Partagez|
méthylènedioxyméthamphétamine ft. Jee Soo
BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 645
Emploi/loisirs : A la base étudiante en astronomie mais comme on parle pas des aliens j'péfère être ambassadrice de clubs ou danser sur ma barre de pole-dance toute la journée. Un p'tit joint dans la main gauche.
Humeur : Chacun son bong avec Ivy.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: méthylènedioxyméthamphétamine ft. Jee Soo Jeu 18 Fév - 11:53


 
Fringues + La fête battait son plein quand je reçois ce message de Ji'. Merde alors, je me fige sur les épaules de l'inconnu sur qui j'ai grimpé plus tôt. En fait, il me faut quelques minutes pour comprendre le sens du message, je ne suis même pas sûre d'avoir vraiment compris. Je sais pas s'il est en bad trip ou quoi mais tout ce que je retiens c'est l'adresse qui suit le message. Le con a pas intérêt à me faire quitter ma soirée de luxure pour rien… Mais je décide quand même d'aller voir ce qu'il se passe, dans le doute. Après avoir arraché de mon crâne une perruque brune dont je m'étais affublée pour me faire passer pour… Comment j'ai dit que je m'appelais déjà ? Enfin bref. Je m'éclipse donc rapidement, non sans distribuer quelques fucks aux gens que je croise sur le chemin de la porte en riant. J'te jure. J'ai un vrai problème…

Mais celui qui est plus pressant actuellement c'est comment je vais pouvoir me rendre à cette putain d'adresse, j'y vais pas à pieds c'est mort. En plus c'est pas comme si je tenais vraiment sur mes compensés actuellement. Je vais devoir me payer un taxi, ça fait chier ça… Mais je m'exécute tout de même, patientant grâce à quelques sniffs de coke à la cuillère. J'aurais peut-être pas dû parce que le reste est un peu confus et flou mais je crois que je me retrouve tout à coup devant la porte. Enfin je suppose. Je hausse les épaules en entrant de toute façon dans le bâtiment, heureusement il me semble d'avoir déjà été ici auparavant… Bizarre. Je ne m'encombre pas vraiment de frapper à la porte ou quoique ce soit. J'opte plutôt pour l'entrée en fracas en me mettant à crier :

- Jiiiiiiiiiiiii ! T'es oùùùù ?

J'ouvre des portes au hasard et puis.. Tiens ! Il est là le con. Plongé dans son bain, à l'aise.

- Si tu m'as fait venir pour te frotter l'dos tu vas passer un sale quart d'heure, j'te l'dis !



_________________

GLITTER GANGSTA' BABY



- BBHMI CLUB -
poignée de main secrète C-N:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: méthylènedioxyméthamphétamine ft. Jee Soo Jeu 18 Fév - 12:52


 
J'étais en pleine redescente de MDMA. Redescente? Non, pas encore. Jeo Sun avait prit soin de me traîner jusqu'au bain. Je faisais mumuse dedans? Non pas vraiment. Je me frottais comme un fou, espérant retirer cette sensation de saleté. Encore bien haut, malgré le fait que oui, j'étais descendu d'un cran et heureusement, je me concentrai sur ma peau, mon visage. Je serrais les dents, grimaçais, pestais. Soudain, une voix familière raisonnait dans la pièce, allant à ma rencontre. Woo Na Ri. Mes yeux s'ouvraient aussi grand qu'ils pouvaient se le permettre, un sourire naissant à mes lèvres. Elle était venu à mon aide. C'était pas trop tôt. Les yeux humides, je sortais mes bras de l'eau, les tendant vers elle. "NA RI!!!! Ma chérie!!!!!" M'exclamais-je, des larmes recommençant à perler sur mes joues. "T'es venue putain! T'es une amie! Putain!" Je me levais légèrement, prenant difficilement appuie sur le rebord de la baignoire en marbre. Je manquais de tomber, me rattrapant aussitôt. Je grognais, mes bras n'ailleurs plus de force, mon dos et mes fesses me faisant mal et mon ego... n'en parlant même pas. Je sortais difficilement de la baignoire, complètement nu pour me jeter dans les bras de mon ami. Je la serrai aussi fort que je le pouvais, m'effondrant en larme dans ses bras. Jeo Sun, j'vais le buter. Il payera pour ce qu'il m'a fait. Peu à peu, je m'effondrais les genoux au sol au pied de ma cliente et amie. Si elle était là, c'est que ce salop avait déverrouillé la porte comme promis. Je passais mes mains sur mes bras, me les frottant comme précédemment dans la baignoire. "J'suis sale... J'suis tellement sale..." Continuais-je toujours en larme.



_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 645
Emploi/loisirs : A la base étudiante en astronomie mais comme on parle pas des aliens j'péfère être ambassadrice de clubs ou danser sur ma barre de pole-dance toute la journée. Un p'tit joint dans la main gauche.
Humeur : Chacun son bong avec Ivy.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: méthylènedioxyméthamphétamine ft. Jee Soo Jeu 18 Fév - 13:56


 
Fringues + A peine être entrée dans la pièce je l'entends s'exclamer, un trop plein d'amour comme ça n'est jamais bon signe… C'est à ce moment là que je remarque que le gars est à poil dans son bain. Logique vous me direz. Le fait est que je ne m'attendais pas vraiment à ça en allant le retrouver. Je le jauge d'un haussement de sourcils. Qu'est-ce qu'il fout bordel ? Il tente alors de se lever tant bien que mal, et de se hisser hors de la baignoire. Si le tout n'était pas si pathétique j'aurais ris volontiers à l'idée de cette scène.

- Oui… J'suis là. Tu peux m'expliquer ce que tu fous là ?

Il a réussi à me faire redescendre en deux secondes putain. Y a deux minutes j'étais en plein spleen et là j'ai l'impression que c'est lui qui est dans un autre monde. Cependant je ne prend pas la peine de détourner le regard en le voyant debout face à moi, prêt à me fondre dessus. Je me fous complètement de sa nudité mais je n'apprécie pas tellement le câlin qui suit son chemin jusqu'à moi. Je vais être trempée lààààà fais chier Ji'. Il est complètement malade !

- T'as pris quoi pour être dans un état pareil ?

Je ne peux empêcher un léger rire de franchir mes lèvres, même alors qu'il est en train de me chouiner dessus. Je lui tapote gentiment l'épaule alors qu'il continue de baragouiner dans ses larmes.

- J'suis sale… J'suis tellement sale...

- N'importe quoi… Tu sors du bain.

Je ricane encore une fois avant de le traîner hors de la salle de bain. Enfin, de nous traîner plutôt. C'est déjà suffisamment difficile pour mes jambes de me porter, alors je vous raconte pas avec lui qui s'appuie sur moi comme un animal mort !

- Elles sont où tes fringues chouchou ? Va falloir que tu m'aides là. On va pas s'en sortir sinon. Ok ?

Je prend son visage entre mes mains pour le forcer à me regarder dans les yeux. J'en profite aussi pour inspecter l'état de ses pupilles. La vache putain. Me dites pas que je vais devoir le faire vomir… J'ai horreur de foutre mes doigts dans la bouche de quelqu'un d'autre. Enfin… Ça aussi ça dépend de la personne.



_________________

GLITTER GANGSTA' BABY



- BBHMI CLUB -
poignée de main secrète C-N:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: méthylènedioxyméthamphétamine ft. Jee Soo Dim 21 Fév - 23:12


 
Na Ri semblait plus sobre que moi, bien qu'un peu éméchée. Elle ne comprenait pas mon état. Normal, elle venait à peine d'arriver. Elle avait loupé plusieurs épisodes. La mettre au parfum? A quel point pouvais-je lui faire confiance? Ne s'amuserait-elle pas à diffuser ce que je considérai comme honteux aux siens? Pourtant je l'avais appelé elle, peut être parce que je lui faisais plus confiance que ce que je m'autorisais à me l'avouer. Je la laissais me guider tel une grande sœur jusqu'à la chambre. Me demandant où étaient mes fringues, à cela, je regarde partout autour de nous, ces dernières se trouvant éparpillées. Bordel! Et maintenant j'ai la tête qui tourne. Je recule, peu stable. Mon amie m'attrape le visage, cela me stabilise quelques secondes mais rapidement, cela se met à nouveau à tourner. Je tombe en arrière, m’étalant sur le lit, entraînant la jeune fille avec moi dans ma chute. Elle se trouvait au dessus de moi, je la regardais, m’esclaffant. "Putain Nari! Ça tourne!" Dis-je, complètement euphorique malgré mon état précédent. Il ne me fallu pas longtemps pour la lâcher, me rendant compte que nous étions sur le lit où j'avais pêché. Je la poussais sur le côté, me faisant tomber du lit pour m'en éloigner à quatre patte. "Pas le lit!" Grognais-je avant de trouver un coin de la chambre où je me réfugiais tel un enfant. Assis sur le sol, les larmes commençaient à couler le long de mes joues, cachant ma tête dans mes genoux pour les laisser couler. "Pas ce lit... pas encore pitié..." Je me frottais les bras, comme pour essayer de retirer de moi les sensations que Jeo Sun avait laissé sur ma peau, maudissant à multiple reprise ce foutu lit. Je devais être tellement pitoyable. Vive la MD et ses effets sur notre corps et notre mental.



_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 645
Emploi/loisirs : A la base étudiante en astronomie mais comme on parle pas des aliens j'péfère être ambassadrice de clubs ou danser sur ma barre de pole-dance toute la journée. Un p'tit joint dans la main gauche.
Humeur : Chacun son bong avec Ivy.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: méthylènedioxyméthamphétamine ft. Jee Soo Lun 22 Fév - 12:13


 
Fringues +  Ses pupilles sont putains de dilatées. Pourtant croyez-moi je suis habituée à voir des yeux grands comme des soucoupes. A votre avis pourquoi je porte des lentilles ? Je me réfléchis rapidement à ce que je peux faire pour aider Jee Soo, faudrait déjà que je sache ce qu'il a pris. Mais j'ai pas le temps d'ouvrir la bouche qu'il se casse la gueule en arrière, heureusement qu'il y a le lit parce que je me retrouve embarquée avec lui en moins de deux. Faut dire que je dois faire la moitié de son poids. J'éclate de rire une fois l'effet de surprise passé. Putain, on est pas sortis de l'auberge vraiment…

- Putain Nari ! Ça tourne !

Je pouffe encore une fois. Il est complètement allumé et ça a le don de me faire rire. Même si le fait que je sois allongée sur lui à poil soit un peu bizarre je n'y pense pas une seconde. En fait j'ai pas le temps d'y penser de toute façon, il me balargue sur le côté et se jette littéralement du lit, tout à coup affolé. Mais putain mais mec qu'est-ce qu'il t'arrive à la fin ? Pas le lit ! Pas le lit ! Ca veut dire quoi ? Je regarde autour de moi pour chercher des indices. Alors là franchement. Soit il a des hallus de ouf soit il a… Oh non. Mes yeux captent les vêtements éparpillés autour de la pièce et le bordel qui y règne. AH ! Je saute du lit en me frottant partout.

- MERDE IL A QUOI CE LIT PUTAIN ?

J'sais pas pourquoi j'ai réagis comme ça mais le mauvais délire de Jee Soo m'a contaminé j'crois. Je fixe donc ce dernier dans l'attente ferme d'explications claires et précises. Au lieu de ça je le vois se mettre à pleurer en se frottant les bras. Merde encore, c'est quoi ce foutu bordel. Je me calme après une inspiration et viens me caler près de lui gentiment. J'essuie une larme du revers de la main.

- T'as pris quoi chouchou pour être comme ça, hein ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ici ?



_________________

GLITTER GANGSTA' BABY



- BBHMI CLUB -
poignée de main secrète C-N:
 

avatar
INFORMATIONS
Wons : 1000
Messages : 409
Localisation : dtc
Emploi/loisirs : étudiant L3 de design urbain, dealer, ouvrier de chantier à mi-temps et pleins d'autres !
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: méthylènedioxyméthamphétamine ft. Jee Soo Lun 22 Fév - 22:38


 
Je m'étais réfugié dans un coin de la pièce que je n'avais pas eu la "chance" d'explorer avec Jeo Sun, le coin gauche, entre une commode et une armoire. Sur mon chemin, j'avais croisé mon t-shirt que ce connard avait déchiré avec mon couteau papillon et ma veste. Mon t-shirt, ouvert en deux était tâché de sa semence. Mon pantalon et mon boxer se trouvant au pied du lit tandis que ma casquette était restée sur l'évier en marbre de la salle de bain.

Mes larmes ne s'arrêtaient pas de coulant tandis que je commençais à enfoncer mes ongles dans ma peau comme pour essayer de retirer le toucher de cet enfoiré. La gentille Nari, qui au début était dans un état d'euphorie devint rapidement sérieuse, douce, attentionnée. Je relevais la tête en la voyant s'approcher moi. Lorsqu'elle passa sa main sur mes joues, je fermais les yeux me laissant faire bien que de nouvelles larmes venaient tâcher mes joues. J'écartais les jambes pour la tirer vers moi, la prenant dans mes bras. Sa présence féminine me rassurait, j'avais l'impression de me sentir homme à ce moment. A sa question, j'enfonçais mon nez dans son cou, chouinant la réponse. "Il m'a drogué ce bâtard... j'sais pas combien y'avait dans l'para. J'ai vomi la moitié avant, le reste après." J'avais du mal à parler, grimaçant à cause de l'acide qui circulait dans mon sang, mes larmes n'aidant pas à la compréhension de mes mots. Je serrais des dents comme un fou, si ça continuait, j'allais m'en casser une. "Meuf... j'veux partir..." Continuais-je avec beaucoup de difficulté. Je faisais tout de même un gros effort pour articuler, qu'elle comprenne ma demande et que je parte le plus rapidement possible de ce maudit appartement. Nari toujours dans les bras, même défoncé, je pensais que j'aurais pu durcir, après tout, sentir ses seins contre mon torse aurait pu m'exciter un minimum. La jeune fille n'était pas moche, bien au contraire, elle faisait partie de mes fréquentations que je classais entre huit et dix sur l'échelle du baisomètre mais là, rien. Peut être étais-je concentré sur mon traumatisme à moins que le fait que j'ai pu aimer ce qu'il s'était passé m'avait fait basculé du côté obscur. A cette idée, je frissonnais de dégoût, reprenant mes sanglots de plus bel.


_________________
Prêt à noyer le désespoir ! Tagger, danser, baiser, boire ! Pourquoi je penserai à l'avenir ? Mon seul plaisir, c'est de m'autodétruire ! Me la foutre jusqu'à défaillir !

   (c) crackle bones
BBHMI CLUB —
avatar
INFORMATIONS
Wons : 120
Messages : 645
Emploi/loisirs : A la base étudiante en astronomie mais comme on parle pas des aliens j'péfère être ambassadrice de clubs ou danser sur ma barre de pole-dance toute la journée. Un p'tit joint dans la main gauche.
Humeur : Chacun son bong avec Ivy.
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: méthylènedioxyméthamphétamine ft. Jee Soo Ven 26 Fév - 9:31


 
Fringues + J'ai pas tellement l'habitude de devoir jouer les gentilles mamans, surtout pas avec Jee Soo qui affectionnait particulièrement faire semblant de ne pas me connaître dans la rue. Je n'ai moi-même pas été dans un état pareil depuis que j'ai testé l'héro, c'est fou ça quand même ! Mais je continue d'essuyer ses larmes sans trop savoir quoi faire, je peux pas l'aider tant que je ne sais pas ce qu'il s'est passé. Je le laisse donc m'attirer contre lui pour l'étreindre en lui tapotant le dos. Il gémit un petit moment encore, mouillant mes cheveux et mon cou de ses larmes avant de finalement me répondre.

- Il m'a drogué ce bâtard... j'sais pas combien y'avait dans l'para. J'ai vomi la moitié avant, le reste après

Ah. J'l'ai pas vu venir celle-là ! Je passe doucement ma main dans ses cheveux en grimaçant dans son dos. Putain mais je sais pas ce que j'dois faire moi ! Bon, première chose on se casse. J’acquiesce à sa demande et je me relève pour chercher autour de nous où sont ses fringues. C'est son t-shirt que je repère en premier mais je remarque en le soulevant qu'il est en lambeaux. Non mais. J'ai envie de rire sous le coup de la surprise mais je parvient in-extremis à rester sérieuse en me mordant les lèvres. Oh bordel mais qu'est-ce que je vais faire de lui ?

Je jette un œil à mon compagnon vautré par terre, nu et défoncé comme Gérard Depardieu à une soirée open-bar. Tant pis, faut faire comme on peut… Je cherche une tenue plus ou moins complète dans la pièce en ignorant les vêtement tachés de ce que je reconnais aussitôt, ayant moi-même pas mal pratiqué le sport en chambre. Je finis par lui tendre gentiment un caleçon et un pantalon, sans savoir s'ils lui appartiennent.

- Mets ça s'il-te-plais bébé. On s'barre, mais faut que tu t'habilles un minimum.

Je m'accroupis à côté de lui pour l'aider à se relever à son tour. Merde qu'est-ce qu'il est lourd ! Je me sens partir en arrière et m'étale sur le t-shirt retrouvé plus tôt. Roh putain, je me redresse en râlant et là, je sens que mes cheveux collent à quelque chose. Oh non. Oh non non non.

- Ah c'est dégueulasse….

J'ai envie de gerber. Vite, dans un élan de force j'embarque mon ami encore nu avec moi pour m'échapper de cet appart'. Il n'aura qu'à s'habiller dans la cage d'escaliers pendant que je réfléchis à la suite du plan.

- bon. Comment tu te sens ? Tu veux que je te ramène chez toi où tu veux aller quelque part ? J't'en-prie je suis prête à aller où tu veux tant qu'on s'éloigne d'ici !


_________________

GLITTER GANGSTA' BABY



- BBHMI CLUB -
poignée de main secrète C-N:
 

INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: méthylènedioxyméthamphétamine ft. Jee Soo

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: 천당 CHEONDANG :: 심장 SIMJANG :: habitations-