Partagez|
noona you're so pretty. ft. charlie
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: noona you're so pretty. ft. charlie Sam 20 Fév - 22:04


noona you're so pretty
TENUE ∆ Vacances ou pas, avec la tonne de dossiers et devoirs laissés par les enseignants, Yong Joon n'avait d'autre choix que de passer tout son temps libre à la bibliothèque universitaire. Entre les séances photos et ses horaires au café, il s'installait à une table un peu à l'écart pour étudier tranquillement. Lorsque d'autres étudiants un peu trop bruyants s'installaient à proximité, il n'hésitait pas à leur signaler ou à carrément changer de place. Yong Joon ne venait pas ici pour retrouver ses camarades et partager les derniers ragots mais bien parce qu'il devait travailler. Mais comme les autres, il lui arrivait parfois de décrocher quelques minutes et de rêvasser. Coude sur la table et joue calée contre la paume de sa main, il assista à la magnifique entrée de sa professeur de japonais. Il la trouvait éblouissante, comme d'habitude. Et c'était bien pour cette raison que cette année encore il suivait les cours parce que concrètement, il ne savait pas ce qu'apprendre le japonais pourrait bien lui apporter dans un métier où seul le physique comptait. Il profita d'un regard de sa part dans sa direction pour agiter vivement sa main comme un gosse attardé ce qui déclencha inévitablement quelques rires venant des étudiants des autres tables. Cela amusait tout le monde de le voir courir après une enseignante. On ne le prenait pas au sérieux alors que, vraiment, il avait envie de se la faire. Après quelques minutes, il tenta de reporter son attention sur ses devoirs mais peine perdue. Alors il rassembla ses affaires et les fourra dans son sac avant de partir à la recherche de Charlie qui se cachait quelque part au milieu des nombreux rayonnages de la bibliothèque.

Bingo, il la dénicha dans un coin avec une pile de livres presque aussi grande qu'elle entre les bras. Il se précipita aussitôt alors qu'elle allait s’effondrer avec et récolte plus de la moitié. « Dites, ça fait beaucoup de livres ça. » Qu'elle était mignonne à se débattre comme ça avec tous ces trucs poussiéreux. « Vous comptiez faire un feu avec ou quoi ? » Non parce que, vraiment, ça en faisait beaucoup. Il profita d'être un peu plus habile qu'elle pour replacer une de ses mèches qui lui était tombé devant les yeux au moment du presque accident. D'ailleurs, il manqua à son tour de tout faire lâcher ce qui le fit légèrement rire. À trop vouloir jouer le mec fort, il risquait de passer pour un imbécile.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Sam 20 Fév - 22:36


noona you're so pretty
TENUE ∆ Si pour beaucoup, les vacances scolaires représentaient le paradis, faute de pouvoir faire la grasse mat' et passer la journée devant son ordinateur en pyjama, cette image était bien loin de la réalité pour Charlie. Ayant été élevée à la dure, elle ne connaissait pas le concept de repos. Elle se devait d'être toujours en mouvement, d'avoir quelque chose qui l'occupe. Alors il faut bien avouer que pour cela, le rôle de professeur était parfait. Préparer les cours, corriger les copies d'examens, faire des recherches sur les futurs thèmes à aborder, bref, son emploi du temps était chargé, pour son grand plaisir. D'ailleurs, en cette après-midi ensoleillée, la japonaise décida de se rendre à l'université, pour faire son petit rat de bibliothèque, ayant remarqué quelques jours plus tôt des livres relativement intéressant. Se doutant que peu d'élèves seraient présents, elle opta pour un style moins conventionnel qu'à l'ordinaire : un crop-top blanc, un short en jean et des bottines à talons aiguilles. Un léger coup de main dans les cheveux et elle attrapa son sac, pour prendre la direction de son lieu de travail, un sourire non dissimulé au visage.

La fac semblait déserte, ce qui n'était pas plus mal. Poussant la porte de la bibliothèque, Charlie salua son collègue à l’accueil et inspecta rapidement du regard les rares personnes présentes dans la salle. Et celui-ci finit par se poser sur un étudiant en particulier. Yong Joon. Ce fameux garçon qui faisait son beau dans l'unique but de la séduire. Le voyant lui faire signe de la main, la japonaise se pencha légèrement en avant pour le saluer et continua sa route, comme si de rien n'était. Elle avait autre chose à faire que de s'attarder sur un gamin qui veut faire son fier auprès de ses amis car il aurait réussit à séduire sa professeur ! Le chassant bien vite de ses pensées, la jeune femme disparue dans les rayons, direction les ouvrages sur le Japon, notamment ceux écrits dans sa langue maternelle. Absorbée par les pépites s'y trouvant, elle ne cessait d'en prendre dans ses bras, et au final, sans le remarquer, la pile devint trop importante pour elle et Charlie manqua de tomber. Mais heureusement pour elle, une âme charitable vint l'aider. « Oh, merci beaucoup ! ». Redressant la tête, elle se retrouva face à face avec son étudiant. « … Yong Joon. Tu n'étais pas en train d'étudier ? ». Se mordillant la lèvre, elle fronça un peu les sourcils. L'avait-il suivit jusqu'ici ? Lorsqu'il vint lui dégager le front, elle ne put retenir un doux rougissement de la part de ses joues. « Mh. J'en ai besoin pour mes cours. Et ma lecture personnelle. ». Détournant le regard, elle se trouvait étrangement idiote d'avoir besoin de lui pour porter ces livres. Finalement, elle posa sa pile au sol, lui offrant au passage une belle vue de son postérieur, avant de se redresser et se frotter les mains. « Tu peux les poser dessus, et retourner travailler. J'irai demander de l'aide à Woon Yul. Autant profiter d'avoir un homme musclé à disposition. ». Bim, dans les dents Yong Joon.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Sam 20 Fév - 23:01


noona you're so pretty
TENUE ∆ Si on lui avait dit un jour qu'il tomberait sous le charme d'une prof, il aurait très probablement éclaté de rire. Dans la tête de tous les enfants, ces personnes là n'existaient que pour leur distribuer des punitions et donner des leçons ennuyantes. Puis de toute sa scolarité, enfin jusqu'à maintenant, il n'avait croisé que des hommes un peu louches ou des vieilles filles obèses. Mais Charlie était différente. Elle relevait le niveau. En fait, il la classait totalement hors catégorie. Dommage que justement elle soit prof. Parce que si la différence d'âge était mince, son statut plaçait quelques barrières sur son chemin. Barrières qui, visiblement, ne suffisaient pas à l'arrêter pour autant. Il se mit très vite à la chercher dans l'espoir de pouvoir discuter un peu avec elle. Les quelques mots qu'ils échangeaient entre les cours ne risquaient pas de suffire s'il voulait la séduire. C'est pourquoi il sauta sur l'occasion lorsqu'il l'aperçut en pleine lutte pour garder sa pile en équilibre. Était-elle déçue de tomber sur lui ? Est-ce qu'elle pensait se retrouver face à un preux chevalier ? Yong Joon n'avait pas l'intention de se démonter en tout cas. « Si, mais je viens tous les jours. Je peux bien faire une petite pause pour vous aider. » Il lui sourit de toutes dents, de ce sourire qu'il utilisait pour embobiner les filles naïves. Elles se disaient qu'il était mignon, qu'il ne pouvait pas leur faire de mal et c'était dans la poche. Mais avec Charlie, il fallait qu'il ruse un peu plus. Alors il n'hésitait pas à être un peu plus tactile. Elle ne semblait pas aussi insensible à ses charmes qu'elle ne voulait lui faire croire. « Vous préparez les prochains cours ? Vous pourriez me laisser un sneak peek pour que je prenne de l'avance ? » Il leva plusieurs fois les sourcils avec un air malicieux.

Bien sur, il profita du spectacle qu'elle lui offrait en se baissant et se mordit très fort la lèvre en levant les yeux au ciel. Qu'est-ce qu'il donnerait pas pour toucher ce postérieur. Au moment où elle se redressa, il reprit une certaine constance et s'éclaircit la gorge. Woon Yul ? La langue de Yong Joon claqua contre son palet, vexé. Il fronça un peu les sourcils et accompagna son expression d'une petite moue boudeuse dans l'espoir de la faire craquer. « Qu'est-ce que ça veut dire, vous m'en croyez pas capable m'dame ? Vous savez pourtant que vous pouvez compter sur moi.  » Pour preuve, il n'avait pas cillé malgré le poids qu'il tenait toujours entre ses bras. « Mais vous comptez vraiment emprunter tout ça ? » Comment allait-elle faire pour les transporter ? Ça rentrerait pas dans un seul sac ça. Il pouvait peut être en profiter pour la raccompagner ? À cet instant, son cerveau tournait à cent à l'heure, élaborant mille plans différents.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Sam 20 Fév - 23:55


noona you're so pretty
TENUE ∆ En réalité, elle n'avait rien contre Yong Joon. Simplement, depuis qu'elle avait apprit via sa folasse de blonde lui servant de meilleure amie, aka Cameron, qu'il usait de sa bouille d'ange et de son sourire colgate pour amadouer les femmes et les attirer dans son lit, autant vous dire qu'elle avait reçu une douche glaciale. Car elle avait beau s'être promis d'arrêter d'être naïve, la japonaise ne pouvait visiblement pas aller contre sa nature. Néanmoins, elle s'était lancé comme un défi à elle-même : rendre l'appareil au garçon. Qu'il s'en morde bien les doigts, et ainsi arrête de jouer avec le cœur fragile des femmes. Oui, tel était l'objectif de Charlie. Alors, pour cela, elle se laissait volontiers draguer, acceptant sans rechigner les aides de son cadet et les compliments de ce dernier. Car après tout, autant en profiter non ? C'était Yong Joon qui méritait une leçon ! C'est pourquoi elle n'hésitait pas à entrer plusieurs fois dans son petit jeu vicieux, à faire même parfois l'idiote, histoire de lui faire croire qu'elle baisse complètement la garde face à lui. Mais il faut se méfier de la belle Charlie, elle a plus d'un tour dans son sac !

Alors comme ça, il venait tous les jours ? Mh. Il est vrai que la jeune femme avait vu son étudiant plus d'une fois dans un coin, seul, à travailler. Au moins, même s'il était un immense séducteur, il ne restait pas moins un garçon studieux. Ce qui était une très bonne chose. Grognant intérieurement face à l'immense sourire de beau gosse que lui adressait Yong Joon, la brune haussa les épaules. « Tu ferais mieux de réviser ton japonais au lieu de m'aider. Ton dernier partiel n'est pas extraordinaire. Tu m'as déçu. ». Oui. Bon. 16,5 sur 20 était une excellente note. Mais comme il avait droit à des cours particuliers, où elle lui était complètement dévouée, Charlie en attendait bien plus. Trop exigeante ? Non. Simplement, elle estimait que ce genre d'élève se devait d'être meilleur que ceux de ses classes à 30. « Et puis quoi encore ? Tu peux rêver ! Tu as déjà assez de privilèges comme ça à m'avoir rien que pour toi ! Tu n'as qu'à faire des recherches de ton côté, comme un grand. ». Lui adressant une moue, comme pour le réprimander, la japonaise se mit à compter les livres. 18 gros pavés. Bon. Peut-être avait-elle eut les yeux plus gros que le ventre. Remarquant alors la moue de Yong Joon, elle vint lui tirer la joue. « Il a 10 ans de plus que toi, donc 10 ans de plus de muscles, de maturité et de virilité. C'est pas avec cette bouille de bébé que tu m'inspireras ce genre de chose Joonie. ». Oui, Charlie était cruelle. Le rabaisser ainsi. Mais au moins, elle lui créait du challenge, en instaurant cette relation noona-dongsaeng. Quel plaisir y avait-il avec une femme qui vous tombe dans les bras en 2sec, franchement ! Pour revenir à l'histoire, la brune se massa le cou en fixant sa pile. « Je peux oui, mais je ne pense pas pouvoir tout ramener aujourd'hui. ». Lâchant un soupire, elle le regarda finalement. « Je reviendrai prendre la suite demain. Je vais noter les noms de ceux là. ». Laissant donc le garçon en plant, debout avec sa pile volumineuse dans les bras, la jeune femme s'accroupit devant celle au sol et sortit un bloc-note de son sac à main, et commença à écrire les références des livres pour le lendemain.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 0:22


noona you're so pretty
TENUE ∆ Évidemment, Yong Joon se doutait bien que prendre pour cible la meilleure amie de sa complice ne représentait pas l'idée du siècle. Il sentait même le plan foireux. Cameron avait sûrement lâcher le morceau. L'enseignante japonaise devait donc savoir qu'il utilisait son adorable bouille pour mettre les demoiselles un peu naïves dans son lit. Si elle lui avait précisé la partie je préfère me taper des meufs riches, ça, il en était moins sur. Dans tous les cas, il passait pour un petit merdeux. Mais il ne s'en souciait pas. De même que ça ne l'arrêtait pas. Charlie était non seulement un fruit défendu du fait de son job mais aussi comme un espèce de trophée ultime, une sorte de défi qu'il prenait plaisir à relever. Pour une fois qu'on ne sautait pas au cou, ça l'amusait drôlement. Et il était persuadé que, de temps en temps, il parvenait à ébranler un peu les barrières de la jeune femme. Elle se souciait sûrement de lui. La preuve, elle se rappelait de ses résultats. Bon d'accord, ça avait sûrement un rapport avec le fait qu'il prenait aussi des cours particuliers avec elle. Cours dont il n'aurait pas réellement besoin en vérité. « Vraiment ? » Il leva un sourcil étonné. « Je pensais avoir plutôt bien réussi pourtant. » Il haussa ensuite les épaules et se déguisa avec une moue de chien battu. « Mais m'dame, j'suis pas très fort en langues. Vous devriez être moins sévère avec moi. » Est-ce qu'elle l'avait déjà entendu parler anglais ? Non, parce qu'elle se rendrait compte du cas. Il avait beau très bien comprendre et parler la langue de Shakespeare, il avait un accent abominable. C'était un peu la même histoire avec le japonais. Néanmoins, il travaillait dur et ça, elle ne pouvait pas vraiment le nier. « Mais vous avez dit que je vous avais déçue. C'est qu'il faut que je prenne plus de cours particuliers avec vous. » Fier de la façon dont il avait retourné ça, il lui offrit à nouveau son sourire colgate. Sourire qui s'effaça presque instantanément quand elle évoqua un autre jeune homme.

Charlie ne lui appartenait pas. Charlie ne lui devait rien. Mais bizarrement il ne pouvait pas s'empêcher d'être plutôt jaloux quand ça la concernait. Il grimaça et secoua la tête pour qu'elle cesse de lui pincer la joue comme s'il n'était qu'un gosse. L'air de rien, ça avait tendance à l'agacer. Elle ne le voyait vraiment pas en homme. « Et vous, vous avez trois ans de plus que moi. On aurait pu être dans la même cour de récré. » Et il marquait un point. Il profita du fait qu'elle s'était agenouillée pour se rincer encore une fois un peu l’œil. Une fois ce petit plaisir accordé, il s'accroupit à ses côtés. Posant ses bras sur ses genoux et calant sa tête par-dessus, il la regardait noter les références des livres. « Vous allez vous casser le dos à porter tout ça. » Le pile qu'elle avait l'intention d'emporter restait plutôt impressionnante. « Allez, comme je suis dans un bon jour, je vous aide à les porter et pour me récompenser vous pouvez me payer un café à la cafet'. » Il accompagna ce marché qu'il trouvait plutôt intéressant d'un signe peace avec ses doigts et d'un nouveau sourire. Allez, elle ne pouvait pas refuser ça. Puis il ne manquait décidément pas de culot.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 0:52


noona you're so pretty
TENUE ∆ Elle refusait l'idée de devenir un trophée. C'était si dégradant. Charlie ne comprenait pas comment un homme, ou même une femme d'ailleurs, pouvait éprouvait de la fierté juste en ayant couché avec une personne ayant un quelconque statut. C'était si puéril à ses yeux. D'ailleurs, qu'importe la raison, elle ne pouvait se permettre d'avoir un rapport plus qu'amical avec son cadet. Pourquoi ? Tout simplement car il est son étudiant. Et que cette frontière imposée par sa profession ne pouvait être franchit, ou dans quel cas elle viendrait à perdre son travail, chose que la brune ne pouvait accepter. Alors, même si Yong Joon était mignon, beau même -autant l'avouer-, que ce soit pour un coup d'un soir ou plus, ses cuisses resteraient fermement fermées. Il devra se faire à l'idée. D'autant plus, pourquoi elle ?! Charlie n’était pas la seule professeur jolie ! C’était quoi cette lubie en ce moment qu'avaient ses étudiants à vouloir la mettre dans leur lit ! Même Sehwan, qui pourtant est le frère de Cameron, lui fait ce coup là ! Devait-elle venir faire cours en jogging XL, les cheveux sales et sans maquillage pour être tranquille ? Certes, d'un côté, ça pouvait être flatteur, mais la japonaise elle se retrouvait prise au piège.

Elle voulait simplement le taquiner, avec cette histoire de notes. Mais Yong Joon était intelligent, et arriva à retourner cette histoire en sa faveur. Décidément, il était coriace. « Alors pourquoi vouloir apprendre une autre langue si c'est ton point faible, mh ? Tu ne serais pas maso par hasard ? Et sache que je suis bien loin d'être une prof' sévère. Je note avec justesse, c'est tout. Et je ne pense pas que le problème vienne du temps que nous passons en cours. Mais plutôt de ta concentration, monsieur-je-préfère-me-concentrer-sur-autre-chose ! ». Un sourire en coin se forma sur le visage de Charlie, tandis qu'elle entreprenait sa liste des livres. Mais la remarqua du garçon la frappa. 3 ans. C'est vrai qu'au final, ils n'avaient pas tant d'écart que ça. De là à être dans la même promo... « On aurait pu oui. En attendant, tu es mon élève, ne l'oublies pas. ». Et finalement, il lui proposa de nouveau son aide. Se pouvait-elle de refuser à nouveau ? Après tout, elle n'avait pas prit de sac pour les porter, et avec sa force de mouche, cela risquait d'être difficile. Tournant la tête vers elle, la brune rosit face à ce sourire et soupira un peu. « Mh, d'accord. Mais je n'habite pas à côté, alors on va les déposer à l’accueil et on reviendra les chercher après le café, ça te va ? Tu es prêt à assumer de prendre une plus longue pause que prévue ? ». Finissant de tout noter, elle se releva et rangea son bloc-note dans son sac à main, avant de regarder Yong Joon, le dominant faute d'être debout et en talons. Lentement, la japonaise vint glisser sa main dans les cheveux de son cadet, pour les lui ébouriffer un peu, puis lui recréer sa frange. « Tu es mieux ainsi. ». Le rouge lui revint alors subitement aux joues, et elle prit la moitié de la pile de l'étudiant, avant de commencer à partir vers l’accueil, se pressant un peu pour cacher ses rougeurs, honteuse. « Aller, plus tôt on y est, plus tôt je te libère ! ».
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 1:29


noona you're so pretty
TENUE ∆ Il la trouvait belle. Pas bonne, mais belle. Bon d'accord, bonne aussi. Faudrait pas avoir de couilles pour ne pas la désirer. Mais Charlie dépassait les autres. Elle ne ressemblait pas à ces poupées gonflables qu'il croisait tous les jours sur le campus et qui vivaient avec une cuillère en or enfoncée dans le cul. C'était pour ça, et parce qu'elle lui résistait, qu'il continuait à lui courir après. Du moins, il pensait que c'était pour ces raisons là. Après tout, il n'avait jamais été capable de ressentir véritablement quelque chose pour une fois. Il ne les portait pas dans son cœur. À ces yeux, elles n'étaient que des créatures vénales tout juste bonnes à lui vider les couilles. Une image très négative qu'on ne réussissait pas à lui enlever.

Pourquoi une autre langue ? Parce qu'il fallait bien choisir une option et puis parce qu'il n'avait plus rien à apprendre en anglais. Puis même s'il s'agissait de son point faible, il avait de très bonnes notes mais des notes un peu moins que les autres quand même « C'est pour le défi, m'dame. Et puis comme ça quand je deviendrai un mannequin et un acteur connu je communiquerai avec mes fans japonaises sans problème. » Qu'est-ce qu'il fallait pas entendre comme connerie, n'est-ce pas ? Mais quand il racontait de pareilles histoires, impossible de ne pas le trouver totalement craquant. Il pouffa ensuite de rire tout en se grattant l'arrière de la tête pour se donner un air de mec gêné et même un peu timide. « Faut pas être aussi jolie, ça met en péril ma concentration et mes études. » Et hop, la petite phrase de lover à deux balles. Même dire des trucs comme ça ne le gênait pas. Il leva les yeux au ciel, apparemment Charlie n'était pas convaincu par l'argument de l'âge. Mais qu'est-ce qu'il y avait de mal à s'amuser un peu ? S'ils s'étaient croisés en boîte, Yong Joon l'aurait dragué encore plus ouvertement et peut être qu'elle aurait cédé alors. Il ne voyait pas ce qu'il y avait de mal à prendre du plaisir. Il collectionnait les coups d'un soir parce que les relations sérieuses ne l'intéressaient pas et l'ennuyaient. Puis il savait déjà comment ça se terminait en général. « Cool, ça me va. J'aurai qu'à venir plus tôt demain, ça compensera. » Malgré tout, il ne perdait pas le nord. Il ne pouvait pas se permettre de prendre trop de retard dans son travail, il s'était fait un planning et il devait le suivre pour réussir à tout faire. Il leva la tête vers elle, maintenant qu'elle se tenait debout, et ne put s'empêcher de penser : dommage qu'elle ne porte pas une jupe. Il fronça les sourcils lorsqu'elle lui ébouriffa les cheveux et y passa ensuite sa main pour essayer de remettre de l'ordre dans ce massacre. « Hé ! J'ai passé un temps fou à me coiffer ce matin. » Il se mit debout à son tour et se pencha un peu en avant pour que leurs visages soient à la même auteur. « Mais si vous me préférez avec une frange alors je ne les dresserai plus. » Qu'elle était mignonne quand elle rougissait, absolument adorable. Il reprit les livres qu'il avait empilé un peu plus tôt et suivit Charlie jusqu'à l'accueil où il les déposa. Puis il s'avachit presque en croisant les bras sur le bureau, l'observant d'en bas alors que la bibliothécaire scanner les livres, il se mordit la lèvre. « Vous devriez pas porter des trucs aussi courts. Tout le monde regarde. » Lui y compris d'ailleurs. Mais il avait aussi remarqué les regardes des autres étudiants masculins présents.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 13:42


noona you're so pretty
TENUE ∆ Devait-elle lui dire qu'elle était au courant de ton son petit manège ? Et ainsi mettre fin à ce faux jeu de séduction ? Charlie était indécise. Car d'un côté, c'était plaisait de savoir qu'on plaît, mais de l'autre, savoir qu'on est considéré uniquement comme un vulgaire bout de viande était rabaissant. Et puis, elle aimait bien résister ainsi à Yong Joon. Elle lui prouvait qu'une belle gueule et des paroles dignes de drama ne suffisaient pas à avoir toute la gente féminine à ses pieds ! Elle avait sa fierté tout de même ! Par ailleurs, la curiosité de la japonais était titillée. Elle voulait savoir jusqu'où le garçon irait pour arriver à ses fins. Allait-il se lasser et abandonner ? Ou bien persévérer quitte à se faire mal voir par les autres étudiants ? Car oui, Charlie avait bien remarqué que les autres parlaient dans leur dos, qu'ils surnommaient Yong Joon le « toutou », qu'ils riaient de lui. Et au fond, cela lui faisait de la peine. Elle ne comprenait pas comment il pouvait accepter de telles moqueries, juste dans le but de coucher avec elle. En valait-elle autant la peine ?

Alors comme ça, il voulait devenir mannequin et acteur ? Ça serait chose facile. Après tout, il était grand, bien bâtit, avec un visage aux traits parfaits. Oui, il était beau. Charlie ne pouvait le nier. Et pour le métier d'acteur, vu déjà ses talents de comédien qu'il use avec elle, entre autre, le garçon n'aurait aucune difficulté à percer. Elle en était persuadée. D'ailleurs, face au compliment de ce dernier, la japonaise ne répondit pas. En même temps, que pouvait-elle dire ? Merci ? D'autant qu'elle savait qu'il n'était pas objectif. Alors, autant simplement hausser les épaules et passer à autre chose. Tandis qu'elle avançait à grands pas vers l’accueil, Yong Joon lui assura qu'il laisserait dorénavant sa frange. Vraiment ? Pouvait-elle seulement le croire ? Boh, au pire, même s'il ne le ferait pas pour elle, il n'en serait que plus beau. Une fois les livres sur le comptoir, Charlie laissa la bibliothécaire les scanner. Se passant une main dans ses cheveux, plus par réflexe qu'autre chose, elle fut surprise des dires de son étudiant. Baissant la tête vers son crop-top et son short, elle fit une petite moue adorable non contrôlée. « Je ne vais pas venir en jogging non plus... ». Elle vint lui pincer la joue, pour le punir. « Et qui t'autorise à regarder, hein ? Montres leur l'exemple en ne me prêtant pas d'attention ! ». Remerciant sa collègue qui avait finit avec les livres, la brune reprit la moitié de la pile, et commença donc à partir vers la cafétéria en compagnie de Yong Joon. Et de nouveau, elle remarqua que certains étudiants chuchotaient en les regardant. Soupirant de désolation, une fois dans le couloir, elle le regarda. « Ça ne te dérange pas qu'on parle sur toi car tu es souvent avec moi ? Je les trouve tellement puérils à faire cela. D'autant plus que je ne fais pas dans le favoritisme. ». Se dirigeant vers le petit patio intérieur, elle posa sa pile sur un banc et se mordilla la lèvre. « Tu devrais prendre tes distances avec moi. Avant que ça tourne mal pour toi à cause de leurs conneries. ». Oui, Charlie s'inquiétait pour lui. Elle ne pouvait s'en empêcher. Lui faisant signe de la tête de s'asseoir, elle partit dans la cafétéria leur acheter deux canettes de café. Cette histoire pouvait aussi mal tourner en sa faveur, avec le temps. Car les relations professeur/élève sont évidemment interdites. Alors si des rumeurs à leur sujet remontaient aux oreilles du directeur... Secouant la tête, la japonaise récupéra les canettes et revint vers Yong Joon, lui en tendant une. Sa préférée. Et oui, Charlie fait attention aux détails, et à une bonne mémoire.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 16:16


noona you're so pretty
TENUE ∆ D'accord, il ne se gênait pas pour se rincer les oeils et dans le fond il ne valait pas mieux que les autres, mais ça le dérangeait de voir tous ces regards sur elle. Peut être parce qu'il aimerait avoir l'exclusivité, être le seul à admirer ses jolies courbes. Aussi, il la fixait sans s'en cacher. En jogging ? Lui trouvait l'alternative plutôt intéressante. Quelque chose lui disait que même avec un sac poubelle elle se démarquerait et serait resplendissante. Mais cela évincerait déjà l'un ou l'autre pervers. Le problème restant que Charlie était une enseignante jeune et vraiment charmante. Son petit minois séduisait tous les mecs de son âge ainsi que les plus jeunes -et les plus âgés d'ailleurs-. Alors Yong Joon soupira. « Je suis certain que même en jogging vous seriez ravissante, m'enfin, ça dévoilerait un peu moins de peau. » Il désigna avec son menton son ventre. Avec ce crop top, elle s'exposait beaucoup trop à son goût. S'il apercevait sa sœur aussi peu habillé, il lui ferait une tête au carré. Mais Charlie marquait un point parce qu'évidemment il ne s'embarrassait pas et la reluquait aussi. À nouveau, il secoua la tête pour qu'elle arrête de le pincer. Ça l'embêtait. Il passait pour un gosse quand elle faisait ça. « Moi j'pense que ça vous dérange pas que je regarde et peut être même que ça vous plaît bien. » Yong Joon se redressa pour pouvoir prendre l'autre moitié de la pile et remercia à son tour la bibliothécaire avant de la saluer. Oui, il avait confiance en lui. Il savait qu'il était un beau jeune homme. Et depuis qu'il s'était fait repéré dans la rue par une agence, il n'en doutait vraiment plus. Il mesurait pas loin d'un mètre quatre vingt dix, disposait d'un carrure ni trop imposante ni trop maigre donc ne ressemblait pas à un petit gringalet et possédait des traits fins ce qui le rajeunissait tout en lui donnant un air innocent dont il aimait jouer.

À sa question, Yong Joon secoua doucement la tête. Il se fichait éperdument de ce qu'on pouvait penser de lui. On le prenait pour ce qu'il n'était pas de toute façon, à savoir un mec un peu simple et qui ne représente pas une menace. Le bon pote sympa et fun, celui qui amuse la galerie. « Vous savez, ce ne sont pas des gens que je vais continuer à fréquenter après alors je m'en fiche. » Yong Joon ne se voilait pas la face et malgré ce qu'il laissait paraître avait la tête sur les épaules. Avec son vécu, il était sûrement plus mature que la plupart des types de sa promotion même s'il jouait à l'idiot. Puis il n'avait vraiment pas envie de s'éloigner de Charlie. Ça l'emmerdait de le reconnaître mais, la vérité, c'était qu'il l'appréciait sincèrement. « Ne vous inquiétez pas, ils ne me prennent pas au sérieux. » Alors que pour qu'il continue à lui courir après malgré les refus c'était bien qu'il la considérait différemment. « C'est plutôt moi qui vous met dans une mauvaise position, faudrait pas que vous tombiez sous mon charme. » Cette fois, pour détendre l'atmosphère, il lui servit un large sourire d'imbécile heureux. Il aimait bien la taquiner. Cela lui permettait aussi de tester ses réactions face à la relation qu'ils entretenaient. Il déposa ses livres avant de s'installer sur le banc et entrelaça ses doigts sur ses cuisses en attendant qu'elle revienne. À nouveau, il ne put s'empêcher de sourire en la voyant revenir avec sa boisson préférée. Voilà qui lui prouvait qu'elle lui prêtait plus d'attention qu'elle ne souhaitait le reconnaître. « Merci, la prochaine fois je vous invite. » Un petit clin d’œil et hop, une nouvelle occasion de passer du temps avec elle. Avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit, il prit la canette de Charlie afin de lui ouvrir puis la lui rendit. « Ma sœur se coupe toujours. » Expliqua-t-il avant d'ouvrir la sienne et de boire une longue gorgée. Après quoi, il passa sa langue sur ses lèvres. Il tapota la place libre à ses côtés. « Je ne vais pas vous manger, promis. » Quoique, il goûterait bien un petit morceau de mademoiselle Evans.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 17:23


noona you're so pretty
TENUE ∆ Elle ne cherchait pas spécialement à attirer les regards sur elle. Bien au contraire, Charlie préférait passer inaperçue. Mais alors, pourquoi cette tenue ? Tout simplement car, comme toute femme, elle aimait être jolie, et mettre de beaux vêtements. Il n'y avait aucun mal là dedans non ? Aucune loi n'imposait à la gente féminine de se couvrir de la tête aux pieds, heureusement pour elles ! Mais il est vrai qu'elle aurait pu au moins changer de haut avant de venir à l'université. Mais ce qui est fait ! Ce n'était pas non plus comme si elle était venue en bikini ou nue ! Un bout de ventre n'allait tuer personne ! Surtout que beaucoup d'étudiantes venaient tous les jours -contraire à elle- habillées bien plus court et vulgairement qu'elle ne l'était ! Et puis, pourquoi Yong Joon se plaignait-il ? Au moins, il pouvait profiter de la vue, non ? S'inquiéterait-il sincèrement pour elle, faute de tous ces jeunes aux hormones frétillantes ? Ca serait plutôt amusant, qu'il endosse le rôle de chevalier. Mais aux dires de ce dernier, Charlie se retint de lui botter les fesses. Il était en train d'insinuer qu'elle s'était vêtue ainsi pour lui ? Dans le but de lui faire plaisir ? N'importe quoi celui-là ! La japonaise leva simplement les yeux au ciel comme simplement réponse, acceptant néanmoins les compliments non sans une énième rougeur au niveau des joues.

Elle fut d'ailleurs surprise de la réponse de Yong Joon, face à son inquiétude par rapport à sa relation avec les autres étudiants. Il avait la tête sur les épaules. C'était indéniable. Du haut de ses 22 ans, elle trouvait le garçon bien plus mature que ses camarades. Ce qui, au fond, le rendait plus attirant. Au moins, il n'était pas l'un de ses idiots cherchant à tout prix à être aimé de tous faute d'être obnubilé par sa réputation. Un doux rire quitta soudain les lèvres rosées de la brune. « Tomber sous ton charme ? Tu es bien sûr de toi~ ». Comment pourrait-elle craquer pour un garçon à peine majeur ? Franchement ! Mh. Finalement, lorsqu'elle revint à lui, Charlie fut prise de court : il lui prit la canette des mains, et la lui ouvrit. Clignant des yeux, elle fit une petite moue et la reprit une fois ouverte. D'une petite voix adorable, elle lâcha un « Merci... » assez gênée. Ses yeux suivirent le mouvement de la main du garçon, et ainsi, elle se retrouva à lui fixer les lèvres. Lorsque Yong Joon se les lécha, elle devint rouge tomate et secoua vivement sa tête, venant prendre place à ses côtés sur le banc. La tête légèrement baissée, elle but une longue gorgée, histoire de se changer les idées. Yah, c'était quoi ça ? Depuis quand la japonaise trouvait-elle les lèvres de son cadet attirantes ?! Aish. Lâchant un faible soupire, elle s'étira longuement, dévoilant ainsi bien plus de peau au niveau de son ventre. Bougeant un peu ses pieds, jouant de ses talons dans l'herbe, elle finit par reprendre la parole, fixant la languette en métal de la canette qu'elle torturait de ses doigts parfaitement manucurés : « Tu étais en train de réviser quoi, tout à l'heure ? ». Certes, c'était une question lambda, qui allait amener un sujet tout aussi lambda, mais la jeune professeur était quelque peu intimidée par la présence du fils Ahn. Elle était si minuscule, si menue à ses côtés. Une coccinelle vint alors se poser sur le rebord de sa canette, qu'elle amena à ses lèvres, sans avoir vu l'adorable petite bête.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 18:46


noona you're so pretty
TENUE ∆ Sur de lui ? Il s'agissait d'un euphémisme. Yong Joon ne connaissait sans doute même pas la définition du mot complexe. Il n'en avait aucun. Il ne comprenait même pas les gens qui se sentaient mal dans leur peau. On lui avait toujours dit qu'il était beau et ça depuis qu'il était tout petit. Sa mère, même s'il ne la portait pas dans son cœur, disait toujours 'mon beau garçon' ou 'mon tout beau'. Peut être que son ego avait commencé à enfler dès l'enfance. Mais en général, les demoiselles préféraient un mec bien dans ses pompes qu'un pauvre raté. L'entendre rire lui décrocha un large sourire. C'était un son agréable et relativement doux à ses oreilles. « Et vous, vous ne devriez pas me sous-estimer. » Yong Joon restait persuadé que Charlie finirait par lui tomber dans les bras. D'autant plus qu'elle disposait d'un traitement de faveur dont elle ne semblait même pas avoir conscience. Il ne prenait habituellement pas la peine de perdre son temps de cette manière. Si au bout de quelques essais la jeune femme demeurait insensible, il passait tout simplement à la suivante. Il considérait Charlie d'une manière bien différente. Oui, elle était un trophée. Parce qu'elle était canon. Mais de ce jeu de séduction là, il n'avait rien d'autre à gagner qu'elle. D'habitude, il préférait les filles plus riches histoire de pouvoir leur demander de l'argent. De ce fait, son intérêt pour Charlie était des plus sincères. « Puis, si je ne suis pas sur de moi, qui le sera ? » Il fallait bien quelqu'un pour croire en lui et en l’occurrence il ne pouvait pas tellement compter sur sa génitrice.

Il ne manquait pas une seule occasion de jouer au preux chevalier avec elle. Il se délectait de ses réactions beaucoup trop mignonnes pour son âge. Elle le considérait comme un bébé alors qu'elle réagissait en adolescente face à ses actions. Il trouvait ça à la fois amusant et adorable.  Et puis pourquoi elle se cachait comme ça ? Elle était assise à côté de lui mais gardait la tête baissée. Yong Joon se pencha donc en avant pour apercevoir son visage. « Ce que j'étudiais ? Géopolitique et relations internationales. Pas vraiment passionnant. » Il se redressa et haussa les épaules. « Mais il faut que je continue. Mon job de mannequin ne rapporte pas encore assez. » Grâce à sa bourse, il couvrait à peine les frais de loyer. Il fallait ensuite qu'il puisse se nourrir, qu'il envoie une partie à sa mère, qu'il rembourse leurs nombreuses dettes et qu'il paye également pour le traitement de sa petite sœur. Mais de tout ça, il n'en parlait à personne. Il ne dévoilait que le stricte minimum. « Et vous ? Vous devriez profiter des vacances pour vous reposer. Vous nous voyez bien assez, non ? » Il essayait de faire un peu d'humour. Maintenant qu'il y pensait, ils ne se retrouvaient que rarement tous les deux. En général, il venait l'embêter à la fin des cours avec des questions idiotes dont il connaissait souvent déjà les réponses. Mais toutes les raisons étaient bonnes pour passer du temps avec elle. Son regard s'attarda un moment sur la canette de la demoiselle et il remarqua la petite bestiole rouge, confortablement installée. Aussitôt, il plaqua sa main en barrage dessus. « Hé ! » Un geste un peu brusque car comme un réflexe, si brusque que l'enseignante laissa échapper la canette de ses mains. Une partie de son contenu se déversa sur son t-shirt blanc. Yong Joon réagit au quart de tour et se leva d'un seul coup, se courbant à plusieurs reprise. « Oh mon Dieu, je suis désolé. C'est que... y avait une bestiole. Merde alors. Pardon faut pas jurer. Mais- » Il s'interrompit lorsqu'il réalisa que le tissus devenait transparent. Et dans sa tête, même si ça plaisait à une certaine partie de son cerveau, une autre réagit bien autrement. Il posa sa cannette et attrapa le poignet de l'enseignante l'embarquant jusqu'aux toilettes. L’université était presque déserte, personne n'allait venir les déranger chez les hommes. Il tira plusieurs serviettes de papier qu'il humidifia pour tamponner la tache qu'il avait faite. Aucune arrière-pensée pour le moment. « Putain, mais quel con. » Murmura-t-il concentré sur sa tâche de nettoyage.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 19:16


noona you're so pretty
TENUE ∆ Bien évidemment qu'elle avait des complexes. Cameron avait beau la couvrir sans cesse de compliments, la japonaise n'aimait pas tant son corps. Elle se trouvait trop petite, trop maigre, trop blanche. Et puis, il fallait dire qu'avec son passé, et tout ce qu'elle avait vécut durant ses quatre années d'horreurs en compagnie de son ex-fiancé n'aidait en rien. Comment pouvait-elle se trouver jolie, se sentir bien dans son corps, après toutes les horreurs et insultes qui lui avait dites ? Charlie n'avait aucune confiance en elle. Faute de voir toutes ces superbes étudiantes à l'université, qui s'assumaient pleinement, elle ne faisait que de se dénigrer. Peut-être était-ce pour cela qu'elle refusait d'ouvrir son cœur, en plus de la peur d'être à nouveau manipulée. Alors, quand Yong Joon la qualifiait de ravissante ou autre compliment de ce style, la brune peinait à le croire. Surtout en ayant pleinement connaissance de son petit jeu d'enjôleur. Pourtant, malgré elle, les mots qu'il lui adressait finissaient lentement mais sûrement par la toucher, par panser son petit cœur meurtrit. Un petit bout d'elle voulait croire dans les paroles de ce don juan. Était-ce seulement raisonnable ?

Lorsqu'il se pencha en avant dans le but d’apercevoir son visage, Charlie détourna de suite le regard. Qu'avait-il à la regarder de si près ? C'était très gênant.  Géopolitique et relations internationales ? Wow. Il ne cessait de la surprendre. Il était définitivement un bosseur. Pour comprendre ce genre de choses, la japonaise le respectait. Mais ce fut plutôt le côté mannequin qui l'intriguait. Elle aimerait en voir certaines, des photos de Yong Joon. Mais pouvait-elle se permettre de lui demander ? « C'est... quel genre de photos ? ». Génial. Maintenant, l'étudiant allait être certain qu'elle s'intéressait à lui ! Pff ! Continuant de jouer avec ses ongles, Charlie haussa les épaules sur la question de sa venue ici. « Je n'aime pas rester chez moi à rien faire. Je m'ennuie. Et j'avais repéré ces livres depuis un moment. C'est tout. ». Pas besoin de s'étaler davantage. Alors qu'elle allait pour boire, le garçon la stoppa brusquement, sans qu'elle ne sache pourquoi, et la surprise lui fit lâcher sa canette qui se déversa en partie sur son top blanc. Merde ! Une tâche de café, c'était signer la mort de son haut ! Les mains en l'air, à fixer le désastre, son cerveau était tellement en deuil qu'elle ne fit pas plus attention que ça aux excuses de Yong Joon. D'ailleurs, sans avoir le temps de réagir ou de dire quoi que ce soit, la jeune professeur se retrouva embarqué par celui-ci jusqu'aux toilettes des... hommes ?! Yah ! Pourquoi à cet endroit ! Alors qu'elle allait prendre enfin la parole, les joues de Charlie prirent feu face à la réaction du garçon. D'accord, il voulait se faire pardonner, mais de là à lui essuyer directement ?! Le repoussant un peu, elle détourna le regard. « Je... Ca va. Je vais le faire. Ne t'inquiètes pas, ça peut arriver. Juste... ne regardes pas ! ». Le forçant à se retourner, la brune retira alors son haut, pour finir en simple soutient gorge. Ouvrant un robinet, elle glissa son haut avec la tâche sous l'eau, attrapant du savon pour commencer à frotter. Absorbée, voulant plus que tout arriver à rattraper ce haut qu'elle aimait tant, elle en venait à oublier sa tenue plus que non-formelle pour une professeur. Mais qu'importe. C'était un cadeau de Cameron hors de prix, alors elle se devait de tout faire pour le sauver !
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 19:50


noona you're so pretty
TENUE ∆ Mauvaise idée Charlie. Avec cette simple question, elle lui ouvrait une porte. Et Yong Joon n'était pas du genre à laisser une si belle occasion lui échappait. Ça représentait une petite victoire pour lui. Elle tentait peut être de le repousser ou de lui résister mais dans le fond il l'intriguait quand même un peu. Bingo, pensa-t-il à ce moment là. Il était fier d'avoir réussi à piquer sa curiosité une nouvelle fois. Alors il dégaina son sac qu'il déposa sur ses jambes et entreprit une véritable fouille archéologique. Il y rangeait tellement de choses. Des livres, des cahiers et d'autres bricoles inutiles. Il leva alors d'un coup la tête. Posait-elle cette question parce qu'elle pensait qu'il s’exhibait à des fins peu catholiques ? Cela déclencha un léger rire chez le plus jeune. « Je ne pose pas pour les magazines de charme si ça peut vous rassurer. » D'accord, il profitait de l'occasion pour tenter de l'embarrasser un peu. Il la trouvait tellement mignonne lorsqu'elle rougissait qu'il ne manquait aucune occasion de voir apparaître cette jolie couleur sur ses joues. Au bout de quelques secondes, il dégaina un magazine féminin et dénicha l'unique page où on pouvait le contempler. Ça ne représentait pas grand chose mais il débutait dans le métier. « Vous en pensez quoi ? » Il tapota plusieurs fois sur la photo. Son avis était important pour lui. Il espérait vraiment que ce qu'il lui montrait lui plaisait. Finalement, il rangea le magazine dans son sac. À chaque fois qu'il apparaissait quelque part, il fonçait acheter un exemplaire par fierté. « Vous auriez dû m'appeler. On serait sorti ensemble. » Aucune limite, vraiment aucune. « On aurait pu aller au restaurant. » Et il aurait payé bien sur. Il avait beau être fauché, Yong Joon savait que les femmes aimaient bien se faire inviter.

Puis la situation lui échappa un peu. Renverser du café sur le top blanc de Charlie ne faisait absolument pas partie de ses plans. Ça bouleversait même sa tactique de séduction. Mais Yong Joon ne manquait pas de réactivité. Aussi, il l'embarqua dans les toilettes des hommes pour tenter de se rattraper. À la base, cela partait d'une bonne intention. Il tamponnait sa poitrine tâchée de café juste pour éponger le liquide. Mais l'information finit par monter jusqu'à son cerveau. Il lui touchait les seins. Il se figea quelques secondes et apparemment Charlie prit à son tour conscience de la situation. Yong Joon leva donc les mains comme un voyou pris sur le fait. « J-je... pardon ! Je voulais pas. Je suis désolé. » Il baragouinait des excuses et bégayait même. Son assurance venait de prendre un coup. Il fallait vraiment qu'il se reprenne. Alors bien sagement, il lui obéit et se retourna. Il en profita pour prendre plusieurs grandes inspirations. Il venait de toucher ses seins. Il venait de la tripoter. Mais quel con. Ça le faisait pas du tout. Il avait perdu des points c'était sur ça. Ça fonctionnait pas comme ça les nanas. Il risqua un petit coup d’œil dans le miroir et son regard tomba sur le reflet de Charlie. Celle-ci bataillait pour nettoyer son t-shirt. Elle nettoyait son t-shirt ? Yong Joon ouvrit grand les yeux. Elle venait d'enlever son t-shirt. Pour la première fois de sa vie, le rouge lui monta aux joues. Mais non, il ne pouvait pas tourner la tête. Il la fixait. Il ravala même difficilement sa salive. Et bien sur, elle finit par s'en rendre compte. « Pardon ! » s' écria-t-il en plaquant ses mains sur son visage pour se cacher. Rah, mais pourquoi il faisait le timide comme ça ? C'était pas la première fois qu'il voyait une paire de boobs bon sang. Il écarta ses doigts et risqua un nouveau regard. Charlie semblait occupée. Il pivota un peu et observa son dos cette fois. Tellement tentant. Trop tentant. Il approcha ses doigts et les passa sur la fermeture de son soutien-gorge. S'il le pressait un peu plus, il les libérait. Mais non, pas là, il pouvait pas faire ça. Elle allait se mettre en rogne, c'était certain. 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 21:07


noona you're so pretty
TENUE ∆ Oh. My. God. Lorsque Yong Joon sortit de son sac le magasine dans lequel il lui montra la photo sur laquelle il posait, la japonaise faillit s'étouffer avec sa salive. Jamais ô grand jamais elle ne s'était imaginé que le garçon puisse avoir un tel corps. Il avait beau avoir une silhouette fine, des muscles étaient bel et bien là. Il suffisait de regarder ces abdominaux parfaitement dessinés. D'ailleurs, elle ne douta pas une seconde de leur existence. Ils ne pouvaient pas être photoshoppés. Alors quoi ? Comment devait-elle réagir ? Baver ouvertement devant ce corps de dieu grec ? Feindre l'indifférence la plus totale ? Bien trop perdue, Charlie se contenta d'hocher la tête avec un doux sourire. Puis, le garçon osa avouer qu'ils auraient pu sortir ensemble. Un restaurant ? Wow. Il n'avait vraiment pas froid au yeux ! C'était très risqué comme sortie ! Car l’un des collègues de la jeune professeur pourrait s'y trouver par pur hasard, les remarquer, lancer des rumeurs voir même en parler au directeur. Et bim. A la rue, sans travail ! Oui, bon, peut-être que Charlie se faisait des films trop vite. Mais que voulez-vous. Elle avait déjà bien assez galéré dans ce pays qui lui était complètement inconnu à son arrivée pour finir virée à cause de Yong Joon qui lui ne souhaitait que la mettre dans son lit !

Bien trop concentrée à frotter son haut avec acharnement, pour faire partir au mieux la tâche marron qui trônait fièrement dessus, la japonaise ne remarqua pas de suite qu'un regard indiscret s'était posé sur elle. Ou plus exactement, sur sa poitrine uniquement couverte de son soutient gorge. Ce ne fut que lorsqu'elle s’essuya le front avec son poignet que Charlie vit le reflet de son étudiant dans le miroir. « Yah ! Regardes le mur devant toi ! ». Mais quel pervers celui-là ! Il n'en ratait vraiment pas une ! Mais en le voyait ainsi, à se couvrir le visage étonnamment rougit, la brune ne put s'empêcher de le trouver mignon. Depuis quand pouvait-il être si adorable ? Grognant un peu, elle retourna néanmoins à sa corvée, une expression presque désespérée sur le visage. Elle se doutait bien que Cameron ne lui en voudrait pas, et qu'elle pourrait même lui racheter le même, mais tout de même ! Elle tenait précieusement aux cadeaux de sa meilleure amie ! Mais quelle idiote ! Elle ne savait donc pas tenir correctement une simple canette en mains ?! Tandis qu'elle se traitait de tous les noms par la pensée, l'effleurement des doigts de Yong Joon contre sa peau nue la fit frissonner, et elle sursauta d'un coup. Se retournant brusquement vers lui, elle lui dégagea d'un coup sec le bras. Ses yeux étaient alors remplit de peur, et son corps se mit légèrement à trembler. « Q-Qu... Ne... Ne me touches pas... ! ». Se pinçant fortement les lèvres, elle recula et colla son dos au mur, tout en couvrant son buste de ses bras. Ses yeux fixaient le sol, et l'expression de son visage d'ordinaire si doux s'assombrit. Par ce simple contact, pourtant presque anodin, l'étudiant venait sans le savoir de ranimer de douleurs souvenirs chez son aînée. Lentement, elle se laissa glisser le long du mur, pour finir par se mettre en boule, serrant ses jambes contre elle, y cachant son visage. Dans sa tête défilaient en ce moment même tant d'images qu'elle désirait plus que tout effacer à jamais. Comme pétrifiée, Charlie ressemblait à une enfant, complètement terrorisée. Allait-il la prendre pour une folle ?
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 21:36


noona you're so pretty
TENUE ∆ De son côté, Yong Joon ne réfléchissait pas autant. Et même si elle ne semblait pas considérer avec sérieux cette proposition déguisée, il ne plaisantait pas. Il l'aurait volontiers inviter au restaurant ou à aller boire un verre. Elle n'était pas si vieille alors ils fréquentaient peut être les mêmes bars. Petit obstacle néanmoins, il ne connaissait pas son numéro. Bon, il songea qu'il pouvait toujours soudoyer Cameron pour l'obtenir. Elle lui devait bien ça. Déjà que sa mission séduction s'avérait bien plus compliquée par sa faute. Il nota cette idée dans un coin de son esprit. Peut être qu'en faisant un peu boire Charlie ça lui faciliterait les choses ? C'était malsain et vraiment dégueulasse de sa part de penser ça mais bon, Yong Joon était ce qu'il était.

Pris en flagrant délit, l'étudiant se dépêcha de cacher son visage derrière ses grandes mains et dissimula par la même occasion ses rougeurs. Il sentait ses joues chauffer, réaction tout bonnement exceptionnelle. Il ne rougissait pas. Il n'était jamais gêné. Puis il trouvait que ça faisait fragile. La honte quoi. Déjà qu'elle le prenait pour un bébé, fallait en plus qu'il rougisse devant sa nudité. Comme s'il n'avait pas l'habitude de voir un corps de femme en plus. Charlie n'était pas la première qu'il voyait en fine lingerie. « J'suis désolé. Putain. Promis, je regarde plus. » Il voudrait bien vous y voir, dans les toilettes des mecs avec une nana plus que bonne à moitié nue, vous résisteriez ? Parce que bon, s'il ne s'agissait pas de Charlie il aurait probablement profité de la situation. Mais Yong Joon était un mec intelligent. Il avait bien compris qu'elle ne fonctionnait pas comme ça. Enfin, malgré ça, difficile de résister à ses pulsions de mâle. Il ne s'attendait néanmoins pas à une réaction aussi violente de la part de Charlie. Il sursauta presque et recula d'un pas. À nouveau, il leva les mains pour lui montrer qu'il n'allait rien lui faire, qu'il ne lui voulait pas de mal. « C'est bon, c'est bon. Je m'excuse. J'aurais pas dû. J'vous touche plus. » Pour appuyer ses paroles, il recula encore un peu, tout doucement. Ce regard. Cela le perturba complètement. S'il avait croisé quelques vierges effarouchées sur son chemin, aucune demoiselle ne l'avait jamais regardé comme ça. Elle avait peur. Il lui avait fait peur. Yong Joon collectionnait peut être les femmes mais n'oserait pas lever ne serait-ce que le petit doigt sur elle. Son regard suivit la descente de Charlie et il se mordit la lèvre. Que faire ? Il venait de se mettre dans une situation plutôt délicate. Après quelques petites minutes à hésiter, il se rapprocha et s'accroupit pour être à sa hauteur. « Madame Evans ? » Elle ne le regardait plus. Elle cachait son visage. Bon dieu, mais qu'avait-il fait ? Il soupira, non pas parce qu'il était agacé mais parce qu'il ne savait pas comment réagir. Il choisit d'ôter sa veste. Il tendit les bras en veillant à ne pas la toucher et déposa le vêtement sur ses épaules pour la couvrir. Comme elle ne bougeait toujours pas, il posa tout doucement ses doigts sur son genoux en espérant ne pas l'effrayer encore. « Hey, vous allez bien ? Je ne voulais pas vous... effrayer ? » Est-ce que c'était ça ? Est-ce qu'il l'avait effrayé ?  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 22:05


noona you're so pretty
TENUE ∆ À vrai dire, s'ils n'étaient pas dans la configuration actuelle de professeur/élève, alors peut être bien que Charlie aurait accepté un rendez-vous avec son cadet. Qui sait. Après tout, une sortie dans un salon de thé ou un restaurant ne tuait personne, et elle aurait été bien assez grande pour le recaler s'il aurait tenté quoique ce soit de plus qu'amical. Pourtant, elle ne cessait de se dire que c'était mal, qu'ils ne pouvaient pas. Certes, ils avaient quasiment le même âge, mais elle avait une sorte de responsabilité envers Yong Joon. Et puis, elle avait déjà refait sa vie une fois, elle refusait l'idée de devoir recommencer ce calvaire juste à cause d'une partie de jambes en l'air. La brune ne pouvait se permettre d'être aussi stupide. Méfiante jusqu'au bout des ongles, elle n'arrivait pas à déceler si tous les actes, toutes les paroles de son cadet étaient uniquement guidés par ce côté séducteur. Évidement qu'elle espérait qu'au fond, il soit sincère envers elle. Qu'avec le temps, le garçon ait comprit qu'il ne l'aurait jamais, et qu'il avait abandonné pour au final n'être tendre avec elle que par pure gentillesse. Il fallait que Charlie lui demande, sous peu, pour savoir à quoi s’en tenir avec lui. Mais serait-il seulement honnête avec elle ?

En boule, le corps prit de légers tremblements, la japonaise était en pleine crise de panique. Elle avait perdu le sens de la réalité. Pour elle, elle se tenait plusieurs années en arrière, dans la chambre de son immense villa au Japon. Avec son ex-fiancé, à ses côtés, prêt à lui infliger maintes supplices pour la énième fois. Une vive douleur s'installa dans son ventre, causée par un sentiment bien plus prenant et puissant que la peur. Elle voulait fuir. Non, disparaître. Sentant la présence de Yong Joon devenir plus proche, la brune resserra son emprise sur ses jambes, comme si cela lui permettrait de se protéger de tout geste. Un petit sursaut s'empara d'elle lorsqu'elle sentit la veste de son élève sur ses épaules. Alors qu'elle allait redresser la tête, pour comprendre, la sensation des doigts du garçon sur son genou eut raison d'elle. De nouveau, d'un geste brusque, voir même violent, Charlie le repoussa, et elle lâcha d'une voix qui se brisa de par son état de choc : « NE ME TOUCHES PAS !! ». Ayant relever finalement la tête, son visage était crispé par l'effroi, et des larmes se mirent à rouler le long de ses joues. Explosant alors simplement en sanglots, la jeune professeur glissa ses doigts dans ses propres cheveux pour se les saisir fermement,. Elle se mit à serrer tellement fort ses poings que ses ongles commençaient à blesser ses paumes à sang. « Ne me touches pas... ne me touches pas... je n'veux pas... laisses moi... ». Sa voix était faible et tremblante, entrecoupée par ses sanglots. Charlie était véritablement dans un piteux état. Elle n'arrivait même pas à se rendre compte que c'était Yong Joon qui se tenait face à elle, et non pas son ex-fiancé. Aveuglée par la torture de ses souvenirs, elle ne se contrôlait plus. « Je t'en supplie... arrêtes... laisses moi... ». Ses larmes s'écrasaient lourdement au sol, et son corps était aussi raide d'une barre de fer. Comment allait-elle bien pouvoir se sortir de là... ?
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 22:38


noona you're so pretty
TENUE ∆ Elle lui rappelait sa mère. De la même manière, elle se recroquevillait dans un coin quand l'angoisse la submergeait mais également pour éviter les coups. Elle se protégeait comme ça. Du faut de ses six ans, Yong Joon ne disposait d'aucun moyen de la sauver à l'époque. Il se dressait néanmoins entre elle et son beau-père mais ramassait alors les coups à sa place. Un petit garçon ne faisait juste pas le poids face à un homme aussi violent. Est-ce que c'était pour ça que cette situation l’embarrassait ? Parce qu'il calquait ses souvenirs d'enfance sur Charlie ? Il tenta une nouvelle approche et prit de grandes précautions. Mais il posa ses doigts presque naturellement sur sa peau et déclencha un nouveau sursaut chez la belle enseignante. Elle le repoussa si brusquement qu'il s'échoua sur les fesses. Il écarquilla les yeux, choqué par ce geste. Il n'arrivait pas à comprendre, espérait ne pas comprendre ou peut être même faisait semblant de ne pas comprendre. Il refusait de rassembler les morceaux du puzzle. Pas question. Ça ne le concernait pas. Son regard parcourait son visage rempli de larmes, totalement impuissant. Il voyait sa lèvre trembler et ouais, ça lui fendait le cœur, juste un peu. Parce que c'était sa faute si elle se mettait dans un tel état. « Je suis désolé. » Souffla-t-il. Depuis quelques minutes, il n'arrêtait plus de s'excuser. Il se mit sur les genoux mais resta à une bonne distance d'elle. Un instant, il s'imagina ce qu'il arriverait si quelqu'un pénétrait dans les toilettes. Son enseignante complètement hystérique et à moitié nue sous sa veste, lui devant elle, alors qu'elle lui demandait de ne pas la toucher. Pour sur on le prendrait pour un agresseur. Il ravala sa salive, pitié que personne ne vienne, pas maintenant, pas tant qu'il ne l'aura pas calmé. S'il y parvenait seulement.

Il en fallait un peu plus pour se débarrasser de lui ou en tout cas pour qu'il baisse les bras. D'un naturel borné, Yong Joon avait en plus eu à faire à des situations encore plus délicates que celle-ci grâce à sa mère alcoolique et les déchets humains qu'elle ramenait à la maison. « Madame Evans. » Commença-t-il en chuchotant presque. « Je ne vous veux aucun mal. » Il ne lui en avait jamais voulu. Il avait juste pensé avec ses couilles plutôt qu'avec sa tête. « Je suis désolé si mon geste vous a semblé déplacé. Je vous jure que je ne voulais pas vous heurter. » Bon, est-ce qu'il pouvait tenter une petite approche ? Il décida que lui et s'avança de quelques centimètres. « Vous n'avez aucune raison d'avoir peur de moi. » Il parlait d'une voix aussi douce qu'il le pouvait et choisissait avec soin ses mots tout en continuant à s'approcher d'elle. Quand il arriva à sa hauteur, il se pinça les lèvres. Et maintenant ? Que dire ? Que faire ? « Je ne vous ferai jamais rien si vous ne le voulez pas. » C'était formulé bizarrement ça. Vite, faut rattraper le truc. « Je veux dire que je ne vous toucherai plus jamais si... si c'est ce que vous voulez. Je vous le promet. » Il marqua une courte pause. Elle lui paraissait soudainement encore plus minuscule. Elle était une petite chose fragile. Plus fragile qu'il ne le pensait. Et il mourrait d'envie de la prendre dans ses bras. « Je vous jure sur la tête de ma mère. » Un peu d'humour peut être ? Non, mais ça se faisait pas de jurer sur sa mère en plus.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 23:05


noona you're so pretty
TENUE ∆ Elle se haïssait de se montrer ainsi aux yeux de Yong Joon. La honte ultime. Ou plutôt, la gêne ultime ! Elle qui faisait tout pour devenir une femme forte et indépendante, voilà qu'elle était aussi fragile que du cristal. Et il est vrai que si une personne venait à entrer à ce moment dans les toilettes, la situation pourrait à coup sûre être complètement mal interprétée. Elle devait se ressaisir. Mais comment faire ? Charlie était plongée si profondément dans ses douloureux souvenirs qu'elle ne voyait aucune porte de sortie, aucun échappatoire. Peut-être avait-elle besoin d'un choc ? Comme une gifle ? Mais visiblement le garçon n'agirait pas ainsi à son égard, faute d'être tout aussi choqué qu'elle, mais pas pour la même raison. Si la japonaise avait à moitié conscience de son état, elle souhaitait de tout son cœur que cette crise ne serait pas ébruitée par son cadet. Certes, elle avait confiance en lui sur ce point, mais tout de même. On n'est jamais trop à l'abri. Surtout qu'elle se doutait bien qu'en ce moment même, Yong Joon devait se faire de nombreux films quant à la raison de la crise de sa professeur. Pouvait-il seulement imaginer la triste et sombre réalité ? Sûrement que non. Il devait probablement la prendre pour une vierge ultra coincée et apeurée par la gente masculine, voilà tout.

Les mots du garçon parvenaient jusqu'aux oreilles de Charlie. Ils étaient doux. Et semblaient sincères. Ses phrases étaient à des années lumières de ce qu'elle avait eut l'habitude d'entendre pendant toutes ces horribles années. On s'excusait. On s'excusait de la toucher. C'était bien la première fois. Et le voici, le choc qui lui fit réaliser qu'elle était en pleine crise. Lentement, les sanglots de la japonaise se calmèrent, sans pour autant cesser, et ses mains se détendirent dans ses cheveux. Ouvrant difficilement les yeux, ceux-ci se posèrent sur le visage délicat de Yong Joon. La tête de la brune se mit à tourner légèrement, et ses doigts quittèrent ses cheveux, pour venir lourdement se poser sur ses cuisses. Elle était à la fois embarrassée, humiliée, gênée, perdue. Charlie voulait s'assurer de cette réalité. Que c'était bien son élève qui se tenait face à elle, et non pas une illusion. Alors, tandis qu'elle renifla et que ses larmes continuaient de rouler sur ses joues désormais rougies à cause de ses pleurs, la jeune femme approcha ses mains tremblantes de Yong Joon. Venant lui effleurer en premier lieu le visage, elle finit par les poser sur son visage aux traits étrangement masculin tout à coup. Comme si le sérieux de la situation avait transformé le regard de la brune sur lui. En douceur, malgré ses tremblements, elle vint le lui caresser, et en réalisant qu'il s'agissait bel et bien du garçon, la japonaise vint se blottir subitement tout contre lui. S'accrochant presque désespérément à son haut, elle logea son visage dans le cou de son cadet, et laissa cette fois des larmes de soulagement quitter ses beaux yeux en amande. Elle voulait tant s'excuser de son comportement, lui expliquer ce qu'il venait de se passer. Mais elle en était tout simplement incapable. Là, tout ce dont elle désirait, s'était de se sentir en sécurité. Sentir que rien ne lui arriverait. Qu'on était là pour elle, pour la protéger. Son petit et frêle corps était toujours éprit de légers tremblements, mais il cherchait plus que tout le réconfort.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Dim 21 Fév - 23:29


noona you're so pretty
TENUE ∆ Ça le stressait. Il ne pouvait pas s'empêcher de jeter de petits coups d’œil vers la porte pour vérifier que personne ne traînait dans les parages. Parce que là tout de suite, il ne voyait absolument pas comment se sortir de ce pétrin. Il sentait même qu'il s'enfonçait. Mais il ne pouvait résolument pas prendre la fuite et l'abandonner comme ça. Même s'il jetait les nanas comme s'il s'agissait de pauvres mouchoirs en papier, il n'était pas question de se comporter ainsi avec Charlie. Puis même s'il le voulait, il n'y parviendrait pas. Il ne se sentait pas la laisser derrière lui. Au contraire, il crevait d'envie de la serrer dans ses bras. Il ne supportait pas de la voir dans cet état. Mais à part lui parler pour tenter de la raisonner, que lui restait-il comme option ? Alors Yong Joon se lança. Il n'était pas nécessairement doué avec les mots. Il préférait s'en servir pour embobiner les femmes. Il choisit néanmoins de se laisser guider par l'inspiration du moment. Il essayait de ne pas raconter trop n'importe quoi. Et dans le fond, il pensait tout ce qu'il lui disait. Yong Joon détestait l'homme qui avait osé lever la main sur sa mère et lui, il connaissait ce regard qu'elle avait eu pour avoir vu sa mère aborder le même, alors une petite voix lui soufflait que Charlie avait peut être vécu quelque chose de semblable. Et il ne souhaitait ça à aucune femme. Quand bien même il ne les supportait pas et les trouvait superficielles mais ridicules surtout. Il avait beau être une raclure lui aussi, il ne frapperait jamais une femme.

Quand elle tendit ses mains vers lui, Yong Joon se figea de peur que le moindre geste ne la fasse reculer. Puis elle les posa sur ses joues et alors il esquissa un petit sourire. Un sourire compatissant mais tendre surtout. Il glissa ses mains par-dessus les siennes en douceur. « Vous allez bien ? » Et comme unique réponse, il se retrouva avec la fragile créature contre lui. Sur le coup, cela le surprit et il écarta les bras. Il avait presque peur de la toucher. Dans un autre contexte, il aurait probablement été ravie de la voir se coller à lui en petite tenue mais là il n'avait pas franchement moyen d'en profiter. Après un temps, un peu hésitant, il finit par l'encercler avec ses bras. Il soupira, soulagé que la crise soit passée. Il frotta doucement son dos pour la réconforter. « Là, c'est rien. Ou plutôt ça n'était que moi. » Il rit un peu. Autant profiter du fait qu'elle le considérait comme un gamin non ? Elle n'avait aucune raison de le craindre dans ce cas. Il ramassa sa veste qui était tombée de ses épaules et la lui repassa. Ensuite, il enroula à nouveau ses bras autour d'elle mais la serra cette fois-ci un peu plus fort. « Pardonnez-moi. Je n'aurais pas dû vous toucher, c'est ma faute. » Souffla-t-il en calant délicatement sa joue contre la tête de Charlie. Il remonta une de ses mains jusqu'à ses cheveux et se mit à les lui caresser, comme s'il souhaitait la bercer.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Lun 22 Fév - 20:38


noona you're so pretty
TENUE ∆ Pourquoi avait-il fallu que cette crise se déroule en présence de Yong Joon ? Franchement, à croire que le destin était contre elle. Non seulement se montrer aussi faible face à l'un de ses élèves l'énervait au plus haut point, mais qu'il s'agisse du garçon qui la draguait ouvertement était pire. Car elle ne voulait pas qu'il utilise cela comme une excuse pour se rapprocher d'elle. En profiter serait cruel, n'est-ce pas ? Et puis, surtout, Charlie avait peur de passer pour une folle. Car on ne peut le nier, réagir aussi violemment face à une simple main dans le dos, c'était démesuré ! Alors quoi ? Le garçon pensait-il désormais qu'elle avait un problème mental ? Peut-être une schizophrénie ? Quoi qu'il en soit, elle devait paraître bien moins attirante et parfaite maintenant. Car oui, cela lui importait. La japonaise aimait se sentir admirer par son cadet. D'autant plus que depuis quelques temps, elle s'était prise à entrer dans le jeu de Yong Joon, c'est à dire chercher à le séduire également. Bien qu'elle n'avait pas la moindre idée de comment s'y prendre. Par ailleurs, la brune n'avait même pas remarqué, ou plutôt, elle n'avait pas conscience que les livres, mais surtout son sac à main étaient toujours dehors, sur le banc. Mais en cette après-midi bien calme où l'université était quasiment déserte, il y avait l'espoir que rien ne leur arrive.

Bien blottit dans les bras de son élève, Charlie s'y sentait étrangement à l'aise. Comme si elle avait enfin trouvé son refuge, son havre de paix. Lorsqu'il referma les bras sur elle, la demoiselle eut tout d'abord un léger sursaut, mais finalement, cette étreinte ne fit que renforcer son bien être. Humant le parfum de Yong Joon, elle profitait sans honte de sa chaleur apaisante. Pourquoi donc se sentait-elle si bien dans ses bras ?! Se laissant complètement faire, lorsque l'étudiant vint glisser sa main dans les cheveux courts de la japonaise, celle-ci aurait pu se mettre à ronronner tant ce contact était agréable. Et à ses dires, les pensées de Charlie finirent par revenir à la réalité. Ouvrant les yeux, elle desserra un peu sa prise sur son chandail et parla d'une voix calme et basse. « Non... Ce n'est pas ta faute Joon... C'est moi... C'est moi qui te demande pardon. ». Lentement, elle se décolla à contre cœur du plus jeune, restant tout de même relativement proche de lui. Venant s'essuyer ses joues trempées, gardant la tête baissée, la japonaise eut un petit rire forcé. « Je dois être horrible... Je suis certaine que mon maquillage a coulé... ». Profitant de ses cheveux courts pour se cacher, Charlie regarda la veste du garçon qui était sur ses épaules. « Je peux vraiment... la porter... ? ». Yong Joon lui offrant une réponse positive, elle l'enfila donc timidement. Évidement, la veste était trop grande pour elle, mais cela avait l'effet d'amplifier l'image adorable de la jeune femme. Lâchant un faible et tout gêné « merci », elle cacha ses joues rougies en tenant ses mèches devant, et se mordilla la lèvre inférieure. La brune jeta un rapide coup d’œil vers le lavabo, et soupira. Adieu t-shirt. Elle devait se faire à l'idée. N'osant pas regarder l'étudiant, que ce soit dans les yeux ou ailleurs, Charlie était complètement démunie, sans défense. Elle ressemblait à un petit chiot tout mignon, abandonné, qui ne cherchait qu'à être adopté. Jouant presque nerveusement avec les pointes de ses mèches, elle renifla discrètement et ajouta tout bas, trop gênée : « Merci... de m'avoir aidé... Et désolée... ». Elle avait tellement honte d'elle. Elle vint même finalement se cacher le visage avec ses mains, voulant disparaître.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Lun 22 Fév - 21:08


noona you're so pretty
TENUE ∆ Non mais franchement, combien de mecs rêveraient de tenir une Charlie en tenue légère ? Il valait mieux ne pas dresser cette fameuse liste. Déjà parce qu'on trouverait son nom tout en haut, en lettres capitales et avec une succession de points d'exclamation. Sauf qu'il venait d'assister à une scène quelque peu particulière et qui le déconcertait. Yong Joon avait beau la serrer chaleureusement dans ses bas, il craignait tout de même de se prendre un pain ou n'importe quoi. Parce que cette crise d'hystérie l'avait malgré son apparent sang froid un peu ébranler. Mais qu'est-ce qu'elle racontait ? Il secoua la tête de gauche à droite. Il se sentait responsable de tout ce cirque. Un poil nerveux, il passa sa main dans ses cheveux avant de se souvenir qu'elle préférait le voir avec sa frange et il les plaqua la seconde suivante. « Je n'avais pas à vous toucher. » Il était son étudiant. Il devait la respecter. Enfin, quand on songeait au fait qu'il lui courait constamment après comme un petit toutou on pouvait se demander où était passé le respect. Il se pencha un peu pour vérifier les paroles de l'enseignante. Il ne pouvait pas lui mentir. Il apercevait quelques traces foncées plutôt disgracieuses. Mais horrible ? Non, bien sur que non. Et certainement pas aux yeux du mannequin. « Disons que vous n'êtes pas à votre avantage. Mais j'en prends l'entière responsabilité ! » Il tapota le sommet de sa tête, geste affectueux et enfantin. « Vous êtes jolie quand même. Ne vous inquiétez pas. » Il n'allait pas lui dire le contraire. C'était totalement contre-productif. Maintenant qu'elle le regardait un peu comme s'il était un super-héros et qu'il gagnait un peu en virilité, autant en profiter. Il sourit attendri en la voyant enfiler les manches de sa veste. Elle semblait encore plus petite. Il en prit les pans pour cacher un peu plus son corps. Ce qu'il regrettait vraiment d'ailleurs parce qu'il aurait bien aimé se rincer un peu l’œil, enfin bref. Il la boutonna ensuite et approuva d'un petit signe de tête. « Elle vous va mieux qu'à moi. » Et de toute manière, c'était la meilleure alternative qui se présentait à elle puisqu'on son petit top était trempé.

N'empêche, beaucoup de questions se bousculaient dans son esprit. Il ne savait pas comment interpréter tout ça. Charlie cachait sûrement plus de choses qu'il ne se l'imaginait. La voyant se cacher le visage, il hésita un instant. Maintenant, Yong Joon n'osait plus la toucher. Mais il se lança quand même et posa ses mains sur les siennes pour l'inviter à lui dévoiler son visage. Guidé par son instinct, il colla son front au sien et accrocha son regard. « Arrêtez de vous excuser, hm ? » Il lui offrit ensuite son traditionnel sourire d'imbécile heureux et lui pinça la joue de la même manière qu'elle le lui faisait si souvent. Il prit alors conscience de leur proximité et se recula d'un seul coup marmonnant des paroles sans queue ni tête. Il se leva ensuite pour lui tendre ses mains. « J-je vais vous aider. » Et il la tira afin de la remettre sur ses pieds. Il jeta un œil à son t-shirt toujours dans le lavabo et grimaça. « Et désolé pour ça, vraiment. » Cela lui apprendre à faire des gestes brusques. Il aurait tout aussi bien pu juste lui signaler la présence de la coccinelle et rien de tout ça ne serait arrivé.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Lun 22 Fév - 21:54


noona you're so pretty
TENUE ∆ Oui, il était évident qu'avec la réaction qu'il venait d'avoir face à cette crise des plus particulières et complexes, Yong Joon gagnait des points aux yeux de la japonaise. Jamais elle ne l'aurait cru si... protecteur. Puisque jusqu'à présent, elle ne s'était considéré uniquement comme l'une de ses nombreuses proies, Charlie aurait pensé qu'il la laisserait se démerder. Mais non. Il était là, en train de la serrer contre lui, tentant au mieux de la rassurer. Elle était surprise. Agréablement surprise. Grâce ou à cause -elle ne savait pas quoi choisir-, elle découvrait un tout nouveau trait de personnalité du garçon, qui, on ne va pas se le cacher, la charmait. En cet instant présent, alors qu'elle était lover confortablement dans ses bras, Yong Joon n'était plus l’adorable gamin au sourire parfois niais. Non. Il était un homme. Un vrai. Sur lequel une femme pouvait se reposer face à un problème, quel qu'il soit. Et à cette pensée, le cœur de la brune se mit à battre plus fort dans sa poitrine. Elle venait à l'instant d'ouvrir les yeux, à ses dépends : il lui plaisait.

Lorsqu'il confirma ses craintes quant à son maquillage, Charlie ne fit que ce cacher davantage. Génial. Non seulement ses yeux devaient être rouges et gonflés à cause des larmes, mais en plus ses pommettes s'avéraient être noircies par le mascara. La honte ! Comment pouvait-il lui dire qu'elle était belle, dans cet état ? Était-il en train de se moquer d'elle, en profitant de son état pour mieux la charmer ? Non, il semblait sincère. Se laissant complètement faire par Yong Joon qui vint lui fermer la veste, la japonaise suivaient le mouvement de ses mains, surveillant inconsciemment les gestes du plus jeune. Celui-ci était doux, et respectueux. Charlie n'avait pas peur de lui. Pas en ce moment précis. Une tout autre aura que celle habituelle émanait du garçon, qui l'enveloppait dans une bulle de confiance. Tandis qu'elle se cachait finalement le visage, un frisson remonta son échine lorsque celles de son cadets vinrent les lui retirer. Et ainsi, sans trop le vouloir, la brune se retrouva front contre front avec Yong Joon, leurs regards plongés dans l'un dans l'autre. Sans pouvoir se contrôler, la teinte de ses joues déjà rougies par ses précédents pleurs se renforça alors qu'elle se perdait dans ce regard envoûtant. Son petit cœur se remit à accélérer. Wow. Depuis quand lui faisait-il tant d'effet ? Hochant alors la tête, doucement, Charlie se pinça les lèvres. On aurait vraiment dit une enfant. Surtout quand il vint lui tirer la joue, chose qui était d’ordinaire son geste à elle. « Yaaah... ». Lui chassant sans violence la main, tout en faisant une moue des plus adorables, la japonaise le regarda se lever et accepta volontiers son aide pour se remettre sur ses jambes, quelques peu tremblantes. S’approchant alors lentement du lavabo, elle haussa simplement les épaules pour son haut, et se regarda finalement dans le miroir. « … Je suis horrible ! On dirait un panda ! Yah, pourquoi tu as mentis?! ». L'éclaboussant un peu, comme pour se venger, elle ajouta : « Heureusement que j'ai des lingettes dans mon sac à m-... ». Aucun sac à main dans son champ de vision. Merde ! Il était dehors ! Charlie Attrapa la main de Yong Joon sans réfléchir et se pressa de l'attirer avec elle à l'extérieur, direction le banc ! Et heureusement pour elle, tout était là, personne n'y avait visiblement touché. Lâchant un soupire de soulagement, elle s'arrêta donc de trottiner, pour reprendre son souffle. « Je crois que j'aurai fait un malaise si on me l'avait volé... ! ». Enfin, un doux et petit sourire se forma sur son visage. Par ailleurs, leurs mains étaient toujours entrelacées, sans qu'elle ne le remarque.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Lun 22 Fév - 22:21


noona you're so pretty
TENUE ∆ Yong Joon ne jouait pas. Il oubliait de jouer. Chaque geste, chaque regard, tout débordait de sincérité. Ce moment était d'une rareté inestimable. Mais Charlie ne s'en rendait probablement pas compte. Lui-même ne réalisait pas qu'il baissait sa garde. Il pensait qu'il contrôlait tout et qu'il tirait les ficelles mais en vérité il se passait quelque chose d'autre. Il ne disposait d'aucune emprise sur cette chose. Ça se déroulait sous son nez et il ne le réalisait même pas, trop habitué à ce rôle. Il éclata de rire lorsqu'elle chassa sa main. Elle voyait ce que ça lui faisait. Elle semblait mieux se porter, heureusement. Yong Joon souffla même de soulagement avant de l'aider à se lever. Un panda ? Il pencha la tête sur le côté avec innocence. D'accord, ça ne la mettait pas en valeur. Yong Joon la préférait toute pimpante mais il la trouvait encore jolie. « Un panda mignon alors. » Sa candeur, une carte qu'il abattait à chaque fois. Toutes les femmes finissaient par craquer et ça même lorsqu'elle le trouvait agaçant pour commencer. On ne se méfiait pas de quelqu'un comme lui. On se l'imaginait un peu simplet sur les bords. Mais Yong Joon était au courant de la réserve de Charlie. Tout ça parce que Cameron avait ouvert sa grande bouche. Il ne pensait pas que cela soit irrattrapable. Il gagnait du terrain. Il en était persuadé. Il s'écarta pour se protéger de l'eau qu'elle lui envoyait. « Fallait pas pleurer al... » Mais pas le temps de terminer sa phrase, il se retrouva entraîné par la jeune femme à travers les couloirs. C'est vrai qu'ils avaient laissé leurs affaires dehors. Il ne pensait pas qu'elles risquaient quelque chose. Ils n'étaient pas nombreux à fréquenter l'université pendant les vacances. Les étudiants préféraient tout de même changer d'air et faire la fête. Ils ralentirent la cadence et en la voyant sourire, ses lèvres s'étirèrent aussi comme un effet miroir. « Si vous aviez fait un malaise, je vous aurais fait du bouche à bouche. » Non, il n'en ratait pas une. Mais une information cruciale remonta à ce moment là jusqu'à son cerveau. Elle n'avait pas lâché sa main. Elle la tenait même avec une certaine fermeté. Yong Joon leva leurs doigts entrelacés au niveau du visage de la demoiselle qui n'en avait pas encore pris conscience. Mais au moindre geste pour les séparer, il serra un peu plus fort. « Une chance qu'on soit les seuls ici. » Bonjour les rumeurs sinon. Même si cela n'effrayait pas Yong Joon.

Sans prendre la peine de prévenir, il tira sur son bras pour la rapprocher de lui. Là alors il lâcha sa main pour poser les siennes sur ses joues. La bonne vieille tactique. Il essuya avec ses pouces les dernières traînées un peu humide ainsi que l'eau dont elle s'était aspergée. « Faut pas qu'on vous voit comme ça. » Et accessoirement, faudrait pas non plus qu'on les voit tous les deux comme ça. Mais disons qu'il en profitait un peu. Puis c'était elle qui n'avait pas lâché sa main. Sauf que, règle number one, ne jamais trop en donner d'un coup. Alors il plaça ses mains dans son dos, innocemment. « Je vous raccompagne chez vous ? Vous ne m'avez pas l'air très solide sur vos jambes, puis faut bien que je vous aide à porter tous ces livres. » Non, il n'avait pas l'intention de la stalker par la suite mais découvrir où elle habitait pouvait toujours servir.  
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 376
Messages : 237
Emploi/loisirs : professeur de japonais à l'université Han + chanteuse-pianiste dans un café branché
Humeur : #joolie
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Lun 22 Fév - 22:49


noona you're so pretty
TENUE ∆ Pourquoi donc, tout à coup, Yong Joon paraissait si beau à ses yeux ? Était-ce parce qu'il venait de passer pour un super-héros, en lui calmant sa crise ? Oui, ça devait être ça. Il n'y avait pas d'autre explication possible. Ou tout du moins, c'était la seule dont Charlie acceptait l'existence. Comment pourrait-elle assumer le fait d'être en train de craquer pour l'un de ses étudiants, dont le passe-temps préféré était de séduire des femmes plus âgées pour agrandir son tableau de chasse ? Cela ne serait que rabaissant pour elle. C'est pourquoi la japonaise se mit sans le remarquer des barrières, des caches entre ses réels sentiments et ceux qu'elle imaginait éprouver. Il devait arrêter. Yong Joon devait arrêter de la noyer sous autant de compliments. Car elle restait une femme, faible devant tant d'attentions. Et le garçon devait en être pleinement conscience, elle le savait. Mais que faire ? Le repousser ? Lui interdire désormais de l'approcher ? Non. De toute manière, Charlie n'en avait pas envie. Malgré elle, la brune voulait continuer de le voir, de passer du temps avec elle. Elle désirait découvrir davantage de choses sur son cadet, et creuser un peu plus ce côté protecteur donc il venait de lui faire part. Le pouvait-elle seulement ?

Alors qu'elle reprenait son souffle, les dires de Yong Joon faillirent la faire s'étouffer. Comment ça du bouche-à-bouche ?! N'allait-il pas trop loin là ? Alors que la professeur allait pour lui frapper le torse, elle fut prise de court par le garçon, qui leva… leurs mains ?! Merde ! Pourquoi étaient-elles toujours liées ?! Tentant vainement de les séparer, Charlie sentit bien la pression effectuée par son élève. « Y-Yah ! C'est pas drôle ! Lâches m-... ». Un léger cri quitta ses lèvres, tandis qu'il venait de la tirer à lui et de lui attraper les joues dans ses mains. Devenant rouge tomate, Charlie voulu l'incendier, mais ne fit rien. Au contraire. Sagement, ou plutôt, docilement, elle le laissa essuyer ses joues, alors que ses yeux n'arrivaient pas à quitter ceux de Yong Joon. En effet. Si quelqu'un les voyait ainsi, surtout de dos, à coup sûr la situation serait mal interprétée. On pourrait bien trop facilement croire qu'ils étaient en train de s'embrasser. Serrant les dents, lorsqu'il la relâcha enfin, Charlie attrapa son sac à main et frappa de sa force de mouche le garçon avec. « Idiot ! ». Toujours aussi rouge, elle cacha ses lèvres grâce à la veste et se mit à partir en direction de l'entrée de l'université. « Prends les livres et suis moi ! ». Oui, elle boudait, et assumait. Il allait trop loin. Son cœur ne s'arrêtait plus d’accélérer, commençant même à lui faire mal. Serrant les hanses de sac dans la main, la japonaise avançait d'un pas décidé et rapide. Elle voulait fuir. Fuir cette situation. Fuir Yong Joon. Alors, lorsqu'elle vit au loin l'arrêt de bus, elle eut une idée. Se pressant davantage, elle aperçu le bus arriver, et se retourna alors vers son cadet. « Je vais passer chez une amie avant. ». Lui reprenant donc les livres rapidement, elle fit signe au véhicule. Celui-ci vint donc s'arrêter devant elle, et ouvrit les portes. Alors, Charlie, au lieu de lui dire merci ou même au revoir, se contenta de se mettre sur la pointe des pieds, pour déposer ses lèvres sur la joue de Yong Joon. Puis, d'une rapidité incroyable, elle disparue dans le bus, tout au fond, sans un mot. Et ainsi, le véhicule démarra pour reprendre sa route, laissant l'étudiant là, comme un con. OH. MY. GOD. Mais pourquoi avait-elle fait cela ?! Elle venait de signer son arrêt de mort.
AVENGEDINCHAINS
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie Lun 22 Fév - 23:23


noona you're so pretty
TENUE ∆ Est-ce qu'il abusait ? Peut être un peu. Mais Yong Joon ne savait pas s'arrêter. Il ne connaissait pas de limite ou plutôt il ne s'en imposait aucune. Puis il fallait qu'il mette toutes chances de son côté pour conquérir Charlie. Il partait avec un train de retard qu'il n'avait pas d'habitude. Et puis il se délectait des réactions de son enseignante. Il aimait surtout la voir rougir. Cela ne la rendait que plus désirable. Il lui présenta son dos pour tenter de se protéger des coups de sac alors qu'il riait de bon cœur. Même en colère il la trouvait absolument adorable. « Aïe ! Depuis quand vous frappez vos étudiants ? » Il se moquait d'elle mais ça n'avait bien entendu rien de méchant. Aussitôt demandé, aussitôt fait. Yong Joon passa la sangle de son sac en bandoulière autour de son épaule puis prit la pile de livres. Bingo, il allait découvrir où elle logeait. Tout fier, il lui emboîta le pas. Mais c'est qu'elle marchait vite. Pourquoi se pressait-elle comme ça ? Il fronça les sourcils. Il n'avait heureusement aucun mal à la suivre avec ses grandes jambes. Puis il s'arrêta d'un coup. « Chez une amie ? » Un peu perdu, il ne comprit pas tout de suite le déroulement des événements. Il la suivit encore sur quelques mètres jusqu'à ce qu'elle se plante devant les portes du bus. Merde, elle rentrait vraiment sans lui. Il se massa la nuque ne cachant pas sa déception. Déception qui s'envola dès qu'il sentit les lèvres de Charlie sur sa joue. Non ? Vraiment ? Elle venait vraiment de faire ça ? Yong Joon ouvrit grand les yeux, un peu choqué. Jamais, mais alors jamais, il n'aurait pensé qu'elle ferait un truc pareil. Quand les portes se refermèrent, il resta juste planté là comme un idiot et passa ses doigts sur sa joue. Il avait encore la sensation de sa bouche. Ses lèvres se fendirent alors en un large sourire. Victoire ! Il considérait ça comme une victoire. 
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: noona you're so pretty. ft. charlie

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: NASTY PIGS ! :: archives :: RP :: rp - mars-