Partagez|
Fated to meet you ft. Saera
Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Fated to meet you ft. Saera Jeu 18 Fév - 1:45




Fated to meet you
ft. Saera


Lorsqu'il n'était pas à l'université, puisqu'il y était toujours pour sa dernière année, Oh Woo Jun se trouvait généralement au Casino Hermès, ou en boite. Enfin, il savait profiter de son temps libre, et il avait tout l'argent nécessaire pour profiter comme il en avait envie. Mais ce soir là, il était au Casino. Son père appréciait qu'il travail lorsqu'il le pouvait, c'est à dire chaque soir au moins, si ce n'est en journée. En soit son travail n'était pas énorme, il devait veiller au bon fonctionnement des choses dans le Casino, aborder les personnalités les plus importantes et leur souhaiter une agréable soirée, jouer, s'il en avait envie, et faire preuve de présence tout simplement. Peut-être que les intentions de son père n'étaient pas tant de permettre aux autres de voir son fils, sa progéniture qui réussissait si bien et faisait sa fierté, que de choper une potentielle belle famille parmi leurs clients les plus riches. Le mariage ? Une affaire d'intérêts. Un mariage de riches ? Une affaire d'intérêt réciproque. Une relation de donnant-donnant. Contre de l'argent, contre un investissement, contre une position, contre un nom, une réputation.. C'était le cas aussi de son précédent mariage. Il n'avait pas eu son mot à dire, et il avait fait comme son père lui disait. Il avait épousé la femme qu'il lui avait choisi, il avait vécu avec cette femme, et lorsqu'elle s'était retrouvée dans une situation qui risquait de ternir l'image de la famille, son père lui avait dit de divorcer. Cette fois encore, il n'avait fait qu'obéir. De toute manière, il n'éprouvait rien pour elle, et il ne savait même pas qu'on devait éprouver quelque chose. C'était une question d'intérêts. Si les choses n'allaient pas dans leur sens, ils se débarrassaient de la gêne qui pouvait faire tomber la machine en panne. Quelle machine ? Celle qui produisait l'argent. Beaucoup d'argent. Encore plus d'argent. Toujours et encore de l'argent. Le but d'une existence humaine ? Avoir assez d'argent pour toute une vie. Mais y'en avait jamais assez pour satisfaire tout le monde, y'en aurait jamais suffisamment pour satisfaire quoique ce soit. Ces billets qui pourtant, en y réfléchissant n'étaient que du papier et de l'encre. Du papier qui avait tant de pouvoir cependant. Du papier qui pouvait enflammer les désirs. De l'encre qui pouvait tâcher une vie entière. Une chose si.. veine et sans importance en réalité mais qui contrôlaient ceux qui tentaient de la contrôler. L'argent était un monstre addictif et impitoyable. Et c'est avec ce monstre que jouait la famille Oh dans le Casino Hermès.

Woo Jun se promenait parmi les tables et les clients, leurs rires et conversations n'étaient qu'un fond sonore auquel il était habitué. Ce soir il s'ennuyait, comme souvent. Bien sûr, il pouvait jouer, mais à force il y avait des moments où même ça, ça devenait lassant. Un homme qu'il connaissait vint l'aborder, et il l'écouta d'une oreille distraite avant de lui répondre furtivement puis s'éloigner. Il n'avait pas envie de parler à ces personnes ennuyantes. Il aurait aimé aller faire une sieste, ou s'amuser un peu avec ses amis aussi.

- Apportez moi un peu de champagne, dit-il à l'assistant qui le suivait dans sa petite promenade à travers tout le Casino depuis quelques minutes déjà.

Ce dernier fit signe à une servante qui arriva rapidement vers eux, mais un client tout près eut le mauvais geste de reculer sa chaise pour se redresser et bouscula la jeune femme qui comme par hasard fit voler ses boissons dans l'air et offrit une jolie douche alcoolisée à l'héritier qui, les yeux clos serra les dents, mâchoire crispée, tentant de se contenir. Parfait. Le voilà ridicule devant toutes ces personnes grâce à une petite sotte incapable.. Tout le personnel vint s'agiter autour de lui pour l'aider mais ils ne pouvaient pas grand chose. Il prit une grande inspiration tout en ouvrant les yeux et posa un regard sombre et froid sur la serveuse en face de lui. Un regard à travers duquel elle comprendrait parfaitement dans quelle situation terrifiante elle se trouvait. Il fit signe à tout le monde de reculer et ne plus le toucher puis dit en fixant la jeune femme :

- Vous, suivez moi.

Bien sûr, il savait qu'elle n'était pas entièrement responsable, mais il ne pouvait lâcher sa colère sur un client important alors ce serait à elle d'en payer le prix. Après tout, elle n'avait qu'à être plus attentive. Woo Jun rejoignit son bureau, suivit de son assistant, et certainement la jeune femme, même s'il ne se retourna pas pour le vérifier, il était peu probable qu'elle ait ignoré son ordre.


©TENNESSEE.
Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Re: Fated to meet you ft. Saera Jeu 18 Fév - 2:22

fated to meet you ft. woo jun

 
« Je suis priiiiiiise ! » Avais-je crié, la veille, en recevant le coup de fil tant attendu du casino Hermès. J’avais réellement besoin de ce job de nuit si je voulais réussir à arrondir mes fins de mois, et peu de temps après avoir passé l’entretien, j’hurlais au bout du fil, assourdissant mon interlocutrice qui semblait venir des Ressources Humaines de l’entreprise. Pour fêter ça ? De la bière et du Soju, grande base dans l’art de fêter une réussite chez moi. Mon frangin n’avait fait qu’hausser les épaules, comme si nous n’avions pas besoin de cet argent. Son côté rebelle me sortais par les yeux mais je lui avait rétorqué, avec une pointe d’humour, que sans ça on ne mangerais pas, ne rembourserons jamais nos dettes ni même payer ses cautions au commissariat. Je m’étais habituée, au fil des années, à devoir aller le chercher dans cet endroit bruyant, grouillant de malfrats en tout genre. Mais les malfrats, j’en connaissais un rayon. Si la dette n’était pas si grosse, j’aurais presque pu être la nièce de notre usurier, vraiment. Voilà des années qu’ils me poursuivaient, et plus ça allait, plus les intérêts augmentaient. Comme d’habitude, en fait.

J’avais pris soin d’enfiler la tenue de croupière pour mon premier jour, après l’avoir repassée une dizaine de fois, bien trop fière d’avoir un job fixe pour une fois. Vraiment, j’avais tout fait, même les marchés. Mais un travail pareil était la clé pour rembourser nos dettes, j’allais enfin respirer à chaque fins de mois, même si je ne dormirais que deux ou trois heures par nuit, j’en avais la fâcheuse habitude. J’attachais mes cheveux en un chignon las puis sortais des vestiaires du casino, un immense sourire collé sur mes lèvres. « Saera ? C’est toi la petite nouvelle ? J’ai un énorme service à te demander… Je dois m’occuper d’un gros client alors est-ce que tu peux apporter ce champagne à l’homme en costume là-bas ? » Je réceptionnais le plateau de la serveuse en la regardant d’un air distrait. Ma soirée commençais bien, j’avais dix minutes pour occuper mon poste et voilà que je devais faire le travail d’une autre. Peu importe, j’aimais rendre service et je n’allais pas me faire remarquer dès mon premier jour de travail… Je lançais tout de même un regard vers l’homme en question. Il était de dos mais semblait si grand que j’avais l’impression de rapetisser jusqu’à l’état de vulgaire mouche en tenue de croupière rouge foncé. « Bon… D’accord. » La serveuse était déjà partie mais par politesse je répondais dans le vide en mettant un pied devant l’autre.

J’approchais toujours un peu plus près de l’homme en question, prenant un air professionnel et remis un sourire sur le bord de mes lèvres. « Excusez-m… » Je n’avais pas prévu qu’un client recule sa chaise à l’instant même où j’avançais. Je trébuchais en me tordant la cheville, réprimant une grimace de douleur avant d’ouvrir mes yeux l’air ébahi. Je venais de renverser la coupe de champagne sur l’homme en costume. « Oh mon Dieu ! Je suis terriblement désolée… » Je m’inclinais à plus de quatre-vingt-dix degrés, répétant l’opération plusieurs fois de suite. Pourtant, je m’arrêtais dans mon élan,  croisant le regard froid et meurtrier de mon interlocuteur. Je restais sans voix, légèrement intimidé par un tel visage. Il semblait beau mais son air froid le rendait vraiment … Inquiétant. Je voyais tout le personnel s’agiter autour de lui… Etait-il un gros client ? Je ne compris pas tout ce qu’il se passait mais la voix grave de l’homme en costume résonna dans mes oreilles. « Vous, suivez-moi. » Je le regardais, sans voix, ne sachant plus quoi faire. Un homme derrière lui me fit signe de les suivre avec insistance, prenant un air profondément choqué à travers une grimace. Et voilà… Mon premier jour au travail et je venais de me faire remarquer. Je ne pouvais pas me permettre de perdre ce job… Devrais-je supplier ce client ? Je n’étais pas sûre d’être capable de me rabaisser à une chose pareille. « D-d’accord… » Répondis-je simplement alors que les deux hommes étaient déjà loin. Je les rejoignais en boitant légèrement, m’inclinant auprès du personnel et des clients qui nous servaient de spectateurs.

Nous traversâmes plusieurs machines puis couloirs sous mon regard éberlué, je me sentais mal, certes, mais étrangement curieuse. Qu’allait-il se passer ? Et comment un client pouvait avoir accès à cette partie du casino ? Etait-il vraiment client ? Nous pénétrâmes dans un immense bureau et je m’avançais, tête baissée en me mordillant les lèvres nerveusement, les mains croisées. Un coup d’épaule de la part de l’homme qui m’avait fait une grimace et je m’avançais vers celui qui portait un costume. « J-Je suis sincèrement désolée. Je n’ai pas fait exprès ! Je marchais tout simplement et ce client  à reculé sa chaise… » J’avais redressé ma tête et m’avançais vers l’homme. « Je suis nouvelle, c’est mon premier soir et je ne suis pas très familière aux lieux alors… » Je le regardais dans le blanc des yeux, haussant les épaules sans m’en rendre compte. « Si vous voulez…. Je peux appeler ma supérieure… Je peux vous dédommager et régler les frais du pressing ? » J’avais probablement l’air stupide, certes.
   

Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Re: Fated to meet you ft. Saera Jeu 18 Fév - 20:29




Fated to meet you
ft. Saera


Une fois arrivé dans son bureau, Woo Jun se retourna pour faire face à la demoiselle qui travaillait chez eux. Cette dernière s'était avancée pour s'excuser et expliquait que c'était à cause du client qui avait reculé soudain sa chaise. Il le savait, puisqu'il l'avait vu. Mais il fallait quelqu'un pour porter le blâme, et ce n'est certainement pas le client qui le ferait. La jeune femme dont il pu lire le nom sur son badge, Han Saera lui disait qu'elle était nouvelle et tentait tant bien que mal de se justifier avant de faire quelque chose qui le fit froncer des sourcils. Elle venait tout juste d'hausser les épaules ? Appeler sa supérieure ? Dédommager et régler les frais de pressing ? Elle était tellement en train de s'enfoncer que le jeune homme ne réussit à pas s'en empêcher et lâcha un petit rire amusé. Au moins elle tentait le tout pour le tout, mais malheureusement pour elle, il semblerait qu'elle ignore qui il était. Qui se trouvait devant elle. Et malheureusement pour elle, Woo Jun était la dernière personne à qui elle aurait du avoir affaire. L'héritier s'approcha de la demoiselle avant de renvoyer son assistant d'un signe de tête. Quand il fut hors de la pièce et que la porte fut refermée, il posa les yeux sur la jeune femme, empiétant sur son espace intime. « Je me demande qui d'autre vous pouvez appeler qui ait ici une position supérieure à la mienne et puisse vous sortir de cette situation. Enfin... Si vous avez le numéro de mon père, et qu'il n'ignore pas votre appel.. je vous en prie. », il lui dit, en se mettant à rire à nouveau et il s'écarta pour lui montrer l'endroit où ils étaient ainsi que son nom écrit en grand à son bureau. Puis il se tourna une nouvelle fois vers elle, se penchant pour que leurs visages soient à la même hauteur, et sourire aux lèvres il rajouta : « Je suis Oh Woo Jun, vous savez, l'héritier de cet endroit ? » Sa proximité força la jeune femme à reculer, si bien qu'elle finit par se retrouver coincée entre lui et le meuble derrière elle. « Pour ce qui est de la chemise.. Elle a été faite sur mesure, alors pour la rembourser... Vous me devrez 1 800 760 wons, ce qui fait à peu près.. 1 460$. J'attendrais l'argent demain à mon bureau, et j'informerais la secrétaire pour qu'elle vous laisse entrer immédiatement. Vous pouvez y aller. » Woo Jun se redressa pour s'éloigner d'elle, un sourire hypocrite sur le visage, il lui tourna le dos pour aller s'installer à son bureau, attendant par la même occasion qu'elle s'en aille. Mais bien sûr, il savait qu'avec le travail qu'elle avait, il lui était impossible de réunir une telle somme en si peu de temps, c'est bien ça qui l'amusait autant.


©TENNESSEE.
Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Re: Fated to meet you ft. Saera Jeu 18 Fév - 20:52

fated to meet you ft. woo jun

 
Je restais bêtement debout à lui lancer des regards gênés en tournant la bague autour de mon pouce, simple question d’habitude. Je faisais souvent ça en situation de stresse, et c’était le cas n’est-ce pas ? Je venais tout juste de commencer à travailler dans cet endroit si gigantesque, la paie étant plutôt bonne pour ma simple vie, je ne voulais pas avoir trop de problèmes tout de suite, voir pas du tout. Sentant mes jambes trembler de nervosité, j’enfonçais mes mains dans mes poches en relevant la tête lorsque l’homme daigna enfin me parler clairement. Soudain, je me raidis face à ses propos. « Le… Numéro de votre père ? » Je fronçais les sourcils en me mordillant les lèvres. oh non, mince, ce n’était pas possible, pas réel. Comment avais-je pu me retrouver dans cette situation ? Mon regard glissa sur le bureau non loin de nous et sur une plaque avec dessus, gravé en grosse capitales noires « WOO JUN, OH » Si mes yeux ne me jouaient pas des tours… Il semblait président ou du moins en dessous du grand patron. J’ouvrais grand mes yeux et ma bouche, sortant mes mains de mes poches pour les plaquer sur ma bouche. « Non…! » Ça m’avais échappé. Quel était ce genre de destin vraiment pourrit pour que je puisse commencer ma soirée ainsi ?

« L’héritier…? » Marmonnais-je en lui lançant un regard choqué, laissant mes mains retomber le long de mon corps. Alors là, j’étais dans de beaux draps, vraiment, je ne pourrais surement pas faire pire que d’asperger l’un des chaebol de la ville avec du champagne. Soudain, il se rapprocha de moi, bien trop près. Seuls quelques centimètres nous séparaient et instinctivement, je reculais lentement, sur la défensive. « Aie… » Ma cheville me faisais terriblement mal et mes fesses vinrent cogner contre un meuble. Je baissais furtivement les yeux pour inspecter ledit meuble. La voix de Woo Jun résonna dans l’immense bureau et je relevais ma tête vers lui suite à ses propos. « Q-quoi ?! 1 800 760 wons ? » j’avais légèrement haussé la voix, trop choquée par ce que je venais d’entendre, ce n’était même pas ce que je gagnais en un mois. Je n’imagine même le nombre de capuccinos que je devrais servir pour obtenir autant d’argent. « Demain ?! » M’écriais-je alors qu’il se redressait et se dirigeait vers son bureau. « Attendez … ! » Je le suivais à la trace, lui lançant un regard furieux alors qu’il prenais place à son bureau. « C’est une blague ? Vous savez que je n’aurais jamais cet argent demain ! Laissez moi plus de temps… » Je posais mes deux mains sur mes genoux en m’inclinant, puis restais dans cette position. Je le suppliait presque.

Qu’est-ce que j’allais faire ? C’était impossible, je ne pouvais pas être virée mais… Soudain, la scène précédente rejoua dans mon esprit. J’étais quasiment certaine qu’à ce moment là, il avait vu le client reculer sa chaise. « Attendez. » Je me redressais vivement en plantant mon regard dans le siens. Je me penchais au-dessus du bureau puis poursuivis. « Je sais que vous avez vu la scène, et vous persistez à ne pas me croire ? Vous savez que je suis innocente. Est-ce le fonctionnement de la maison ? L’injustice ? »
   

Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Re: Fated to meet you ft. Saera Jeu 18 Fév - 21:59




Fated to meet you
ft. Saera


Lorsqu'il s'installa à son bureau, les réactions, ou plutôt les exclamations de surprise de la jeune femme le firent légèrement sourire. Elle semblait au bord du gouffre, pauvre créature. Mais pourquoi est-ce que Woo Jun se réjouissant tant de cette situation? Elle s'était approchée de son bureau, et s'était inclinée en le suppliant presque. Lui, il la regardait sans que le désespoir qu'elle avait ne l'atteigne un minimum. Il la regardait avec attention, se rendant compte qu'elle était réellement jolie. Peut-être même que ce terme était faible pour le définir. Elle était sexy, dans cette tenue de travail, cette mini jupe et cette coiffure si sérieuse, ce rouge à lèvres.. Il sentait une certaine excitation le gagner, une certaine curiosité s'emparer de lui, un certain désir le submerger. Voilà qu'il s'intéressait à une employée de son casino. Qui plus est avait une dette envers lui. Les choses devenaient intéressantes soudain. Surtout lorsqu'elle se redressa vivement pour.. l'accuser ? Elle ne manquait pas de cran celle-la. Lui tenir tête, et l'accuser d'injustice.. Il n'était pas sûr qu'elle se rende compte de ce qu'elle faisait. Au lieu de supplier son pardon, de le supplier de lui accorder un délais plus long et se mettre à genoux, elle était en train d'aggraver son cas. Un air sérieux sur le visage, il répondit avec le plus grand calme : « Si ce travail vous déplait tant Mademoiselle Han, la porte est grande ouverte, libre à vous de partir. Mais n'oubliez pas l'argent, sinon vous vous retrouverez rapidement en procès. Vous pouvez disposer. » Après quoi il informa sa secrétaire par téléphone que elle pouvait venir emmener l'employée qui se fit trainer hors du bureau sous le regard satisfait et amusé de Woo Jun. Il appela à la maison pour qu'on lui envoie de nouveaux vêtements puis se changea et passa le reste de la soirée dans son bureau à faire la sieste avant de finir par sortir à peu près quelques minutes après que le Casino ait fermé. Il traversa la salle des jeux en observant d'un air distrait les employés qui nettoyaient et ceux qui quittaient l'endroit pour se changer et rentrer chez eux. Il décida lui aussi de partir et s'arrêta à l'entrée du Casino le temps que son assistant ne lui ramène la voiture. Il monta à l'intérieur et renvoya ce dernier chez lui, n'ayant plus besoin de lui et voulant conduire lui-même. C'est alors qu'il s'apprêtait à démarrer et partir qu'il vit cette jeune femme sortir du Casino. Un coup de Klaxon pour la faire sursauter et le voilà qui abaissait la vitre afin de se pencher pour s'adresser à elle. « Montez. », dit-il d'une voix calme, ce n'était pas totalement un ordre, et pas totalement une question. Si elle montait, il pourrait se montrer plus.. clément avec elle. Sinon, tant pis pour elle !


©TENNESSEE.
Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Re: Fated to meet you ft. Saera Ven 19 Fév - 12:33

fated to meet you ft. woo jun

 
Alors c’était comme ça ici, la devise de la maison ? Je sais pertinemment d’un certain côté qu’il y avait une part de raison dans ses propos, après tout le client était roi. Pourtant, depuis toujours, j’avais un sens aiguisé de la justice et cette situation commençait tout doucement à m’hérisser le poil. Façon de parler, c’est surtout l’air suffisant de Woo Jun qui me donnait envie de vomir et me mettre en colère. Pourtant, il fallait que je me calme, je ne pouvais pas me permettre de perdre ce travail. Je ne m’étais encore jamais faite renvoyée mais concernant les dettes, j’en connaissais un rayon, une de plus et je ne m’en sortirais surement pas. « Ce n’est pas ce que j’ai voulu dire ! » M’écriais-je alors que le jeune pdg me faisait comprendre que je pouvais partir si ce travail ne me plaisais pas. J’aimais ce job, j’en avais besoin, il fallait donc que je m’incline… Juste pour cette fois. « Vous m’avez mal comprise, monsieur. » Dis-je en prenant un air polie malgré la rage qui me rongeais l’estomac. « Vous aurez l’argent. » Je ne pouvais pas non plus me permettre un procès, j’allais trouver une solution, je ne sais pas comment mais… Il le fallait. Je serrais des poings, si seulement il n’avait pas ce comportement arrogant, peut-être aurais-je pu le trouver séduisant.

La secrétaire vint me chercher mais je lui passait devant avant de lancer un dernier regard furieux à son patron. J’étais hors de moi mais j’avais perdue assez de temps, je devais aller travailler. Pendant tout mon service, je cherchais une solution, je n’arrivais pas vraiment à me concentrer, bien trop perturbée par le visage aux traits tirés de ce patron bien trop sûr de lui. Il hanta la plus grosse partie de mon service mais un moment arriva ou je l’oubliais, juste un court instant. Je terminais mon travail, me changeais lentement dans les vestiaires avec la tête en ébullition. Comment allais-je faire pour trouver cet argent. Je refermais mon casier avec violence et sortis du casino. Je marchais doucement sur le bord de la route, m’ébouriffant les cheveux régulièrement à force de trop réfléchir. « Aaaaish » Marmonnais-je en tapant du pied. Une nuit de plus sans sommeil pour trouver la solution à tous mes problèmes.

Un coup de klaxon me fit sursauter et je lançais des regards surpris autour de moi. Mon regard se focalisa sur une voiture à l’arrêt, vitre baissée. « Montez. » C’était clairement un ordre et je pointais mon indexe vers moi poitrine « Moi … ? » C’était lui, toujours lui. Ce fichu patron qui me mettais hors de moi. Je voulais refuser mais une petite voix au fond de moi me poussais à monter dans sa voiture. Peut-être aurais-je une seconde chance ou un délais supplémentaire pour le rembourser. Je fis le tour de la voiture en me retenant de ne pas m’en prendre à lui. Prenant place sur le siège avant, je pivotais vers lui avec les sourcils froncés. « S’il vous plait. j’ai besoin d’un délais, je vais vous rembourser à coup sûr, mais demain… C’est impossible ! Je ne suis pas comme vous, riche et sans aucun soucis ! » Je levais mes mains en l’air, commençant à m’exciter.
   

INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: Fated to meet you ft. Saera

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: NASTY PIGS ! :: archives :: RP :: rp - mars-