Partagez|
none of your business ft. kou.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: none of your business ft. kou. Mer 2 Mar - 21:28


none of your business
TENUE ∆ Après une longue et éprouvante journée, Yong Joon se débarrassa enfin de son tablier. Il salua ses collègues de loin et s'éclipsa aussitôt. Il ne pensait plus en voir le bout tant les dernières minutes s'étaient transformées en éternité. Mais il pouvait à présent rentrer chez lui. Il n'avait d'ailleurs qu'une seule envie : retrouver son lit. Ce matin là, il avait commencé son service à dix heures et terminé en milieu d'après-midi avant de courir à un casting. Mais pendant qu'il attendait son tour le patron du café l'avait appelé pour lui demander de faire encore quelques heures en début de soirée et bien sur il avait accepté. Son compte en banque ne lui permettait absolument pas de faire l'impasse sur quelques heures supplémentaires. Il avait hâte que sa carrière de mannequin décolle pour quitter ce job à temps partiel qui l'ennuyait plus qu'autre chose. Il décrochait déjà de plus gros contrats qui lui garantissaient de meilleurs salaires mais ça ne suffisait pas encore. Grâce à cette activité, il espérait quitter ce foutu quartier et mettre à l'abri sa sœur. Encore fallait-il qu'il perce un jour. Il poussa un long soupir quand il glissa enfin sa clé dans la serrure de son appartement. Il claqua la porte derrière lui et envoya valdinguer ses chaussures puis se laissa tomber sur son lit, épuisé. Il se sentait au bout du rouleau. Et il savait que ça ne venait pas uniquement de son rythme de vie. Il avait le cœur lourd en ce moment. Son esprit vagabondait sans lui laisser le moindre répit. Préoccupé, il ne dormait que quelques heures par nuit. Ça ne lui réussissait pas d'avoir des sentiments. Vraiment pas.

Il commençait tout juste à s'assoupir lorsqu'il entendit de petits coups sur sa porte. Il grogna. Il n'avait même pas besoin de se retourner pour voir de qui il s'agissait. « Du vent ! Commande toi du poulet ou j'sais pas, j'ai vraiment la flemme aujourd'hui. » Mais il savait qu'il ne s'en débarrasserait pas aussi facilement. Alors il se redressa d'un coup, après avoir attrapé son oreille pour le lui balancer avec force. « Yah ! J'ai dit que j'étais fatigué. T'es bouché ou quoi ? » Malheureusement pour Kou, il était aussi de mauvais poil. Un peu ronchon sur les bords en fait. Mais la petite blonde avait aussi pleinement conscience qu'elle obtenait toujours ce qu'elle désirait de son aîné. Lui-même s'était rendu compte qu'il ne pouvait pas lui résister et qu'il lui cédait tout. Alors après avoir enfoncer à nouveau sa tête dans les couvertures, il capitula et articula la fameuse question. « Qu'est-ce que tu as envie de manger ? » Il aimait lui faire la cuisine car il s'assurait ainsi qu'elle mangeait correctement. Quelque chose lui disait qu'avec tout le temps qu'elle passait sur les jeux vidéos elle devait parfois oublier de se nourrir. Ce qui n'enchantait pas Yong Joon qui, la considérant comme une petite sœur, veillait sur elle. D'ailleurs, il la couvait peut être un peu trop. Elle ne semblait néanmoins pas s'en plaindre. La preuve, elle continuait à s'incruster chez lui presque tous les soirs. Normalement, il ne tolérait pas qu'on envahisse son espace vitale de la sorte, encore moins si la personne était de sexe féminin -la seule demoiselle qu'il avait acceptée chez lui étant celle qui le rendait fou ces derniers temps- mais il ne considérait vraiment pas Kou comme une femme. C'était là toute la différence.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 10
Messages : 58
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: none of your business ft. kou. Jeu 3 Mar - 0:17


none of your business
TENUE ∆ Elle salua, probablement pour la dernière fois aujourd'hui, une nouvelle fois en direction de l'objectif de cet imposant objet issue de la nouvelle technologie qui prônait sur l'écran de son ordinateur, un sourire satisfait suspendu à ses lèvres abîmées. Encore une fois, les remarques sur le tchat fusait et, comme à l'ordinaire, ce live fut un succès qui étonna plus que jamais la blonde. Mettant en repos l'appareil, Kou ne se faisait guère prier afin d'exprimer sa fatigue au travers de gestes bien trop grotesques pour son envergure, ainsi que par le biais de multiples soupirs enchaînés. Cela avait beau être principalement une partie de plaisir pour elle, demeurer face à un écran, les yeux rivés sur ce dernier, presque toute une journée, était bien plus éprouvant que ce que l'on pouvait s'imaginer. Sa literie lui fit soudain de l'œil, elle qui paraissait si douce et si paisible, là où rêves dominaient... Cependant, la nippone était bien plus déterminée au fond que ce que sa personne daignait démontrer. C'est alors qu'elle quittait ses vêtements convenables afin d'enfiler un simple pull grisé, ainsi qu'un short. Le confort demeurait roi. Et puis, comme soudain portée par un élan de dynamisme intriguant, Kou s'empressa de quitter son modeste appartement, entreprit de faire quelques pas, tout cela avant d'atteindre son but. Une porte voisine à la sienne. Soudainement, ses lèvres rosées s'étiraient en un sourire malicieux, presque vilain. Ce geste de poing s'écrasant contre la porte boisée, ces bruissements, tout ceci était devenu anodin. Et pas seulement pour la demoiselle, par ailleurs.

« Salut la compagnie ! » s'écria-t-elle, faisant alors irruption au sein de cet habitacle qui n'était définitivement pas sa propriété et ce, sans même ressentir ne serait-ce qu'une once de gêne. La blonde grimaça non sans grâce à l'écoute des dires de ce fameux jeune homme positionné confortablement sur ce sofa, là, tout juste face à elle.  « Il était superbe cet accueil, vraiment j'ai adoré, merci, je me sens trop aimée ! » Une pointe de sarcasme, un sourire faussement enjoué, et voilà que les festivités se devaient de commencer. L'appartement de Yong Joon, faisait comme office de second toit à ses yeux ; au grand désespoir du principal concerné, sans doute. Kou possédait la fâcheuse habitude de s'introduire parmi son nid douillet lorsqu'elle en ressentait l'envie, mais surtout, le besoin. « J'ai envie de riz et de bœuf... J'ai trop abusé sur le poulet ces derniers temps, je crois. » se plaignit la demoiselle, mimant un air tristement désemparé tout en dirigeant l'une de ses mains vers son ventre. Malgré son entêtement, la jeune fille avait bien noté l'allure exténuée de son aîné ; cependant, ce dernier semblait être apte à lui préparer de quoi remplir son estomac si noué par la faim. A force de se focaliser sur son occupation principale, à savoir les jeux vidéos, Kou en oubliait souvent de se nourrir, bien trop absorbée par la storyline de sa dernière trouvaille. Alors forcément, les plats mijotés du brun demeurait un réel réconfort pour elle qui savait tant apprécier chaque plat qu'il lui proposait. « Ça va sinon, la vie est belle, tout le monde va bien ? » Kou, suite à ces dires, prit place sur l'une des chaises mises à disposition, là où son futur repas devrait se trouver. Elle posa un œil avisé vers le jeune homme, qui se la jouait gamin à se dissimulait sous ses couvertures. « Si tu crois que je n'ai pas remarqué tes cachoteries, tu te mets le doigt dans l'œil, mon gars. » Parce que oui, la blonde n'était pas seulement venue en ces lieux par hasard, ou bien parce que son ventre réclamait une nourriture saine et généreuse, ou pour le simple souhait d'effectuer une visite de routine. Sa curiosité maladive la poussait à en savoir toujours plus, qu'importe les techniques à employer. Néanmoins, un certain mystère planait au cœur de ses paroles. Car cela restait d'autant plus amusant, en soit.
AVENGEDINCHAINS

_________________


    Ça fait tellement du bien d’aimer les gens qu’on aime que ça finit par faire mal. Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. ©endlesslove.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: none of your business ft. kou. Jeu 3 Mar - 12:52


none of your business
TENUE ∆ Ah cette voix, était-elle toujours aussi stridente et agaçante ? La fatigue lui jouait sûrement ce mauvais tour et la migraine qui le menaçait n'arrangeait rien. Ça lui apprendra à ne pas verrouiller la porte derrière lui. Même si, et il ne le reconnaîtra jamais, il oubliait de façon volontaire ce détail afin que Kou puisse débarquer chez lui en cas d'urgence. Mais dans des moments comme ceux-ci, il se demandait s'il ne valait pas mieux qu'il songe à garder un minimum d'intimité. « Est-ce que j'ai l'air de vouloir t'accueillir ? » Ronchonna-t-il la tête enfoncée dans sa couette si bien que ses paroles ne ressemblaient sans doute qu'à des sons étouffés. Mais Yong Joon capitulait systématiquement. Même s'il râlait, même s'il prétendait la chassait, à la fin il lui proposait quand même de manger avec lui. L'avoir à sa table le rassurait. Au moins elle mangeait quelque chose de bon, de chaud et pas de vulgaires plats congelés à foutre au micro-onde. Il enregistra sa commande et après un long soupir rassembla ses forces pour se redresser. Kou était déjà assise sur la chaise devant le minuscule îlot de sa cuisine au moins aussi ridicule. L'appartement de Yong Joon se résumait à une pièce à vivre qui contenait une cuisine ouverte d'un côté de la pièce et de l'autre un matelas posé sur des palettes qui lui servait de lit. Un meuble télé, un bureau, une commode et c'était fini. Le minimum syndical quoi. « Tu te crois vraiment au restau'. » La faute à qui ? Il était celui qui l'avait habitué à ça. Yong Joon se leva enfin et passa du côté cuisine. Il alluma la plaque de cuisson, posa une casserole remplie d'eau dessus et partit à la recherche d'un paquet de riz. En attendant que ça chauffe, il posa ses mains sur l'îlot se tenant face à Kou. « Je suis crevé, ça se voit pas ? La fac, le café, les castings et comme si ça ne suffisait pas une petite tête blonde emmerdante. » Il appuya ses paroles en lui faisant une petite pichenette pas bien méchante sur le front. Il avait beau dire, il l'aimait beaucoup cette petite. Et puis, il avait l'habitude de jouer le grand frère puisqu'il en était un. On pouvait même dire que c'était un bon grand frère derrière son sale caractère.

En revanche, il ne pensait pas que Kou avait senti qu'il se tramait un truc louche dans sa vie. Aussitôt, il se crispa légèrement. L'avait-elle entendu ramener Charlie chez lui l'autre soir ? Si c'était le cas, pour sur qu'elle trouvait ça louche. Aucune femme à part elle et sa véritable petite sœur ne mettait les pieds dans cet appartement. L'enseignante de japonais était la première à avoir eu cet honneur. Pour éviter le regard de sa voisine, Yong Joon se retourna vers le frigo histoire d'en sortir la viande. « Je vois pas de quoi tu parles. » Il pouvait toujours essayer non ? Mais peut être qu'elle n'avait rien entendu du tout et qu'elle trouvait juste son comportement bizarre ? Pas de raison de vendre la mèche dans ce cas. « Je suis juste fatigué. » Vite, il fallait maintenant détourner son attention, changer de sujet de conversation. C'était la meilleure chose à faire. D'abord parce qu'il n'avait pas du tout envie de lui parler de ce qui bouleversait tant son quotidien, il n'était pas très doué pour exprimer ses sentiments. Ensuite parce que même s'il le voulait, il ne saurait pas quoi lui raconter. Et pour couronner le tout, on criait pas sous tous les toits quand on couchait avec sa prof. Même si, dans un autre contexte et si des sentiments n'étaient pas mêlés à tout ça, il éprouverait une certaine fierté. Après tout, c'était son objectif depuis le départ de se la faire, il n'avait juste pas prévu que ça dérape. Il avait même dû la mentionner quelques fois à Kou, comme quoi il s'agissait d'une de ses cibles, alors il ne voulait pas en parler. C'était hors de question.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 10
Messages : 58
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: none of your business ft. kou. Jeu 3 Mar - 19:06


none of your business
TENUE ∆ La finesse n'était définitivement guère l'un de ses domaines de prédilection. Kou n'avait jamais fait dans la dentelle, son fort caractère la poussant à s'exhiber comme bon lui semble sans le moindre remord. Eprouver une sensation de gêne n'était pas dans ses habitudes, si bien que la blonde avait pris ses aises rapidement lorsqu'elle se trouvait en compagnie du jeune homme. Sous ses airs de fille inattentive, aux yeux rieurs, elle ne possédait aucun mal à s'intégrer dans l'empathie des garçons, probablement grâce à ses habitudes que sa mère avaient la fâcheuse tendance de qualifier comme étant propres à celles d'un « garçon manqué », titre qui avait don d'agacer la principale concernée. Cela faisait tout simplement partie de son naturel et, il semblerait que son ami l'accepte de cette manière. Après tout, si ce n'était pas le cas, celui-ci ne prendrait probablement pas la peine de tolérer sa présence quelque peu fréquente au sein de son domicile. Et ne lui mijoterait certainement pas de mets fabuleux, non plus. Oui, il avait cette manie de la prendre sous son aile, malgré les chamailleries qui s'immisçaient entre les deux jeunes gens, les liant comme s'ils partageaient un lien de sang éloigné.

La remarque du plus âgé la fit tendrement sourire, ou plutôt, ce rictus prenant possession de ses lèvres s'avérait un minimum moqueur.
« Pas ma faute, désolée ! » Ses deux mains encadrant son visage, les coudes prenant place sur la table telle une gamine dont l'éducation fut misérablement négligée, Kou ne pouvait négliger ce sentiment de doute qui naquit en sa personne, à la banale écoute des dires de son vis-à-vis, ce dernier s'étant finalement résigné à abandonner sa lutte lors de leur précédente bataille. « C'est vrai que Monsieur passe des castings, maintenant, tiens. J'avais oublié qu'il deviendra bientôt trop célèbre pour nourrir une fille désespérée comme moi. » ajouta-t-elle, le tout ponctué par une once de plaisanterie, avant de rechigner à nouveau envers l'attitude enfantine que se mettait à adopter Yong Joon. A l'évidence, ses les poches bleuâtres disposées sous les yeux de son ami n'était pas passées inaperçues auprès de la blonde ; il faudrait être aveugle pour passer au dessus de cette faible mine que le jeune homme abordait depuis plusieurs semaines à présent. Cela surprenait d'ailleurs la plus jeune qui n'avait pas eu la moindre occasion de croiser son chemin le temps de quelques jours, tandis que cela faisait comme office d'une routine au quotidien. « Blablabla. Avoue plutôt que tu ne rentres même plus au petit matin pendant que je suis encore réveillée. C'est quoi le délire genre, grève du sexe ? » Kou savait pertinemment les raisons des nombreux passages de son ami au beau milieu des corridors de l'immeuble, et s'amusait de lui en utilisant cette vérité bien souvent, presque toujours. Néanmoins, ne pas entendre les pas discrets faisant grincer le parquet du sol face à sa porte depuis des jours dorénavant, raisonnait comme une mystérieuse affaire que la demoiselle se devait d'élucider. Une véritable fouine, en soit. 
AVENGEDINCHAINS

_________________


    Ça fait tellement du bien d’aimer les gens qu’on aime que ça finit par faire mal. Tu sais ce qui a de plus douloureux dans un chagrin d’amour ? C’est d’pas pouvoir se rappeler ce qu’on ressentait avant. Essaie de garder cette sensation. Parce que si tu la laisses s’en aller... Tu la perds à jamais. ©endlesslove.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: none of your business ft. kou. Jeu 3 Mar - 20:33


none of your business
TENUE ∆ Elle ressemblait à sa petite sœur. Voilà pourquoi dès qu'elle avait emménagé dans l'appartement d'à côté il l'avait quasiment adoptée. Impossible pour lui de rester insensible devant cette bouille. Même si la plupart du temps elle l'agaçait, qu'elle envahissait son espace vital et qu'elle se croyait à l'hôtel, Yong Joon aimait ce petit bout de femme. Alors il secoua la tête en riant un peu quand elle balança qu'il allait bientôt l'abandonner. Il n'oserait jamais. Puis de toute façon, il en était encore loin. Il commençait tout juste et même si les retours étaient plutôt positifs -on appréciait en effet son visage juvénile et son corps d'athlète- il sentait que la route serait longue jusqu'à la reconnaissance. Si reconnaissance se trouvait au bout du chemin, bien sur. « T'inquiètes pas, j'engagerai une nourrice pour toi quand je serai riche. » Ce qui n'était pas prêt d'arriver, malheureusement. Tandis qu'il débutait l'atelier cuisiner, Kou attaqua enfin. Alors elle n'était pas venu juste pour dîner avec lui et profiter de sa compagnie, hein. Elle voulait surtout élucider le mystère qui planait autour de Yong Joon et découvrir pourquoi diable il avait une si mauvaise mine. L'étudiant choisit de tout nier. C'était la solution la plus simple. De toute manière , il n'avait pas du tout envie de parler de ça avec Kou. Pour une raison qu'il ignorait, il n'était pas certain qu'elle soit une oreille attentive ou même de bon conseil. Puis il n'aimait pas se confier, alors se confier à une gamine, non merci. Mais c'était sans compter sur l'obstination sans faille de la blondinette. Yong Joon leva les yeux au ciel alors qu'il coupait la viande. « C'est exactement ça, une grève du sexe, t'as tout deviné. Bravo Sherlock. » N'importe quoi. Et puis toute personne suffisamment proche de Yong Joon savait qu'il avait une sexualité débridée.

Poussant un long soupir, il essaya encore une fois de brouiller les pistes. « J'ai plus le temps d'aller sauter les vieilles et leurs filles siliconées, c'est tout. » À d'autres, il ne ratait normalement pas une occasion de se faire un peu d'argent de poche. Il n'avait juste pas la tête à ça. Il n'y arrivait pas. Il pensait à cette fille tout le temps et ça le rendait dingue. Il ne savait plus quoi faire pour la chasser de son esprit et la vérité qui s'imposait à lui ne l'enchantait pas du tout. « Mets la table, s'il te plaît. » Elle pouvait bien faire ça tandis qu'il cuisinait pour elle, non ? Il fit revenir les morceaux de viande dans la poêle pendant que le riz cuisait à côté. D'habitude, il s'appliquait un peu plus et lui offrait de délicieux petits plats mais ce soir c'était hyper simple. Mais au moins, elle allait manger quelque chose qui lui tiendrait à l'estomac. « Et toi ? Ça va ? Qu'est-ce que tu me racontes de beau ? » Détourner la conversation vers elle, c'était sa meilleure chance de se débarrasser de ses questions.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: none of your business ft. kou.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 가난 GANAN :: habitations-