Partagez|
i just needed a break from life. #haeil
avatar
INFORMATIONS
Wons : 71
Messages : 210
Localisation : quelque part entre la vie et la mort
Emploi/loisirs : étudiante en médecine
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: i just needed a break from life. #haeil Sam 20 Fév - 18:35

i just needed a break from life

 
« Alors, t’es prête ma jolie ? » Je roule la tête sur le côté et fixe d’un regard vide les trois hommes qui se tiennent debout près du lit, à moitié dévêtus. Un lourd soupir m’échappe alors que je porte une main lasse à mon visage, tentant de regrouper le peu de souvenirs qu’il me reste de cette soirée. Les sourcils froncés, je me redresse maladroitement sur un coude pour observer la pièce et les murs couverts de miroirs m’indiquent rapidement où l’on est. Comment en suis-je venue à me retrouver dans un hôtel avec des inconnus ? Visiblement impatient, l’un des hommes n’attend pas ma réponse et s’assoit sur le rebord du lit en caressant doucement mes cheveux, un sourire pervers sur les lèvres et une lueur malsaine dans les yeux. Le cerveau encore embrumé par l’alcool, je reste docile quand il me bascule sur le matelas et vient se positionner au-dessus de moi avant de me murmurer à l’oreille. « On va bien s’amuser tous les quatre. » Oh hell no. Je secoue vivement la tête en émettant un grognement et me dégage tant bien que mal de son emprise. Titubante, je me lève et m’appuie de mes mains contre le mur pour me déplacer à travers la pièce sans tomber et rejoins la salle de bain sous des ricanements gras et des regards lubriques. « Prends ton temps, on a toute la nuit devant nous ! » Verrouillant derrière moi, le dos contre la porte, je glisse lentement jusqu’au sol froid. Le front posé sur mes genoux, les bras entourant mollement mes jambes, je reste un instant immobile, presque en apnée, cherchant une solution à cette situation problématique. J’ai beau être encore bien imbibée d’alcool, hors de question de me faire sauter par trois vieux dégueulasses. En temps général, j’aurai peut-être appelé mon frère pour qu’il vienne me chercher mais vu notre dernière dispute, qui est d’ailleurs la cause de tout ce bordel, je doute qu’il réponde à mes appels. Mais un autre nom m’apparaît alors et c’est sans attendre une seconde que je cherche son numéro dans mon téléphone. Les doigts tremblants, je porte le cellulaire à mon oreille et attend, une boule dans la gorge. Pourvu qu’il décroche... Quelques sonneries passent et un allô se fait enfin entendre à l’autre bout du fil. « Oppa, viens me chercher… Je sais pas où j’suis et y a trois mecs à moitié à poil à côté, j’les connais pas… »
avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: i just needed a break from life. #haeil Sam 20 Fév - 19:49

i just needed a break from life

 
« Vous me le bannissez de l'établissement. Je ne veux plus jamais qu'il remette les pieds ici. » Encore un visage qui allait s'ajouter à la liste des non-désirés. J'entends l'homme vociférer et tenter de se débattre entre les deux armories à glace de la sécurité. Un dernier hochement de tête dans leur direction et les voilà en route pour mettre dehors le petit nerveux côté rue coupe-gorge. Je replace une mèche de cheveux tombée sur mon front et jette un coup d'oeil aux quelques filles interrompues dans leurs préparations par ce petit incident. « Désolé, mesdemoiselles. Reprenons, s'il vous plaît. » Ma voix est calme comme à son habitude. Ce n'est pas le premier que l'on met dehors et certainement pas le dernier non plus. Ce soir, ça tombe juste mal parce que nous sommes débordés. Je balaye la pièce du regard une dernière fois et m'éclipse pour passer à mon bureau avant de redescendre, ma présence requise pour l'accueil d'un client VIP régulier en l'absence de ma mère, déjà occupée ailleurs. Je sens mon téléphone vibrer dans la poche intérieure de ma veste et y jette un coup d'oeil en descendant les dernières marches de l'escalier. Je me stoppe aussitôt. Pourquoi m'appelle-t-elle à une heure si tardive ? Je décroche et entre-ouvre la porte de la cage d'escaliers en même temps pour garder un œil sur l'entrée. « Allô ? » La voix familière à l'autre bout du fil est plus traînante que d'habitude et me fait froncer les sourcils instinctivement. Je vois mon client arriver dans le hall mais ne bouge pas d'un pouce, figé en entendant ses explications. Je me ressaisis aussitôt qu'elle a fini et ouvre la porte en urgence, faisant un signe au réceptionniste qu'il comprend directement. Je ne prends pas le temps de m'excuser auprès du client, je n'y pense même pas et trace vers le sous-sol, direction le parking privé, le portable en haut-parleur pour pouvoir ouvrir en même temps cette application que j'espérais ne jamais avoir à utiliser un jour. « Lili, tu es toujours là ?! J'arrive, tu m'entends ? Tu es où exactement là, dedans ? Dehors ? » J'arrive à ma voiture et m'engouffre dedans en un clin d'oeil pour la faire rugir sur le champs. Un point rouge apparaît alors à l'écran et me voilà parti en trombe, beaucoup moins calme que d'habitude, surtout après avoir vu le nom et l'adresse de la destination. « Continue à me parler surtout, donne moi tous les détails dont tu te souviens. »

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 71
Messages : 210
Localisation : quelque part entre la vie et la mort
Emploi/loisirs : étudiante en médecine
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: i just needed a break from life. #haeil Sam 20 Fév - 22:34

i just needed a break from life

 
Pourquoi est-ce qu’il ne dit rien ? Retenant ma respiration, j’écoute la sienne qui me paraît saccadée et essoufflée à l’autre bout du combiné. Le silence me semble interminable et me pèse lourdement sur le cœur, me donnant presque la nausée. Sa voix résonne finalement à nouveau dans mon oreille et un soupir de soulagement m’échappe. « Oui, oui… Je suis toujours là mais… » De violents tambourinements viennent s’abattre contre la porte et me font sursauter. Une boule de stress m’étreignant la gorge, je me glisse rapidement jusqu’au mur opposé pour fixer d’un regard apeuré cette fine planche de bois qui me sépare des trois inconnus. Je les entends parler entre eux dans la pièce d’à côté mais ne distingue pas avec précision ce qu'ils se disent. Malgré tout, à l’intonation de leurs voix, je comprends qu’ils commencent à s’impatienter. « J’suis enfermée dans la salle de bain mais ils ont pas l’air content… » Je commence à réaliser la situation et me maudis intérieurement de m’être mise dans un tel pétrin. Les larmes me montent aux yeux et j’étouffe un sanglot tout en essayant de me souvenir de quelque chose. « Je suis sortie pour me calmer parce que j’me suis engueulée avec mon frère et… et j’ai bu. » La suite est floue et je n’arrive pas à mettre de mots dessus. Je me rappelle avoir menti sur mon âge pour pouvoir rentrer dans un bar et après quelques verres, c’est sûrement là que j’ai rencontré les trois pervers. Les yeux clos, je secoue la tête pour me remettre les idées en place mais l’alcool ne semble pas vouloir se dissiper si facilement. « Juste… Viens vite ok ? » A peine ai-je prononcé ces paroles qu’un bruit sourd retentit dans la pièce. Affolée, je bondis sur mes pieds pour découvrir la silhouette menaçante d’un des hommes sur le seuil de la porte défoncée. « C’est pas joli de nous faire poireauter comme ça… » Son regard se pose sur le téléphone et c’est la goutte qui fait déborder le vase. Un hoquet de terreur s’étrangle dans ma gorge quand il m’agrippe le bras avec fermeté et qu’il me traîne dans la chambre pour me jeter sur le lit. Tétanisée par la peur, j’ai l’impression que toute trace d’alcool vient de quitter mon corps, me rendant ma lucidité. Une main se pose sur ma bouche pour que je ne puisse crier tandis qu’un corps vient bloquer mes jambes pour les empêcher de gigoter dans tous les sens. « On va t’apprendre pourquoi il faut pas parler aux inconnus, princesse. »
avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: i just needed a break from life. #haeil Dim 21 Fév - 1:23

i just needed a break from life

 
Le compteur de la voiture indique une vitesse bien supérieure à celle autorisée mais mes yeux sont fixés sur la route et pas sur le tableau de bord. Les coups que j'entends à travers le téléphone me font appuyer un peu plus encore sur l'accélérateur. « Bon sang ! Reste au téléphone, hein ? Reste avec moi surtout ..  » Garder un ton calme pour tenter de la rassurer est plus difficile que je ne pensais et pourtant je croyais être devenu maître de moi-même ces dernières années. Foutaises. Entendre sa petite voix apeurée me serre le cœur et rien que de la savoir dans une situation pareille .. Le GPS indique qu'il ne reste plus beaucoup de route. Je crois comprendre qu'elle n'est pas à leur merci directement mais ça n'arrange rien à cette angoisse prenante qui me ronge. Comment en est-elle arrivée là ? « Continue de me parler, Lili .. » Ses sanglots me fendant l'âme. Je suis bien trop attaché à cette petite. Il faut que j'arrive à temps, il le faut. Elle m'a appelée, elle a placé sa confiance en moi, je ne peux pas lui faire défaut. « Je fais aussi vite que possible je te promets, j'arrive bientôt ! » J'entends des bruits sourds derrière et la ligne se coupe après m'avoir laissé entendre une voix qui me glace le sang. « Lili ..? LILI ?! Putain de .. !! » L’écho des paroles de ce porc brisent le peu de sang froid qu'il me reste. Il faut que je tourne à droite subitement et je manque de me prendre une voiture qui arrive en face. Une manœuvre réflexe me fait éviter la mort et je continue, l'hôtel juste un peu plus loin. Je monte sur le trottoir et laisse la voiture là en plein milieu, ouverte, le moteur tournant, me jetant presque sur la porte. Le réceptionniste me regarde arriver comme si j'étais un forcené et oui, la folie doit se lire sur mon visage. Je passe derrière le comptoir et lui fait une clé de bras qui lui tire un cri de douleur, lui plaquant le visage contre son panneau de clés. « Ecoute moi bien, enfoiré. Tu as trois secondes pour me dire dans quelle chambre t'as envoyé les trois pedophiles avec la gamine ou je t'arrache le bras. Alors ? » Je tire sur son bras et le crac qui en découle entraîne un nouveau cri de sa part. « LA CHAMBRE J'T'AI DIT ! » J'obtiens finalement ce que je veux : deuxième étage, 209. Je l'abandonne là pour m'élancer dans les escaliers en priant pour qu'il ne soit pas trop tard. La porte est évidemment fermée à clé mais à ce stade, plus rien ne peut m'arrêter. Je m'élance contre le pan de bois, une foi, puis deux et trois avant qu'il ne cède enfin sous mon poids. Titubant légèrement en entrant, je me redresse bien vite et analyze la situation d'un coup d'oeil. Je ne me suis pas laissé aller à un tel état de fureur depuis bien longtemps maintenant. Une fois lancé par contre .. L'adrénaline, une drogue. L'effet de surprise est à mon avantage et je me jette sur le plus proche de moi, une main sur son torse l'autre sur sa tête que je viens écraser sauvagement contre un des grands miroirs, ce dernier volant en éclats dans un fracas sans nom. Je relâche le corps auquel mes mains sont agrippées et le sens s'affaler. J'ai déjà détourné mon regard vers les deux autres, toute leur attention concentrée sur moi désormais. « Lili. Salle de bain, maintenant. » La porte n'existe plus mais si je peux éviter qu'elle ne me voit ainsi. Je dois avoir l'air d'un fou mais ça m'est égal. Quand on touche à ce qui m'est précieux, on paie. Cher.

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 71
Messages : 210
Localisation : quelque part entre la vie et la mort
Emploi/loisirs : étudiante en médecine
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: i just needed a break from life. #haeil Mer 24 Fév - 11:41

i just needed a break from life

 
Pourquoi suis-je si stupide ? Pourquoi a-t-il fallu que j’aille dans ce bar pour oublier la peine que mon douloureux échange avec mon frère a provoqué ? Une idiote sans cervelle, voilà ce que je suis, rien de plus. Et maintenant, il est trop tard pour faire marche arrière. Les yeux clos, je me débats du peu de force qu’il me reste en poussant des cris étouffés par la main qui me bâillonne. Visiblement agacés, ils secouent la tête et poussent des grognements en me voyant poursuivre cette vaine bataille. « Mais calme toi, bordel ! Laisse-toi faire ou… » Il ne termine pas sa phrase mais le poing qui me menace le fait à sa place. Ereintée, essoufflée, les yeux rougis par les larmes et le cœur battant à toute allure, je gigote encore quelques secondes, mais avec moins de véhémence, avant d’obtempérer à contrecœur. A quoi bon lutter ? Une adolescente contre trois hommes adultes, où sont mes chances ? Un soupir tremblant m’échappe alors que je leur coule à chacun un regard haineux. Il n’y a plus qu’une chose à faire : les laisser s’amuser sans broncher. Je ferme les yeux en sentant une main se poser sur l’intérieur de ma cuisse et un frisson de dégoût me secoue alors que je la sens remonter lentement. Boom. Le bruit sourd venant de l’entrée nous fait tous sursauter en cœur et nous fixons la porte, muets. Boom. Des regards interrogateurs sont échangés et le plus proche quitte son poste pour aller jeter un coup d’œil. Malheureusement pour lui, la porte s’ouvre dans un dernier boom et Hae Il apparaît soudainement dans la pièce. Mon cœur me semble éclater de joie et de soulagement à sa vue. Sentiments qui se meurent bien vite en voyant le miroir exploser sous le visage du premier homme qui croise son chemin. Jamais je n’aurai pensé le voir un jour agir si violemment… Choquée, je reste figée dans les draps défaits par ma lutte effrénée et l’observe d’un regard plein de larmes. Ses yeux se perdent sur les deux autres hommes, maintenant debout et aux aguets mais apparemment très peu à l’aise. Mais qui le serait face à quelqu’un dans cet état, honnêtement ? Il s’est transformé, transformé en Hulk Il. Glissant hors du lit, j’accoure dans la salle de bain à son ordre mais en ressort aussi vite, mon portable dans la main et trébuche maladroitement vers Hae Il pour lui attraper le bras et tenter de l’attirer vers la sortie, un regard implorant sur le visage. « Non non, allons-nous en, s’il te plaît ! » Il me fait peur, c’est la première fois que je le vois dans cet état et je crains sincèrement qu’il ne fasse une regrettable bêtise…
avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: i just needed a break from life. #haeil Ven 26 Fév - 18:25

i just needed a break from life

 
Il faut se méfier de l'eau qui dort. Froid, d'apparence et inébranlable, je ne suis pas quelqu'un que les gens redoutent de voir s'énerver. Pourquoi le devraient-il quand ils me pensent détaché de tout avec ce visage que j'affiche en quasi continuité ? C'est au mieux ainsi. De toute façon, j'ai décidé depuis un certain temps déjà de garder mes émotions discrètes : pas besoin de les étaler à la vue de tous. Je ne suis cependant pas dénué de sentiments et oui, il m'arrive de sourire, de pleurer, d'être nerveux. Ou en colère. Pour le coup, ce que je ressens dépasse ce stade. Je suis pleinement conscient de mes faits et gestes mais la fureur qui m'habite lève toutes les limites que je m'impose en temps normal. Ce n'est pas forcément une bonne idée, je le sais mais ne peux m'empêcher d'agir de la sorte. On ne touche pas à ma précieuse Jiali, et certainement pas ces trois fumiers. Le premier n'a eu que ce qu'il méritait et je suis prêt à me défouler sur les deux autres. Lili est sur le lit toujours, derrière eux. Les inconscients .. personne de sain d'esprit ne me barre la route dans cet état. Ils me dégoûtent ; dénudés, leurs corps flasques me donnent la nausée en plus d'attiser ma rage. Je la vois bouger derrière eux et filer à la salle de bain comme je lui ai demandé. Eux me dévisagent comme un vulgaire intrus ayant interrompu leur petite séance de détente. A deux doigts de me jeter sur eux, je vois Lili reparaître et me fige sur place. « Qu'est-ce que .. » Elle trébuche et je m'avance pour la rattraper avant qu'elle ne s'accroche à mon bras. Je reviens un petit peu à la raison en voyant son air si désespéré mais le mouvement au coin de mes yeux me fait redresser la tête d'un geste vif. Je pousse Lili contre le meuble derrière elle pour lui éviter d'être blessé alors qu'un des deux salopards voulait profiter de mon report d'attention sur elle. Je me prends un coup dans la mâchoire et sous l'élan, mon visage se tourne, mon corps penchant d'un côté. Pas le temps de réfléchir. L'adrénaline est là, semblable à celle dont j'avais tant besoin pendant mon adolescence, prenante, bien qu'étonnamment beaucoup moins jouissive. Je me redresse, un filet de sang au coin des lèvres et voyant que le deuxième s'approche de ma petite protégée, mon poing part à son tour et avec force dans le visage de mon assaillant, me laissant le champs libre jusqu'à l'autre. J'attrape la première chose à ma portée sur le meuble à ma droite et lui éclate sur la tête avant d'attraper la main de Lili dans un « Viens ! » pressé, la tirant hors de chambre à travers le couloir et ce jusqu'à l'ascenseur.

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 71
Messages : 210
Localisation : quelque part entre la vie et la mort
Emploi/loisirs : étudiante en médecine
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: i just needed a break from life. #haeil Sam 5 Mar - 12:57

i just needed a break from life

 
Je n’aurai pas dû l’appeler. Il semble tellement hors de lui que je culpabilise de l’avoir mis dans cet état et de l’avoir embarqué dans cette situation. Si seulement je les avais laissé faire ce qu’ils voulaient de moi, sans rien dire et sans broncher, j’aurai été la seule à souffrir de cette histoire. Pourquoi fallait-il toujours que je fasse du mal aux personnes qui m’entourent ? Les doigts serrant son bras avec le peu de force qu’il me reste, je le supplie du regard alors qu’aucun mot ne réussit à franchir la barrière de mes lèvres et, l’espace d’une seconde, j’ai l’impression qu’il est revenu à lui et qu’il est redevenu le Hae Il que je connais mais, projetée en arrière, je comprends vite que tout n’était qu’une illusion. Un cri m’échappe quand le coin pointu du meuble me poignarde le dos et je tombe au sol, ne pouvant rien faire d’autre que de les regarder se battre, impuissante. La vision brouillée par les larmes qui roulent sur mes joues, mon cœur manque un battement lorsqu’une main attrape mon bras mais le mouvement qui me tire hors de la pièce me rassure quant à la personne qui se trouve au bout de ces doigts. Courant à toute vitesse dans le couloir, nous rentrons en trombe dans l’ascenseur qui vient de recracher ses derniers occupants. Les portes se referment doucement derrière nous sur les cris et les plaintes des trois hommes salement amochés par Hae Il et puis, le silence. Un silence pesant seulement perturbé par nos respirations saccadées et par les sanglots qui m’étouffent. Lentement, je glisse le long de la paroi métallique pour me recroqueviller au sol, les jambes repliées contre mon corps tremblant et la tête enfouie entre mes bras. Non, je n’aurai pas dû l’appeler. J’ai honte. Honte de mon comportement, honte de ma stupidité, honte de ma vie. Comment lui faire face maintenant, après tout ce qu’il vient de se passer ? Le ding de l’ascenseur retentit dans le petit espace, indiquant l’ouverture des portes, mais je refuse de bouger. Je ne veux pas qu’il voit mon visage et je ne veux pas voir le sien non plus, de peur de ce que je pourrais y lire. « Pardon… »
avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: i just needed a break from life. #haeil Dim 6 Mar - 20:14

i just needed a break from life

 
Ma préoccupation principale pour le moment est de sortir d'ici. Je ne suis peut-être pas très doux avec Jiali mais mon regard est fixé sur l'ascenseur au bout du couloir et rien d'autre. Une fois à l'intérieur, les portes refermées derrière nous et en chemin vers le rez-de-chaussée, je me détends un peu, bien que j'attende d'avoir définitivement quitté les lieux pour ne plus être sur mes gardes. Nous sommes seuls tous les deux dans la petite cabine et ce n'est pas plus mal vu nos états respectifs. Je me vois dans le miroir et les quelques projections de sang sur mon visage n'arrangent rien à mon apparence.

Ma main relâche finalement la sienne et je me tourne pour lui faire face, la voyant glisser à terre. Je n'ose lui demander si ça va, la question est idiote dans une telle situation. Je me mords l'intérieur de la joue ; je n'ai pas voulu qu'elle me voit comme ça, j'ai agi sans réfléchir sans penser aux conséquences de mes actes. Je m'essuie le visage sur ma manche et m'agenouille devant elle, levant des mains hésitantes pour ne pas la brusquer. Je pose mes doigts doucement contre ses bras. Mon cœur est serré de la voir dans un tel état. « Lili .. » murmuré-je dans un souffle, ma voix encore plus basse et douce que d'habitude. Une tonalité retentit dans le silence ambiant et je tourne la tête pour voir les portes s'ouvrir. Un mot s'échappe alors de ses lèvres et je rapporte toute mon attention sur elle, relevant sa tête dans un geste tendre, prêt à lui expliquer qu'il n'y a pas lieu pour elle de s'excuser de quoi que ce soit. « Lili, écoute m– » Des voix dans le hall me font me raviser et je déglutis, gardant ça pour plus tard. Je veux l'éloigner d'ici le plus vite possible. « On s'en va. » Je ne perds pas une minute et me retourne aussitôt, lui présentant mon dos et jetant un coup d’œil par dessus mes épaules pour attraper ses mains. « Accroche-toi. »

Quand je la soulève, je me rends compte à quel point elle ne pèse rien mais repousse cette pensée dans un coin de ma tête pour plus tard. Je sors de l'ascenseur et regarde droit devant moi, marchant d'un pas rapide vers la sortie. Ma voiture est toujours là, en plein milieu et un  voiturier est sur le point de s'en occuper. Je grogne un « pas la peine » à son attention et celui-ci a la présence d'esprit de ne pas chercher plus loin, m'ouvrant la porte en voyant que je n'étais pas seul. Je dépose mon précieux fardeau dans la voiture, reprends mes clés et vais m'asseoir à ma place pour démarrer en trombe et filer d'ici, encore tendu.

_________________



INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: i just needed a break from life. #haeil

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 가난 GANAN :: Love motels-