Partagez|
Get out. | Park Se Hwan
avatar
INFORMATIONS
Wons : 179
Messages : 394
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Get out. | Park Se Hwan Lun 22 Fév - 23:01

Get out

 
« Laisse, je m’en charge. Fais juste ta partie et je m’occupe du reste. » La joie des exposés. Un fléau qui durait, même dans les études supérieures. Pas que Nana était contre le travail en groupe mais… Non. Non, ce n’était pas son truc. Parce qu’il y avait une chance sur deux de tomber sur un idiot. Et qu’elle était justement tombée sur un idiot. Un idiot qui passait plus de temps à regarder ses seins plutôt que les feuilles posées sur le bureau. La jeune femme soupira alors qu’il zieutait de nouveau son décolleté. Discrétion zéro. M’enfin. Peu importait le nombre de cons pervers qu’il y avait sur cette planète, elle n’arrêterait pas de porter l’un de ses derniers chemisiers Ralph Lauren pour autant. Chemisier Ralph Lauren d’un blanc immaculé que ses yeux justement pervers venaient souiller, pauvre vêtement. Et son petit short noir n’y échappait pas non plus, puisque son cher camarade s’attaquait à ses jambes lorsqu’elle croisait les bras et lui gâchait ainsi la vue. Non. Sérieusement. Il valait mieux qu’il parte. C’est avec insistance qu’elle le raccompagna presque jusqu’à la porte de la salle de classe, avant de retourner à sa place, la laissant entrouverte. Ils ne tarderaient pas tous à quitter les lieux de toute manière, alors plus besoin de se barricader dans la pièce pour ne plus voir les autres élèves ou les entendre. Une heure… Deux heures… Toujours penchée sur ses feuilles, son pc à proximité, elle tapotait ici et là, gribouillait quelques courbes, quelques informations, avant de soupirer. Ce que c’était chiant, comme boulot. Nana ne se doutait pas que la situation empirerait encore plus, dans les minutes qui allaient suivre. Un bruit. Un bruit de porte qui s’ouvrait. La porte de la salle qui s’ouvrait. Machinalement, la jeune femme redressa la tête et… Lui. Finalement, il y avait toujours moyen pour que la situation empire, en fait. Toujours.


_________________
she just ran away
Be hole, be dust, be dream, be wind, be night, be dark, be wish, be mind. now slip, now slide, now move unseen, above, beneath, betwixt, between. © by anaëlle.
RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 443
Messages : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Mar 23 Fév - 0:13

Get out

 
Mais quel idiot. Pourquoi avait-il laissé son carnet de contact dans la salle de classe ? Se Hwan en était certain : si Kira n’était pas soudainement venu le chercher pour l’informer d’une réunion du Riot qui n’était en fait qu’une occasion de fêter son arrivée dans le club à coup de jeux d’alcool et de putes, il n’aurait jamais oublié son précieux. Parce que oui, ce foutu bloc-notes renfermait une liste de contacts secrète ainsi que la plupart de ses notes personnelles qui, autant le dire tout de suite, étaient capables de ruiner l’empire Park si elles tombaient entre de mauvaises mains. Dans un élan de lucidité et alors qu’il enchaînait son troisième shot de tequila, il s’en était rendu compte grâce à une remarque que lui avait glissé une des filles qui s’était assise sur ses genoux. « T’es tout dur bébé » Honnêtement, ça l’avait fait rire dans un premier temps avant de constater qu’elle parlait de son téléphone qu’il rangeait toujours avec ce fichu bout de papier dans la poche de son pantalon. Lorsqu’il avait voulu le sortir pour leur prouver qu’il n’était pas aussi émoustillé qu’ils se l’imaginaient, Se Hwan avait eu un flash et avait repoussé la demoiselle pour quitter le club et dévaler les escaliers en direction de la salle de classe où il l’avait oublié, sans se douter un seul instant de ce qu’il allait y trouver. Le pas pressé, il entrait soudainement dans la salle avant de poser son regard sur une jeune femme qu’il prenait quelques secondes à détailler en silence, le temps de remettre ces idées en place. Nana. Tiens donc, que faisait-elle là à une heure pareille ? Lui qui était parti dans l’idée de récupérer son journal était à présent focalisé sur le décolleté de son ex avec qu’il avait passé une soirée mouvementée quelques jours auparavant. Une soirée pendant laquelle il avait eu l’intelligence de cacher son identité pour obtenir ses faveurs sans qu’elle ne s’en rende compte. Faveurs auxquelles il n’aurait jamais eu droit si elle avait su qui se trouvait derrière ce masque.

« Oh mais tiens donc…Quel heureux hasard » Son visage s’était illuminé à la seconde où il l’avait aperçue, assise à cette table. La soirée au Riot, bien que sympathique, ne valait rien en comparaison de cette occasion qui lui était offerte sur un plateau et dont il comptait se délecter après avoir pris soin de refermer la porte derrière lui. Les mains croisées sur son torse, il se rapprochait lentement de sa proie tout en gardant une marge de sécurité et décidait de s’appuyer sur l’une des tables sur laquelle il finissait par s’asseoir en gardant ce petit sourire amusé qu’il avait pris en entrant dans la salle. « Dis moi...Le tatouage que tu as sur la fesse, tu ne l’avais pas quand on était ensemble, je me trompe ? J’aime bien, c’est sexy »


_________________



Meet the perfection — Riot Club
avatar
INFORMATIONS
Wons : 179
Messages : 394
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Mar 23 Fév - 0:58

Get out

 
Ah, Se Hwan, une longue histoire. Le Riot Club dans son ensemble, c’était une longue histoire. Nana se demandait parfois s’il n’y avait pas une malédiction qui avait été dictée quelque part pour faire en sorte que ses rapports avec les membres de ce fameux club soient toujours désastreux et voués à l’échec. Pour le moment, seul Kira dérogeait à la règle, et elle espérait évidemment que cela durerait. Que cela ne finirait pas comme avec Joo Hyuk, Woo Jun ou Se Hwan. Le premier n’était autre que son ex-fiancé, le second une sorte de maître-chanteur et le troisième… Alors là, Se Hwan, c’était particulier. Particulier parce qu’ils étaient sortis ensemble, au lycée. Avant qu’elle ne mette fin à leur pseudo-relation parce qu’en avoir après ses fesses elle pouvait comprendre mais n’en avoir qu’après ses fesses c’était tout de même un peu poussé. Puis ils avaient entretenu par la suite une relation cordiale, disons. Elle assistait à ses soirées, il assistait aux siennes. Après sa ruine, ce fut littéralement le drame : Se Hwan évolua tel un Pokémon en une enflure sans nom, et la guerre fut donc déclarée. Vous voyez, une sorte de Salamèche qui évolue directement en Dracofeu de la asshole-attitude ? Voilà. Exactement ce genre de chose. Et là, aujourd’hui… Aujourd’hui Nana n’a tout simplement plus envie ni de lui parler, ni de le voir, ni de le croiser, ni même de respirer le même air que lui. Plus il est loin, et mieux elle se porte. Pauvre d’elle, qui ne se doutait pas qu’il avait été bien plus proche d’elle qu’elle ne pourrait jamais l’imaginer il y a tout juste quelques jours de cela…
Elle avait soupiré en le voyant entrer dans la pièce. Surtout en le voyant refermer la porte. Elle n’était pas ravie-ravie à l’idée de rester dans le même endroit que lui. Surtout seule dans le même endroit que lui. « Ouais. Quel heureux hasard. J’suis ravie de te voir. » qu’elle rétorqua avec l’enthousiasme d’un croque mort. Assise sur sa chaise, elle le suivait du regard… Mais assise, elle ne le resta pas bien longtemps. Une seule de ses phrases suffit littéralement à la faire sursauter, manquant alors de tout bousculer sur son passage. Elle posa automatiquement ses mains sur sa fesse droite, comme pour cacher… Le fameux tatouage. « C’est pas drôle, Se Hwan. C’est vraiment pas drôle putain. » Comment… Savait-il pour le tatouage ? « Qui t’en as parlé ? Comment tu sais ça ? Puis merde, tu veux pas juste te mêler de ton cul plutôt que du mien ?  » Le tatouage n’était pas sur la photo de son derrière qui avait fini sur instagram. Comment… Savait-il une telle chose ? Nana n’avait définitivement plus envie de rire, du tout.


_________________
she just ran away
Be hole, be dust, be dream, be wind, be night, be dark, be wish, be mind. now slip, now slide, now move unseen, above, beneath, betwixt, between. © by anaëlle.
RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 443
Messages : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Mar 23 Fév - 17:32

Get out

 
Il ne s’était absolument pas attendu à le croiser dans une salle de classe vide en début de soirée mais il n’allait pas s’en plaindre. Depuis qu’ils s’étaient croisés à une soirée masquée à laquelle il s’était fait passé pour un mystérieux inconnu dans l’unique but de finir dans son lit, SeHwan n’avait pas encore eu l’occasion de la revoir. Cette opportunité qui lui était offerte lui permettrait de jouer avec les nerfs de son ex petite amie qui n’avait jamais cessé de le détester à partir du jour où il l’avait abandonnée. A quoi s’était-elle attendu à cette époque là ? A ce qu’il ait la gentillesse de lui prêter de l’argent parce que sa famille avait des problèmes ? A ce qu’il prenne le risque de ruiner sa réputation en trainant avec une fille pauvre ? Oui il lui avait tourné le dos comme le gros enfoiré qu’il était, il s’était éloigné d’elle sans lui donner d’explications et il ne l’avait jamais regretté. Se Hwan ne ressassait jamais le passé : il assumait tout, ou presque…du moment que ça ne nuisait pas à sa réputation.

Dans son esprit, il n’avait jamais mal agi à l’égard de l’étudiante qui ne retenait pas un soupir lorsqu’il se rapprochait. Etait-ce de sa faute si son père avait merdé ? Les riches ne trainaient pas avec les pauvres, tout le monde en était conscient sauf elle, à en croire sa réaction. Pour en rajouter une couche, Se hwan prenait un malin plaisir à lui parler de ce tatouage qu’il avait aperçu sur sa peau lors de leur dernière rencontre. Même avec ça, elle n’arrivait pas à le reconnaître ? Ils avaient pourtant couché ensemble à de nombreuses reprises quand ils étaient en couple au lycée et même s’ils avaient tous les deux grandi, Se Hwan n’avait pas l’impression d’avoir changé au point d’être méconnaissable. « Qui a dit que c’était drôle ? » Oui honnêtement, il jubilait à l’idée de la mettre dans tout ses états à cause d’une simple remarque. C’était divertissant, surtout lorsqu’elle se mit à lui demandant qui lui en avait parlé. Pourquoi ne réfléchissait-elle pas cinq minutes ? Se Hwan était sûr qu’elle était capable de faire la relation entre cette soirée et ce détail qui venait de lui échapper des lèvres. Comme pour l’aider, le membre du Riot descendait de la table pour la rejoindre avant de tendre la main pour effleurer son cou avec douceur, cherchant à reproduire ses gestes, ceux qu’elle avait apprécié pour être exact. « Je suis un peu vexé que tu ne t’en souviennes pas, j’avais l’impression que tu aimais ça pourtant » Comment pouvait-il être plus clair ? Entre ses remarques, le fait qu’il connaisse son tatouage et ses caresses sur sa nuque, il était obligé qu’elle fasse le lien.


_________________



Meet the perfection — Riot Club
avatar
INFORMATIONS
Wons : 179
Messages : 394
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Mer 24 Fév - 3:47

Get out

 
Se Hwan, Se Hwan, Se Hwan… Monsieur ne fréquentait pas les pauvres, elle l’avait bien compris. Monsieur ne fréquentait pas même les nouveaux pauvres, et anciens riches. Même les individus de sexe féminin passant par ce genre de situation. Du moins, c’est ce qu’elle croyait. Car, évidemment, Nana ne se doutait pas que le jeune homme l’avait approchée quelques jours plus tôt, qu’ils avaient partagé le même lit, et surtout une soirée des plus torrides. Cette possibilité ne lui viendrait pas même à l’idée parce qu’à ses yeux, les faits étaient clairs : sa majesté Se Hwan ne s’intéressait qu’aux pleins aux as, refusait d’approcher quiconque dont le niveau social était inférieur au sien de peur d’attraper la maladie de la pauvreté… Alors, qu’ils aient couché ensemble ? Jamais voyons. Jamais. Visiblement, elle y croyait dur comme fer, au point qu’elle ne soit pas même parvenue à le reconnaître lors de la fameuse soirée – l’alcool aidant, bien qu’ils soient sortis ensemble pendant une certaine période et que son corps ne lui soit évidemment pas inconnue. La belle était arrivée à s’en convaincre. Lui et Se Hwan, jamais. Alors ce mystérieux jeune homme masqué était et resterait un mystérieux jeune homme masqué, point.
Mais donc, comment Se Hwan savait-il pour son tatouage ? Il n’était pas sur la photo que Joo Hyuk avait mis sur internet, la photo de son derrière sur instagram. Et… Et, admettons, admettons que par le plus grands des malheurs Se Hwan soit parvenu à mettre la main sur la photo de Nana toute nue que Woo Jun avait en sa possession… Elle l’avait eu, cette photo, et non, son tatouage n’était pas non plus dessus. Peu de monde connaissait l’existence de ce tatouage. Alors… Alors comment ? C’est inquiète qu’elle le fixait, debout désormais. Tellement inquiète qu’elle ne fit rien alors qu’il se rapprochait. Jusqu’à ce qu’il frôle son cou de ses doigts. C’était une blague ? Il était tombé sur la tête ? L’espace de quelques secondes, la jeune femme n’eut aucune réaction, tout simplement perdue face à son comportement puis… Ce fut la révélation. Un flash. Des flashs, de la soirée. Des flashs, du corps de l’homme masqué. De son torse. De son cou. Et de ses mains. Sa voix. Puis ses caresses et… Un cri lui échappa aussitôt. Un cri de surprise. De stupéfaction. « Oh putain. Putain. » Elle s’était reculée rapidement, comme souhaitant le garder à distance. Oui, qu’il reste à distance. Ils auraient dû rester à distance depuis le départ, d’ailleurs. Comment… Lui et elle… Comment… Elle ne comprenait pas. « Qu’est-ce que… C’était une erreur. Juste une erreur. Et on va arrêter d’en parler et d’y penser tout de suite. Il faut juste tourner la page, vite, et ne plus en parler. Parce que c’était une erreur. » Elle le répétait, encore et encore, comme si cela lui était destiné à elle plutôt qu’à lui. Elle était collée contre l’un des murs de la classe, la stupeur se lisant encore sur son visage, sa main posée sur sa bouche. « Putain. »


_________________
she just ran away
Be hole, be dust, be dream, be wind, be night, be dark, be wish, be mind. now slip, now slide, now move unseen, above, beneath, betwixt, between. © by anaëlle.
RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 443
Messages : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Jeu 25 Fév - 10:29

Get out

 
Tous les riches de cette ville pensaient comme lui, ou presque, à quelques exceptions près. Fréquenter des gens de la basse société n’apportait aucun avantage en plus de leur amener des problèmes. Il fallait dire que Se Hwan était sans cesse surveillé, que ce soit par les employés de son père ou les médias qui le suivaient à la trace en espérant trouver de quoi descendre l’empire Park. Il ne pouvait donc pas se permettre de sortir avec n’importe qui, encore moins lorsque cette personne était au centre d’un scandale comme l’avait été son ex copine à l’époque. Oui, il était conscient d’avoir eu un comportement inadapté en la fuyant du jour au lendemain mais il n’y pouvait rien et il la trouvait particulièrement gonflée de lui en vouloir. N’aurait-elle pas agi de la même manière si les rôles avaient été inversé ? Il en était persuadé.

« Oh putain. Putain. » Perdu dans ses pensées, il n’avait pas tout de suite remarqué qu’elle s’était éloignée de nuit après avoir laissé s’échapper un cri de surprise. Ce n’était pas la réaction à laquelle il s’attendait mais en y repensant, il pouvait comprendre qu’elle soit choquée d’apprendre qu’ils avaient couché ensemble il y a quelques jours. Qu’elle soit incapable de se souvenir de sa façon de la toucher et de l’embrasser alors qu’ils étaient sortis ensemble quelques mois lorsqu’ils étaient plus jeunes lui paraissait tellement improbable qu’il feignait une moue désappointée. Sérieusement, elle ne s’en était pas doutée du tout ? A aucun moment ? Comment était-ce possible ? Il s’était sans doute amélioré entre temps, ce qui était une bonne chose…Ou alors l’alcool l’avait empêché de se rappeler de leurs anciennes coucheries.

« Pourquoi j’aurais envie de ne plus y penser ? C’était tellement agréable » Le riche héritier jubilait intérieurement tout en se rapprochant de la demoiselle qui le fuyait comme s’il avait la peste. Elle n’arrivait pas à accepter l’idée qu’il l’ait touché, qu’ils aient remis le couvert après toutes ces années et ça l’amusait beaucoup. Au point qu’il en jouait avec un certain plaisir, se rasseyant sur une des tables en face d’elle avant de s’allumer une cigarette bien méritée. « On devrait même recommencer, j’avais oublié à quel point ça me manquait » Un plan cul de plus ou de moins…Se Hwan n’était pas contre l’idée de remplacer Na Ri par son ex-copine. Même si elle ne partageait pas toutes ses envies déplacées, elle avait le mérite d’avoir un corps fort plaisant à regarder et à goûter. Taquin, il soufflait la fumée de nicotine devant lui tout en esquissant un nouveau sourire amusé. Puis il se redressait pour la coincer entre le mur et lui en appuyant l’une de ses mains à côté de sa tête pour l’empêcher de le repousser. « Tu ne vas quand même pas me faire croire que tu n’as pas aimé…Pas vrai Nana ? »


_________________



Meet the perfection — Riot Club
avatar
INFORMATIONS
Wons : 179
Messages : 394
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Ven 26 Fév - 23:19

Get out

 
Heureusement qu’il y avait ce mur. Parce qu’elle avait besoin de soutien là. Besoin de quelque chose pour la soutenir physiquement, et besoin de soutien psychologique… Mais pour le soutien psychologique, c’était raté, monsieur ne ferait sûrement qu’aggraver les choses. Pourquoi j’aurais envie de ne plus y penser ? C’était tellement agréable. D’accord, elle était dans la merde. Elle était sérieusement dans la merde. Si Se Hwan, lui, ne voulait pas passer autre chose, elle était dans la merde. Car il n’arrêterait pas d’en parler, d’en reparler, encore et encore. Voire d’en jouer. Voire… Et si ça se savait ? Non parce qu’elle passait déjà suffisamment pour une pute, alors… Respire Nana, respire. Si cela venait à se savoir, peut-être serait-ce nocif pour lui aussi, non ? Non. Non en fait, sa situation financière s’arrangeait peu à peu, elle était arrivée à remonter la pente… Non, elle était la seule dans la merde, au final. Bravo Nana, bravo. La jeune femme le fixait, le dévisageant du regard, ne s’étant toujours pas remise de ses souvenirs encore très frais. Putain. T’es conne Nana, t’es conne. Ca t’apprendra à coucher avec des inconnus masqués. Mystère de mon cul, ouais. Putain. Très conne, même. Quelle idée de trouver ça excitant... « Recommencer ? T’es tombé sur la tête, Se Hwan ? On a pas rompu y a un millénaire pour recommencer maintenant. Et tant pis, comme t’avais oublié à quel point ça te manquait, eh bah tu vas re-oublier de nouveau que ça te manquait et tout ira bien pour nous deux dans le meilleur des mondes. » Ouais, elle s’emmêlait les pinceaux dans ce qu’elle disait. Normal, elle était en pleine panique, simplement qu’elle ne le montrait pas. Et encore, ce n’était que le début…
PUTAIN. Ouais, putain, il était canon quand même, le Se Hwan vu de près comme ça. Elle était pas sortie avec de la merde, c'est clair. Enfin non. Non non. Putain, qu’est-ce qu’il était en train de foutre, là ? Il jouait à quoi ? Nana retint sa respiration pendant une fraction de seconde, ouvrant grand les yeux. D’accord, c’était limite dangerous, là. Un regard à droite, et à gauche… Aucun moyen de s’en sortir. Elle était coincée. Son cœur battait à en sortir de sa poitrine. Plus il se rapprochait, plus elle se remémorait des choses, et plus… C’était mauvais. Mauvais. Lui faire croire qu’elle n’avait pas aimé… Serait mentir. Et Nana était une très mauvaise menteuse. Sûrement la raison pour laquelle ses joues rougissaient déjà. Putain. Non. Non non non, pas de panique. Et ne pas rougir aussi, pour ne pas se griller direct. Elle prit du temps à répondre, trop de temps. De quoi la décrédibiliser. De toute manière, peu importe si elle niait, ses soupires lors de la nuit en question avaient parlé pour elle. « On… On s’en fout, voilà ! On s’en fout. Osef. C’est pas le sujet. Le sujet c’est que… Que tu vas te pousser, là, avant que quelqu’un ne nous voit ! Pousse-toi putain ! … » Quelqu’un ? Il n’y avait plus personne dans les locaux à cette heure. Et le pousser… Ouais, elle devrait peut-être le pousser. Mais Nana n’arrivait même pas à le frôler de sa main. Non non. Pas après s’être rappelée toutes ces choses. Elle préférait encore rester coincée là pour toute la nuit, collée à ce mur au travers duquel elle ne pouvait malheureusement pas passer. « Crois pas que juste parce que t’es beau tu peux revenir me baiser comme tu veux après trois années de silence radio… » C’est bien Nana, c’est bien, affirme-toi ! Ouais sauf que… Non. C’était con. Très con. Parce que premièrement, il avait justement réussi à revenir te baiser comme si de rien n’était et deuxièmement, pourquoi lui dire qu’il était beau ? Très con. C’était très con.


_________________
she just ran away
Be hole, be dust, be dream, be wind, be night, be dark, be wish, be mind. now slip, now slide, now move unseen, above, beneath, betwixt, between. © by anaëlle.
RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 443
Messages : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Dim 28 Fév - 2:04

Get out

 
Oublier ? Nan, Se Hwan n’était pas prêt de faire un truc sur ces souvenirs. S’il avait longtemps ignoré la demoiselle pour éviter tout scandale, il était maintenant prêt à prendre le risque. Avec Cameron qui ne lui adressait plus la parole et sa meilleure amie qu’il évitait comme la peste, ses journées avaient perdu de leur intérêt. Il s’ennuyait, seul sur son trône, entouré de ses fidèles disciples qui passaient leur temps à goûter aux plaisirs de la vie dans le plus grand des secrets. Faire partie du Riot Club amenait de nombreux avantages et celui de pouvoir faire la fête à toute heure de la journée sans jamais risquer de se faire attraper en était un qu’il n’avait jamais négligé. Bien qu’il ait accès à toutes les putes de la ville, il n’y en avait aucune qui attirait son attention ces derniers jours. Ce n’était pas faute d’avoir essayé…Oh non…Disons simplement que la folie de Na Ri, ajoutée au corps refait de sa demi soeur l’empêchait d’apprécier la compagnie d’autres femmes, encore moins de celles qui se contentaient d’ouvrir la bouche après avoir reçu un billet entre les seins. Se Hwan avait toujours apprécié les défis, qu’on le provoque pour ensuite lui refuser ce qu’il désirait le plus, qu’on lui demande de mériter sa récompense plutôt que de la lui offrir sur un plateau d’argent. Les prostituées étaient trop simples à mettre dans son lit…Il suffisait d’un billet pour que le tour soit joué, à l’inverse de Nana auprès de qu’il avait joué la comédie toute une soirée dans l’unique but de se glisser dans son lit une fois la nuit tombée.

Fier d’avoir réussi, il ne tarissait pas d’éloges sur sa propre personne mais se contenait de lui en faire part. Nana était le genre de fille qu’il fallait dompter, dresser pour obtenir une chance d’obtenir ce qu’il désirait. L’avoir trahie quelques années plus tôt n’allait certainement pas l’aider à se rapprocher d’elle une nouvelle fois mais il était prêt à relever le défi. Il n’avait que ça à faire pour se libérer l’esprit…Il pouvait donc se le permettre, quitte à se manger un vilain refus. Les mains disposées de part et d’autre de la demoiselle, le millionnaire prenait un malin plaisir à lui rappeler les tenants et les aboutissants de cette fameuse soirée qu’ils avaient passé ensemble avant d’esquisser un nouveau sourire. La voir rougir et essayer de fuir son regard le divertissait bien plus qu’il ne l’avait imaginé et à la seconde où elle tentait de lui tenir tête, Se Hwan se rapprochait un peu plus d’elle pour lui faire perdre tous ses moyens. Oui, c’était un connard fini et oui, il s’assumait. « Mais je crois rien Nana » Oh non. Comme pour appuyer ses propos, il lui tenait tête tout en guidant sa main vers sa joue qu’il caressait du bout des doigts, les dérivant petit à petit jusqu’à sa lèvre inférieure qu’il parcourait de son index avec une certaine sensualité…Lentement, doucement…Il prenait son temps pour la frustrer. « Je sais que tu vas m’appartenir…Parce que toi et moi on s’entend bien. Je suis beau, t’es bonne et on s’amuse bien au lit. Pourquoi devrions-nous refuser l’occasion de nous amuser ? Tu n’es pas d’accord avec moi ? » Il essayait et il y parviendrait très certainement. S’il avait réussi à coucher avec elle par le passé, ce n’était pas pour rien et il savait pertinemment que Nana allait craquer s’il continuait de la provoquer. Une fois encore, il descendait sa main sur sa nuque, caressant avec malice sa peau jusqu’à ce qu’il ne s’arrête à l’embouchure de son décolleté plongeant. S’il y avait une chose qui lui plaisait chez elle…C’était bien cette partie de son physique plutôt avantageuse, il fallait être honnête. Avec une douceur infinie, il appuyait la paume de sa main sur sa peau, juste là où se trouvait son coeur qu’il pouvait sentir s’affoler dans sa poitrine. Il lui faisait de l’effet…Négatif ou positif, il n’y avait pas de doute à ce sujet. « Dis-moi que mes baisers ne te font aucun effet… » Ses lèvres venaient frôler les siennes qu’il n’embrassait pas avant de reprendre d’une voix suave. «…que mes caresses ne te font pas frémir d’envie… » Sa main descendait à nouveau pour s’attarder sur sa hanche qu’il rapprochait de lui avant de finir par un léger sourire. «…que je suis incapable de te faire gémir mon nom encore une fois…»


_________________



Meet the perfection — Riot Club
avatar
INFORMATIONS
Wons : 179
Messages : 394
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Dim 28 Fév - 13:18

Get out

 
Nana n’avait pas toujours été une gentille petite fille sage. Bon, à vrai dire, elle ne l’était toujours pas mais… Disons simplement qu’à une période de sa vie, la jeune femme avait été encore plus active au lit, enchaînant les relations. Mais, elle avait pris depuis quelques temps la grande décision de se calmer. De se calmer, lorsqu’elle y arrivait. L’alcool avait tendance à faire revenir ses vieux démons, surtout lorsqu’elle se retrouvait face à un beau garçon. Et Se Hwan était indéniablement un beau garçon, autrement elle ne serait pas sortie avec lui, vous croyez quoi. Le problème… Le problème était simplement que là, actuellement, ses vieux démons tentaient de refaire surface et cela même sans la présence de l’alcool. Compliqué comme situation, n’est-ce pas ? Nana ne savait sérieusement plus comment s’en sortir. Elle ne voyait plus aucune issue. Elle était prise au piège. Un piège très grand, musclé, et bien trop attirant selon Nana. La coréenne était littéralement en train de perdre tous ses moyens, et Se Hwan ne faisait rien pour arranger les choses : au contraire. Elle était certaine qu’il en profitait exprès, pour l’enfoncer encore plus. Et pour le moment, il réussissait plutôt bien puisqu’elle n’osait même plus bouger, rougissait comme une vierge effarouchée – ce qu’elle n’était pourtant pas – et… Et avait l’esprit totalement confus. Il y avait un défaut de communication certain entre sa conscience et son corps : sa conscience lui criait de le mordre ou de le griffer puis de partir au courant, mais son corps lui criait plutôt de le déshabiller et de le manger tout cru, là, maintenant. Mais, évidemment, son corps avait tort. Il ne pouvait qu’avoir tort. Hors de question de l’écouter. Même si, pour le moment, c’est bel et bien ce qu’elle était en train de faire, malgré elle…
Se Hwan avait le dessus. Au sens propre comme figuré. Lorsqu’elle tenta de s’affirmer, en vain, il revint à la charge. Et détruisit automatiquement toutes ses défenses. Bien trop proches, la jeune femme n’osa alors plus bouger. Mais cela ne le dissuada pas, lui, de glisser ses mains sur sa joue… Puis sa lèvre… C’est à peine si elle l’écoutait, désormais. Chacun de ses gestes lui remémorait l’une de ses caresses. L’homme mystérieux et masqué de ses souvenirs avait un visage. Sa main s’aventura jusqu’à son décolleté, sans qu’elle ne le repousse. Oui, elle n’était définitivement pas dans un état normal. Elle déglutit. Lui dire ses baisers ne lui faisaient aucun effet ? Encore faudrait-il qu’elle puisse parler. Encore faudrait-il qu’elle puisse mentir correctement. Car ses baisers lui faisaient de l’effet. Il lui faisait de l’effet. Lorsqu’il rapprocha son bassin du sien, ce fut le coup de grâce, et c’est de justesse qu’elle retint un léger soupire – d’excitation, bien sûr, bande de petits pervers. Nana. PUTAIN. NANA. Non non non non. C’était dangereux. Foutrement dangereux. Réagis putain ! Rappelle-toi ! Se rappeler qu’il l’avait snobée pendant trois ans comme une pauvre merde. Se rappeler que Cameron était sa sœur. Se rappeler qu’on la traitait déjà suffisamment de pute. Se rappeler qu’elle avait déjà trop de problèmes. Se rappeler que coucher avec Se Hwan était sûrement la mauvaise idée du siècle et que ses boobs feraient mieux de se calmer. Puis se rappeler qu’elle n’était pas une Nana couche-toi là, fuck. Et que si elle couchait avec Se Hwan, une fois ayant obtenu ce qu’il voulait d’elle c’est-à-dire son derrière, il la jetterait comme une vieille chaussette. Il fallait qu’elle réagisse, et vite. Seule idée qui lui vint en tête ? Il voulait jouer, elle allait jouer. A fond le bluff. Il fallait qu’elle lui montre qu’elle ne perdait pas ses moyens. Et quoi de mieux que se coller littéralement à lui ? No comment. Elle n’avait pensé qu’à ça, là, présentement, pour recouvrir un peu de crédibilité. Oui, elle s’était collée à lui. Hanches contre hanches, boobs contre torse, et même lèvres qui se frôlaient. Et surtout, regard de tigresse ancré dans le sien. A fond le bluff. « Tu vas m’appartenir… Tu devrais pas parler au futur comme ça, j’suis pas encore une poupée Barbie. » Qui sait, peut-être y en aurait-il une un jour à son effigie ? Frôlant ses lèvres, elle poursuivit avec une confiance toute feinte. Car en réalité, son cœur s’emballait et elle n’en menait pas large. « Tu t’ennuies et t’es venu m’utiliser comme bouche-trou, c’est ça ? » Elle esquissa un léger sourire, avant de frôler légèrement son entrejambe, malicieusement, en bougeant son genou. « Tu sais quoi ? J’espère que t’as bien profité et que tu m’as bien tripotée là parce que fini, terminé, tu vas devoir retourner avec l’une des putes du Riot si tu veux t’amuser un peu. J’suis pas un bouche-trou. Ni un trou tout court. » Elle avait suffisamment fréquenté les mecs du Riot pour avoir une idée de ce qui se passait à l’intérieur de ce cercle fermé et… Non non non non. Elle avait déjà assez mauvaise réputation comme ça. Une soirée de jambes en l’air avec Se Hwan serait le coup de grâce. Même si c’est foutrement agréable, non. Non non. Non Nana, NON. Affirme-toi un peu.


_________________
she just ran away
Be hole, be dust, be dream, be wind, be night, be dark, be wish, be mind. now slip, now slide, now move unseen, above, beneath, betwixt, between. © by anaëlle.
RIOT CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 443
Messages : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Lun 29 Fév - 0:33

Get out

 
Se rendait-elle compte à quel point elle avait marqué la jeunesse de Se Hwan ? Elle était la seule, l’unique demoiselle à l’avoir convaincu d’être en couple pendant plusieurs mois, ce qui relevait de l’exploit compte tenu du caractère de l’héritier qui ne supportait pas l’idée d’appartenir à une seule personne. A l’époque, il s’était dit qu’en se mettant en couple avec l’une des filles les plus désirées du lycée lui permettrait de se faire remarquer, de sortir du lot parmi tout ces fils de riche qui se battaient pour elle et ça avait très bien marché. Du moment qu’ils avaient officialisé leur relation, les élèves n’avaient plus que leurs noms sur les lèvres. Ils étaient LE couple du lycée, le plus riche, le plus beau aussi. Les filles jalousaient Nana pour sa beauté et pour avoir réussi à dompter l’un des héritiers Park tandis que les hommes félicitaient Se Hwan pour avoir réussi à se glisser entre ses cuisses. Même si leur relation n’était pas parfaite, il se souvenait avoir passé beaucoup de bons moments en sa compagnie…Au lit, le 90% du temps.

Bien décidé à retrouver cette complicité qu’ils avaient eue autrefois, il n’était pas prêt de la laisser filer sous ses yeux sans agir. Surtout depuis qu’il s’était éloigné de sa soeur et de Na Ri qu’il préférait éviter pour calmer les choses. Oui, il pouvait coucher avec toutes les filles qu’il voulait, pouvait se payer les meilleures putes de la ville, se rendre à New York pour se taper le mannequin de ses rêves mais il préférait s’en tenir à des valeurs sûres. S’il voulait que son statut d’héritier ne soit jamais entaché, il valait mieux qu’il reste sage et qu’il évite au maximum les scandales inutiles. En couchant avec Nana il ne prenait pas beaucoup de risques puisqu’il la connaissait et qu’il savait qu’elle n’allait pas faire tourner des photos, voir même des vidéos de lui dans des situations intimes. Ce n’était pas le cas des autres demoiselles qu’il avait la possibilité de mettre dans son lit, bien malheureusement…Il se contenterait donc d’une nuit avec elle tout en sachant qu’elle finirait bien par lui céder. Il n’y avait qu’à voir sa façon de réagir à chacun de ses gestes, de s’emporter quand ses doigts frôlaient sa peau, que ses lèvres se rapprochaient dangereusement des siennes. Il était loin d’être idiot…Elle aimait ça, se débattait intérieurement pour ne pas accepter ses avances mais finissait tout de même par se coller à lui au moment où il s’y attendait le moins, lui arrachant un léger soupir d’étonnement. Avoir une paire de seins pareille collée à lui ne l’aidait sûrement pas à garder son calme mais il se contentait de l’écouter bien sagement en esquissant par moment des sourires. Elle croyait donc qu’il s’attaquait à elle parce qu’il s’ennuyait ? Elle n’avait sans doute pas tord à ce sujet, mais de là à dire que son rôle ne se résumait qu’à être un bouche trou…Il ne fallait pas abuser. Toutefois, il n’eut pas le temps de réagir à cette remarque à l’instant où son genou vint titiller son entrejambe, l’empêchant bien évidemment de réfléchir à ses réponses et à son plan. Il sentait bien que la situation dégénérait, que son ex le prenait pour un idiot en jouant à la fille qui l’allumait pour ensuite lui planter un couteau dans le dos. Combien de fois avait-il vu ce regard ? Combien de fois avait-il été embobiné par d’autres femmes avant elle…? Il était incapable de les compter.

« ah nana… » Il ne retenait pas un léger soupir alors qu’il exerçait une pression contre le corps de la demoiselle pour l’empêcher de se frayer un chemin entre le mur et sa propre personne. C’était si facile…Trop pour qu’il soit en mesure de s’en contenter. « Des bouches trous j’en ai à profusion tu sais et les putes sont tellement plus faciles à baiser. Tu te sous-estimes en croyant que je m’attaque à toi pour ces raisons-là, c’est mignon » Si elle croyait qu’elle ne valait pas mieux qu’une de ces putes, c’était à elle de se remettre en question et pas à l’héritier qui glissaient ses doigts sous son menton pour le soulever. Puis sans faire plus de chichis, il appuyait ses lèvres contre les siennes pour lui offrir un baiser d’une douceur exquise qu’il faisait durer quelques secondes en insinuant sa langue dans sa bouche pour profiter de cette sensation. Lorsqu’il en ressentait le besoin, il quittait ses lèvres pour s’éloigner de la demoiselle à qu’il esquissait un nouveau sourire. « Au plaisir de te revoir Nana » Oui, c’était lui qui partait. Après tout, s’il voulait quelque chose d’elle, n’était-ce pas plus amusant de l’obtenir sans avoir besoin de lever le petit doigt ? Et si c’était elle, qui lui courait après ? Se Hwan avait la furieuse envie de jouer un peu, de lui mettre dans la tête qu’elle avait envie de lui, de l’amener à venir le chercher. Oh oui il allait prendre son pied à la manipuler. Comme le beau gosse qu’il était, il lui envoyait un petit regard mystérieux avant de se saisir du carnet qui trainait sur la table et de quitter la pièce d’un pas assuré. Leurs prochaines rencontrent promettaient d’être intéressantes.


_________________



Meet the perfection — Riot Club
avatar
INFORMATIONS
Wons : 179
Messages : 394
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan Lun 29 Fév - 2:02

Get out

 
Nana ne voyait aucune bonne intention dans le retour de Se Hwan. Aucune. On ne passait pas trois ans sans rien dire puis revenir comme si de rien n’était. Par envie. Pour partager un bon moment ensemble. No no no no no no no, qu’elle vous dirait, la Nana. Elle était devenue bien méfiante, avec le temps. Et surtout envers les hommes, qui ne lui avaient jamais apporté rien de bon. Combien d’entre eux voulaient seulement l’avoir dans leur lit l’espace d’un soir, peut-être par défi parce qu’elle avait le statut de fille bonne et baisable – bon, dont elle ne se plaignait qu’à moitié, ne nous mentons pas – mais, disons que cela la rendait extrêmement sélective dans ses relations, et surtout, peu spontanée dans ses réactions face au sexe opposé. Sa première hypothèse lorsqu’approchée par n’importe quel homme était : il veut sûrement me baiser puis me balancer comme une chaussette. Alors, vous vous doutez bien que ce raisonnement avait été décuplé pour Se Hwan… Parce qu’il n’était pas n’importe quel homme, qui plus est. Elle le connaissait, et le savait plus ou moins démoniaque. Ce raisonnement avait été décuplé, parfaitement. Elle craignait une possible vengeance, un jeu – après tout, l’un du fameux club auquel il appartenait s’amusait bien à la faire chanter avec une photo d’elle toute nue – ou… De l’ennui. De l’ennui, auquel il voulait palier en l’ayant dans son lit l’espace d’une soirée, avant de s’en débarrasser après s’être enorgueilli d’avoir obtenu ce qu’il désirait. Non. Non non non non. Hors de question de laisser faire une chose pareille. Elle valait bien mieux que ça. Elle n’était pas une pute. Bien que la moitié de l’université la traitait ainsi, elle n’en était pas une, et était bien décidée à ne pas leur donner raison.
Alors elle avait décidé de bluffer. Pas même d’essayer de l’allumer, ou quoi que ce soit, loin de là. Simplement de faire pire que lui, comme pour lui prouver ainsi que ce qu'il faisait ne l’atteignait pas. La belle cherchait à regagner un minimum de crédibilité, et à le faire plier, à le faire reculer. Sauf que, visiblement, ce n’était pas son jour. Car son jeu se retournait une nouvelle fois contre elle. La surprise se lut ouvertement sur son visage lorsqu’il la pressa littéralement contre le mur, l’empêchant ainsi définitivement de fuir. Ca dégénérait. Oui, ça dégénérait. Certes, elle avait bluffé, avait fait pire, mais ce n’était pas pour que lui vienne faire bien pire encore. Bon sang. Merde. Elle déglutit, se mordillant la lèvre inférieure, seul moyen de rester actuellement silencieuse. Elle se sous-estimait… Qu’il disait. Genre il ne s’intéressait pas à elle pour ses fesses ? Mais il s’intéressait à elle pour quoi, alors ? Elle n’imaginait tellement pas Se Hwan être attiré par sa beauté intérieure. Alors oui, la surprise de la situation s’ajoutait à la surprise de ce qu’elle apprenait. Elle ne savait pas comment interpréter tout ça. Quoi répondre. Et il ne lui en laissa pas l’occasion, puisqu’il finit par l’embrasser. Il y eut comme un blanc dans son esprit. Ce n’était pas un baiser désagréable. Ni agressif. Ni… C’était agréable. Putain, c’était ça le problème : le baiser était agréable. Et… Sans même s’en rendre compte, la voilà qui y répondait à son tour, légèrement, happée par le moment avant… De revenir sur terre. Merde. Non, non Nana, non. Qu’est-ce qui venait de se passer, là ? Qu'est-ce que tu viens de faire ? Non. Non, putain. Non. Elle ne bougea pas d’un pouce alors qu’il s’éloignait. Il se cassait. Il se cassait. Il osait faire ça, puis se casser. Et ce n’est qu’une fois sorti de la pièce que… « PUTAIN. MAIS MERDE. NANA ! » Elle prenait enfin conscience de ce qui venait de se dérouler. Et non. Non non. Non, ce n’était pas bon. Son premier réflexe fut de prendre sa trousse qu’elle jeta contre la porte. « Ouais, rendez-vous en enfer, Satan ! » Il ne l’entendait pas, il était déjà parti, la porte de la salle était fermée, mais cela la soulageait de s’exciter comme ça. Retournant à sa place,  elle ne parvint pas à rester immobile pour autant, tapant des pieds ou alors sur la table en enfer. Ah non mais après tout ce qui s’était passé, hors de question de se revoir. Plutôt crever que de le revoir. Elle mourrait de honte. C’était franchement la honte. Putain Nana. Putain.


_________________
she just ran away
Be hole, be dust, be dream, be wind, be night, be dark, be wish, be mind. now slip, now slide, now move unseen, above, beneath, betwixt, between. © by anaëlle.
INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Get out. | Park Se Hwan

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: NASTY PIGS ! :: archives :: RP :: rp - mars-