Partagez|
ghosts love the dark ► hide
avatar
INFORMATIONS
Wons : 20
Messages : 57
Age : 22
Localisation : ganan
Emploi/loisirs : 3ème année médecine & caissier
Humeur : give me some fun ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: ghosts love the dark ► hide Ven 26 Fév - 1:11

I AM NOT SO SURE ABOUT IT
& hide


Il y a cette chose, appelé le karma, qui finit toujours par vous rattraper. Peu importe où vous êtes, ce que vous faîtes, le karma saura tout ruiner. Et s'il s’abat pour vous sans raison, c'est que votre vie antérieure ne devait pas être si rose que ça et tant pis si c'est vous qui en payez les frais. Honnêtement, si quelqu'un avait dit à Jae que ce fichu karma allait le retrouver aujourd'hui, il aurait juste éclater de rire et continuer sa route. Jusque là l'eau de la douche avait été à la température parfaite, son chocolat chaud ne lui avait pas brûlé la langue et il était passé entre les gouttes à chaque fois qu'il avait mis  le nez dehors. Si la chance n'était pas avec lui sur ce coup, alors il serait à jamais poissard. Même quand l'orage avait commencé à gronder au loin il ne s'était pas inquiété l'espace d'une mini seconde. Il avait juste haussé les épaules et fait sa vie. Il n'était pas de ceux qu'un orage effrayait, il avait ses peurs bien à lui. Mais là n'était pas le sujet. Il faisait sa vie, voilà où on en était. Et il était sur le chemin de son prochain cours quand les lumières flanchèrent gentiment, le figeant sur place. Visiblement il s'était trompé, l'orage pouvait lui donner des raisons de s'inquiéter et de flipper comme un enfant de cinq ans quand il s'imagine des monstres sous son lit. Il se racla la gorge, souhaitant passer inaperçu dans la masse et continua encore un peu sa route quand les lumières s'éteignirent pour de bon. Il laissa s'échapper un rire nerveux avant de se retourner pour prendre le chemin de la sortie. Même s'il était dans des bâtiments bien connus, le noir ne le rassurait absolument pas. Un enfant de cinq an on venait de dire. Il pressa le pas, se retournant toutes les trois secondes pour être sûr et certain que rien de louche n'était à ses trousses avant de percuter de plein fouet un corps en perdition. Il ne voyait pas ce que ça pouvait être d'autre. Toujours était-il qu'à ce contact violent et inattendu il lâcha un cri qui montrait bien son effroi. Il essaya de reprendre une certaine contenance avant de prendre la parole, sans s'excuser pour autant. « Nan mais c'est le noir, c'est flippant franchement, hein ? » Il espérait au fond de lui qu'on le rassure, qu'on lui dise que ce n'était pas si grave d'avoir eu peur du noir. Il comprit rapidement à la vue du visage en face de lui qu'il n'aurait rien de tout ça. Il n'aurait ni réconfort, ni paroles douces, ni une petite tape sur l'épaule pour le faire aller de l'avant. Ce n'était pas l'essentiel pour sur l'instant mais quand même … Il se retourna encore une fois pour être sûr qu'aucun fantôme ne se tenait dans son dos et s'accrocha automatiquement au bras de son nouveau compagnon et peut-être futur sauveur. Peut-être qu'il pourrait même en faire un sacrifice et profiter de cette offrande pour rentrer chez lui en courant ? « ça te dérange si je reste comme ça ? » il désigna le bras capturé du brun de la tête et le regarda avec ses yeux de chaton en espérant encore une fois faire carton plein. Il n'en avait rien à faire qu'il ait en face de lui un mec, ce regard pouvait en théorie fonctionner sur tout le monde.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 210
Messages : 162
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: ghosts love the dark ► hide Ven 26 Fév - 11:38

I AM NOT SO SURE ABOUT IT
hide & jae won


Ce n'était pas dans les habitudes de monsieur de se rendre aux cours de la fac', mais comme il n'avait absolument rien d'autre à faire de sa journée, il s'était dit que ça pourrait au moins passer le temps. Il regrettait considérablement sa décision, assis sur la même chaise depuis ce qui lui semble être une éternité, ses yeux plissés creusant des trous dans le crâne du professeur occupé à démontrer quelque chose au tableau. Oui, quelque chose parce qu'il n'avait absolument aucune foutue idée de la matière qu'ils étudiaient actuellement. Il s'était contenté de sortir une feuille de papier et un crayon de papier pour faire mine de suivre, mais il était bien plus intéressé par les réseaux sociaux sur son téléphone qu'autre chose. Il venait tout juste d'apprendre qu'un des gars qui se permettaient de se foutre de sa gueule à l'école venait de se faire plaquer pour ce qui devait être la énième fois cette semaine, et il était ravi. Il espérait au moins que ce type apprendrait la leçon, et qu'il ne cherche pas à lui faire mordre la poussière une fois de plus. Les bleus sur le visage, c'était cool mais il ne faut pas abuser non plus, ça faisait un mal de chien lorsqu'il bougeait la mâchoire. La chance lui sourit lorsque le professeur décide de terminer le cours cinq minutes en avance, et la salle de classe se vide plus vite qu'un bateau qui prendrait l'eau. Comme quoi, Hide n'était pas le seul à n'avoir aucun intérêt pour le charabia du professeur. Il comptait sortir et sécher son prochain cours pour retourner dans les rues et voir qui il pourrait bien alléger de quelques billets ou pièces, lorsque les néons du couloir dans lequel il se trouvait faiblirent, pour s'éteindre brutalement. Au loin, il peut déjà entendre les cris excités des autres étudiants, qui semblent aussi extatiques que lui à l'idée d'une panne de courant au sein de l'école. Il était temps pour lui de sévir au sein de cet établissement. Enfin, il comptait le faire, jusqu'à ce que quelqu'un ne le bouscule. Hide repousse immédiatement l'étranger, les sourcils froncés. « T'as cinq ans ou quoi, t'as besoin qu'on te tienne la main dans le noir ? » Oui, parce que le garçon s'accrochait presque désespérément à son bras, et malgré les efforts du japonais pour se dégager et foutre le camp, l'inconnu continuait de s'agripper à lui comme à une bouée de sauvetage en pleine mer. Le pauvre garçon semblait vraiment mal-à-l'aise, et même si ses yeux de chaton innocent ne faisait ni chaud ni froid au japonais, sa poigne sur son bras ne le laissait pas indifférent en revanche. C'est avec un soupir fatigué et un claquement de langue prouvant son irritation qu'il décide de le laisser s'accrocher à lui de la sorte, reprenant sa route pour se diriger vers les bureaux administratifs, dont l'accès était interdit aux étudiants. « Tu la ferme et tu fais le moins de bruit possible, compris ? » menace-t-il son nouveau compagnon d'infortune, avant de sortir de sa poche un trombone, qu'il déplie avec ses doigts et ses dents avant de s'en servir pour l'introduire dans la serrure. Une farce de voleur vieille comme le monde et qui marchait toujours aussi bien malgré les années.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

It’s not about having the perfect relationship, it’s about finding someone who matches you & will go through everything without giving up.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 20
Messages : 57
Age : 22
Localisation : ganan
Emploi/loisirs : 3ème année médecine & caissier
Humeur : give me some fun ♥
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: ghosts love the dark ► hide Ven 26 Fév - 12:57

I AM NOT SO SURE ABOUT IT
& hide


Les petits cris qu'il avait pu entendre lorsque les lumières avaient rendu l'âme ne le rassurait pas. Ça aurait pu être des cris de joie, de peur, de douleur, pour Jae c'était du pareil au même. Un endroit hostile avec des cris, c'est pas bon signe. Il n'était pas idiot, il en avait vu des films d'horreur et pardon de le dire mais il savait que si quelque chose se passait il serait le premier à en mourir. Voilà pourquoi il pressait le pas vers la sortie, souhaitant sortir de ce cauchemar aussi rapidement que possible. Bien sûr qu'il n'avait pas vu cet obstacle sur sa route, sinon il ne l'aurait pas percuté comme ça. Mais c'est que l'obstacle en question n'était pas plus tendre que lui et le repoussa, le pauvre Jae manquant de tomber à ce geste. Dieu soit loué, on ne lui avait pas fait hériter de deux mains gauches. Il s'accrocha vaillamment au bras du brun sans tenir compte de sa remarque. Parce qu'elle était vraie. Si on pouvait lui tenir la main et le faire sortir d'ici, il ne cracherait pas sur la proposition. Mais ce n'était pas tout à fait ce genre de destin qui attendait notre héro aujourd'hui. Le karma, on s'en rappelle. Il voyait bien que l'autre étudiant n'était pas hyper enthousiaste à ce rapprochement soudain, mais il pouvait bien faire tout ce qu'il voulait, Jae ne lâcherait son bras sous aucun prétexte, au risque de s'uriner dessus et personne ne voulait ça. C'est donc un peu plus en confiance qu'il se laissa guider par les pas du brun, sans comprendre. Tant qu'il n'était pas seul après tout, ce n'était pas bien important. Même si la sortie aurait été une meilleure direction. Tout en gardant une main autour du bras de l'autre, il pointa la direction opposée à son compagnon. « Par contre la sortie c'est là-bas. Genre avec de la lumière et tout. » Il pensait sincèrement que l'autre avait décidé de l'aider dans sa quête de luminosité dans un élan de bonté et pas qu'il allait garder un poids pareil sur son bras pendant des heures juste pour se balader dans des couloirs angoissants. Drôle de hobby d'ailleurs. En voyant qu'il s'aventurait toujours plus loin dans les couloirs, il raffermit sa prise sur le bras qu'il avait prit en otage. Qu'est-ce qu'ils venaient faire là ? Ce n'était pas vraiment autorisé, pas vrai ? Il ne s'occupa pas de la remarque du brun, encore une fois et lâcha son bras pour croiser les siens sur son torse. « C'est pas trop trop légal ça en théorie. » Dire à Jae de se taire c'était comme dire au soleil d'arrêter de briller : impossible. Du moins jusqu'à preuve du contraire. Il regarda quand même l'autre faire, plus surpris et intéressé qu'il ne l'aurait voulu. Il savait que le monde n'était pas rose, mais il ne pensait pas côtoyer des cambrioleurs professionnels dans son université. Il lui aurait d'ailleurs volontiers dit de se démerder seul et que lui rentrait à sa maison, mais le chemin de retour serait bien plus effrayant que de se faire prendre par quelque professeur que ce soit. « Si on se fait prendre je te dénonce direct, je suis un gars réglo moi. » Réglo mais qui ne faisait quand même pas demi-tour. Quel genre de sanction lui tomberait dessus pour ça ? Il ne s'en souciait pas réellement et serait assez tôt de se poser ces questions si le plan du brun volait en éclat. Il hocha la tête pour approuver le savoir faire de celui-ci lorsqu'il réussit sans mal à ouvrir la porte qui leur bloquait le passage. Il était étonné mais en même temps ça le faisait vraiment sourire ce genre de scène. « Si tu veux être un vrai bad boy il faut pas qu'on voit que tu mets autant d'effort à être cool. » Il accompagna ses paroles d'un rire dissimulé dans sa main avant de s'aventurer dans le bureau en question. Un frisson parcouru le corps de Jae qui était si moqueur quelques secondes plus tôt. Le bureau était encore plus sombre que les couloirs et il n'avait visiblement pas choisi une personne de confiance pour se sortir de se foutoir. « On peut savoir ce que tu cherches ? » S'il l'aidait à trouver ce qu'il voulait, alors ils sortiraient de là bien plus rapidement et Jae pourrait respirer normalement de nouveau.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
avatar
INFORMATIONS
Wons : 210
Messages : 162
Age : 20
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: ghosts love the dark ► hide Ven 26 Fév - 19:14

I AM NOT SO SURE ABOUT IT
hide & jae won


Hide doit physiquement se retenir de rouler des yeux aux remarques de l'étudiant qui s'accrochait toujours à lui, telle une étoile de mer à son récif. Il y avait définitivement quelque chose qui ne tournait pas rond chez ce garçon, n'avait-il donc pas entendu parler de l'orphelin cleptomane de l'école ? Si c'était le cas, il n'allait pas tarder à comprendre, parce qu'Hide ne cherchait pas à s'introduire dans le complexe administratif de la fac' juste pour le plaisir de violer les règles de l'école en question, oh non. Il avait mis tout un plan sur pattes la nuit dernière, en réclamant de l'aide auprès de son jumeau, en essayant de rester vague dans ses questions, et en ne suggérant que des hypothèses pour ne pas éveiller ses soupçons. Non pas qu'il ne faisait pas confiance à son jumeau, il n'y avait personne d'autre dans ce monde qu'il croyait plus que koshi. C'est juste qu'il préférait que la découverte de la serrure forcée soit une surprise et un véritable coup de théâtre pour les adultes, sinon, ou serait le fun. « Je fais pas dans le légal, si tu veux tout savoir. C'est la première fois que tu vois quelqu'un crocheter une serrure ou quoi ? » Personnellement, il avait pu en voir beaucoup après quelques années passées dans la rue à apprendre des plus habiles. Il n'était pas devenu aussi doué pour fouiller les poches des inconnus du jour au lendemain, il s'était appliqué à copier ceux qui le précédaient dans ce métier peu recommandable. « Si on se fait prendre, je te balancerais le premier pour éviter que tu me trahisse, et crois-moi, je saurais comment faire, alors fais pas ton malin. » Hide brandit le trombone sous le nez du garçon tout en lui offrant le regard le plus menaçant qu'il avait dans son registre d'expressions faciales peu accueillantes, avant d'en revenir à ses moutons. Un sourire satisfait étire ses lèvres lorsqu'un cliquetis familier résonne, et il jette un coup d’œil derrière eux, juste pour s'assurer que personne ne les avaient vus, avant de s'introduire dans le bureau. Il accompagne le rire de l'étudiant dont le nom lui était toujours inconnu avec le sien, les yeux brillants de malice dans la semi-obscurité des bureaux. « Zéro efforts zéro défauts, le mec parfait qu'est-ce que tu veux. C'est naturel tout ça, c'est dans mon sang. » Okay, il venait de témoigner d'une grande modestie sur ce coup-là, mais bizarrement, l'adrénaline du moment le rendait plus amusé que méfiant dans une telle situation. Quitte à ce que ce type le suive partout, il en ferait son partenaire en crime pour aujourd'hui et peut-être une prochaine fois, qui sait. Les mains sur les hanches, le japonais examine l'ensemble des bureaux rapidement, une moue au visage. Actuellement, il n'avait aucune idée de ce qu'il devait commencer à chercher, ni de quels endroits seraient susceptibles de contenir des objets précieux. « Allez, suis-moi, tu feras la mule pendant que je fouille. Je t'appelle comment d'ailleurs ? L'esclave ou t'as un nom ? » Tout sourire, il commence à ouvrir des tiroirs au hasard, soulevant des dossiers et poussant des stylos pour examiner les moindres coins et recoins des meubles.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________

It’s not about having the perfect relationship, it’s about finding someone who matches you & will go through everything without giving up.
INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: ghosts love the dark ► hide

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 한 HAN-Unniversity :: Annexe :: Bureaux-