Partagez|
Don't you worry child - ft Hide
avatar
INFORMATIONS
Wons : 65
Messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Don't you worry child - ft Hide Ven 26 Fév - 19:13



Ce n’était pas du tout la façon dont Na Mi imaginait passer son dimanche soir.  Na Mi se tenait debout dans un coin du commissariat, les bras croisés, la laisse de son chien Patrocle en main, le rappelant de temps en temps à l’ordre lorsqu’il tentait d’aller renifler chaque officiers qui passaient devant eux. Ennuyée, c’était un euphémisme pour définir les sentiments de la jeune femme à ce moment. Elle était énervée et fatiguée et elle voulait juste rentrer chez elle, se mettre dans sa couette et dormir pendant une centaine d’année au moins. Si Na Mi s’était prise une journée de repos loin du stress et du travail ce n’était pas pour vivre un autre moment stressant à la place.

Sa journée s’était pourtant bien passée, elle n’avait rien fait, se prélassant en survêtement tout le long puis elle avait décidé de profiter de l’air frais de la nuit en promenant Patrocle dans le parc près de chez elle. Cela faisait longtemps qu’elle n’avait pas promené son chien de la sorte, laissant la tâche à un de ses assistants ou stagiaires. L’héritière appréciait ces moments simples, ne pouvant les expérimenter que trop peu. Mais elle n’allait pas se plaindre, elle n’en n’avait pas le droit, elle avait choisi cette vie et elle savait quelles conséquences ce choix amènerait. Na Mi profitait de sa soirée pour jouer avec son chien, le pourchasser, lui lancer une balle, bref profiter du moment présent. Sa soirée aurait pu être parfaite s’il n’était pas intervenu.

La jeune femme n’avait rien vu venir, elle regardait au loin Patrocle chercher sa balle quand elle se fit violemment bousculer au point d’en tomber. Quand elle se releva, elle remarqua rapidement que son sac à main n’était plus dans ses mains mais dans les mains du voleur. Le Border Collie se mit à chasser le voleur, laissant Na Mi planter au sol jusqu’à ce qu’elle ne se rende compte de la situation et à son tour, se mette à courir. Cinq minutes après avoir couru sans savoir où aller, elle rejoignit la route principale où elle repéra Patrocle, retenu par un officier. À bout de souffle, la jeune femme s’approcha d’eux. “C’est votre chien?” Elle fit oui de la tête. “Et votre sac?” Le regard de Na Mi se reposa sur l’objet qu’elle connaissait et un soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres. Elle répondit positivement avant que l’officier ne lui rende le sac en lui expliquant que le chien s’agrippait à la jambe du voleur ce qui avait interpellé les officiers. Apparemment, ils ne leur avaient pas fallu longtemps avant de comprendre la situation et d’arrêter le jeune homme. Ce dernier était déjà dans la voiture de police, une capuche cachant son visage, empêchant Na Mi de le voir.

Voilà comment elle s’était retrouvée au commissariat, attendant que quelqu’un ne vienne la chercher pour qu’elle puisse faire sa déposition. Quinze minutes passa avant qu’une porte ne s’ouvre, attirant l’attention de Na Mi. Elle reconnut son agresseur et fut surprise en voyant son visage. Un policier vint la chercher pour qu’elle puisse porter plainte et après avoir longuement fixer le jeune homme jusqu’à ce qu’il disparaisse de sa vue, elle porta son attention sur l’officier. “J’ai changé d’avis. Je ne vais pas porter plainte et je vais payer sa caution.” La surprise du policier était évidente mais il ne rajouta rien et se contenta de chercher les papiers nécessaires pour effectuer la demande de l’héritière.

_________________

©️shinouh

avatar
INFORMATIONS
Wons : 210
Messages : 162
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Don't you worry child - ft Hide Sam 27 Fév - 13:52



Ce n'était pas la première fois que le japonais se retrouvait derrière les barreaux, loin de là. Il y avait eu bien des fois ou malgré ses grandes jambes et ses courses pour perdre les flics dans les rues de la ville, certains arrivaient à le rattraper ou à le prendre en embuscade. C'était rare mais ça arrivait quand même, et aujourd'hui semblait être une de ces fois. Sa cible de l'après-midi était cette femme qui promenait son chien dans le parc. S'il en jugeait de par son style vestimentaire, elle avait assez de revenus pour s'acheter des vêtements confortables, et c'était tout ce qu'il avait besoin de savoir à son propos. Sa stratégie était simple : bousculer la jeune femme et lui arracher son sac à main dans le processus, pour prendre la poudre d'escampette ensuite. Ce qu'il n'avait pas prévu fut que le chien, occupé à jouer avec dieu seul sait quoi dans la pelouse, se retourne brusquement et n'aboie dans sa direction, avant de le pourchasser pour récupérer la possession de sa maîtresse. Okay, Hide ne s'était jamais fait poursuivre par un canin par le passé, et ce n'est pas quelque chose qu'il recommencerait de sitôt. Qu'il saute au-dessus d'une rangée de poubelles ou renverse des gens sur son passage, rien ne bloquait la course de la bête, qui finit par le rattraper à son comble. C'est ainsi qu'Hide se retrouva piégé par un border collie occupé à mettre en pièce le jean déjà bien déchiré qu'il portait, tirant vainement sur les poils de la bête pour essayer de la déloger de là. Et oui, il aurait très bien pu lui mettre un coup de pied ou le frapper pour essayer de se dégager de cette situation épineuse, mais sérieusement, il avait beau être connu pour ne pas avoir de cœur, il avait toujours eu un point faible pour les canins. Si son jumeau avait un penchant pour les félins, lui était complètement hypnotisé par les canins. Maltraiter une brave bête ne l'enchantait point, aussi ses efforts pour s'en débarrasser furent réduits en poussière lorsqu'une voiture de police s'arrêta non loin d'eux. Malgré les explications vaseuses du japonais, qui essayait d'expliquer que son chien était un peu rebelle sur les bords, la couleur féminine du sac à main suffirent à lui accorder une place sur la banquette arrière de la voiture de fonction, sa capuche sur la tête et une paire de menottes sur les poignets. Il eut à peine le temps d’apercevoir la propriétaire du sac et du chien arriver avant que la voiture ne démarre. Et c'est ainsi qu'il se retrouva dans une cellule miteuse et froide, occupé à tirer distraitement sur les barreaux comme s'ils allaient s'arracher par eux-mêmes. S'échapper d'un commissariat était mission impossible, et ce n'était pas faute d'avoir essayé. Le seul moyen valable et sûr de s'en tirer était d'avoir quelqu'un pour couvrir ses arrières. Malheureusement, ce n'est pas comme s'il avait un avocat, et il n'avait personne à appeler pour sauver ses fesses. Une once de culpabilité fit son apparition dans son cœur lorsqu'il songea à son jumeau, qui se demandera certainement à la fin de la journée ou son abruti de frère était passé. Hide comptait bien se mettre à l'aise et se reposer, puisqu'il semblait destiné à rester ici pour un moment, sauf qu'un officier vint le chercher avant même qu'il n'ait eu le temps de s'allonger, pour le guider jusqu'à une pièce qui devait être celle ou on allait l'interroger, voire pire, le torturer. Eh, il connaissait ses classiques quand même. La surprise put se lire clairement sur son visage lorsqu'il se rendit compte que la personne déjà présente était celle qu'il avait essayé de voler sans aucune honte un peu plus tôt. Sa surprise laissa place à de la méfiance lorsqu'elle parla de payer sa caution, et il essaya de croiser ses bras, abandonnant rapidement lorsque les menottes se resserrèrent désagréablement sur ses poignets. « c'est quoi cette arnaque ? une caméra cachée, une mise en scène, un documentaire cucul ? » oh non, il n’allait pas se faire plumer comme d'autres avant lui.

_________________

It’s not about having the perfect relationship, it’s about finding someone who matches you & will go through everything without giving up.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 65
Messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Don't you worry child - ft Hide Sam 27 Fév - 19:28



Tout colère précédente s’était évaporisée et Na Mi observait le jeune homme d’un oeil amusé. Un documentaire cucul, pensa-t-elle, amusée, secouant légèrement la tête. Sa réaction était tout à fait normal, c’était trop suspicieux de se faire libérer par la personne que l’on venait de voler, n’importe quelle personne normale aurait réagi de la même façon. Na Mi serait prête à parier que certains policiers devaient penser comme le jeune homme, que toute cette histoire était un coup monté et que toute une équipe de tournage allait sortir de leur cachette en riant, mais non. L’héritière était bien sérieuse lorsqu’elle affirmait vouloir payer la caution du garçon et c’est avec un petit sourire qu’elle signa son chèque ainsi que tous les papiers nécessaires pour rendre sa liberté au voleur. Elle rendit le tout à l’officier, un sourire innocent sur les lèvres puis se retourna pour faire face au jeune homme qui continuait de la regarder comme s’il s’attendait à ce qu’elle se transforme en monstre géant. Maintenant qu’il se tenait face à elle, Na Mi pouvait enfin l’observer de plus près et elle fut encore surprise de voir à quel point il faisait jeune, il devait sûrement avoir l’âge de son frère ou de sa plus jeune soeur. La jeune femme se demanda ce qui avait bien pu le pousser à vouloir la voler. Après tout, elle vivant dans un monde doré et ce genre de choses semblait tellement loin d’elle, comme si elle était innaccessible mais la réalité aimait bien frapper à sa porte de temps en temps pour lui rappeler que le monde n’était pas aussi rose que ce qu’elle semblait croire.

Na Mi s’avança vers le jeune homme tandis qu’un agent de police lui retirait ses menottes. “Je m’appelle Na Mi” dit-elle avec un sourire qui se voulait rassurant. “Et toi?” Patrocle grogna légèrement, reconnaissant sûrement la personne qui s’en était pris à sa maîtresse et Na Mi se baissa en caressant son chien, le rassurant que rien n’allait arriver. Elle se releva et regarda le jeune homme droit dans les yeux avant de sourire à nouveau. “La course de tout à l’heure m’a donné faim, viens, je t’invite à manger.” Sans vraiment attendre la réponse, la jeune femme se dirigea vers la sortie, faisant des signes de tête aux officiers qui passaient par son chemin. Une fois dehors, elle se retourna et attendit que l’inconnu ne sorte à son tour.


_________________

©️shinouh

avatar
INFORMATIONS
Wons : 210
Messages : 162
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Don't you worry child - ft Hide Dim 28 Fév - 13:10



Comment lui en vouloir d'être aussi prudent dans une telle situation, quand un officier attendait sagement au seuil de la porte et qu'il se retrouvait coincé avec une femme qu'il avait essayée de voler dans la même journée, et qui à présent clamait vouloir payer sa caution. Toutes ces histoires de faire confiance aux gens et de s'appuyer sur quelqu'un, c'est bien joli, mais ce n'était que des contes de fées à ses yeux. La seule personne qui méritait son attention et sa confiance dans ce monde était celui qui avait partagé son sort, soit son jumeau. Les autres ne pouvaient pas comprendre les difficultés qu'il avait dû traverser pour arriver jusqu'au sol coréen aujourd'hui, et il avait tout sauf le temps de se confier à eux. Hide se tortille un bref instant sur sa chaise, dont le dossier est légèrement trop dur à son goût, perçant le bas de son dos désagréablement. Ses doigts tapotent nerveusement la table, ses yeux faisant le tour de la salle dans laquelle il se trouvait, à la recherche du moindre échappatoire qui pourrait lui permettre de se tirer de ce trou et surtout, de ne pas avoir à faire face à sa victime. Il n'avait jamais été friand de parler aux gens, alors si en plus c'était une des victimes de ses vols, c'était encore pire. Mais la jeune femme semblait tenir à sa parole, puisqu'elle signa docilement le chèque que l'officier avait ramené, et le japonais ne bougea pas tout de suite lorsque la clé ouvrit ses menottes, lui permettant de masser ses poignets encore rouges à cause de la friction du métal contre sa peau. Il attendait encore le moment ou on allait lui dire que c'était une plaisanterie, un poisson d'avril en avance, ou bien même encore un simple rêve qu'il faisait dans sa cellule. C'est à peine s'il ne se pinça pas pour vérifier que ce qu'il vivait actuellement était bien réel, préférant porter son attention sur la jeune femme devant lui. « je m'appelle jean-pierre. » son ton était sarcastique comme jamais, accompagné d'un roulement des yeux qui ne voulait dire qu'une chose : qu'il était officiellement contrarié face à la gentillesse de la jeune femme. La gentillesse gratuite n'existait pas dans ce monde, elle n'était utilisée que pour dissimuler des intentions bien plus sombres qu'une simple main chaleureuse et aimable. Et même si cette femme avait voulu l'aider de son propre chef, Hide s'en foutrait comme de sa première paire de chaussette, parce que madame vivait tranquillement dans son monde doré avec toutes ses paillettes tandis qu'il vivait dans les rues misérablement. Elle ne pouvait pas espérer pouvoir l'amadouer quand un fossé aussi grand qu'un océan entre deux pays les séparaient. Le grondement de son chien le fit légèrement tressauter, repensant à l'état de son jean quand les crocs du chien s'était refermé dessus. Il ne voulait pas terminer en pièces lui aussi, il allait devoir prendre garde à la bête. Honnêtement, il comptait se débarrasser de la jeune femme dés qu'ils seraient sortis du commissariat, mais lorsque le mot manger sortit de sa bouche, le japonais dû changer ses plans, en partie à cause du grognement de son ventre à l'idée de se remplir la panse. « okay si tu paie tout et que je peux ramener des restes. » concède-t-il avec hésitation, appréciant l'air froid qui les accueillit à la sortie. Il avait besoin de ramener ce qu'elle comptait leur acheter à son jumeau, il se régalerait surement.

_________________

It’s not about having the perfect relationship, it’s about finding someone who matches you & will go through everything without giving up.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 65
Messages : 114
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Don't you worry child - ft Hide Dim 28 Fév - 17:44



Ce gamin semblait être plus intéressant que ce que Na Mi pensait et peut-être que sa soirée ne serait pas aussi ennuyeuse que ce qu’elle aurait pu l’être si toute cette histoire avait prit une autre tournure. C’était surprenant à quel point il semblait agir comme le reste de ses frères et soeurs, des enfants qui n’arrivaient pas à se plier aux règles et qui ne faisaient que ce qu’ils leur plaisaient, avec une dose de cynisme et sarcasme pour rendre le tout complet. Mais face à ce garçon, Na Mi ne put s’empêcher de penser que le reste de sa famille se comportait sûrement en gosses pourris-gâtés qui agissaient de la sorte pour se rebeller contre leurs parents, ni plus ni moins. Lui devait avoir des raisons beaucoup valables qu’une seule envie de révolte contre l’autorité parentale. Mais peut-être que là encore, Na Mi se laissait avoir par des stéréotypes et clichés que les autres personnes de sa classe sociale ont. Si tous les gamins volent, c’est parce qu’ils sont tous pauvres et qu’ils ont une raison pseudo-valide pour justifier leurs actions. Que pouvait-elle y comprendre de toute façon, elle qui vivait au-dessus de tous, dans un immeuble qui compte plus d’étages que nécessaire et qui voit les passants comme s’ils étaient des fourmis. Et en regardant dans les yeux du jeune homme, elle savait qu’il devait penser exactement comme elle: qu’est-ce que tu peux comprendre à tout ça et qu’est-ce que ça peut te foutre?

Honnêtement, Na Mi ne pouvait pas dire si elle se serait sentie aussi impliquée s’il ne lui avait pas rapellé sa famille, peut-être qu’elle aurait continuer à porter plainte sans se soucier de ce qui pourrait arriver par la suite. C’était hypocrite, elle en avait conscience mais cela ne l’empêcherait pas de dormir ce soir. Elle sourit lorsque “Jean-Pierre” la suivit à l’extérieur et accepta sa proposition, comme quoi, la nourriture était vraiment le meilleur moyen pour attirer les gens. “Deal”. La jeune femme ne put s’empêcher de remarquer qu’il était toujours sur ses gardes, s’attendait-il réellement à ce que des caméras ne sortent de nul part avant qu’il ne se fasse ré-embarquer sans possibilité de sortir cette fois-ci? C’était bien trop cruel, même pour quelqu’un comme Na Mi. Il ne lui restait qu’à le mettre en confiance et ça ne semblait pas être une chose aisée. “Alors Jean-Pierre, tu as une envie particulière? Restaurant? Stand de rue?” Elle commença à avancer dans une direction quelconque sans quitter du regard son compagnon de soirée. “Dis-moi ce que tu souhaites et j’en ferais une réalité.” Continua-t-elle, un sourire chaleureux sur le visage. Elle avait l’impression d’être un génie qui lui demandait de lui nommer trois voeux, et peut-être que ce soir, elle pourrait être le génie de ce jeune homme.



_________________

©️shinouh

avatar
INFORMATIONS
Wons : 210
Messages : 162
Age : 21
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Don't you worry child - ft Hide Mar 1 Mar - 14:45



Hide n'avait jamais été celui à réfléchir dans le duo qu'il formait avec son jumeau, mais il était capable de réfléchir à un plan simple en quelques secondes seulement, ce n'était pas une tâche si difficile que cela. En observant la jeune femme qui marchait devant lui et qui lui montrait le chemin, son chien trottinant tranquillement à ses cotés, il savait déjà ce qu'il allait faire la concernant. de un, il allait la laisser payer le restaurant ou le fast-food ou elle comptait l'emmener, parce qu'il ne disait jamais non à une bonne bouffe quand il avait l'estomac dans les talons depuis la veille parce qu'il n'avait pas récupéré assez d'argent pour se payer une baguette de pain. la vie était dure des fois dans les rues, et les pickpockets n'offraient aucune pitié aux leurs. il avait manqué de justesse une mise à tabac en se tirant mais ses agresseurs avaient tout de même réussis à déchirer sa veste au niveau de la capuche, là ou ils avaient essayés de le tirer et de l'étrangler dans le processus. Ce qui ne changeait pas grand-chose à l'état de ses vêtements, pour être honnête. Et de deux, il allait s'arranger pour enfin récupérer le porte-feuille sur lequel ses doigts avaient glissés tout-à-l'heure, et le tout en évitant que son stupide clébard ne le prenne en chasse et ne l'arrête avant même qu'il n'ait fait trois pas. Il fallait qu'il gagne la confiance de la bête, mais comme il n'avait jamais été en contact avec des chiens de toute sa vie, il n'avait aucune idée de comment procéder. Ce pourquoi le japonais continua de marcher en broyant du noir, essayant de penser rapidement à un plan, une sortie de secours, quelque chose pour se débarrasser de la jeune femme et de son chien tout en lui soutirant son argent. La voix de la jeune femme, qui s'appelait Na Mi s'il se rappelait bien, l'arrache à sa rêverie, et il n'hésite pas une seule seconde avant de répondre. « les deux. le restaurant en premier, par contre. » Il devait avoir l'air sûr de lui, un peu comme un gosse pourri-gâté qui sait qu'il obtiendra ce qu'il veut. Mais il pouvait aisément pousser sa chance quand Na Mi avait déjà payée sa caution au poste de police, s'il continuait sur sa lancée, il y avait bien moyen qu'elle ne lui offre de l'argent, voire un chèque, comme celui qu'elle avait signée par exemple. La somme dessus n'était pas exorbitante mais elle suffirait quand même à assurer une vie de confort pour son frère pour quelques jours, sans avoir à descendre dans la rue et user de ses charmes pour amadouer le grand public. son sourire ne lui fait ni chaud ni froid, et il le lui fait bien comprendre en détournant son regard d'elle pour le reporter sur la route. Ce n'est pas comme s'il pouvait lui faire confiance, il s'était promis de ne faire confiance qu'à son jumeau, et le pire dans l'histoire, c'est que même ce dernier arrivait à le décevoir et à le blesser de ses mots et gestes. son attention se porte sur le chien qui renifle un lampadaire, vaguement intéressé. « et le chien, il a un nom ou il s'appelle numéro 1? » il avait entendu dire que ça se faisait dans certaines familles, d'appeler les enfants par numéros pour ne pas s'ennuyer avec des noms et les oublier parce que les parents ne se soucient même pas de leur progéniture, alors pourquoi pas avec un animal.

_________________

It’s not about having the perfect relationship, it’s about finding someone who matches you & will go through everything without giving up.
INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Don't you worry child - ft Hide

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 제국 JEGUG-