il suffisait de jouer au prince charmant pour qu'elles terminent dans son lit. Sauf que normalement, il réservait ce petit numéro aux nanas siliconées porteuses d'une carte gold ou plusieurs. Dès le départ, Charlie ne rentrait pas dans les critères. Et il se rendait compte que ça avait été sa première erreur. Courir après une fille comme ça, mais pourquoi ? Au début juste pour se prouver un truc, pour sa fierté de mec. Mais ensuite tout avait dérapé et voilà le retour de la médaille. Yong Joon soutint difficilement son regard alors qu'elle l'incendiait. Elle lui balançait ce que beaucoup d'autres devaient penser. Des choses qu'il avait parfois déjà eu le plaisir d'entendre. Sauf que venant de sa bouche, ça avait un tout autre effet. « J'avais rien à gagner dans c't'affaire, c'est pas comme si votre compte en banque m'intéressait. C'est juste que... » Mais pourquoi essayait-il de s'expliquer en fait ? Il leva les yeux au plafond. Il valait mieux qu'il ferme sa gueule.

Mais elle reprit. Encore un flot de paroles qui devrait le blesser. Mais ça ne l'atteignait pas vraiment. Ce qui le bouleversait, c'était l'état dans lequel elle se mettait par sa faute. Elle souffrait à cause de lui. Et parce qu'elle souffrait, il avait putain de mal aussi. Ça creusait sa poitrine et cette sensation désagréable le rendait fou. Puis il tilta et resta bloqué sur une phrase. Non, tout n'était pas faux. Elle n'avait pas le droit de dire ça. « Je n'ai pas fait que mentir. » Et il devait se sentir fier ? Yong Joon secoua la tête. « J'étais sincère. Cette nuit là. J'étais vraiment sincère... Je n'ai pas joué une seconde. » Contrairement à Charlie, il parlait d'une voix basse et presque tremblotante. Rien que reconnaître cette partie là ça lui coûtait. Alors avouer ses sentiments, vous imaginez bien la galère. Mais il ne pouvait pas la laisser dire qu'il n'avait fait que mentir. Il la trouvait vraiment belle. Il était vraiment attaché à elle. Seulement ça ne suffisait pas. Elle avait le droit de rencontrer quelqu'un qui serait capable de l'aimer et de subvenir à ses besoins. Yong Joon ne pouvait être ni l'un ni l'autre.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Jeu 3 Mar - 23:14


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Comment pouvait-il continuer à la provoquer ainsi ? À sortir ce genre de phrase sarcastique ? Se moquait autant de cette situation ? Wow. Charlie était à la fois choquée et impressionnée. Elle pensait qu'il aurait au moins eut l'intelligence d'être sérieux, et de faire face à ses actes. Mais visiblement, c'était bien loin d'être le cas. Yong Joon n'était qu'un gamin capricieux et égoïste, prêt à écraser les autres sans pitié pour son propre intérêt. Et au final, cela lui faisait un important point commun d'avec son ex-fiancé, ce qui avait le don de rendre malade la japonaise. Comme un visage aussi mignon et angélique pouvait cacher une âme aussi sombre et laide ? Charlie était dans l'incompréhension la plus totale ? Pourquoi avait-il tout de même franchit le pas avec elle, alors qu'il avait assisté à l'une de ses crises de panique ? Il avait vu dans quel état cela la mettait, et à quel point une relation physique la traumatisait ! En plus, chez elle, elle lui avait dit qu'elle avait peur. Mais non. Il était passé au travers de ça, des peurs de la brune, juste pour obtenir quelques minutes de jouissance. Elle ne concevait vraiment pas en quoi un orgasme valait le coup de détruire une personne.

Pourquoi Yong Joon ne finissait-il pas sa phrase ? Il avait peur de la choquer ? À présent, vu l'état dans lequel elle était, il pouvait tout lui dire. Mais Charlie se chargea donc à sa place de la compléter. « Juste que quoi ? Faire le fier auprès de tes potes d'avoir coucher avec une prof en valait la peine ? Que tu n'avais pas de pouffiasse facile sous la main ? Mh ? ». Se mordant l'intérieur de la lèvre inférieure, elle lâcha un court rire jaune face à ses dires. Comment osait-il continuer à faire son innocent à présent qu'elle l'avait percé à jour ? « Arrêtes Yong Joon, arrêtes ! Tu ne crois pas que tu en as trop fait déjà ?! Hein ?! Tu es obligé de continuer ton petit jeu de salaud ?! C'est bon, j'ai comprit qui tu étais, alors arrêtes ça ! Plus aucun de tes mots désormais n'arrivera à me convaincre ! Assumes bordel ! Assumes ce que tu m'as fait ! Oui, je suis faible. Faible d'avoir cru en toi, alors que ma meilleure amie m'avait plusieurs fois mise en garde ! Faible d'avoir autant aimé être dans tes bras ! C'est bon tu l'as eu ta victoire merde ! Sois un homme au moins une fois dans ta vie ! Dis le, dis le que tu m'as manipulé du moment où je suis montée sur ton dos jusqu'à mon départ de ton appartement ! Dis le que tes sourires, tes regards, tes attentions, tout ça c'était du flan ! ». Les larmes aux yeux, Charlie ne contrôlait plus rien. On l'entendait sûrement de l'extérieur, mais elle s'en foutait royalement. Elle voulait des comptes, ici et maintenant. Relâchant finalement ses poings, faute d'avoir la peau si entaillée qu'elle en avait trop mal, elle quitta un instant Yong Joon du regard pour secouer ses mains, et par la même occasion reprendre son souffle. Finalement, malgré elle, une larme coula sur sa joue, mais elle l'essuya rapidement de son poignet. « Comment tu as pu me faire ça... ». Sa voix se brisa alors, tandis qu'elle fixait ses mains tremblantes. « Tu savais que pour moi... c'était important... Tu savais que ça allait me blesser... Alors pourquoi... pourquoi me faire ça... ? Qu'est-ce que je t'ai fait Joon... ? ». Charlie craqua alors complètement, et tomba à genoux au sol, tout en éclatant en sanglots.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Jeu 3 Mar - 23:43


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Juste qu'elle lui plaisait. Il se retint néanmoins de lui dire. Elle ne le croirait même pas, ou plus en tout cas. Mais Yong Joon avait craqué pour sa fragilité, et malgré ça, il ne s'était pas éloigné. Il savait qu'il finirait par la briser. Il aurait dû la laisser tranquille. Il n'avait pas réussi. Il s'était acharné. Il affrontait le résultat de sa bêtise, impuissant. Pour la première fois, il se détestait de blesser une femme. Lui qui criait sous tous les toits qu'il n'en existait pas une pour rattraper l'autre, qu'elles pensaient toutes qu'à l'argent et qu'il les utilisait sans pitié, se dégoûtait. Parce qu'il réalisait qu'il passait à côté de la perle rare. Une perle rare qu'il ne méritait pas. Il tourna la tête pour ne plus affronter son regard. Un lâche, il était un lâche. Même pas foutu de la regarder. Incapable de lui ouvrir son cœur car persuadé qu'il ne possédait pas en lui ce pour quoi elle se languissait. « J'ai rien dit. J'compte pas le crier sur tous les toits. » Alors quoi ? À quoi ça lui servait ? Il ne gagnait vraiment rien de cette histoire. Il n'en tirait même pas la gloire d'un pauvre idiot fier d'avoir sauté sa prof. Il ferma les yeux alors que Charlie balayait sa tentative minable de sincérité. Un élan poussé par un effort presque surhumain pour lui mais anéanti en une fraction de secondes. Mais quand elle s'arrêta, il ne trouva pas le courage de la contredire. Il baissa les bras. Il n'essayait même pas de se racheter. De toute façon, Charlie avait raison. Il n'était qu'une ordure. Un salaud de plus. Il avait conscience de ça. Tout comme il avait conscience que sa comédie heurtait des gens. Mais il continuait quand même, il ne pensait qu'à sa gueule. Il cherchait une vengeance sur les femmes parce qu'il détestait sa mère et cette pouffiasse qui l'avait trahi plus jeune. Mais aujourd'hui, Charlie en payait le prix. Et il n'arrivait pas à lui faire face.

Mais quand il osa à nouveau la regarder, il aperçut cette larme qu'elle écrasa avec son poignet. Cette fois, il en était l'origine et le responsable. Yong Joon planta ses dents dans ses lèvres pour se punir et secoua doucement la tête. Il ne supportait pas de la voir pleurer, de savoir que c'était sa faute. Et la voyant tomber à genoux, il sentit lui-même les larmes lui monter aux yeux. Bien sur, il les ravala. Il renifla plusieurs fois pour ne pas en laisser une seule se faire la malle. Puis il articula difficilement quelques mots. « Pardon. Je suis désolé. Je... » Mais qu'est-ce qu'il pouvait bien lui dire ? L'entendre sangloter lui brisait le cœur. Il esquissa un mouvement vers elle puis se ravisa. Elle ne voulait sans doute pas qu'il la touche. Il continuait à penser à elle avant de penser à lui. « J'vous assure que vous êtes mieux sans moi. » Et ce n'était pas seulement parce qu'il venait de lui briser le cœur qu'il disait ça. Mais aussi parce qu'il n'était pas à la hauteur. Au bout de quelques minutes, n'y tenant plus, il s'agenouilla devant elle. Tant pis si elle le repoussait ou si elle le frappait. Il posa ses mains sur ses joues. « Je vous en prie, arrêtez. » Il fallait qu'elle arrête. Son cœur à lui ne supportait pas de la voir pleurer. Quel handicapé de l'amour il faisait. Il n'était pas innocent, pas totalement un salaud non plus, juste un mec aveugle et un peu flippé par ses propres sentiments.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Ven 4 Mar - 0:06


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Elle se sentait vide. Complètement vide. Sans vraiment quoi ni pourquoi, Charlie avait l'impression qu'on lui avait volé quelque chose. Son innocence ? Non, elle lui avait été dérobé il y a un moment déjà. Elle ne pouvait pas mettre de mots sur ce qu'elle était en train de vivre, se ressentir. Mais elle avait mal. Pas seulement en son cœur, mais bien partout. Son corps lui paraissait si lourd, elle était si fatiguée. La japonaise avait envie de fermer les yeux, pour ne les rouvrir que des années plus tard, une fois que tout cela serait terminé. Une fois que Yong Joon aurait disparut de sa vie. Sauf qu'il était bien là, le problème. Cette optique de vie, elle n'en voulait. Malgré tout ce qu'il lui avait fait, et était en train de lui faire, Charlie le voulait à ses côtés. Elle voulait de nouveau sentir la chaleur du corps du garçon l'embrasser, être bercée par les battements de son cœur, avoir son si beau sourire lui être destiné. Elle avait complètement craqué face à son cadet. Et ça, c'était bien pire que d'avoir couché avec lui.

À genoux au sol, à pleurer à chaudes larmes, elle n'écoutait même pas Yong Joon. Ou plutôt, les dires de celui-ci ne passaient pas par ses oreilles. Elle était ailleurs, et pour elle seuls ses sanglots résonnaient. Le laissant donc se mettre face à elle et lui prendre les joues, cela n'eut l'effet que d'amplifier ses pleurs. Et reformant de nouveau ses poings, Charlie vint frapper faiblement le torse de son élève, avec la force ridicule qui lui restait. « Pourquoi... Pourquoi Joon... ». Reniflant, elle continua ses mini coups ni ne tueraient même pas une mouche. « Tu aurais... juste pu me dire... que tu ne voulait que coucher... Pourquoi tu n'as pas été clair dès le début, hein... ? Pourquoi tu as été si gentil... ? Pourquoi tu m'as laissé dormir chez toi... ? Pourquoi tu m'as fait ces sourires, ces yeux doux... ? T'avais pas le droit... T'avais pas le droit de jouer ainsi avec moi... ». Oui, Charlie ne lui en voulait pas d'avoir voulu et obtenu une nuit avec elle. Non. Elle le détestait d'avoir créé en elle ce sentiment inconnu jusque là, et qui l'avait toujours fasciné. Mais à présent, elle le regrettait amèrement. « Comment je vais faire... ? Hein... ? Comment je vais faire maintenant... ? Dès que je te vois... j'ai envie de courir dans tes bras... j'ai envie que tu m'enlaces... que tu m'embrasses... ». Venant grossièrement s'essuyer les yeux de ses mains, en vain, elle baissa la tête, terriblement honteuse. Elle était si fragile, si faible. « Tu n'as même pas... prit de mes nouvelles... Tu me fuis comme la peste... Je... Je ne te demandais pas d'être collé à moi... Juste... un message... Juste un seul message... Et j'aurai été contente... Là... je me sens sale... J'ai l'impression d'être comme un mouchoir... Qu'on utilise et qu'on jette ensuite vulgairement... ». La japonaise leva alors la tête vers Yong Joon, bien qu'elle ne voyait pas son visage faute des larmes dans ses yeux. « C'est ça que je suis pour toi... ? Un mouchoir... ? ».
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Ven 4 Mar - 0:41


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Aussitôt, Yong Joon retira ses mains. Coupable, lâche, salaud. Il ne chercha pas à se protéger des coups de Charlie qui, s'ils ne le blessaient pas physiquement, atteignaient néanmoins son âme. Il baissa la tête et ses épaules s'affaissèrent. On lisait une expression de douleur sur son visage. Ses yeux, humides des larmes qu'il bloquait tant bien que mal, oscillaient entre le visage de l'enseignante et ses poings qui cognaient son torse. Elle avait raison. De quel droit s'était-il permis de jouer avec elle ? Enfin, il n'avait pas joué avec elle. Il ne l'avait peut être approché que dans le but de la posséder mais avant qu'il ne puisse réagir il avait perdu le contrôle. Alors qu'il faisait tout pour ne pas s'attacher, il avait baissé sa garde. Et maintenant, il se souvenait à quel moment. Cette fameuse journée à la bibliothèque, sa crise dans les toilettes. Aussi glauque ça puisse paraître, ses larmes l'avaient touché en plein cœur. Il avait eu envie de la protéger, de la prendre dans ses bras et de l'emmener loin. Mais aujourd'hui, alors qu'il était la cause de ces perles salées, il ne pouvait pas vraiment faire la même chose. À tous ses pourquoi, il mourrait d'envie de lui répondre : parce que c'est vous. Il l'avait laissé dormir chez lui, il l'avait regardé avec tendresse parce que c'était elle. Elle et pas une autre. Elle était unique. « J-je... je sais pas. C'est que... Vous voyez... » Non, elle ne risquait pas de comprendre. Même quand il pensait pouvoir dévoiler quelque chose, il n'y arrivait pas. Il s'était retenu trop longtemps. Toutes ces années à faire passer ses sentiments au second plan alors les laisser l'envahir comme ça le chamboulait totalement.

La serrer dans ses bras, l'embrasser, il le voulait aussi. Mais est-ce qu'il pouvait le faire ? Est-ce qu'il avait le droit d'être aussi égoïste que ça et de la priver de quelque chose de meilleur ? Quand elle baissa la tête, Yong Joon leva la sienne. Ses dernières paroles enfoncèrent une lame dans son cœur. Alors elle le vivait comme ça ? Elle se sentait si sale quand, pour la première fois depuis longtemps, il avait vraiment fait l'amour. Il lui avait fait l'amour. Il secoua frénétiquement la tête quand elle lui posa la question et sans prendre la peine de répondre il écrasa ses lèvres sur les siennes. Ses mains autour de son visage pour l'empêcher de lui échapper. Il força ce baiser baigné dans les larmes. Quitte à se prendre une nouvelle gifle. Elle réussit malgré tout à s'en défaire et Yong Joon se rendant soudain compte de son acte se massa la nuque, honteux. « Pardon. » Allez, il fallait qu'il arrête de fuir. Deux semaines qu'il courait dans le sens inverse et qu'en plus il en souffrait. Que risquait-il à lui dévoiler le fond de ses pensées ? « Non, pas pardon en fait. » Aucun sens, ça n'avait aucun sens. Il remplit ses poumons d'une grande bouffée d'oxygène pour tenter de trouver un peu de courage mais il ne trouvait pas ça très efficace. « Enfin si, pardon. Je voulais pas vous blesser. Mais... » Il marqua une pause et enfin, après une bataille acharnée, il rendit les arme et laissa son cœur prendre le relais. « C'est juste que vous me faites peur. Je veux dire... qui je suis moi, pour prétendre à une place dans votre vie ? J'suis qu'un pauvre mec qui bosse dans un café et court les castings. J'étudie le journalisme sans trop savoir pourquoi. Et j'arrondis mes fins de mois en piquant dans le porte monnaie des vieilles refaites de partout qui aiment bien la chair fraîche. » Et ça, ça c'était le vrai Yong Joon. Le vrai de vrai. « J'peux rien vous donner. J'ai rien pour moi. J'ai même pas un vrai lit ! » Il pouffa de rire, un rire un peu désespéré parce qu'il se rendait compte qu'il partait loin. « Ce que je veux dire, c'est que je veux pas prendre le risque de vous décevoir plus tard. C'est mieux de vous décevoir... maintenant. » Ah la logique masculine, inexistante comme toujours. 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Ven 4 Mar - 1:18


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ En effet, elle ne le comprenait pas. Yong Joon était complètement illogiquement. S'il était désolé, pourquoi ne l'avait-il pas contacté ? S'il était désolé, pourquoi l'avait-il fuit de cette manière ? Pourquoi n'avait-il pas assumé, en lui disant qu'il ne cherchait rien de plus d'un plan cul ? Certes, cela aurait blessé Charlie, mais beaucoup moins que de la laisser ainsi tout ce temps à se faire maintes et maintes scénarios dans son petit esprit torturé. Elle se sentait stupide, moche, fade. Elle avait l'impression que de nouveau, elle allait devoir fuir pour un pays inconnu et y refaire une vie entière, dans l'espoir de pouvoir retrouver le bonheur. Car là, en ce moment précis, la japonaise ne voulait plus de sa vie en Corée. Certes, c'est sans doute extrême de penser de cette façon, mais c’était bel et bien le cas. Quoi qu'elle fasse, où qu'elle aille, il y aura toujours un obstacle sur son chemin vers une existence paisible. Charlie n'en pouvait plus, de goutter un court instant au bonheur pour qu'ensuite on la détruise. Deux fois, c'était bien trop déjà.

Alors qu'elle attendait désespérément une réponse à sa question, Yong Joon lui en offrit une à des années lumières de qu'elle aurait imaginé. Pourquoi était-il en train de l'embrasser ? Ce n'était pas le moment ! Certes, la brune crut fondre de plaisir à ce contact, mais elle ne voulait pas pour autant qu'il lui retourne le cerveau. Alors, avec du mal, elle réussit à repousser son cadet, détournant le visage. Tandis qu'elle allait l'engueuler, le châtain la prit de court. Reniflant et essuyant ses joues un peu creuses, Charlie l'écouta parler. Reposant finalement ses yeux sur lui, elle fut surprise de cette petite confession. Yong Joon était touchant. Elle ne pouvait le nier. Mais cela ne suffirait pas à le pardonner. Soupirant un peu, la jeune professeur se massa un peu le visage, avant de lui répondre, plus calmement. « Parce que tu crois que ma vie est mieux ? Pendant 20 ans j'ai été une bonne fifille docile et soumise, qui acceptait tout et se taisait. J'ai quitté ma cage dorée pour un pays inconnu, j'ai un faible statut de professeur obtenu car ils étaient dans l'urgence d'un prof de japonais, je comble le reste de mes factures en jouant du piano dans un café. C'est Cameron qui renouvelle ma garde robe car je ne peux même pas me le permettre. Je n'ai rien non plus Yong Joon. Mais ce n'est pas pour autant que je joue avec les sentiments des gens. ». Oui, elle ne pouvait s'empêcher de lui faire la morale. C'était plus fort qu'elle. Mais il l'avait bien mérité, non ? Lentement, ses sanglots se calmaient, et elle enchaîna en ne le quittant pas du regard. « Et ne pas me décevoir du tout, ça n'a jamais été une option... ? Que tu vives dans un appartement de trente mètres carrés, ça a son charme. Que tu travailles dans un café, et alors, je fais pareil. Que tu enchaînes les castings prouve que tu te bats pour ton rêve. Rien de tout ça ne me déçoit. Et puis, tu sais, dans ton faux lit, on y dort bien... ». Charlie esquissa un faible sourire avant de baisser un peu la tête. « Je n'ai rien non plus à t'offrir. Je n'ai plus de famille, je n'ai plus d'argent, j'ai un corps maigre et fade, je ne suis qu'une fille fragile et idiote. ». Soupirant de nouveau, elle se pinça les lèvres et planta son regard dans le sien. « Je ne regrette pas de l'avoir fait avec toi, Joon. C'était le plus beau moment de ma vie. Je m'en rappellerai toute ma vie. Je regrette juste d'avoir mêlé mon cœur à tout cela... ».
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Ven 4 Mar - 13:47


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Une pulsion. Il n'avait pas réfléchi. Mais ses lèvres sur les siennes apaisèrent un peu ses maux. Cela le soulagea d'un poids et puis, ça semblait si juste de l'embrasser. La douceur et le goût de sa bouche lui manquaient, l'attiraient. Les perles salées lui rappelait néanmoins sa culpabilité. Et Yong Joon ne réalisa la gravité de son acte que lorsqu'il reposa ses yeux sur elle après qu'elle ait réussi à le repousser. Merde. Qu'est-ce qui lui avait pris ? Yong Joon souffla, le regard fuyant. Il sentait son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine, totalement affolé par la tournure des événements. Il n'avait pas l'habitude de rendre des comptes. On ne lui demandait jamais ce qu'il ressentait. Depuis qu'il était petit, il se fermait les portes au reste du monde. Parce que les responsabilités qu'il portait sur ses épaules, il était le seul à pouvoir les assumer. S'il s'était laissé aller, s'il avait craqué, que serait-il advenu de sa famille ? Dans le regard de sa mère, il avait vu sa requête, son désir qu'il se taise et intériorise pour qu'il parvienne à sauver le reste. Et maintenant, Charlie attendait qu'il lui parle à cœur ouvert. Elle attendait le véritable Yong Joon. Elle voulait qu'il abandonne définitivement son masque mais aussi son armure. Il s'emmêlait dans ses explications mais ne mentait plus. Il l'écouta avec attention alors qu'elle lui livrait à son tour une petite partie de son histoire. Ils se dévoilaient l'un à l'autre, timidement mais pour des raisons différentes. Elle, parce qu'elle craignait d'être blessé. Lui, parce qu'il flippait de la blesser. Il se retint de lui expliquer qu'il ne jouait pas avec les gens parce qu'il n'avait rien mais parce qu'il n'avait pas le choix. C'était ça ou risquer que les huissiers débarquent chez sa mère et empêcher sa sœur de recevoir un traitement. Mais il se garda d'en parler. Pas prêt à la lui ouvrir cette porte là mais surtout parce qu'il prenait conscience que la vie l'avait abîmée elle aussi. Yong Joon préférait cacher ses cicatrices, il arrivait presque à les oublier comme ça. Sauf que face à Charlie, il se rendait compte qu'ils étaient de sacrés bras cassés tous les deux. Un petit sourire passa également sur son visage lorsqu'elle avoue qu'on dormait bien dans son lit. « Si, bien sur que c'était une option... que c'est une option. » Se rectifia-t-il. « Mais je ne sais pas si je peux prendre ce risque. Si vous vous mettez à croire en moi, que se passera-t-il lorsque vous vous rendrez compte que je ne suis pas à la hauteur ? Que se passera-t-il si je me plante ? J'pense pas être très doué pour... enfin je ferai un bien mauvais compagnon, croyez-moi. Si on commence quelque chose, que ça ne fonctionne pas, et si ça ne fonctionne pas ça sera forcément ma faute, vous allez souffrir plus que ça. Et j'ai pas envie de vous faire du mal. » Bien sur, il voyait qu'elle souffrait déjà. Il ne pouvait simplement pas s'empêcher de penser que ça serait pire plus tard car avec le temps venaient des sentiments beaucoup plus forts.

Elle n'avait rien à lui offrir ? Ça c'était la meilleure. Elle avait tout à lui offrir, tout à lui apprendre. L'amour, la chaleur, la confiance. Toutes ces choses qu'il éloignait et méconnaissait. Il secoua la tête en l'entendant se dénigrer. Idiote, elle l'était, mais juste parce qu'elle pensait comme ça. « Taisez-vous, vous êtes parfaite. Même vos défauts me font craquer. » Il rit de la bêtise qu'il venait de balancer. Il se sentait bête. Il était gêné aussi. Mais c'était la vérité. Il leva à nouveau les yeux vers elle et réussit à soutenir son regard cette fois. Il but ses paroles. Il les imprégna dans sa chair. Avait-il bien compris ce qu'elle venait de lui confier ? Oui, pas de doute, ça voulait bien dire ce que ça voulait dire. « Vous ne devriez pas craquer pour un de vos élèves si facilement. » Et avant qu'elle puisse l'engueuler pour cette remarque, il la compléta. « Je ne devrais pas craquer pour ma prof de japonais. » Pour le moment, il ne pouvait pas le dire plus clairement. Il faisait déjà un effort surhumain pour avouer ça. « J'ai voulu joué et j'ai perdu. » Comprenait-elle ce qu'il essayait de lui envoyer comme message ? « Qu'est-ce que je fais maintenant ? Qu'est-ce qu'on fait ? » La partie était terminée. 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Ven 4 Mar - 21:20


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Elle voulait apprendre à connaître Yong Joon. Elle voulait savoir d'où lui venait cette mauvaise habitude de mentir, et surtout de garder en lui tout ce qu'il pouvait penser et ressentir. Bien qu'elle avait déjà une petite idée, puisqu'elle aussi était passée par là. Avait-il subit des violences lorsqu'il était enfant ? Cette idée lui serrait le cœur. Mais le passé du garçon intéressait réellement Charlie. Car elle voulait être encore plus proche, plus intime avec lui. La japonaise désirait connaître tant de choses à son sujet. Des choses sérieuses à certaines plus futiles. Sa famille, son enfance, son adolescence, ses animaux de compagnie, ses rêves d'enfant, bref, vous voyez. Mais Yong Joon avait-il seulement les mêmes envies ? Est-ce que la vie si torturée de sa professeur l'intéressait ? Elle en doutait. Mais si un jour il venait à lui poser des questions sur son passé, elle le lui raconterait, sans mensonges, au contraire de ses autres proches. Car à présent, Charlie avait besoin de sincérité. Et cela valait aussi pour elle. C’était du donnant donnant, ils se devaient d'être sur le même plan, pour avoir un semblant de relation stable.

Ses larmes enfin calmées, elle put écouter sagement les paroles de Yong Joon. Étrangement, il l'attendrissait. En essayant ainsi de la rassurer, il lui montrait son côté encore candide. Ce jeune homme qu'il était toujours, et qui n'arrivait pas à s'assumer pleinement en tant qu'homme. Continuant de le regarder, la brune lui répondit donc, d'une voix calme. « Pourquoi tu es aussi pessimiste ? Tu ne laisses même pas la place à un futur sans encombres. Apprends à te faire confiance Joon. En pensant de façon si négative, c'est normal que rien ne bon n'arrive. ». Charlie glissa timidement le bout de ses doigts sur la joue de son cadet, la lui caressant avec douceur. « Si tu souhaites devenir un bon compagnon, tu peux l'être. J'en suis persuadée. Aies juste confiance en toi, mais surtout, en les autres. ». Yong Joon était tellement son contraire. Elle, justement, accordait encore bien plus facilement sa confiance. Mais sa nature était ainsi. Lorsqu'il lui dit de se taire alors qu'elle venait de se rabaisser, la japonaise fut surprise. Non seulement par cet ordre, mais aussi par son compliment. Elle, parfaite ? N'importe quoi ! Elle était bien loin de l'être. Les joues rougies à cause de cet adjectif qui la toucha néanmoins droit au cœur, Charlie retira sa main et hocha la tête à la réprimande de son amant. Oui, il avait raison. Ce n'était pas du tout une bonne idée de craquer pour lui. Mais que pouvait-elle bien y faire ? On ne contrôle pas son cœur. Et tandis qu'elle allait répliquer, Yong Joon la coupa. Hein ? Elle venait bien d’entendre cette timide confession ? Le fixant alors en clignant des yeux, à la fois apeurée d'avoir mal comprit et heureuse si cela s'avérait juste, la jeune professeur buguait. Incapable de parler, son cœur se remit à battre d'une façon folle dans sa poitrine. Alors, Charlie laissa son corps agir à la place de son cerveau. Et c'est ainsi qu'elle se jeta dans les bras du châtain, se blottissant tout contre lui. Cachant son visage dans son cou, elle l'enlaça et s'accrocha presque désespérément à la chemise de Yong Joon. Alors, tout bas, elle dit contre sa peau : « Sers moi... Sers moi contre toi Joon... ». Il devait probablement avoir cours, mais dieu qu'elle s'en foutait ! Humant son parfum, elle colla le plus possible son corps au sien. Elle avait tant besoin de le sentir contre elle. « Fais ce que tu veux... Chasses moi de ta vie si tu penses que c'est le mieux à faire... Mais maintenant... Juste pour maintenant... sers moi... ».
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Ven 4 Mar - 21:59


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Pourquoi il était aussi pessimiste ? Sans doute parce que la vie ne lui laissait pas le loisir de faire preuve d'optimisme. Il portait beaucoup de cicatrices. Il refusait de les exposer aux autres. Il n'attendait pas leur pitié ni leur aide. Il désirait s'en sortir seul et ne rien devoir à personne. Gamin, il priait. Il demandait à Dieu de venir le sauver. Il lui réclamait des explications. Où se trouvait son géniteur ? Comment guérir sa mère ? Il attendait encore les réponses à ses questions. Mais il ne croyait plus en Dieu. Plus depuis les coups de son beau-père, plus depuis qu'il avait perdu le compte des bouteilles que se descendait sa mère. Mais peut être que Charlie avait raison. Il fallait qu'il essaye de déléguer ce poids sur ses épaules, de le diviser. Il ne pouvait pas continuer comme ça éternellement. Yong Joon l'admirait. Il se doutait que l'enseignante avait eu son lot de malheurs. Tout le monde trimballait un boulet de ce genre. Cependant, comment faisait-elle pour préserver son innocence ? Et surtout, pourquoi voulait-elle lui faire confiance ? Qu'est-ce qu'elle voyait quand elle le regardait ? Lui-même le mettait en garde. Il essayait de la repousser. Il lui assurait qu'il n'était pas à la hauteur, qu'il risquait de la décevoir ou de la blesser. « Vous m'idéalisez. » L'étudiant ne comprenait pas pourquoi elle était prête à parier sur lui. « Vous avez besoin d'un homme fiable. Un homme qui pourra s'occuper de vous. Un homme pour vous protéger et vous choyez. Quelqu'un qui vous mettra à l'abri et saura vous aimer correctement. » Il se mordit la lèvre au contact de ses doigts sur sa joue. « Je ne veux pas vous décevoir parce que je sais trop bien ce que ça fait. Je sais comment on se sent quand la personne qui est supposée nous soutenir ne tient pas ses promesses et ne répond pas à nos attentes. » Charlie méritait de rencontrer un homme stable. Elle ne devait pas se contenter d'un jeunot comme lui à l'avenir incertain.

Il se sentait égoïste. Un monstre d'égoïsme. Parce que lorsqu'elle se précipita contre lui, il n'hésita pas une seconde à l'enfermer dans ses bras. Et aussitôt il songea qu'il n'avait pas du tout envie de la laisser partir. Tout sauf ça. Il voulait garder cette perle rare rien que pour lui. Il aimait l'avoir pour lui même s'il détestait la priver du meilleur. Le soupir qu'il poussa à ce moment là signifiait ça. Il était fatigué de lutter. Épuisé de fuir. Il fallait maintenant qu'il se rende à l'évidence. Elle avait forcé sa forteresse et il avait fermé les portes derrières elle. Il n'y avait plus de retour en arrière depuis longtemps. Elle prenait déjà trop de place dans son cœur. Il ne pouvait plus la chasser. Il colla sa joue contre sa tête et se mit à la bercer. « En fait, vous êtes vraiment une idiote. Vous choisissez un étudiant fauché criblé de dettes et... et y a encore tellement de choses que vous ignorez sur moi. Si j'étais vous, je ferai demi-tour. » A son tour, il nicha son visage dans le cou de Charlie. Il sentait ses cheveux chatouiller sa joue et il souffla d'aise. Cette odeur, la douceur de sa peau. Il ne pouvait pas s'en passer. « Sauf que, j'peux plus vous laisser partir. Je suis désolé. Vraiment désolé d'être aussi égoïste. » Il la libéra un peu et prit son visage entre ses grandes mains. Il la fixa longuement, remarqua ses joues creusées mais ne dit rien. Dans quoi se lançait-il ? « Vous me pardonnez d'être égoïste ? » Il lui demandait pardon pour ce qu'il lui avait fait, pour tout ce mal mais aussi pour vouloir la garder rien que pour lui. En hésitant un peu, il approcha lentement son visage du sien. Est-ce qu'il avait le droit ? Après encore quelques secondes à se retenir, il déposa un baiser presque timide sur ses lèvres. Il l'embrassa avec une douceur extrême. Comme si elle était en cristal et à ses yeux c'était quasiment ça. Elle était si précieuse.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Ven 4 Mar - 22:45


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ À sa place, n'importe quelle autre femme aurait fuit Yong Joon et l'aurait chassé à tout jamais de sa vie. Elle était persuadée. Alors pourquoi faisait-elle tout le contraire ? Pourquoi prenait-elle le risque de miser sur un garçon à peine majeure qui passait son temps à séduire des vieilles pour leur soutirer de l'argent ? Tout simplement car son cœur en avait décidé ainsi. Et que Charlie ne pouvait rien y faire. Même si elle aurait voulu le repousser, l'envie d'être dans ses bras l'aurait bien vite rattrapée. Alors, si ses paroles étaient réelles, s'il avait également craqué pour elle, alors la japonaise n'avait que davantage envie de tenter sa chance. Le fait d'être tous les deux secrets sur leurs ressentis et leurs attentes les avait mener à cette situation critique. Alors ils se devaient de tout mettre au clair, même si cela était embarrassant, même si cela leur demandait de lourds efforts. De son côté, la brune s'en sentait capable. Mais Yong Joon, saurait-il ravaler sa fierté pour que de nouveau ils retrouvent ce lien si tendre qui les avait unit le temps de quelques heures chez le garçon ?

En l'entendant décrire un tel homme, Charlie retint un rire. Elle lui répondit d'ailleurs de suite, ne voulant pas qu'il se méprenne. « J'ai arrêté de croire au Prince Charmant. Tes défauts, quels qu'ils soient, font partie de toi. Et je t'accepte tel que tu es. C'est le tout, qui me plaît. ». Et elle hocha la tête à la suite. Elle aussi ne connaissait que trop bien la déception face à un être idéalisé. Mais pour le moment, Yong Joon se rattrapait. Surtout lorsqu'il vint l'entourer de ses bras pour la serre, comme elle le lui avait demandé. Charlie se sentait revivre. Réellement. Elle avait l'impression de sa place n'était autre part que là, dans les bras de son cadet. En profitant donc pleinement, sans honte, elle écouta néanmoins attentivement ce qu'il avait à lui dire. Bien sûr qu'elle était idiote, ça, elle le savait déjà. Mais elle assumait complètement. Lui caressant alors le dos, comme pour le rassurer, la brune se retrouva face à lui, les joues capturées par les grandes mains de Yong Joon. Son regard se perdit dans celui du plus jeune, et c'est avec bonheur qu'elle accepta son baiser. Posant ses mains sur le torse de son amant, Charlie prolongea avec tendresse, un doux sourire se formant en même temps sur son visage. Elle se sentait si bien. Leurs lèvres se décollant avec lenteur, elle le regarda de nouveau et vint poser ses mains sur celles du garçon, pour lui en embrasser les paumes. Et elle répondit enfin à sa question. « Je te pardonne, si j'ai le droit de l'être à mon tour. ». Voyant bien l'incompréhension dans les yeux en amande de Yong Joon, elle continua. « J'ai envie d'avoir un géant fauché de 22 ans en journalisme qui rêve d'être mannequin dans ma vie. ». Revenant poser ses lèvres sur les siennes, presque de façon chaste, Charlie se recula ensuite et regarda leurs mains liées. Les joues rougies face à cette confession, elle se pinça les lèvres. Allait-il la trouver stupide voir enfantine à réagir ainsi ? « Mais je ne sais pas si lui veut d'une naine japonaise sans forme qui a un quart de siècle et pas vraiment de but pour son futur... ». Refaisant alors sa moue adorable, elle joua avec les doigts de Yong Joon, un peu stressée de sa réponse. Car avoir craqué pour elle était une chose, être prêt à assumer une relation en était une autre.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Ven 4 Mar - 23:18


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Pourtant, elle mériterait un prince charmant. Il se doutait qu'une figure masculine dans sa vie l'avait ravagée. Alors plutôt que de se contenter d'un pauvre étudiant comme lui, elle devrait attendre de croiser la route d'un homme qui serait en mesure de la rendre heureuse. Yong Joon ne se sentait pas capable d'assumer ce rôle. Est-ce qu'il y avait encore un peu de place sur ses épaules pour ça ? Il rit doucement. Elle acceptait tout. « Vous ne savez même pas ce qu'est ce tout. » Dans le fond, ils ignoraient encore tant de choses de l'un et de l'autre. Mais pour une fois, Yong Joon souhaitait apprivoiser quelqu'un. Il voulait la connaître. Et peut être même qu'il avait envie de se laisser apprivoiser aussi. La route promettait d'être longue. Il n'était pas habitué à faire confiance à quelqu'un d'autre que sa propre personne mais il était prêt à s'y essayer. Parce que la douceur de Charlie l'apaisait et calmait ses craintes. Son optimisme le séduisait. Qu'est-ce qu'il n'aimait pas chez cette femme ? Plus il la tenait dans ses bras et moins il voulait la lâcher. Il la serra si fort contre lui pour qu'elle ne puisse surtout pas lui échapper. Il s'en voulait de la priver de ce qu'il pensait qu'elle méritait mais en même temps il était bien heureux de la garder pour lui. C'est ainsi que leurs lèvres s'épousèrent à nouveau. Yong Joon vécut ce baiser comme un soulagement, une libération. Le poids qui pesait sur son cœur depuis leur nuit si magique s'évapora alors en grande partie. Mais pouvait-elle le pardonner d'être aussi égoïste ? Il esquissa un sourire quand elle embrassa ses mains. À l'entente de sa condition, il ne comprit pas tout de suite. Il pencha même la tête sur le côté perplexe. Et à sa réponse, ses lèvres s'étirèrent encore plus, attendri. « Vous êtes folle. » Pouffa-t-il. Mais il la trouvait si mignonne. Il comprenait pourquoi il avait craqué pour ce petit bout de femme. Il accueillit avec plaisir ce baiser sur sa bouche puis baissa les yeux sur leurs mains liées.

N'empêche, ils avaient l'air malin agenouillés au milieu du bureau de l'enseignante. En cet instant, il n'existait plus rien autour d'eux. Le temps s'était comme arrêté. Revoir cette couleur rouge sur ses joues agrandit son sourire. Elle était adorable. Et ce qu'elle lui racontait ne la rendait que plus mignonne. Même s'il n'était absolument pas d'accord avec elle. Rapprochant son visage du sien, l'obligeant ainsi à le regarder, il déposa chastement ses lèvres sur les siennes une fraction de secondes avant de lui répondre. « Je veux une femme mignonne, sensible et qui rougit tout le temps dans ma vie. » La corrigea-t-il. « Ah, j'oubliais. Cette femme là est aussi vraiment sexy. » Il le pensait. Il en avait eu la démonstration. Il libéra une de ses mains pour venir arranger les cheveux de Charlie. Quand il termina d'y remettre de l'ordre, il reposa son visage. Est-ce que ça voulait dire qu'ils étaient un couple ? Oh god, ça fonctionnait comment cette histoire ? Il savait plus. Il avait pas l'habitude. Puis ça n'était pas comme s'ils pouvaient réellement s'afficher au grand jour. Elle en avait sûrement autant conscience que lui. « J'ai pas eu beaucoup de copines dans ma vie. En fait, j'en ai eu qu'une. » Il leva son index pour accompagner la parole d'un geste mais ne rentra pas trop dans les détails, il n'en gardait pas un très bon souvenir. « Alors faudra être patiente avec moi, d'accord ? » Il caressa sa joue avant de glisser sa main dans sa nuque pour l'attirer et coller leurs fronts ensemble. « Je vais faire de mon mieux. » Il ne pouvait peut être pas être le petit ami idéal pour Charlie mais il se devait d'essayer.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Sam 5 Mar - 0:07


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Elle n'avait plus envie de se prendre la tête. Vivre au jour le jour lui paraissait être une bonne option. Alors qu'importe si la semaine prochaine, le mois prochain, l'année prochaine Yong Joon la fait souffrir. Ce qui l'importait, c'était le moment présent. Et là, la japonaise était comblée. Elle était dans ces bras qui lui avaient tant manqué, bercé par le délicieux parfum du garçon et les battements de son cœur. Alors oui, comme il le disait si bien, elle était sûrement folle. Mais et alors ? Elle avait gâché vingt ans de sa vie, alors autant en profiter maintenant. D'autant plus qu'il avait offert à Charlie le plus beau moment de sa vie. Alors, elle ne voyait pas pour quelle raison cela ne pourrait pas être le cas à nouveau. Elle avait confiance en lui. Elle sentait qu'ils arriveraient à se compléter et à s'apporter tout ce dont ils manquaient jusque là. Simplement, ils devaient se faire confiance mutuellement, ce qui allait sans doute être la partie la plus compliquée pour eux. Mais le destin nous dira s'il a eut raison d'eux.

Alors qu'elle venait de se confesser avec une gêne non dissimulable, Yong Joon revint l'embrasser avant de corriger ses dires. Et cela eut le don de renforcer la belle couleur rouge de ses joues. Alors c'était ainsi qu'il la voyait ? Mais lorsqu'il prolongea le mot sexy, elle devint écarlate et lui repoussa un peu les mains. « Yaaaaah ! Tais toi ! C'est trop embarrassant ! ». Car Charlie se doutait très bien de quel moment son cadet faisait référence. Aish. Boudant un peu, elle se laissa volontiers recoiffer. Avait-il remarqué que ses cheveux étaient plus courts ? N'osant pas lui demander, elle se contenta d'hocher la tête alors qu'il lui avouait n'avoir eut qu'une seule petite amie. Il n'avait aucune honte à avoir. Vraiment. Souriant un peu en coin, elle soupira d'aise lors de la caresse de Yong Joon sur sa joue, et commenta donc ses propos. « Je n'en ai jamais eut. Je suis directement passée par l'étape fiancé. Malheureusement. ». Leurs fronts collés l'un à l'autre, elle lui caressait les mains de ses pouces, les yeux fermés. Elle aurait pu rester ainsi des heures, mais leur position un peu désagréable au sol la rappela à la réalité. Grimaçant un peu, Charlie se décolla à contre cœur de son élève et se releva avec lui. C'est ainsi qu'elle constata la rougeur de ses genoux, faute d'être tombée dessus plus tôt lorsqu'elle avait éclatée en sanglots. Génial. Les massant un peu, elle se retrouva alors en tête à tête avec le torse de Yong Joon lorsqu'elle se redressa. Pourquoi fallait-il qu'il soit si grand ?! Faisant une moue, elle le lui frappa faiblement de son petit poing, avant de lever le regard vers son visage angélique. Se pinça les lèvres, la brune resta ainsi un moment, à simplement le contempler. Mais secouant la tête, elle se rappela de l'endroit où ils étaient. Merde. Tournant la tête vers l'horloge de son bureau, elle soupira. « Désolée, tu dois avoir cours, et moi je te retiens ici... Je suis définitivement une mauvaise prof'. ». Un petit sourire d'amusement se forma sur le visage de Charlie, tandis qu'elle le regardait de nouveau. « Je... Même si je n'en ai pas envie, je te libère. Ah ! Je n'ai même pas ton numéro... ! ». Oui, à présent, il était normal qu'ils se les échangent non ? « Je... Enfin... C'est juste que... c'est plus pratique si on doit se contacter ! Enfin, s'il y a un problème ! Ou pas d'ailleurs ! Enfin tu vois quoi ! ». Elle s'embrouillait toute seule, et le rouge ne quittait plus ses joues. Sortant donc son téléphone de la poche de sa veste, elle le tendit timidement à Yong Joon. Voilà. Ils y étaient. Ils franchissaient l'au-delà de la simple relation professeur/élève. Mais Charlie n'en avait aucun remord, ni aucune honte.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Sam 5 Mar - 0:37


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Yong Joon éclata de rire face à sa réaction, presque fier de lui. Son visage rayonnait à nouveau comme avant.Il attrapa ses poignets alors qu'elle se débattait pour le repousser ce qui ne la rendait que plus adorable encore. « Embarrassant ? Mais pourquoi ? J'ai adoré vous voir comme ça. » Il décida d'arrêter de la taquiner sur le sujet mais il pensait ce qu'il lui avait dit. Il en avait de la chance. Sa petite amie était mignonne mais aussi terriblement sexy. Petite amie. Waow. C'était bizarre. Il ne pensait pas que son jeu idiot le conduirait un jour sur cette pente là. S'il le regrettait ? Non, pas du tout. Pas pour l'instant en tout cas. Il était même plutôt heureux. Trop heureux à son goût, mais heureux quand même. L'étape fiancé ? Yong Joon haussa un sourcil, un peu surpris. Alors il y en avait bien eu un autre avant lui. Était-ce à cause de lui qu'elle avait fini dans cet état lors de leur rencontre à la bibliothèque ? Le brun enregistra l'information dans un coin de son esprit. Elle ne voulait peut être pas lui en parler. Et il n'était pas sur que ça soit le bon moment. Il l'interrogera un autre jour. Après tout, ils avaient le temps. « Moi ça me plaît d'être le premier. Et puis ça veut dire que nous sommes novices tous les deux. » Enfin, Yong Joon ne l'était pas sur un certain point mais il s'agissait là d'une autre histoire. Sauter tout ce qui bouge était une chose, s'investir dans une relation une toute autre.

Ils finirent par se relever. Il était temps. Yong Joon grimaça en sentant ses longues jambes engourdies et les étira tant bien que mal. Jusqu'à ce que Charlie lui assène un coup sur le torse. « Hé ! Qu'est-ce que je vous ai fait ? » Leurs regards se croisèrent et le brun lui sourit simplement. Puis il se pencha rapidement pour l'embrasser sur la joue avant de se redresser aussi vite. C'était trop tentant. Surtout que maintenant il n'avait vraiment plus aucune raison de se retenir. Il leva les yeux vers l'horloge murale. « Effectivement, je devrais être en cours. Mais j'aurais qu'à dire que vous m'avez retenu parce que vous êtes folle de moi. » Il lui adressa un clin d’œil malicieux. Il plaisantait bien sur. Il n'oserait jamais. En plus, ils allaient devoir se faire plutôt discrets. Yong Joon s'apprêtait à lui tourner le dos lorsqu'elle mentionna un échange de numéros. Vraiment ? Elle lui demandait son numéro ? Il porta les mains à son torse feintant d'être choqué. « Madame ! » Mais ne pouvant garder son sérieux, il se mit à rire tout en l'écoutant bafouiller. Sans hésiter une seule seconde, il prit son téléphone et y entra son numéro. « J'compte sur vous pour m'écrire. » Ni une ni deux, il lui colla un baiser sur la bouche. « J'y vais. On se voit plus tard ? » Il revissa son sac sur le dos puis se dirigea vers la porte et alors qu'il allait la fermer derrière lui, il revint sur ses pas. Il l'attrapa par la taille et la souleva du sol tout en venant bécoter ses lèvres. Quand il la reposa enfin, il ne la lâcha pas mais l'embrassa avec plus de tendresse. Il avait bien du mal à se séparer de ses lèvres. Tant de mal qu'avant qu'il ne s'en rende compte il se mit à approfondir leur baiser. Mais les bruits de pas dans le couloir lui rappelèrent qu'il avait laissé la porte ouverte et il la libéra. « Cette fois je vous laisse vraiment. » Quand est-ce qu'il allait arrêter d'utiliser les honorifiques ? Après tout, ils sortaient ensemble maintenant. Il s'éclipsa définitivement en prenant soin de fermer derrière lui, déjà impatient de la retrouver.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Sam 5 Mar - 21:27


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Comment devait-elle qualifier Yong Joon à présent ? Son compagnon ? Son petit ami ? Son amoureux ? Tout cela était bien trop nouveau pour elle. Ce genre d'appellations, elle ne les avait jamais utilisé. Alors, elle ressentait une certaine gêne à s’imaginer devoir les apprivoiser. Non pas que cela lui déplaisait, puisqu'elles représentaient la vérité de leur nouvelle relation, mais s'en habituer allait prendre un certain temps. Néanmoins, malgré toute l'euphorie qui s'emparait d'elle, Charlie gardait les pieds sur terre. Certes, ils étaient à présent en couple, mais ils ne pouvaient l'afficher au grand jour. Surtout ici, à l'université, faute de quoi elle perdrait de suite son travail. Alors ils allaient devoir être discrets, et la japonaise doutait un peu des capacités de Yong Joon à ce sujet. Mais elle avait confiance en lui. D'ailleurs, celui-ci eut tout à fait raison lorsqu'il évoqua le fait qu'ils étaient tous les deux novices en matière de relation de couple. Mais au moins, la découverte serait mutuelle, et Charlie était persuadée que cela ne ferait que renforcer leur lien, puisque pour l'autre tout comme l'autre, ils partaient dans l'inconnu, sans attentes précises.

Alors qu'elle lui tendait son téléphone tout en cafouillant dans ses excuses stupides pour réussir à obtenir son numéro, Yong Joon s'en amusa, comme à son habitude. Pas vexée, bien au contraire, la brune lui tira la langue et le regarda faire. Puis, elle hocha la tête : évidemment qu'elle allait lui envoyer un message, dès qu'il allait franchir cette porte d'ailleurs ! Acceptant son baiser, elle rangea son portable dans sa veste et le regarda commencer à partir, non sans un pincement au cœur. Charlie l'aurait volontiers retenu en otage dans son bureau. Alors qu'elle baissait un peu la tête, triste qu'il s'en aille ainsi, elle se retrouva sans comprendre dans les airs. S’accrochant donc aux épaules de son désormais petit ami, elle le laissa bécoter ses lèvres tout en abordant un immense et beau sourire. Yong Joon était adorable. Ses pieds retrouvant finalement le sol, elle ne le lâcha pas pour autant et prolongea également son plus long baiser, pour ancrer la sensation de ses lèvres sur les lèvres, puisqu'elle ne savait dans combien de temps elle en aurait de nouveau le droit. Finalement, la jeune professeur le laissa partir en lui faisant un petit signe de main. Et comme prévu, elle lui envoya un sms, en donnant simplement son nom. Il était encore bien trop tôt pour les cœurs et autres fantaisies.

Ce que fit ensuite Charlie ? Tout simplement son travail : correction de copies d'examens et préparations de cours. Même si, il fallait l'avouer, son esprit était un peu ailleurs. Cela se ressentait d'ailleurs dans les notes qu'elle donnait, bien plus tolérantes qu'à son habitude. M'enfin, que voulez vous ! Finalement, elle partit rejoindre ses collègues dans le réfectoire réservé aux professeurs, où, faute d'avoir retrouvé l'appétit, mangea comme quatre, sous les regards surpris mais soulagés de ses collègues. Puis, la japonaise prit le chemin vers les toilettes, mais son bras fut attrapé et on l'attira ailleurs. Lâchant un peu cri de surprise, elle se laissa faire mais ferma les yeux et colla ses poings contre sa poitrine, comme pour se protéger. Était-ce un stalker ? N'osant pas regarder de qui il s'agissait, ayant bien trop peur, Charlie garda cette position de chaton apeuré tout mignonne malgré elle.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Dim 6 Mar - 13:53


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Il trouvait adorable sa manière de lui demander son numéro. Rougissante et timide comme une adolescente. Mais qu'est-ce qu'il n'aimait pas chez Charlie ? Plus il la regardait, plus il se disait que oui, il pourrait tomber amoureux d'elle. D'ailleurs, c'était ce qui se passait. Le processus avait réellement débuté la première fois qu'il l'avait vue pleurer. Peut être que craquer pour les larmes d'une femme relevait de l'étrangeté mais sa fragilité l'avait ébranlé. Et maintenant, même s'il ne se sentait pas prêt, qu'il redoutait toutes les nouveautés que leur nouveau statut amenait, qu'il craignait de ne pas pouvoir gérer la situation, il accordait une chance à cette histoire ainsi qu'à ses sentiments naissants. Cette fois, il choisissait de les écouter. Il avait tant l'habitude de les dissimuler. C'était tout nouveau pour lui. Carrément flippant même. Et grisant. Après un baiser volé, il se décida à s'éclipser. Ou presque. Il revint sur ses pas pour goûter encore à ses lèvres. Juste une dernière fois avant de longues heures sans elle. Alors que tout ce qu'il désirait c'était passé du temps en sa compagnie, il était contraint de la laisser pour se rendre à ses cours ennuyants. Mais finalement, il quitta son bureau, un petit pincement au cœur et fila à ses occupations. Sur le chemin jusqu'à la salle, son portable vibra et il ne put s'empêcher de sourire niaisement en voyant son nom dans son message. Il enregistra son numéro juste avant de rejoindre sa classe et ses camarades accueillir avec plaisir un Yong Joon à nouveau souriant et taquin.

Les heures sans elle furent longues. Il manqua plusieurs fois de s'endormir sur sa table, par ennui mais aussi parce qu'il lui manquait quelques heures de sommeil. Quand arriva enfin la pause déjeuner, Yong Joon sortit avec sa bande d'amis. Ils s'installèrent à une table où comme d'habitude il s'occupa d'amuser la galerie. Puis ils débarrassèrent et tandis qu'ils choisirent de se rendre à la bibliothèque, Yong Joon déclina l'invitation empruntant le chemin inverse. Dans les couloirs, il chercha une petite tête brune. Où pouvait-elle bien être ? Ah ! Il l'aperçut et son visage s'illumina. Il slaloma entre les quelques personnes qui s'aventuraient dans le coin et après avoir vérifier qu'on ne l'observait pas, il attrapa Charlie par le poignet l’entraînant dans l'allée perpendiculaire à celle-ci. Il ne la lâcha pas tout de suite, s'assura de bien s'enfoncer et se cacha entre la rangée de casiers et la porte des toilettes. Romantique ce rendez-vous. Il la colla au mur en essayant de ne pas être trop brusque. Ainsi à l'abri des regards, cachés par les casiers, il zieuta tout de même les alentours pour s'assurer qu'on ne risquait pas de les surprendre. Quand il posa enfin les yeux, il s'amusa de la voir recroquevillée comme apeurée. Il avait ses mains à plats contre le mur de chaque côté de sa tête et était un peu penché au-dessus d'elle. Plutôt que de dévoiler tout de suite son identité, il vint passer sa bouche dans son cou. Il frôla à peine sa peau, l'embrassa du bout des lèvres en remontant vers son oreille pour pouvoir enfin lui chuchoter : « C'est moi. » et il pouffa aussitôt. Il ramena son visage face au sien. « Je m'attendais à vous voir vous débattre un peu plus que ça. Et si ça avait été quelqu'un d'autre ? » Il posa ses lèvres sur son nez puis sa joue. « Vous êtes à moi maintenant. » Est-ce que cette situation l'excitait ? Devoir se cacher pour fricoter avec elle ? Totalement. Il adorait cette sensation de braver un interdit. Ça lui plaisait beaucoup. 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Dim 6 Mar - 15:09


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Lui avait-elle pardonné trop vite ? Allait-elle de nouveau se mordre les doigts à faire confiance en Yong Joon ? Peut-être. Mais elle s'en moquait. Elle voulait tenter sa chance. Elle voulait tenter sa première expérience de couple avec lui. Même s'il n'avait que vingt-deux ans, même s'il était son élève, même s'il n'avait sûrement pas toute la maturité requise. Charlie se demandait d'ailleurs comment le garçon comptait agir en dehors de l'université. Car si ici, ils étaient obligés de cacher leur nouvelle relation, en ville cette règle ne s'imposait pas. Allait-il vouloir lui tenir la main lorsqu'ils marcheraient ensemble ? Allait-il l'embrasser sans gêne devant les autres ? Elle ne voulait rien imposer à Yong Joon. Il choisirait leur rythme. Après tout, elle avait déjà l'impression de s'imposer dans sa vie, alors lui dicter sa conduite à l'extérieur, elle ne le pouvait pas. De toute façon, Charlie n'était pas une fille difficile, et faute d'être inexpérimentée, elle préférait suivre le courant du châtain. Et puis, du moment qu'en privé, elle pouvait avoir le droit de se réfugier dans ses bras et de profiter de sa chaleur, elle serait comblée.

Collée au mur, à arborer cette fausse position de défense, la brune ne demandait bien ce qu'on lui voulait. Son cœur battait rapidement dans sa poitrine, sous l'effet de la peur. Elle n'avait même pas le courage d'ouvrir les yeux. Et lorsqu'elle sentit des lèvres dans son cou, un petit sursaut la prit. Qui osait lui faire ça ?! Mais en entendant la voix taquine de Yong Joon, elle comprit. Ouvrant les yeux, elle se retrouva donc face à ce corps si imposant. Gonflant ses joues, elle le repoussa un peu malgré ses baisers. « Idiot, tu m'as fait trop peur ! Tu veux déjà te débarrasser de moi c'est ça, mh ? ». Grognant un peu, elle vint tout de même l'enlacer pour le serrer fort contre elle. Même s'ils n'avaient été séparés que pendant quelques petites heures, il lui avait terriblement manqué. Humant son parfum, Charlie avait complètement oublié qu'ils étaient toujours à l'université. Mais heureusement pour eux, les casiers les cachaient. Et puis, ces toilettes n'étaient pas si souvent utilisés. Lui déposant un petit baiser dans le cou, elle se décolla un peu de Yong Joon pour pouvoir le regarder. Glissant ses mains à ses joues, la japonaise les lui caressa avec tendresse, tout en souriant de la même façon. Elle était heureuse. Vraiment heureuse. Attirant le visage de l'étudiant vers le sien, elle lia leurs lèvres, pour un baiser remplit de douceur. Elle n'avait pas envie de le laisser partir, mais ils allaient devoir reprendre leurs statuts dans quelques minutes. Venant donc lui dévorer la bouche de multiples petits baisers, Charlie finit par le relâcher. Elle le recoiffa un peu, lui remettant bien en place cette frange qu'elle aimait tant. « Tu devrais rentrer chez toi de suite après tes cours, tu as l'air épuisé... Et tu dois bien travailler durant les cours, c'est important. Alors le sommeil, c'est précieux. D'accord ? ». Et oui, le risque de sortir après une professeur, c'était de se faire sermonner sur son attitude en classe. Mais là, c'était surtout de l'inquiétude. La japonaise ne voulait que le meilleur pour Yong Joon. Sachant qu'ils jouaient à un jeu dangereux à être ici tous les deux dans un lieu tout de même de passage, Charlie vint l'embrasser une dernière fois, avec plus de passion qu'auparavant. S’imprégnant de lui, de ce contact, elle le repoussa un peu. « Allez, vas rejoindre tes amis avant qu'on ne se fasse attraper. De toute façon, maintenant, tu as mon numéro, si besoin. ». Lui souriant, la jeune femme lui envoya un baiser avant de lui faire signe de partir. Il fallait être raisonnable. Ça ne serait qu'idiot de se faire chopper dès leur premier jour !
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Dim 6 Mar - 15:43


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Fier de lui, il ne se retint pas de rire. Ça valait le coup de l'effrayer, rien que pour son petit air de chaton apeuré. Il aimait aussi quand elle boudait. Elle gonflait ses joues pour prendre cette expression si typique aux femmes qui les rendait irrésistible et donnait envie de se jeter à leurs pieds. Yong Joon dérogeait habituellement à cette règle mais la brune représentait une exception bien plus important. Elle détenait désormais un petit bout de son cœur, et à l'observer comme ça, le regard pétillant alors qu'il l'admirait, nul doute qu'elle en posséderait bientôt la totalité. Il se calma doucement alors qu'elle venait l'enlacer et passa ses bras autour de ses frêles épaules. Il profita de leur différence de taille pour poser son menton dans ses cheveux. Il avait l'impression de tenir entre ses bras quelque chose d'extrêmement précieux. Et son shampoing sentait bon. « Non, vous êtes plutôt bien conservée, je pense que vous avez encore du potentiel alors je songe à vous garder un moment quand même. » Il ne pouvait donc pas être sérieux. Il se sentait obligé de la taquiner. C'était sa façon à lui de montrer qu'il tenait à l'enseignante. À défaut de pouvoir clairement exprimer ses sentiments pour le moment. Il posa ses mains beaucoup plus grandes sur celles de Charlie qui caressaient ses joues. L'un et l'autre avaient une petite mine. Charlie avait beaucoup maigri et ça lui faisait mal de la voir comme ça. Lui avait très peu dormi alors qu'il ruminait dans son coin. Il portait des cernes et lors d'un dernier photo shoot son manager l'avait bien disputé. Il retrouva avec plaisir la douceur de ses lèvres. Il passa ses bras sous sa veste pour entourer sa taille et ainsi rapprocher leurs corps. Retourner en cours allait s'avérer encore plus compliqué. Il la laissa le recoiffer, attendri par cette attention et se pencha même pour être à sa hauteur lui facilitant ainsi la tâche. « Je ne suis pas un bébé vous savez. » Mais il aimait l'entendre s'inquiéter. Il n'avait pas l'habitude qu'on se préoccupe de lui. Sa famille attendait tellement de lui qu'il assume pour tout le monde qu'ils oubliaient de le faire. Alors la tendresse de Charlie réchauffa son cœur.

Ils s'embrassèrent une dernière fois. Yong Joon en profita. Il se rechargea comme s'il s'agissait d'une bouffée d'oxygène puis soupira quand elle le repoussa. Elle avait malheureusement raison. Il valait mieux qu'ils évitent de se laisser aller de cette manière sur le campus. Il déposa encore un baiser sur ses lèvres, plus chaste puis s'éloigna. Quand allaient-ils se revoir ? Il avait envie de profiter d'elle, de rester avec elle. Alors de la même manière qu'avant, il revint sur ses plans et se planta à nouveau devant elle. « Est-ce que... vous faites quelque chose vendredi soir ? » Ok, c'était carrément étrange de faire ça. Il n'avait pas l'habitude. Pas du tout même. Il n'invitait pas la gente féminine à des rendez-vous, les femmes venaient à lui et le demandaient. Mal à l'aise, il se mordillait l'intérieur de la joue. « On pourrait aller voir un film et, euh, manger quelque part. Il me semble que prendre quelques kilos ne vous ferait pas de mal. » C'était ce que faisaient les couples pas vrai ? Ils sortaient ensemble le vendredi soir. Ils regardaient un film, mangeaient au restaurant. Yong Joon se rendait compte que la dernière fois qu'il avait fait ça, il avait à peine quinze ans. Et il se sentait tout aussi flippé qu'en ce temps là alors qu'il l'invitait à sortir.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Dim 6 Mar - 18:03


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ Elle avait l'habitude de prendre soin des autres. Qu'il s'agisse de Cameron ou même de ses amis masculins comme Minho ou Jackson, son côté maternel ressortait souvent. Mais elle aimait ça, faire des papouilles, préparer des petits plats, bref, couver les autres. Alors Yong Joon n'y échapperait pas, surtout maintenant qu'il était son petit ami -plus ou moins officiel-. Alors oui, il allait devoir apprendre à maîtriser le caractère inquiet de sa belle. Non pas qu'elle en devenait pénible, mais simplement, elle risquait de souvent lui demander s'il allait bien, s'il n'avait pas de problème. Charlie espérait juste que cela n'allait pas l'agacer. Mais dans le but de le garder le plus longtemps possible à ses côtés, et d'être aussi parfaite qu'elle le pourrait, la brune comptait bien faire des efforts. Évidemment, elle allait garder sa nature joyeuse mais soucieuse, mais elle était bien décidée à prendre aussi sur elle pour faire des efforts et franchir des barrières qu'elle s'était elle-même imposée auparavant. Enfin bref. Tout cela pour dire que non, elle ne traitait pas Yong Joon comme un bébé. Elle était juste elle-même, avec la tendresse qui lui était propre.

Le regardant donc s'éloigner d'elle, Charlie se pinça les lèvres et ne le quitta pas du regard. Pourquoi avait-elle donc autant de mal à le quitter ? Était-ce justement dû aux sentiments qu'elle éprouvait à l’égard de l'étudiant ? Très certainement. Mais en le revoyant revenir sur ses pas, elle cligna des yeux, surprise. Et à la question de Yong Joon, ses joues rougirent, pour ne changer les bonnes habitudes. Il était en train de lui proposer un rendez-vous amoureux ? Wow. Hochant la tête lorsqu'il lui expliqua de quoi il s'agissait, la brune se mordilla la lèvre inférieure. Il avait donc remarqué sa perte de poids. Se maudissant mentalement pour cela, elle lui répondit néanmoins avec un petit mais doux sourire. « Normalement je suis libre. Je finis mes cours à 18h. Enfin... Normalement 19h30, mais comme j'ai un déserteur, j'aurai le temps de me préparer. ». Oui, par là, elle parlait bien de Yong Joon, qui ne venait plus à ses cours particuliers depuis deux semaines. D'ailleurs, maintenant que tout était rentré dans l'ordre entre eux, allait-il revenir ? Elle l'espérait sincèrement. Car ainsi, ils auraient du temps pour eux, en tête à tête, à date fixe. Lui tirant un peu la langue, la japonaise rit légèrement avait de l'attirer pour lui voler un dernier baiser. « Allez, je dois passer par mon bureau en plus. Je te laisses choisir le film et le restaurant, j'aime tout. Tu as de la chance ! Et on aura le temps de se revoir pour décider de l'heure et du lieu de rendez-vous ! ». Lui revolant un baiser, cette fois un peu plus long, elle se décolla de Yong Joon et partit cette fois en première, lui faisant un petit signe de la main. Et c'est tout en gambadant joyeusement qu'elle rejoignit son bureau. Là, elle referma la porte derrière elle, et s'y colla. Et Charlie plaqua ses mains sur ses joues en feu. Vendredi soir. Leur premier date. Son cerveau était déjà en ébullition, à chercher la meilleur tenue, le meilleur maquillage. Ce qui était certain, c'est qu'elle allait être à la fois surexcitée et complètement stressée. Car un premier rendez-vous est très important, elle le savait. Secouant la tête, la jeune professeur prit ses affaires pour se rendre en cours, sans quitter son petit nuage.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon Dim 6 Mar - 18:29


'Cause everytime we touch, I get this feeling
TENUE ∆ C'était quoi ce comportement d'adolescent ? Et puis pourquoi son cœur battait aussi vite ? Il ne se sentait pas à l'aise du tout. Rien ne l'obligeait pourtant à inviter l'enseignante. Cette idée avait traversé son esprit sans qu'il sache trop pourquoi. La seconde suivante, il lui proposait un rendez-vous. Dans le fond, peut être qu'il avait envie de lui faire plaisir. Il voulait que leur couple soit normal mais surtout pouvoir tenter de devenir le petit ami idéal. Il désirait lui donner à voir les bons côtés d'une relation. Déserteur ? Yong Joon passa sa main dans sa nuque et jeta un coup d’œil ailleurs, il était coupable. Il se pinça les lèvres. « Je vais peut être déserter encore cette fois alors, pour vous laisser vous préparer. » Et pour pouvoir passer plus de temps avec elle. Bien sur, ils seraient ensemble si elle lui donnait un cours aussi mais ça n'était pas la même chose. Il se demandait même comment il allait faire pour se concentrer à présent lors de ses leçons. Il savoura leurs derniers baisers avec gourmandise et poussa un long soupir lorsqu'elle s'éloigna. Dans quoi se lançait-il ? Sortir avec son enseignante ? Ça pouvait prendre des allures de torture. Devoir la voir tous les jours mais sans avoir le droit de la serrer dans ses bras. Une relation secrète. Devant ses amis, il restera célibataire et quand ils ne seront que tous les deux, ils deviendront un couple. Il sourit bêtement dans le vide et si quelqu'un croisait par là, on le prendrait sûrement pour un fou. Il finit par glisser les mains dans ses poches et rejoindre ses amis qui attendaient de pouvoir rentrer dans la salle. Il ne lui restait plus qu'à attendre vendredi et à bien se préparer mentalement. Il voulait que tout soit parfait pour Charlie qui, d'après ses dires, n'avait jamais connu tout ça. Quelle pression sur ses épaules. 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: 'Cause everytime we touch, I get this feeling + yong joon

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 한 HAN-Unniversity :: Annexe :: Bureaux-