Partagez|
blame it on the alcohol. #koliang
avatar
INFORMATIONS
Wons : 662
Messages : 245
Voir le profil de l'utilisateur http://jo-graph.tumblr.com/
Sujet: blame it on the alcohol. #koliang Lun 29 Fév - 16:38

blame it on the alcohol
liang & koshi


c'est une chance que koshi puisse être dehors à une telle heure de la nuit sans avoir son jumeau collé aux basques. le brun ne peut pas lui en vouloir cependant, car son dernier accrochage l'a vraiment inquiété. au fond il ne fait que son devoir de grand frère, tente de le protéger, de l'empêcher de rencontrer à nouveau des individus répugnants qui essayeraient de l'amadouer pour une nuit en échange de quelques billets. le japonais lui est reconnaissant pour avoir fait autant d'efforts, pour avoir accepté de recoller les morceaux dans leur relation, pourtant il ne pourrait pas le garder indéfiniment à l'auberge de jeunesse, à l'abris de toute le monde. pour en arriver ici, au milieu de tous ces corps, il lui a fallut abuser des moues, mais honnêtement ça en a valut la peine, car pour une fois depuis bien longtemps koshi s'amuse, pense à autre chose que devoir gagner de l'argent ou s'occuper des problèmes de hide, qui semble s'être légèrement calmé d'ailleurs. de nouveau accoudé au comptoir, le brun commande comme à son habitude une bouteille de vodka qu'il se verse une fois en main dans un verre. la liqueur est aussitôt servie qu'elle est aussitôt déglutit. l'alcool ne lui réussi guère en général, or ce qui est vraiment drôle à contempler, c'est la manière dont il passe du tout au tout, de la personne calme à celle bruyante, du timide à l'extraverti, du coincé au type flirtant. ça peut surprendre c'est certain, mais au final cette version reste appréciable sur le moment. légèrement fatigué, le brun enroule ses doigts autour du verre puis se dirige finalement vers quelques sièges en cuir disponibles prédisposés aux quelques extrémités du club. il ne serait pas seul, puisqu'un autre homme se trouve à sa droite, mais ce n'est pas ça qui le refroidit, puisqu'au final il apprécie la compagnie lorsque l'alcool est présent dans son sang.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
i ship it:
 

Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Re: blame it on the alcohol. #koliang Lun 29 Fév - 20:42

blame it on the alcohol
koshi & liang


on pouvait apercevoir la silhouette de liang se fondre dans la masse de carcasses se mouvant sur les dancefloors du club. tous deads, tous à la recherche de chair fraîche et de l'ivresse cachée dans les yeux des némésis de la boîte de nuit. y'a comme toutes ses idées noires qui dansent au rythme de la musique cheap autour de son corps, il se perd dans la névrose, dans la chaleur rassurante des bras d'une meuf random. elle n'était ni belle, ni complètement hideuse à voir, elle n'avait aucun charme, ses mouvements de danse étaient saccadés, elle préférait visiter le palais d'la bouche de liang plutôt que de le charmer. au milieu de la piste, on croirait voir des carcasses, des morts vivants, ivres d'un lit deux places aux draps pas lavés depuis deux mois. toujours la tequila à la main, et son souffle qui se mêle à celle de la jeune brune, y'a ces odeurs d'éthanol qui règnent entre leurs bouches gercées maintenant à une dizaine de centimètres l'une de l'autre. ils s'échangent parfois des mots au coin de l'oreille, liang bien trop blasé pour  essayer d'comprendre, alors il s'contente d'offrir à la brunette un rire qui veut tout dire, et de réduire la distance séparant leur deux corps. il n'arrive plus à penser à rien, à part de s'tenir droit à peu près correctement, et répondre aux questions de cette go de façon toujours aussi désintéressée. son regard se perd sur les autres personnes présentes à peu près vivantes du club, tous leurs visages étaient sombres, tous les mêmes, puant les regrets et l'alcool bon marché. y'avait juste cette silhouette au coin du bar qui brillait un peu plus que les autres, une tête brune qu'il connaissait que trop bien, à force de la fourrer dans les toilettes du bahut autrefois. bon tu m'excuseras, mais j'dois y'aller, j'ai trouvé une nouvelle attraction, merci salut. ça l'tuait, cette façon que son coeur a de manquer un battement à chaque fois qu'il le voyait. la haine sûrement. regarde-le, koshi. tu l'vois ? tes yeux sont bien trop loin pour être visible, flouté par l'obscurité ambiante, il n'y a que tes lèvres que liang arrive à percevoir, la courbe de tes lèvres qui reflètent la lumière des néons bleutés. il veut que tu l'regardes. la distance entre lui et koshi se réduit de plus en plus, et liang ne peut s'empêcher de marquer une grimace à la vue de ce gars à la droite de son martyr favori. malgré toutes les places libres à la gauche de koshi, il se met à brailler au compagnon du brun, en faisant toutes sortes de gestes avec ses mains dans l'air, l'alcool prenait définitivement le contrôle de son corps.  t'es qui toi, dégage c'est ma place. allez grouille putain, t'as deux de tens' ou quoi ? il s'écrase alors sur le comptoir, plantant son regard comme des lames de rasoir dans les yeux de sa connaissance. je savais que t'étais pas normal comme gars, mais en plus les gars que tu pécho sont encore plus cheums que la poiscaille que j'étudie en cours. il s'accoude sur le comptoir, en faisant tourner sa bouteille entre ses paumes, ne lâchant pas koshi des yeux, comme si en un instant, il pouvait s'envoler, fuir loin de liang. plus rien ne sera jamais comme au japon.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 662
Messages : 245
Voir le profil de l'utilisateur http://jo-graph.tumblr.com/
Sujet: Re: blame it on the alcohol. #koliang Lun 29 Fév - 22:28

blame it on the alcohol
liang & koshi


l'homme lui tenant compagnie est un véritable numéro. koshi en a connu des individus bourrés, prêt à grosso modo n'importe quoi pour séduire, baratiner ou impressionner, mais des gars comme lui, ça doit bien être une première. il se la pète un peu sur les bords même pour tout dire, et ça agace légèrement le brun qui n'a au fond qu'une seule envie : rabaisser ce gus pour lui foutre une calotte et remettre son ego un peu en place. le pire, c'est qu'il ne passe pas à côté du bijou fantaisiste glissé à son doigt, c'est un homme marié, et la pensée dégoûte un peu le japonais qui se sent un peu désolé pour le pauvre conjoint. l'homme semble être dans la trentaine, comme pratiquement tous les rapaces lui volant autour, et de ce qu'il a pu se venter, il possède un gros business en ville. ce détail là par contre l'intéressait assez. si koshi n'est pas du genre à voler, la manipulation reste dans son registre, et ça n'a pas été très compliqué de faire en sorte que sa victime lui glisse quelques billets sous son short. c'est tellement simple de tirer sur leurs ficelles que ça l'en fait presque rire. rien que pour cette raison il accepte de prendre sur lui et de le supporter une dizaine de minutes supplémentaires. c’est finalement un énergumène un peu patraque qui s'approche du duo et semble vouloir chasser le voisin du japonais malgré la place encore disponible à sa droite. encore un type intéressé probablement. ce n'est que lorsque son regard rencontre celui de l'inconnu que le cadet réalise qu'il ne lui est pas si inconnu que ça, et ce malgré l'alcool. il est simple de reconnaître liang, celui qui l'emmerdait au collège il y a de ça quelques années. c'est drôle de le revoir ici, ça fait longtemps. il se surprend à ne pas prendre ses jambes à son cou, d'autant plus lorsqu'il s'accoude également au comptoir et maintient le contact visuel avec lui. à croire que même dans un endroit pareil avec plein de belles donzelles autour liang s'assure de ne pas passer à côté de son martyr préféré, sweet. « ouais je sais, un drôle de personnage que je viens de rencontrer là, je suis déçu. » une grimace peu attractive se dessine sur ses traits tandis que la paume de sa main retient sa joue. maladroitement, il se retourne vers le serveur et commande une bouteille de tequila pour son voisin puisque d'après son regard de faucon celle qu'il tient dans la main est presque terminée. c'est ironique pour un pauvre de payer sa tournée à un riche, mais dans l'immédiat, ce n'est clairement pas ce qui choque koshi qui est curieux sur ce qu'est devenu depuis ce gros molosse. « et toi qu'est-ce que tu fais dans le coin liang, tu ne trouves pas chaussure à ton pied parmi toutes ces poules ? » parce que honnêtement ça le surprend qu'il soit ici à lui taper la causette quand autant d'opportunités se présentent sous ses yeux.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
i ship it:
 

Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Re: blame it on the alcohol. #koliang Ven 4 Mar - 19:52

blame it on the alcohol
koshi & liang


faisant voguer sa bouteille pratiquement vide le long du comptoir entre ses mains niquées par le froid, son regard se balançait de la même façon entre koshi et la liqueur. aucune gêne, aucune attache, il plante ses yeux dans les siens, illisibles et obscurs, seuls la lumière tamisée des néons bleus arrivaient à transpercer ses iris. liang s'étonnait tout de même de ne pas voir le brun prendre les jambes à son cou, il s'était sûrement endurci depuis toutes ces années, et le lien liant leur épiderme n'était que plus électrique. liang offrit un rire ainsi qu'un sourire euphorique à koshi en l'entendant parler de ce gars qui lui tenait précédemment compagnie, l'alcool faisant durement tourner la cage fragile lui servant de crâne. « et j’espère que t’es pas déçu du magnifique gars qui a remplacé ce drôle de personnage alors. » son sourire s’étire au maximum, laissant donc voir ses canines acérées, en se tapant le torse avec sa paume de main, signe de narcissisme évident puisque ce magnifique bellâtre auquel il fait référence est bien évidemment lui-même. Ses yeux partent clairement en vrille, un nuage brumeux vient couvrir sa vision, ça l’tuait de ne pas voir plus en détail les cicatrices de corps et de cœur de koshi. Il attrapa volontiers la tequila que lui avait acheté le japonais, et en guise de remerciement, il se contenta de taper plus ou moins amicalement l’épaule de koshi, avant de rapprocher la tête de son martyr favori contre son torse, pour mieux ébouriffer ses cheveux, sans qu’on puisse déterminer si cela était un geste affectueux ou non. « ça t’a manqué ça j’espère. » les crocs de liang brillait grâce aux lumières colorées des dancefloors et son regard se faisait si vide et rayonnant à la fois, son sarcasme était plus puissant que les décibels de la même musique cheap qui étaient à deux doigts de faire imploser le nightclub. « c’est la première fois qu’on a l’occasion de s’parler depuis que ton frère et toi vous m’avez suivi jusqu’ici parce que vous m’aimez décidément trop, je raterais pas ça pour un empire ou une paire de seins. » liang bat excessivement des cils, avant de lâcher ce même rire euphorique qui emplit l’espace vital des deux garçons depuis le début de leur conversation, il se faisait bien rire tout seul apparemment. « et toi alors, ton seul plan c de ce soir c’était ce vieux gars aussi cheum que ta veste alors ? bébéééé tu mérites mieux. ou alors t'es juste venu noyer ta tristesse dans l'alcool en pensant que mon corps de rêve ne pourra jamais t'appartenir. » d'un instant à l'autre, il devient terriblement bavard, et sa tendance à devenir plus insupportable que jamais en étant bourré se laissait clairement ressentir dans le ton de sa voix lorsque ses cordes vocales écorchaient le « bébé » clairement de trop. il manque de tomber de sa chaise en voulant s'adosser au dos inexistant de son siège, et boit d'une traite la moitié de la tequila payée par koshi, en battant des paupières pour essayer d'éclaircir sa vision.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 662
Messages : 245
Voir le profil de l'utilisateur http://jo-graph.tumblr.com/
Sujet: Re: blame it on the alcohol. #koliang Sam 5 Mar - 18:54

blame it on the alcohol
liang & koshi


c'est honnêtement toujours drôle au fond de constater que liang n'a pas changé pour un sous et qu'il continue toujours de croire en sa beauté d'apollon. bien qu'il ne soit pas laid comme individu, l'alcool mélangé au tempérament habituel de koshi ne lui donne qu'une seule l'envie : le taquiner, et lui calmer l'ego. l'acte en lui-même n'est probablement pas très gentil, or il ne peut empêcher ces sourires triomphants sur les lèvres lorsqu'il constate que ses propos les affectent, lorsqu'il remarque que leurs sourcils sont d'avantage froncés, et qu'une légère grimace se dessine sur leurs traits. néanmoins, le brun y va doucement avec son compère japonais, car il ne peut guère tirer un trait sur ce qui lui est arrivé lorsqu'il était plus jeune à cause de lui. « t'as pas changé toi hein ? mais ouais, t'es pas mal plus mieux qu'avant quand même. » un sourire un peu moqueur s'installe sur ses lèvres alors qu'il insiste sur ses propos en le détaillant du regard sans aucune gène. le plus choquant à côté de son petit être, c'est sa taille. ça l'intimide toujours quelque part lorsqu'un individu possède plus d'une tête de plus que lui - ce qui n'est vraiment pas difficile à faire. or c'est probablement pour cette raison que malgré l'alcool il arrive à paniquer légèrement lorsque liang l'attire contre lui. à sa grande surprise cependant, il ne fait que lui ébouriffer les cheveux, détruisant au passage sa belle coiffure. ses sourcils se froncent alors qu'il essaye de chasser ses mains pour qu'il essaye de replacer ses mèches correctement sur son front. « ça ne m'a pas manqué non, tu viens de ruiner les efforts de toute une vie. » c'est certain qu'il exagère sur cette note, mais on ne plaisante pas avec l'apparence de koshi, jamais. ses doigts s'enroulent de nouveau autour de son verre, qu'il vide en un one shot après qu'il ait enfin réussi à se redonner un air potable. un sourire presque narcissique se dessine sur son visage alors qu'il hoche la tête à quelques reprises dans la compréhension. c'est flatteur ce qu'il ose lui dire là dit donc. est-ce bien le liang qu'il a connu dans sa jeunesse ? il en douterait presque. malgré tout, son sourcil frétille lorsqu'il termine ses propos, hésitant à lui donner une réponse verbale sur le sujet. « tellement important on est, c'est beau. et puis si tu veux tout savoir, je peux m'envoyer qui je veux ici. » d'habitude le brun est plus classieux que ça lorsqu'il parle, mais il arrive parfois que l'alcool fasse des siennes. malgré tout, il n'a pas tord : koshi est bien placé pour savoir qu'il est désiré par beaucoup d'hommes, puisqu'on le drague et lui demande ses tarifs bien trop souvent. or si déjà d'une part il n'est pas un garçon facile, ces gens arrivent aussi à le dégoûter, ce qui ne les aide clairement pas à libérer leur frustration down there. le brun imite d'ailleurs son vis à vis en papillonnant ses cils, et en cambrant légèrement le dos. « je crois que tu parles pour toi là mon chéri, j'en suis même certain. je pourrais écarter les cuisses que tu cracherais probablement pas sur l'opportunité. » c'est difficile de manquer le côté jaloux de liang, de manquer la rage dans ses yeux lorsqu'il s'approche de trop près de quelqu'un d'autre, et il rigolerait vraiment si l’aîné lui donnait tort maintenant.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
i ship it:
 

INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: blame it on the alcohol. #koliang

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: NASTY PIGS ! :: archives :: RP :: rp - avril-