Partagez|
THE THINGS YOU CALL LOVE (haesun)
avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: THE THINGS YOU CALL LOVE (haesun) Mar 1 Mar - 22:29

THE THINGS YOU CALL LOVE

haesun


Le coup de téléphone ne m'a clairement pas mis en confiance. Je ne sais pas vraiment jusqu'où il est capable d'aller et quand il prend une voix sérieuse comme ça, ce n'est jamais vraiment bon signe. Je ne suis même pas sûr de l'avoir déjà entendu s'adresser à moi ainsi en vérité. Il sait pourtant qu'il peut compter sur moi en toute circonstance et c'est bien pour ça que je suis parti aussitôt après son appel. La conversation avait été plus que brève, juste ce qu'il fallait pour que je comprenne qu'il s'agissait d'une urgence. S'il y avait bien un moment où je ne devais pas lui faire faux bond, c'était aujourd'hui. Les cheveux en bataille d'avoir passé ma main dedans toute la journée en travaillant de chez moi, habillé comme un sac, je n'y ai guère fait attention en partant, prenant seulement une veste pour éviter d'être trempé avec le temps qu'il faisait en ce moment. Ma voiture est prête à démarrer en un instant et je sors du parking, filant vers l'appartement en mode pilote automatique, connaissant le chemin par cœur.

Le trajet passe rapidement ; j'ai le pied un peu lourd sur l'accélérateur. Je finis par arriver et me gare non loin de chez Jeosun, trouvant une place là où je peux. Je sors de la voiture et file vers son immeuble avant d'y entrer sans attendre, montant jusqu'à son appartement et tapant le code plus que familier. « C'est moi. » Je ne sais pas trop s'il m'a entendu entrer ou non, il pourrait être n'importe où dans l'appartement. Je retire mes chaussures en un rien de temps et laisse ma veste sur le meuble de l'entrée avant de m'avancer plus loin. Je n'ai pas à le chercher bien loin : il est posé dans son salon, silencieux, un petit nuage de fumée flottant au-dessus de lui. L'odeur dans la pièce ne laisse aucun doute sur ce qu'il est en train de faire. Je m'approche dans son dos et pose une main sur son épaule avant de faire le tour du canapé, mes yeux tombant sur le bleu qu'il arbore au visage. Je pose mes doigts contre son menton doucement pour lui tourner la tête en fronçant les sourcils. « Dans quoi tu t'es encore fourré .. »

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: THE THINGS YOU CALL LOVE (haesun) Jeu 3 Mar - 15:55

THE THINGS YOU CALL LOVE

haesun


Mes doigts roulaient ce qui allait me servir de remontant pour les prochaines minutes à suivre, faisant attention surtout après avoir aussi peu mangé, aussi peu dormi et avoir vécu tout ça en aussi peu de temps. Tout ce que je voulais, c’était voir Hae Il, j’avais besoin de lui plus que de n’importe quoi d’autreµ… Ma mâchoire me faisait mal et pourtant je continuais de la serrer puis de la desserrer, comme pour être sûr que ce qui est arrivé était réel et non le fruit de mon imagination. Mes yeux se reposaient sur mon portable, attendant désespérément un message ou un appel de mon ami pour me dire quand il allait arriver. J’avais la sensation d’être un lion en cage. Un lion dénué de force et de vitalité. Un ours à qui ont à couper les pattes. Un tigre à dents de sabres sans dents.. A quoi je pense moi….

Un bruit aigu se faisait entendre, encore et encore avant qu’une mélodie ne retentisse dans la pièce, signe que la porte de chez moi était ouverte. Il était enfin là… Sa voix s’élevait pour prévenir de sa présence et une main se posait peu après sur mon épaule, me faisant frissonner. Moi qui suis tactile avec tout le monde allais avoir un peu de mal vu comment mon épiderme et mes muscles me faisaient souffrir… Je gardais la tête légèrement tournée, ne voulant pas qu’il voit mon bleu mais visiblement.. Celui-ci est assez imposant pour qu’il le voie quand même. Ses doigts frais se posent sur mon menton et je le voyais détailler ma blessure sans un mot ni de ma part ni de la sienne. Je n’étais pas fier et je ne cherchais pas à l’être. Pas avec HaeIl. Pas besoin de ça entre nous. Il était celui à qui je pouvais tout dire, avec qui je pouvais me lâcher sans être juger ou que ça me retombe dessus. C’était sans doute le seul d’ailleurs…

Je baissais les yeux à sa réflexion et pinçais les lèvres. Par où commencer ? Quand je me suis réveillé dans le noir ? Quand je suis tombé inconscient aux chiottes de la fac ? Le café ? Je secouais doucement la tête, perdu. « Je sais pas par quoi commencer Hae… » lui répondis-je avant de poser ma tempe sur son épaule. Putain… Je me rapprochais et le prenais dans mes bras, j’avais besoin de savoir qu’il était là avec moi, qu’il allait m’aider à remonter et à comprendre tout ça. « J’me sens bizarre… » Vu mes cernes, mes joues plus creusées que d’habitude et mon teint, il devait quand même bien voir que non, ça va pas fort. Et le bordel dans mon cœur… Bon ça il ne le voyait pas, mais putain, même un chantier est plus organisé que ça ! Et tant pis s’il me trouve collant, je cachais mon visage contre son cou et respirais son parfum si familier et si apaisant, cherchant mes mots toujours.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: THE THINGS YOU CALL LOVE (haesun) Ven 4 Mar - 22:40

THE THINGS YOU CALL LOVE

haesun


Il est dans un mauvais état, je peux le dire du premier coup d'oeil, et pas seulement à cause de cet hématome sur sa mâchoire. Le frisson qui l'a parcouru à mon contact ne m'a pas échappé. Je le connais suffisamment pour savoir qu'il s'est passé quelque chose, autre qu'une de ses soirées habituelles à dépasser ses propres limites, quelque chose qui semble l'avoir marqué, pas seulement physiquement. Je scrute son visage ; ses yeux sont rouges, cernés, rien d'inhabituel et pourtant, différent de la normale. Son regard fuyant, je crois que c'est ce qui me choque le plus dans tout ça. Lui et moi, nous sommes proches depuis si longtemps, n'avons pas de secrets l'un pour l'autre. Voir ses yeux éviter les miens est véritablement ce qui me fait tiquer, entre tout. Il secoue la tête en réponse à mes mots et je m'assoie, des plus sérieux, prêt à l'écouter, à être là pour lui, quel que soit son problème, ses préoccupations. Il semble éprouvé, autant physiquement que psychologiquement et ce qu'il arrive à laisser échapper confirme cette impression. Je ne réponds pas si ce n'est à son étreinte, lui assurant à travers ce geste que je suis là pour lui. Je ne suis pas du genre tactile comme lui et depuis tout jeunes, il en profite pour me taquiner avec ça mais aujourd'hui n'a rien de comparable et mes bras restent autour de lui, se voulant réconfortants. « Prends ton temps. » J'ai coupé mon téléphone avant de venir, je n'ai pas prévu de partir, pas avant de m'assurer que Jeosun va mieux, qu'il n'a plus besoin de moi et ça prendra le temps qu'il faudra. J'ai presque peur de resserrer mon étreinte autour de lui et mes bras l'enlacent avec précaution. Son frisson de tout à l'heure me reste en tête, je ne veux pas le brusquer ou quoi que ce soit. « Je reste là aussi longtemps que tu auras besoin de moi. » Je ne l'ai jamais vu comme ça et lui qui me semble si fort d'habitude me renvoie une impression de vulnérabilité anormale. « Tu as perdu du poids ? » La question passe mes lèvres automatiquement en réalisant. Observateur, j'ai le sentiment de ne pas me tromper. Je ne sais pas ce qui l'a mis dans cet état mais la situation doit être sérieuse et grave pour que Jeosun soit touché à ce point là. Si quelqu'un se trouvait être derrière tout ça plutôt que quelque chose, il entendrait parler de moi. Et sous peu.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: THE THINGS YOU CALL LOVE (haesun) Dim 6 Mar - 6:52

THE THINGS YOU CALL LOVE

haesun


Son étreinte me rassurait, me réconfortait et une nouvelle fois, me poussait à me confier. La vie que je mène m’amenait rarement des amis fiables et fidèles, sur qui je pouvais compter et à qui je pouvais tout raconter. Pourtant elle m’avait offert Hae Il, un garçon qui était comme moi avant mais qui a su se montrer plus raisonnable pour devenir l’être adorable et rassurant qu’il était aujourd’hui. Une personne capable d’empathie et d’amour envers les gens qui partageaient sa vie, et j’en faisais partie. Ce sentiment si rare de nos jours m’envahissait et grandissait en l’entendant me rassurer de sa présence aussi longtemps que nécessaire. Cet homme est un être en or. Vraiment…

Un sourire prenait place sur mon visage, étirant mes lèvres fines et sèches pour soulever mes pommettes et mes joues amaigries. Si j’avais perdu du poids ? Bonne question. J’haussais les épaules et clignais des yeux lentement, tentant de savoir ce que j’avais mangé ces derniers jours. « Sans doute que oui… J’ai mangé que quelques kimbaps et un cookie en… deux ou trois jours… et bu une petite bouteille d’eau… » Un vrai repas de combattant, plein de protéines, de fer, de… Non, ok, en vrai j’ai mangé ce que devait manger un nourrisson pour vivre. Et venant de moi, c’était rare, puisque j’aimais manger… Mais j’avais pas trop eu  le choix quoi.. J’écrasais mon joins sur le verre du cendrier avant de tâter mes joues pour me rendre compte qu’effectivement, elles étaient bien plus marquées et creusées qu’avant… Ah.. Jee Soo.. Est-ce que tu sais l’état dans lequel je suis maintenant ? Est-ce que tu me cherches ? J’espère tellement recevoir un message de lui… Mais pourquoi j’attends un message moi ? Depuis quand ? Non non non… Je n’attendrais pas le message…

Je rigolais doucement de moi-même avant qu’une idée ne me vienne en tête… Et si…. « Hae Il ! Si t’as trouvé ton meilleur coup. Genre celui qui fait grimper aux rideaux en moins de deux… Tu sens ton cœur qui bat vite, ton cerveau s’embrouiller ? T’as envie de le prendre dans tes bras ? L’embrasser ? De l’avoir avec toi ? J’ai l’impression de l’avoir trouver…. » Me voilà qui racontait n’importe quoi.. J’agitais doucement la main et secouais la tête. Hors de question de m’étaler sur mes sentiments, je détestais en parler et Hae Il le savait très bien. Non, à la place, je dois lui expliquer pourquoi je suis comme ça… Pourquoi tout ça… Un soupir passait mes lèvres alors que je baissais légèrement les yeux. « Hae… » Commençais-je à dire doucement avant de me mordre la lèvre. J’avais encore besoin de ses bras… Je me glissais entre ceux-ci et refermais les yeux. C’est Hae Il… Il me dira toujours la vérité. Et à défaut de la vérité, son point de vue qui a toujours été important pour moi.. « Hae… Je crois que j’ai fait un truc grave à quelqu’un… et… Je me sens bizarre en pensant à quelqu’un d’autre… » Voilà, ça s’est dit à ma façon. Copain, copine ? Jamais je ne lui en avais présenté un seul. Pour cause : je n’en avais jamais eu. Et il le savait. L’amour ? Ceci est un mot non catégoriser dans ma base de données… La haine ? L’envie ? Le dégout ? Ça part contre…

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: THE THINGS YOU CALL LOVE (haesun) Mer 9 Mar - 19:14

THE THINGS YOU CALL LOVE

haesun


Après tout ce temps, j'avais appris à ne plus trouver le contact physique embarrassant. Avec Jeosun du moins. Il m'aura fallu un certain temps mais aujourd'hui par exemple, je suis plutôt content d'avoir surmonté ça et de pouvoir lui offrir un véritable réconfort avec cette étreinte. Je m'inquiète régulièrement pour lui avec la vie qu'il mène mais je sais aussi que je ne peux le forcer à rien. Je suis juste là pour lui quand il en a besoin mais ça n'arrive pas souvent qu'il m'appelle. Pas pour ça en tout cas. Des discussions sérieuses, nous en avons eues plus d'une certes mais jamais à propos de quelque chose qui n'allait pas dans sa vie, de son ressenti, de ses émotions. Quelque chose me dit, vu son état, que c'est bien pour ça que je suis là cette fois-ci. Il sait qu'il peut compter sur moi, que je ferai tout pour l'aider, pour le soulager d'un poids trop lourd pour lui s'il en avait besoin.

Un mince sourire apparaît sur ses lèvres et je le scrute avec une attention toute particulière, attentif à chaque détail de son expression et de son comportement. Il hausse les épaules et lorsqu'il me dit ce qu'il a mangé, un air quelque peu désapprobateur s'affiche sur mon visage. Je ne juge pas sa façon de mener sa vie, il le sait depuis le temps, je veux juste ce qu'il y a de meilleur pour lui et ne pas se nourrir suffisamment n'en fait pas partie. « Jeo .. Tu vas finir par avoir la peau sur les os si tu ne fais pas attention. » Je lève une main et glisse mes doigts contre sa clavicule plus creusée que d'habitude. « Tu devrais vraiment faire attention, tu sais ? » Oui, je sais, je ne suis pas son père mais je tiens à lui comme à un membre de ma famille et j'aimerais le voir en bonne santé à défaut de le savoir assagi. Il écrase son mégot dans le cendrier, se touche les joues et laisse échapper un léger rire. Il me prend à partie et à l'entente de mon nom, je laisse un « hmm ? » interrogatif monter de ma gorge pour lui montrer qu'il a toute mon attention. Les mots qui suivent alors font venir Serenade à mon esprit, un léger sourire flottant sur mes lèvres sans que je ne m'en rende compte. L'énumération des symptômes semble correspondre. Ce n'est pourtant pas de moi dont il est question et je me ressaisis. Est-ce vraiment Jeo en face de moi pour que ce sujet soit abordé ? Je hausse un sourcil curieux en attendant qu'il développe mais il semble se raviser, me laissant perplexe et silencieux. Je ne vais rien forcer et le laisser me dire les choses comme il l'entend, comme elles viennent. Il se colle à nouveau à moi et je passe un bras autour de ses épaules. « Qu'est-ce que tu entends par grave ? » Je sais qu'il donne dans l'excès parfois mais ce n'est pas quelqu'un de méchant au fond. Je suis là pour l'écouter, l'épauler. « Et te sentir bizarre .. ça a un lien avec ce que tu me disais juste avant ? » reprends-je pour tenter d'en savoir plus. Ce sera peut-être plus facile pour lui si je lui pose des questions. Il n'est vraiment pas loquace quand il s'agit de se dévoiler mais il semble qu'il ait besoin de parler, peut-être même besoin de réponses à ses propres questions et je suis là pour ça.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 1325
Messages : 979
Age : 24
Emploi/loisirs : Etudiant en philo askip..
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: THE THINGS YOU CALL LOVE (haesun) Jeu 10 Mar - 20:33

THE THINGS YOU CALL LOVE

haesun


Je listais, sans vraiment faire attention aux réactions de mon ami, tout ce que j’avais mangé dernièrement pour répondre à sa question. D’ailleurs je me rendais compte que je n’avais quasiment rien mangé, mais ça… Hae Il le faisait assez remarquer. Je baissais les yeux à ses doigts sur ma clavicule, ne comprenant pas avant de la voir plus creusée et marquée. Je soupirais et hochais la tête à sa question rhétorique. Je n’avais pas eu le choix.. Mais je lui expliquerais plus tard.

Je me calais entre ses bras, souriant en sentant son étreinte. J’avais besoin d’avoir un Hae Il câlin ce soir, câlin et attentif à moi. C’était égoïste et narcissique mais… Plus fort que moi. Surtout après l’ascenseur émotionnel de ces derniers jours. Je me sentais casser, épuisé.. Il me fallait quelqu’un avec qui me ressourcer… Ce que j’entends par grave ? Je secouais doucement la tête. « Je sais pas… Mais y avait un type qui était là et qui semblait se venger… Alors j’ai dû lui faire quelque chose… Mais je sais pas quoi… Je sais pas qui c’était… » Comment ça je n’étais pas clair ? Je soupirais et hochais la tête à sa question. Oui c’était en lien. C’était la même personne… Il me retournait le cerveau complètement ce con…

Je me décollais et attrapait la bouteille de vodka qui trainait sur la table pour en boire plusieurs gorgée, à même la bouteille, ne me souciant pas d’être à jeun. Je la reposais et regardais en face de moi. Je devais tout dire. Je soufflais un bon coup avant de poser la bouteille, allons-y… « Y a eu une soirée, on est tombé à cours de drogues. Du coup un de mes amis à appeler son dealer et là y a un mec qui est venu. Je sais pas pourquoi, mais j’avais envie de lui, je le voulais ! Vraiment ! Du coup je l’ai amener dans la chambre de force et je l’ai filmer pendant… Pendant que je le faisais me… » je mimais le geste avant de reprendre. « Mais à la fin il aimait ça ! Je te jure il aimait à la fin ! » Mes yeux se posaient sur lui pour lui montrer que j’étais sincère. Je détournais à nouveau le regard et me mordais la lèvre « Après j’ai voulu lui faire avaler un para de MD mais je sais pas… Y a quelque chose qui fait que je l’ai aidé à aller vomir après. Mais la moitié était digéré déjà alors à la fin il m’a plaqué contre un meuble et les choses ont fait qu’on a couché ensemble… Mais il semblait pas aimer ni rien… Pourtant il m’a demandé de pas m’arrêter à la fin… J’ai pas compris… »

Rien que d’expliquer ça, ça m’avait fatigué… Alors qu’est-ce que ce serait pour la suite… Je soupirais en fermant les yeux, attendant une réaction d’Hae Il que je saurais mauvaise. Il allait m’engueuler ou je ne sais quoi… Je le savais…


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
#TeamNuit #TeamCB
I’ll make you hotter, more excited. I’m bad, I like doing the things you tell me not to. Like I said, the main game didn’t even start yet..
CB effect:
 

INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: THE THINGS YOU CALL LOVE (haesun)

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 심장 SIMJANG :: habitations-