Partagez|
j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il
avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Sam 20 Fév - 14:44


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Les draps se froissèrent et Yong Joon anima le bout de ses orteils qui rencontrèrent l'air frais de la pièce. Il prit un certain temps à se remémorer la nuit mais finit par grimacer lorsqu'il réalisa où il se trouvait. Ah oui, la vieille, pensa-t-il à ce moment là. Il se retourna pour voir si elle était encore là mais la place à ses côtés était bien vide, et heureusement. Il n'aimait pas jouer au mec tendre, les câlins du matin l'ennuyaient. Il se redressa et remarqua le petit mot sur l'oreiller comme quoi elle avait préparé du café mais aussi un petit chèque pour qu'il puisse se faire plaisir. Une moue de satisfaction se dessina sur son visage en voyant les jolis zéros s'aligner sur l'autre bout de papier qu'il tenait entre ses doigts. Il enfila rapidement son jean ainsi que son sweat puis quitta la pièce, persuadé d'être la seule âme vivante entre ces murs. Malheureusement, un grand nigaud qu'il connaissait bien semblait avoir décidé de payer une visite surprise à sa mère. Presque comme un automatisme, un sourire narquois étira les lèvres du jeune mannequin qui leva sa main pour l'agiter énergiquement. « Good morning fils ! » Qu'est-ce qu'il risquait à jouer avec le feu comme ça ? Ah oui, probablement la mort par décapitation mais Yong Joon en avait vu d'autres. Ce mec là ne l'intimidait pas. Au contraire, il le trouvait plutôt marrant. Il lui passa sous le nez pour se rendre dans la cuisine comme s'il habitait là. Faut dire que Yong Joon n'avait aucune limite. Il fouilla les placards jusqu'à trouver les tasses puis se servit le café nullement embarrassé par sa tenue approximativement correcte ou par la présence du fils de sa pseudo maîtresse. Il leva sa tasse vers lui. « T'en veux ? » Là, il se montrait poli et il était presque fier de lui. « J'crois que t'as raté ta mère, d'habitude elle reste pour qu'on prenne le petit dej au lit mais là... » Evidemment qu'il se doutait bien que le pauvre type n'avait pas envie de connaître les détails mais puisqu'il était là, autant s'amuser un peu. C'était la première fois qu'ils se croisaient comme ça et qu'ils pouvaient discuter. D'habitude, ils échangeaient quelques sourires à la fac. Enfin, Yong Joon souriait pendant qu'Hae Il grognait.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Sam 20 Fév - 15:59


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Un petit sachet de pâtisseries dites françaises en main, je grimpe dans l'ascenseur et, d'un geste familier, appuie sur le bouton du dernier étage sans même regarder. La petite musique d'attente est toujours la même et a le chic de me crisper légèrement, surtout vu le temps que ça prend pour aller là haut. J'aurai tout le loisir de me détendre en prenant le petit déjeuner avec ma mère. Le petit ding qui retentit après un moment m'annonce que je suis arrivé. Les portes s'ouvrent et je m'avance vers l'entrée, tapant le code et poussant un petit soupir en passant la porte. L'appartement ici me manque ; j'ai toujours une chambre mais c'est devenu 'chez elle' plutôt que 'chez nous' depuis mon déménagement il y a quelques années. Il y a beaucoup plus de vie ici que dans mon propre logement. Ma mère a un petit côté bordélique que même la femme de ménage qui passe quotidiennement n'arrive pas à contrer. Je m'avance en direction de la cuisine, vois que le percolateur est encore plein et qu'une tasse sale et des miettes trônent sur la table. Mes sourcils se froncent automatiquement. Ma mère est assez grande pour faire ce qu'elle veut de sa vie mais ça ne veut pas dire que cela m'enchante. Sûrement une de ses conquête partie tôt ce matin.

Une voix masculine me fait redresser la tête. « Dites-moi que c'est pas vrai .. » marmonné-je aussitôt que je vois ce sourire qui m'exaspère tant. Il fallait que je tombe sur lui. Mes yeux s'étrécissent automatiquement et je le dévisage d'un air mauvais ; c'est plus fort que moi. Ma main se resserre sur le sachet que je trimballe. Trois mots qu'il a prononcés pour le moment et je sens déjà la moutarde me monter au nez. Est-ce qu'il fallait vraiment qu'elle s'amourache d'un mec comme lui ? Je pose mes pâtisseries un peu trop sèchement sur l'îlot central. « Je peux me servir tout seul si j'en veux, merci. Qu'est-ce que tu fous encore là toi ? » Je lui prends le café des mains et m'en vais récupérer une tasse, me stoppant instantanément à la mention de ma mère. Mes yeux se ferment et je me force à prendre une longue inspiration avant de les rouvrir et de me verser mon café, lentement, m'imaginant lui balancer le liquide brûlant au visage. Le café va me faire du bien, lui en revanche .. « Ca te suffit pas d'accaparer ma mère, il faut que tu envahisses l'appartement aussi ? » Respire Hae Il, respire.
AVENGEDINCHAINS

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Sam 20 Fév - 20:02


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Il pouvait bien le dévisager autant que ça plaisait ou même essayer de le tuer sur place avec un regard de psychopathe assoiffé de sang, Yong Joon s'en fichait. Il ne comptait pas arrêter de coucher avec la mère du jeune homme sous prétexte que ce dernier ne parvenait pas à l'encadrer. Après tout, ça n'était pas de sa faute si cette bonne femme aimait bien les petits jeunes et tant qu'il en tirait quelque chose Yong Joon en profitait. Le mannequin colla ses fesses contre le plan de travail et sirota tranquillement -bruyamment aussi- son café tout en ne quittant pas des yeux Hae Il. Ça l'amusait de le pousser à bout. D'accord, c'était vraiment puéril et franchement débile, mais le pauvre mec ne semblait pas du tout assumer la vie sexuelle délurée de sa génitrice. « Oh tu sais, longue nuit. Mouvementée surtout, si tu vois ce que je veux dire, alors j'ai eu un peu de mal à émerger. » Sérieusement, pour une vieille, elle tenait le coup. Combien de fois l'avaient-ils fait cette nuit ? Dommage qu'il ne s'en souvienne pas, il aurait pu partager ce score avec son fils. Enfin, il haussa les épaules. Accaparer sa mère ? Il pencha la tête sur le côté comme s'il ne comprenait pas où Hae Il voulait en venir. Et dans le fond, c'était le cas. Il ne la voyait pas si souvent que ça. Il en avait d'autres à visiter et puis ils passaient juste la nuit ensemble, Hae Il n'avait pas besoin de voir sa mère dans ces moments là non, du moins c'était comme ça que Yong Joon voyait les choses. Et pour lui, rien de plus logique. Son raisonnement tenait la route. « Excuse-moi, je savais pas que tu dormais encore dans le lit de ta mère. Si tu veux, je suis pas là ce soir. » Il passa sa langue sur ses lèvres pour rattraper une goutte de café avant de lui adresser un petit rictus. « Enfin si j'étais toi, je laverai les draps ce soir quand même. » Il pouffa de rire à sa propre bêtise. Il abusait. Clairement il abusait et il en avait parfaitement conscience.

Mais ce n'était pas comme s'il avait besoin de ménager ce mec. Il ne le connaissait pas avant qu'il se tape sa mère alors il s'en fichait. Puis bon, il s'était quand même mangé un méchant pain en public, fallait bien qu'il se venge un peu. Histoire de rajouter une couche, Yong Joon se faufila pour piquer une patisserie dans le petit sachet que le jeune Kim avait sans doute acheté pour sa mère. Il planta ses dents dedans avant de lui parler la bouche pleine. « Merci au fait, t'es un amour. Ta mère doit être fier de toi. C'est dommage on aurait pu partager ce moment en famille. » Il n'en ratait véritablement pas une.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Dim 21 Fév - 15:23


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Croiser l'amant plus jeune que soi de sa mère de bon matin : check. C'est bien le genre de trucs dont j'ai besoin. J'ai parfois l'impression qu'on met mon sang froid à l'épreuve et j'avoue que chaque rencontre avec ce morveux me donne le sentiment d'être testé. Il le fait exprès, il jubile en me voyant me crisper un peu plus à chaque allusion. Un grognement s'échappe d'entre mes lèvres. Je ne craquerai plus mais bon sang ce que ces entrevues me semblent durer une éternité à chaque fois ! Il fait toujours le malin comme ça. Et parfois, il dépasse vraiment les bornes. Je me renverse un peu de café brûlant sur les mains tant elles tremblent de colère. Les mots malsains qui arrivent à mes oreilles me font me retourner pour lui jeter un regard méprisant. « Tu me dégoûtes. Je comprends pas bien ce que c'est ton problème mais il faut aller te faire soigner. »

 Posant la cafetière et la tasse, je détourne les yeux de ce déchet et m'approche de l'évier pour faire couler l'eau froide. Un problème qu'il avait, et un gros. Est-ce que ce con n'avait pas une mère lui aussi ? Je veux bien comprendre qu'on ne soit pas forcément aussi attaché à sa famille que moi mais par simple respect de la personne, je ne vois pas l'intérêt de se vanter sur un tel sujet. Visiblement lui, il le voit. Et il ne s'en prive pas. Je pousse un soupir et éteins l'eau finalement pour me sécher les mains. Qu'est-ce qu'il me prend de parler avec lui aussi, d'accorder de l'importance à ses propos ? Il me fait grimper, un peu plus à chaque mot qu'il prononce. Je n'arrive pas à passer au-dessus et je devrais pourtant. Je récupère ma tasse, et je hume le liquide fumant en fermant les yeux. Il faut que je m'occupe, que je fasse quelque chose. Je repose ma tête, le café trop chaud pour moi encore et récupère une éponge pour nettoyer les traces du passage de ma mère ce matin. Quelque chose me dit que ce n'est certainement pas lui qui va faire quoi que ce soir dans ce sens. « Au moins une mère qui est fière de son fils. » lancé-je plus pour moi que pour lui en passant un coup d'éponge.
AVENGEDINCHAINS

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Dim 21 Fév - 19:08


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Tout ce que le jeune Hae Il disait ne l'atteignait pas. Ce qu'il pensait de lui ne le préoccupait pas. Après tout, il ne ressentait aucune affection pour sa mère. Il se la tapait simplement parce qu'elle représentait une bonne poire et qu'elle lui signait de magnifiques chèques. Yong Joon ne comptait pas la demander en mariage. Elle était bien trop vieille, ça ne l'intéressait pas de se menotter à une femme comme elle. Il préférait être libre et en fréquenter plusieurs en même temps alors qu'elle pensait sans aucun doute qu'avec son air innocent il était dingue d'elle. Heureusement, ou malheureusement, son fils ne semblait pas aussi naïf. Yong Joon haussa les épaules pour montrer qu'il ne voyait pas du tout ce qu'Hae Il essayait de lui faire passer comme message. « Quel problème ? Elle est plutôt bien conservée ta mère. J'apprends de nouvelles choses à chaque fois qu'on se voit. » Il lui adressa un petit clin d’œil, juste histoire de le provoquer un peu plus. Il n'était plus à ça près de toute manière. « Tu devrais essayer. De coucher avec une nana plus vieille hein, pas avec ta mère bien sur. » Et il se croyait drôle en plus. Mais ça n'amusait apparemment pas son aîné puisqu'il passait à présent sa main sous l'eau pour tenter d'apaiser une brûlure provoquée par du café renversé.

Est-ce que sa mère était fière de lui? Probablement pas. Et cela n'avait même aucun rapport avec son comportement, juste qu'elle ne s'en souciait pas. Ils ne se voyaient presque plus. Elle l'appelait juste pour avoir du fric. Elle ne ignorait sans doute les études qu'il suivait ou le fait qu'il débutait dans le mannequinat. Yong Joon trempa ses lèvres dans le café. Il l'aimait brûlant. Il se cramait presque toujours le palet. Ça ne lui faisait même plus rien. Tentant de ne pas penser à son condition, il choisit de rebondir sur les paroles d'Hae Il d'une autre façon. « Ah ça, elle est vraiment fière. Elle parle tout le temps de toi. » Il leva les yeux au ciel pour faire semblant d'en être fatigué. En vérité, lorsqu'elle causait, il ne l'écoutait pas vraiment. Après tout, il n'était là que pour la sauter. Et il ne devait pas trop mal se débrouiller si elle le gardait. « C'est presque un tue l'amour tu sais. L'autre fois ça m'a empêché de bander. » Il hocha vivement la tête comme s'il lui parlait d'un problème d'une gravité extrême. Hae Il ne devait sans doute pas vouloir entendre ce genre de choses et c'était bien pour ça que Yong Joon lui en parlait. Il en discutait comme s'ils étaient potes et qu'il lui parlait d'une nana quelconque. Mais ils n'étaient pas potes, et il lui parlait de sa mère. Peut être qu'à la place du plus âgé, il n'apprécierait pas non plus.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Dim 21 Fév - 22:23


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Mon portable sorti, j'envoie un message à ma mère pour savoir si elle en a pour longtemps. Si on m'avait dit que j'allais tomber nez à nez avec le boy toy de ma mère, j'aurais sûrement pris le temps d'empoisonner les pâtisseries. Malheureusement, rien ne pouvait me préparer à cette charmante petite entrevue. Merveilleux. Je ne peux même plus passer à la maison quand j'en ai envie. S'il faut que je passe un coup de fil avant chaque visite, ça va très vite me chauffer. Malgré toute l'affection que j'ai pour ma mère, je ne veux plus que ce genre d'imprévus arrivent. Hors de question. Et si ça veut dire ne plus jamais passer à l'improviste, soit. Je la verrai moins, tant pis. Elle ne peut s'en prendre qu'à elle-même si elle a quelque chose à redire à cela. Quand elle voudra me voir, elle appellera ou passera, point. Ce n'est pas une question de jalousie ou quoi que ce soit, j'ai bien conscience qu'elle fait ce qu'elle veut et c'est bien pour ça que je ne lui ai jamais fait de reproches ou quoi que ce soit du genre. Les autres à la limite ne me dérangent même pas mais lui et sa grande gueule de petit merdeux. Inspire. Sa tête ne me revient vraiment pas et c'est évidemment lui que le destin a choisi de mettre sur ma route ce matin. On est tous au courant qu'il ne fait pas ça par amour, même ma mère le sait, mais un minimum de respect, est-ce trop demandé ? Apparemment oui.

« Merci mais je n'ai pas attendu tes conseils pour avoir une vie sexuelle » m'esclaffé-je en silence. Il a ce ton condescendant qui a le chic pour me courir sur le haricot. Les miettes dans ma main, je vais les jeter à la poubelle et jette un coup d'oeil à la cuisine pour tenter de trouver autre chose à faire. Tout est nickel. Je retourne à mon café, le siffle d'une traite bien qu'encore trop chaud et m'éclipse de la cuisine pour trouver autre chose à faire, entendant toujours cette voix mélodieuse me parvenir. Je lève les yeux au ciel. « Ne te trouve pas d'excuse ? Quand on n'arrive pas à la tenir droite à ton âge, il faut consulter. » Je me retourne alors, frappé par une idée. « Ton nom de famille, c'est bien Ahn, non ? » Un sourcil haussé, je n'en suis plus très sûr. Je fais attention à ce que ma mère me dit mais j'avoue avoir une mémoire sélective, surtout quand il s'agit de ses nombreux prétendants.
AVENGEDINCHAINS

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Dim 21 Fév - 23:03


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Il haussa les épaules. Tant pis pour lui si ses conseils ne l'intéressaient pas. Yong Joon pensait pourtant que ses bons plans en valaient la peine. La vie sexuelle de l'étudiant en journalisme était plutôt mouvementée. Il ne s'en cachait pas. D'ailleurs, il ne passait que peu souvent la nuit chez lui. Il n'aimait pas ça, dormir seul. Il préférait partager son lit, même si ça devait être avec une vieille peau comme la mère de ce type. On pouvait probablement assimiler ça à un manque d'affection ou même à une crainte de la solitude ou encore de l'abandon. Voilà comment on le psychanalyserait. Mais Yong Joon n'était pas un traumatisé non plus. Il avait juste ses failles comme tous les êtres humains de cette planète. Et malheureusement pour Hae Il, il avait surtout une trop grande gueule. Il récolta les miettes qu'il avait au coin de sa lèvre avec la pointe de sa langue et enfonça le dernier morceau de pâtisserie dans sa bouche. Au moins, Hae Il avait servi à quelque chose aujourd'hui. Il lui avait apporté le petit déjeuner. C'était un peu comme un room service.

Il secoua la tête pour nier son affirmation. « Han, han, j't'assure que j'ai pas de problème à ce niveau là. Ta mère peut en témoigner. » Et une nouvelle couche, parce qu'il le tapissait pas assez avec tout ça. « C'est juste que penser à ta tronche forcément, ça calme quoi. » Lâcha-t-il en supplément et en mimant le geste de se trancher la gorge. Puis il se mit à rire, parce que ouais, il trouvait ça beaucoup trop fun. Il sirota les dernières gouttes de son café et c'est sans gêne qu'il s'en resservit un peu. Il faisait comme chez lui. Son nom de famille ? Pourquoi est-ce soudainement ça l'intéressait ? Yong Joon fronça les sourcils, un peu méfiant pour le coup. « Ouais, pourquoi ? Toi aussi tu veux me signer un chèque ? » Il savait que ça ne servait à rien de mentir. S'il voulait découvrir son nom de famille il lui suffirait de demander autour de lui à d'autres étudiants alors autant cracher le morceau directement. Puis franchement, il ne voyait pas bien ce qu'il comptait faire de cette information.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Mer 24 Fév - 17:41


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Est-ce qu'il va me laisser en paix un jour ? J'ai de gros doutes même si sincèrement ça me ferait respirer un peu. Il me pompe sérieusement l'air avec ses remarques. J'ai déjà craqué une fois, je veux éviter de recommencer, ça ne servirait à rien mais s'il continue sur cette voie-là, je risque d'avoir du mal à me contrôler. J'en ai rencontré des personnes exécrables dans ma vie mais ce gamin en tient une couche. Au niveau de l'insolence, il est sacrément bien placé et son attitude m'insupporte royalement. A chaque fois que je le vois, c'est la même rengaine. « Evite de penser à moi quand t'es occupé alors, tu veux .. » J'ai appris la patience avec le temps ; lui a la fâcheuse tendance à me faire oublier jusqu'au concept. Son rire mesquin me fait pencher la tête légèrement sur le côté par réflexe, exaspéré que je suis.

Lorsque je me retourne, je me rends compte qu'il semble confus en raison de ma question. Je repère une tasse sur la table basse devant le canapé et la récupère elle aussi pour retourner à la cuisine en passant juste devant lui comme s'il n'était pas là. « Pour rien, histoire de grandes personnes, tu ne comprendrais pas. » Sa seule présence me rend tendu. Mes yeux tombent à nouveau sur lui et je fronce les sourcils. « Qu'est-ce que ma mère peut bien trouver à un morveux comme toi .. » Elle est intelligente et vraiment très belle pour son âge. Je ne comprends même pas pourquoi elle lui prêterait un quelconque intérêt mais visiblement, je rate quelque chose. « Profiter des gens comme tu le fais .. Un jour, ça se retournera contre toi. » Oh oui, ça se retournera contre lui et si ce n'est pas moi, ce sera quelqu'un d'autre, je n'en ai aucun doute. Le coin de mes lèvres se rehausse tandis que j'imagine, dans un moment d'égarement, son beau petit visage passé à tabac. Quelle satisfaction ce serait. Je ne veux plus le voir s'approcher de ma famille, et encore, en vérité, tout ce que je demande c'est qu'il arrête de me raconter ses soi-disant exploits. Qu'est-ce qu'il peut bien retirer comme plaisir à me raconter ce genre de choses ? Non, en fait, il ne faut pas chercher bien loin : il y a les gens respectables et puis, de l'autre côté, il y a les complexés qui doivent se prouver des choses à eux-mêmes et au reste du monde. Lui fait clairement partie de la deuxième catégorie.  
AVENGEDINCHAINS

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Jeu 25 Fév - 21:36


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ De grandes personnes ? Yong Joon leva les yeux au ciel. Il devait être à peine plus âgé que lui. Et puis, qu'est-ce qu'un gosse de riches comme lui connaissait à la vie ? Il se permit même de rire tant il trouvait cette remarque ridicule. Ce mec se sentait clairement supérieur mais le mannequin ne voyait pas en quoi. « Si tu veux te taper ma mère, j'te donne son numéro et ça ira plus vite. » Et non, il n'avait aucune honte à parler de sa génitrice ainsi. Ce déchet humain l'appelait uniquement pour qu'il lui file de l'argent qu'elle dépensait ensuite pour acheter de l'alcool. L'amour maternel ? Il ne connaissait pas. Il s'était fait tout seul et avait en plus eu besoin de s'occuper de sa petite sœur. Il ne devait rien à sa mère si ce n'était le fait d'être venu au monde. « Tu ne me trouves pas mignon ? » Il accompagna sa question d'une moue qu'il exagéra puis prit plusieurs poses pour se donner un air enfantin. Il cessa bien vite reprenant un peu son sérieux. « Mais j'crois que ta mère s'en fout, elle veut juste s'envoyer en l'air. » Mais ça, Hae Il ne souhaitait probablement pas l'entendre. Il vida sa tasse qu'il déposa dans l'évier. Il n'allait tout de même pas faire la vaisselle. Il n'était pas chez lui et puis Hae Il semblait bien partie pour tout nettoyer, ça le détendait peut être. Il semblait réussir à garder son calme de cette manière. Il occupait son esprit comme il pouvait. Ça amusait Yong Joon de le voir dans cet état. Quelque part, il comprenait ce qu'il ressentait. Lui-même ne supportait pas le défilé d'hommes qui se déroulait chez sa mère depuis qu'il était gosse. Mais il avait fini par s'y habituer. Puis ce n'était pas pour autant qu'il compatissait. Il se fichait de ce que ce mec pensait de tout ça. Il ne songea qu'à son intérêt. Et pour le moment coucher avec cette femme lui rapportait quelque chose.

« Peut être bien. » Admit-il en haussant les épaules. « Mais je n'ai rien à perdre de toute façon. » Il ne craignait ni les représailles ni les coups. Il n'avait pas d'argent à perdre ou de véritable carrière. La seule personne qui comptait pour lui était sa sœur mais il pensait savoir comment la protéger. « Puis ta mère est pas prête de me jeter. Toute façon si c'est pas moi ça sera un autre, elle a vraiment le feu aux fesses. » Il ouvrit grand les yeux comme s'il trouvait ça grave mais en vérité, il s'en fichait. Puis il ne devait pas être le seul à partager son lit. Ça aussi, il en avait rien à cirer.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Sam 27 Fév - 1:58


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Les paroles qu'il prononce au sujet de sa mère me font me retourner vers lui lentement. « Tu n'as donc de respect pour personne, ni même ta propre mère. » Je peux peut-être comprendre comment on peut en arriver là ; avec un père comme le mien, ce n'est pas difficile d'imaginer qu'on peut même tomber sur pire et en arriver à cracher sur ses géniteurs. Ca ne m'empêche pas de ne pas cautionner ce genre d'attitude. S'abaisser à ne plus rien valoriser après une mauvaise expérience vécue ne me semble pas être une solution. Chacun son point de vue après, je conçois, mais je ne lui ai rien demandé moi, qu'il ne vienne pas m'étaler de façon malsaine les détails de sa vie sexuelle avec ma mère. Je cherche le pain de mie dans le placard ainsi qu'un couteau coupant, posant le tout sur l'îlot. Il faut que je m'occupe les mains ou je vais l'étrangler. Tenter de comprendre sa façon de voir les choses de me calme en rien. Pour qui se prend-il à me dire ce genre de choses ? Le dédain dont il teinte ses mots me fait bondir à chaque fois et la fierté qu'il semble éprouver en se complaisant dans ce genre de comportement m’horripile. « Oui, je crois que j'ai compris .. » lui réponds-je entre mes dents après une énième mention de la libido de ma mère. Il commence à sérieusement me chauffer. Je referme le frigo dans lequel je suis allé chercher tout ce qui traînait et m’attelle à faire un sandwich avec mes piètres compétences de cuisine, recette basique ou autre. Tout ce que je sais faire c'est couper la pseudo croûte tout autour de chaque tranche et c'est ce que je commence à faire, mes gestes secs et rageurs. « On a toujours quelque chose à perdre .. » Je marmonne dans ma barbe tout en m'acharnant sur ce pain à grands coups de couteau. Une nouvelle remarque se fait entendre (est-ce vraiment une surprise ?) et dans un élan de colère je jette le couteau sur le plan de travail. « Ferme-la ! Je t'ai dit que– » Je m'arrête en pleine phrase en voyant l'objet tomber de l'îlot après avoir glissé sur le revêtement et entailler le pied de mon interlocuteur bien comme il faut. Le geste n'était pas volontaire mais cela n'empêche. Fautif ou non, je reste planté devant lui sans bouger, regardant son sang s'écouler doucement mais sûrement sur le carrelage crème. 
AVENGEDINCHAINS

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Dim 28 Fév - 19:09


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Yong Joon haussa les épaules, indifférent. Respecter sa génitrice ? Il manquerait plus que ça. Est-ce qu'elle le respectait lui ? Elle ne méritait même pas le titre de mère. Celle du Kim avait au moins le mérite d'aimer et de tenir à son fils. Il se demandait si la sienne se souciait de lui. Elle s'intéressait à l'argent qu'il lui ramenait mais ça ne semblait pas aller plus loin. Il s'en fichait ou prétendait en tout cas que ça ne le touchait pas. Il continuait son petit numéro, imperturbable, et accumulait sans gêne les réflexions déplacées à l'égard de la mère d'Hae Il. Il appréciait de voir sa mâchoire se crisper. Et peut être bien qu'il cherchait encore à se venger pour le coup qu'il avait dû encaisser dans les couloirs de l'université. Rancunier ? Un peu. Puis c'était la première fois qu'il se retrouvait dans cette situation. Il ne croisait que rarement les enfants de ses conquêtes les plus âgées. Mais peut être qu'il aurait dû éviter de l'énerver alors qu'il se servait d'un couteau ? La scène se passa trop vite pour lui laisser le temps de réagir. La douleur fulgurante qu'il ressentit lui tira une grimace et ses doigts se crispèrent sur le meuble derrière lui. « Putain. » Grogna-t-il entre ses dents en baissant la tête sur son pied. Il le fixa un moment le sang s'écouler sur le carrelage. Peut être bien que ça n'était pas volontaire néanmoins il sentait à son tour une pointe de colère le submerger. Laissant des traces rougeâtres sur son passage il s'approcha d'Hae Il et l'empoigna par les pans de sa veste avant de le soulever pour le secouer comme un prunier. « Tu veux mourir ? Aish, si ta mère voyait ça. Elle va pas être contente si tu tâches son beau carrelage avec le putain de sang de son plan cul, hein ?! » Sa voix résonna dans la pièce. Les veines de son cou ressortait sous l'énervement. Finalement, il le lâcha. « Bien sur, je vais te laisser nettoyer. J'suis pas chez moi. » Un sourire mauvais et hypocrite se colla à son visage. Il sentait que la douleur liée à son entaille un peu profonde le lancer et il mourrait d'envie de lui écraser la tête mais se retenait comme il pouvait.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Ven 4 Mar - 21:37


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Les yeux toujours fixés sur son pied, je n'esquisse pas le moindre mouvement. Je n'ai rien commandité mais cela me semble étrange, c'est presque comme si l'objet avait décelé mes pensées et qu'il avait été habité par ma propre envie de voir souffrir cette personne. L'un dans l'autre, je ne peux pas vraiment dire que je me sens coupable ; j'avoue que ça me dépasse un peu même. Son juron parvient à mes oreilles et je relève les yeux vers son visage, le mien impassible. Il ne lui faut que peu de temps avant de réaliser ce que, malgré moi, je viens de faire. Il arrive alors sur moi et me saisis par le col. Je ne fais que le regarder, le coin de mes lèvres se redressant presque de façon inaperçue. « Oups ? » Le ton presque amusé que j'emploie ne laisse clairement pas de place au doute : je ne regrette absolument pas ce qui vient de se passer et ne compte pas m'excuser. La colère a laissé place à un certain amusement face à sa réaction à lui. Je hausse une épaule à ses mots, moins touché qu'auparavant, comme si la scène qui s'était déroulée sous mes yeux m'avait aidé à prendre du recul, à relativiser. A me satisfaire aussi, peut-être, d'un côté. Il me lâche finalement et je replace simplement ma veste correctement, lissant les plis qu'il avait fait apparaître sur mes vêtements, pas perturbé pour un sou. « Nettoyer ? Pas de problème. Je sais utiliser mes mains, je ne fais pas que profiter des gens autour de moi comme certains. » Et puis, avantage de devoir passer derrière lui : j'aurais l'impression d'effacer les traces de son passage dans cet appartement, peut-être même dans ma vie, ça ne peut que me faire du bien, non ? « Va faire ta bête blessée ailleurs, c'est ça. » Je jette un nouveau coup d'oeil à son pied et me baisse pour ramasser le couteau tombé presque comme un trophée. Je le passe sous l'eau en tournant le dos à la malheureuse victime souffrante qui se trouve avec moi dans la cuisine, le plaçant ensuite au lave-vaisselle. Je retire alors ma veste et la pose sur le dossier d'un des tabourets hauts, prêt à m'y mettre. « Bouge, tu fais des traces. »
AVENGEDINCHAINS

_________________



avatar
INFORMATIONS
Wons : 490
Messages : 148
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Lun 7 Mar - 15:44


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Se faire taillader le pied, plutôt sympathique et original comme réveil non ? Certaines se contentaient de l'éjecter du lit parce que leur mari rentrait trop tôt mais chez les Kim on laissait le fils le saigner. Il n'y croyait pas. L'attitude désinvolte d'Hae Il finit de court-circuiter son cerveau et, juste après son 'oups', il lui asséna un coup de boule. Il le relâcha avec brusquerie jetant un coup d’œil à sa blessure. Ça pissait le sang, bordel. Il mourrait d'envie de lui éclater la tronche contre le plan de travail mais il serra les poings pour contenir cette rage qui bouillonnait en lui. Yong Joon réglait ses affaires avec les mains, pour sûr qu'il savait les utiliser. Sans doute mieux qu'un gosse de riche. « De quoi tu parles ? On te torche encore le cul avec des billets, me fais pas rire. » Il passa ses mains dans ses cheveux, prêts à se les arracher. Calme, il ne valait mieux pas envenimer la situation. Si ça dégénérait, il risquait de perdre la poule aux œufs d'or qu'était la mère de ce pauvre type. Prenant sur lui, il se dirigea vers la salle de bain et laissa une traînée rougeâtre derrière son passage. Il en profita pour se glisser sous la douche mais grimaça au contact de l'eau sur sa plaie. Ça n'était pas des plus agréables. Il en sortit puis enroula autour de son pied un bandage qui se teinta assez vite de rouge mais au moins il ne dégueulasserait plus rien. Yong Joon se rhabilla et claqua la porte de la pièce derrière lui. « Avoue tu l'as fait exprès, espèce d'enfoiré. » Articula-t-il la mâchoire serré en s'adossant à un mur de la cuisine. « Tu ferais mieux de t'en remettre. C'est pas la dernière fois qu'on se croise ici. Ta mère est assez grande pour s'occuper de son cul en plus, tu crois pas ? » Même s'il trouvait habituellement amusant de se moquer et de provoquer ce mec, il était cette fois énervé pour de vrai.
AVENGEDINCHAINS

_________________

« i was in the wrong place at the wrong moment. »

avatar
INFORMATIONS
Wons : 159
Messages : 147
Age : 25
Emploi/loisirs : Master 2 en Economie et Gestion, - à côté, j'aide ma mère au Paradise Lost, maison close la plus réputée de la ville et business familial
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il Sam 12 Mar - 18:01


j'étais là où t'as passé neuf mois.
TENUE ∆ Un grognement s'échappe d'entre mes lèvres et automatiquement, ma main remonte vers mon nez pour vérifier qu'il ne soit pas cassé. Apparemment non mais la douleur est toujours là, bien que surmontable. C'est loin d'être le premier coup que je me prends , même si cela fait un certain temps que ça n'est plus arrivé. Je touche mon nez une dernière fois et essuie le sang qui s'en écoule du revers de la main avant de relever les yeux vers lui dans un petit sourire. « On est un peu sur les nerfs ? » Je ne sais pas pourquoi mais malgré la douleur après ce coup de tête qu'il m'a asséné, le savoir à deux doigts de craquer me satisfait au plus haut point. Il veut faire le malin, ça oui, mais quand les choses ne vont pas comme il veut, là c'est un tout autre visage qu'il me laisse entrevoir. Plus de petit sourire mesquin, plus d'air doucereux et de paroles mielleuses. Sa remarque sur l'argent me fait m'esclaffer en silence. « Tu ne sais rien de moi et franchement, venant de quelqu'un qui se prostitue pour quelques billets .. ça me fait doucement rire. » Il me méprise parce que je suis né dans une famille aisée ? Ah oui, bien, c'est vrai que j'ai choisi ma lignée. Il a eu moins de chance que moi, c'est vrai, mais me reprocher de le mépriser alors qu'il est le premier à me juger sans me connaître, c'est ridicule. Je n'ai strictement rien à faire de son compte en banque, je ne peux juste pas le voir sur le plan humain, c'est tout.

Il s'éclipse alors et je cherche un linge à humidifier pour m'essuyer le nez. On a que deux ans de différence en réalité mais j'ai l'impression d'avoir affaire à un enfant capricieux et fier comme un pou. Je pose le linge et commence à nettoyer le sol de la cuisine pendant son absence, frottant les traces rouges avec un peu plus de ferveur que nécessaire. Sa voix résonne à nouveau dans la pièce et je pousse un soupir peu discret. « Il faut être un imbécile pour ne pas réaliser que je ne l'ai pas fait exprès. Est-ce que j'ai des pouvoirs de télékinésie ? » Je lève les yeux a ciel et me redresse pour rincer la serpillère que j'utilise dans le seau d'eau chaude. « Si, je crois bien que c'est la dernière fois. Je sais à quel point tu apprécies de me balancer des saloperies au visage mais personnellement, moins je te vois, mieux je me porte ; alors ne m'en veux pas si on ne se revoit plus. » Je n'ai juste plus à passer ici à l'improviste, un point c'est tout. Ce n'est peut-être pas la dernière fois de ma vie que je le vois mais si je peux limiter au maximum nos entrevues, c'est mieux. Je passe un dernier coup par terre et récupère finalement mon seau pour aller jeter l'eau aux toilettes avant de tout ranger. « Il est temps que je parte d'ici, je crois. »
AVENGEDINCHAINS

_________________



INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: j'étais là où t'as passé neuf mois. ft. hae il

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 가난 GANAN :: habitations-