Partagez|
he's back. | eun joo hyuk
avatar
INFORMATIONS
Wons : 179
Messages : 394
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: he's back. | eun joo hyuk Mer 17 Fév - 10:53

he's back
she's a little scared to get close to anyone because everyone that said i'll be always here for you left.

Elle avait repris son poste de capitaine il y a deux ans, après une grande « pause » d’un an. Capitaine de l’équipe de cheerleaders. Et c’était merveilleux. Certes, certaines pouffes lui cassaient sérieusement les bonbons mais, eh, elle était LA capitaine, elle était LE big boss, et sa parole faisait office d’autorité. Alors elles pouvaient bien jaser, elles pouvaient bien critiquer, Nana n’en restait pas moins le chef et elles n’avaient pas d’autres choix que de lui obéir. Et elle adorait cette position. « Ecoute-moi bien, petite peste. » Elle s’approchait alors d’une des filles de l’équipe, une décolorée. « J’ai eu, pendant vingt ans, plus d’argent que tu ne pourras jamais rêver d’en avoir. Compris ? Ce n’est pas tes quelques centimes qui vont m’effrayer. Sois tu obéis, tu te la fermes et tu restes. Soit, si t’es telleeement pas contente, tu te casses. Il y en a plein d’autres qui convoitent ta place, si tu savais. » Un clin d’œil, et là voilà qui s’éloignait. Il fallait régulièrement les remettre à leur place. Certaines peinaient encore à accepter que ce soit Nana qui les dirige. Parce qu’elle était la fille Ahn, parce que son père était un hors-la-loi… The blague, comme si leurs parents ne magouillaient pas. Nana avait appris à passer au-dessus et même mieux, à les narguer avec son statut. Enfin, heureusement, il y en avait tout de même des plus conciliantes, et l’entraînement put reprendre. Jusqu’à ce que quelqu’un, ou quelque chose, les déconcentre. Alors que Nana leur donnait de nouvelles indications, leurs regards semblèrent tous se tourner vers l’une des portes du gymnase. Comme si Jésus auréolé lui-même venait de la franchir. Mais lorsque Nana tourna la tête… Non. Non non, ce n’était pas Jésus, plutôt Belzébuth.
Qu’est-ce qu’il faisait là ? Joo Hyuk. Son sang ne fit qu’un tour. Pourquoi était-il là ? Non seulement il déconcentrait toutes les autres filles du groupe par sa présence mais… Mais il déconcentrait Nana aussi, oui. Pas pour les mêmes raisons, mais il la déconcentrait. « Eh. Les filles. Je viens de vous dire quelque chose. On se remet au boulot. » Peut-être avait-il des vues sur une des cheerleaders ? Ça ne l’étonnerait même pas. Les cheerleaders, c’était son truc puisque… Lorsqu’ils étaient ensemble, dans un passé très lointain, elle était déjà capitaine de l’équipe.
L’entraînement reprit tant bien que mal, et Dieu soit loué, peu à peu les filles recouvrirent leur concentration. Peut-être parce qu’elles cherchaient à l’impressionner, allez savoir, mais dans tous les cas, elles furent bien plus efficaces que d’habitude. Une vingtaine de minutes plus tard et les voilà qui prenaient déjà le chemin des vestiaires. Et alors qu’elles passaient toutes par la porte près de laquelle monsieur se tenait, Nana préféra prendre quant à elle un chemin dérobé. Bah quoi ? Elle n’avait pas envie de le croiser. C’était bien son droit, non ? Et elle fut la dernière à sortir des vestiaires pour la même raison. En se disant qu’il serait déjà parti avec sa nouvelle conquête mais… Mais non. Il était toujours là. Encore là. Okay, c’était même plus drôle. Après avoir refermé la porte derrière elle, la jeune femme s’approcha de lui, le fusillant du regard mais tentant de rester calme. « Qu’est-ce que tu fais encore là ? Pourquoi t’es venu à l’entraînement ? »

(c) sweet.lips


_________________
she just ran away
Be hole, be dust, be dream, be wind, be night, be dark, be wish, be mind. now slip, now slide, now move unseen, above, beneath, betwixt, between. © by anaëlle.
Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Re: he's back. | eun joo hyuk Mer 17 Fév - 11:48

OH BABY, BABY, ONE MORE TIME


voilà, je me retrouve comme un con. Sehwan ne daigne même pas décrocher son portable après mes nombreux appels, je vous rassure il n'y avait pas que lui, qui n'avait pas envie de décrocher à mes appels. je me retrouve donc comme un con, seul, ne sachant pas quoi faire. les bâtards, si c'es ça la loyauté entre frère du Riot Club, alors plutôt crever. je me rends compte que je suis au complexe sportif de l'université. je fais un tour sur moi-même pour essayer de trouver quelque qui pourrait me distraire lorsque je vis de la lumière dans le complexe sportif. bingo. peut-être un combat de nana à poil ? de petites chattes rebelles ? je me précipite vers la porte d'entrée,  reprends mon souffle, passe ma main dans mes cheveux et pousse cette porte.  bingo, un groupe de nana aussi souples les unes que les autres. je mets à décortiquer le moindre détail de leur tenue lorsque mon attention se porta vers une voix en particulier. je les voyais qui s'arrêtait pour m'observer, allez hop, un autre petit sourire machiavélique avant de m'assoeir sur les gradins. après tout, il était trop tard pour que je fasse marche arrière, tout le monde avait déjà remarqué ma présence. quoi ? c'était déjà fini ? je n'ai même pas réussi à voir rien qu'un petit bout lorsqu'elles faisaient le grand écart, quel dommage. lorsque les demoiselles sortirent du vestiaire, elles passèrent toutes en faisant glisser leur main sur mon torse. alala, les groupies. et enfin, la plus belle, la capitaine de l'équipe venait d'entrer en jeu. « dis donc, tes filles.. » qu'ai-je cru ? qu'elle allait me laisser parler ? bien évidemment que non. avec un regard fusilleur et un ton froid, elle me demanda ce que je fais ici. bonne question. « les entraînements sont interdits au public , maintenant ?  on a pas le droit de se tenir au courant de ce que les bombasses de la fac nous réserve ? » vraiment quel con je fais. je me permets encore de l'ouvrir alors que je devrai plutôt aller me cacher définitivement. je commence à me lever en lui souriant. mais attention, le petit sourire timide. n'allons pas trop vite bébé. je commence à la regarder de bas en haut, dans sa tenue. elle est vraiment belle. elle a vraiment tout ce qu'il faut, là où il faut. puis d'un pas décidé, je commence à tourner atour de la demoiselle, les bras croisé. « dis donc, c'est qu'elle a plutôt bien grandi la "Nana" ».  je m'arrête derrière elle, baisse la tête comme si j'allais lui chuchotter quelque chose à l'oreille lorsque je mets à sentir son parfum. son parfum me mettait mal à l'aise alors je fis un pas en arrière, me grattais la nuque et raclais ma gorge.  « mhm, oui donc je disais que tes filles se sont lâchées aujourd'hui. suis-je la raison de ce déchaînement ? » je la contemplais de dos, tout en souriant légermement.

avatar
INFORMATIONS
Wons : 179
Messages : 394
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: he's back. | eun joo hyuk Mer 17 Fév - 12:28

he's back
she's a little scared to get close to anyone because everyone that said i'll be always here for you left.

Le laisser en placer une ? C’était mal la connaître. En plus vu tout ce qu’elle avait à lui dire… Ouais, non, elle ne le laisserait pas en placer une. Puis elle allait même se casser tiens, sans le laisser terminer. Puis elle allait… Aish. Non. En fait non, elle était déjà coincée, là, à devoir l’écouter. Les entraînements, interdits au public ? Mais qu’il était culotté. Un véritable mystère pour Nana, vraiment. Il osait débarquer, l’air de rien, après presque trois ans de silence radio, et lui parler comme si de rien n’était. Lui parler des entraînements. Prétendre qu’ils n’étaient pas interdits au public, et qu’il avait donc le droit d’être là. C’est qu’il avait de la réparti, en plus. Joo Hyuk, je vais te tuer là. Elle le pensait. Elle ne le lui disait pas, mais elle le pensait. Car maintenant, c’était lui qui ne la laissait pas en placer une. Croisant les bras, elle décida de prendre sur elle-même, et de rester calme. Oui, calme. Reste plus qu’à compter combien de temps elle allait tenir le coup sans péter un plomb. « Les entraînements ne sont pas interdits au public. Mais il est souhaitable que certaines personnes n’y assistent pas. Le Riot Club, par exemple. C’est pas de votre niveau, un entraînement de cheerleaders, c’est bien peu de choses pour de grandes personnalités comme vous. Tu comprends, vous méritez tellement mieux ! » Elle feint un air faussement triste. Alors qu’en réalité, elle avait juste envie de crier que les entraînements lui étaient interdits à lui personnellement. Mais non, ce serait trop flag, n’est-ce pas ?
Et il souriait. Il souriait, l’air de rien, alors qu’elle le fixait du regard sans esquisser même une grimace. Et c’est toujours en souriant qu’il se mit à lui tourner autour. A la détailler du regard, l’air de rien. Mais quel culot. Il la matait. Quel culot. Mais, vous savez quoi ? Qu’il fasse. Comme ça, il aura encore plus les nerfs et se rendra compte de sa grosse connerie d’il y a trois ans. Elle avait gagné un bonnet de soutif en trois ans, avait pris des fesses, et avait affiné tout le reste. Comme quoi, la pauvreté et la galère ont quand même du bon. Elle esquissa un léger sourire, satisfaite. Il avait la décence de le reconnaître, qu’elle avait bien grandi, c’était déjà ça. « Pour une fois, je suis d’accord avec toi. J’ai bien grandi, ouais. Et beaucoup évolué aussi. » Elle n’était plus la même, Nana se plaisait à dire qu’elle était devenue une version améliorée d’elle-même. Mais, son assurance lui échappa un peu lorsqu’elle sentit son souffle contre son cou. Qu’est-ce qu’il fichait ? Elle ne put tenir plus longtemps, et finit par se retourner, le surprenant alors en train de la mater impunément comme si de rien n’était, toujours. Joo Hyuk était Joo Hyuk, visiblement lui n’avait toujours pas changé. « Ouais. T’es la raison de ce déchaînement. Et c’est pour cette raison que je te prierais de ne plus te pointer aux entraînements, parce qu’on a un championnat à préparer et que gérer des groupies en chaleur c’est très peu pour moi. T’as qu’à leur donner rendez-vous ailleurs, tiens. Et leur demander justement comment se passent les entraînements, et tout le reste. Mais pas aux entraînements. » Elle lui adressa un sourire hypocrite, les bras toujours croisés alors qu’elle le jaugeait encore du regard.

(c) sweet.lips


_________________
she just ran away
Be hole, be dust, be dream, be wind, be night, be dark, be wish, be mind. now slip, now slide, now move unseen, above, beneath, betwixt, between. © by anaëlle.
Invité
INFORMATIONS
Invité
Sujet: Re: he's back. | eun joo hyuk Mer 17 Fév - 14:20

OH BABY, BABY, ONE MORE TIME


je me souviens que j'adorai l'énerver, et c'est toujours le cas. je décidais de me taire et de la laisser parler. pour quoi faire  ? tout simplement mater sa poitrine. il faut les laisser parler ces bonnes petites femmes, leur laisser croire que tu es là pour les écouter alors tu as carrément quelque chose d'autre en tête. il est souhaitable que certaines personnes n'y assistent pas ? elle est mignonne la petite. « souhaitable que le Riot Club ne vienne pas ? mais qu'est ce que tu racontes toi, encore. t"as pas fini de raconter des crack, merde. si le riot club veut assister aux entraînements, ils y assisteront. c'est tout. t'es qui pour "souhaiter" qu'on ne vienne pas, hein ? » ouaf. le chien commence à mordre. sujet sensible. le riot club, personne n'a le droit d'en parler si c'est pour ne pas en dire du bien. oui, le riot club c'est ma vie.mais malgré ça, je devais me calmer. c'est pas de cette façon que je risque de pouvoir lui repaler "normalement". oui, elle a grandi. et j'imagine que ses mensurations aussi ainsi que le nombre de mecs qui doit lui tourner autour comme des chiens. non, non, stop. pourquoi je devrai être jaloux ? ...j'ai tout simplement toutes les raisons de l'être puisque c'est moi qui l'ai jeté. je la regardais, s'exciter, essayer de trouver des excuses pour que je dégage de sa vue mais bébé, je sais qu'au fond de toi tu te mens et que tu veux me voir.   « ces meufs ne m'intéressent pas plus que ça tu sais ... »  voire pas du tout.  « je suis plus du genre à venir  voir ... la patronne. » ok, l'appeler ainsi m'exciter. venir voir la patronne ? mais quel mytho celui-là. je m'étais tout simplement retrouver ici par simple hasard.  maintenant, à tout les coups elle pourrait me demander ce que je lui veux à cause de ce mensonge à deux balles. bravo joohyuk. « je voulais juste voir comment tu te débrouillais ... ce que tu es devenue ...» et voilà, je viens de tendre une perche pour qu'elle me fracasse la gueule à coup sûr. elle va se mettre à penser au passé et je vais devoir m'expliquer. dépêches toi d'agir joohyuk. « alors, qe racontes-tu de beau ? je suppose que tu dois en briser des coeurs , vu la femme fatale que tu es devenue ... même si tu l'as toujours été.» je me racle la gorge, avant de me mettre à rougir petit à petit. quelle couille je fais moi. je repris mon calme, décide de m'approcher d'elle, de me pencher légerement pour me retrouver face à elle. « qu'est-ce que la capitaine a-t-elle prévu de faire ?.»
avatar
INFORMATIONS
Wons : 179
Messages : 394
Voir le profil de l'utilisateur
Sujet: Re: he's back. | eun joo hyuk Mer 17 Fév - 15:58

he's back
she's a little scared to get close to anyone because everyone that said i'll be always here for you left.

« Non j’ai pas fini de raconter des cracks. Et non, vous viendrez pas. J’suis Ahn Nana si tu veux tout savoir, et je ne veux pas te voir ici, ni voir Se Hwan ici, fin de l’histoire. » Le chien commence à mordre, et le chat sort les griffes. Elle avait longtemps fréquenté les fameux garçons du Riot Club. Se Hwan, puis Joo Hyuk évidemment, et cela ne lui avait apporté rien de bon. Puis, surtout, aussitôt ruinée, ils lui avaient tourné le dos. Alors, elle avait décidé qu’ils n’assisteraient pas aux entraînements. Surtout lui, à vrai dire. Et oui, elle osait lui tenir tête, leur tenir tête, en grande partie parce que, soyons honnêtes, il ne lui restait plus grand-chose à perdre. Elle le fusilla du regard, le laissant poursuivre son petit manège. En réalité, elle connaissait suffisamment Joo Hyuk pour savoir qu’elle aurait beau parler, râler, s’il voulait venir alors il viendrait et elle n’y pourrait strictement rien. Elle espérait simplement que cette idée lui sortirait rapidement de la tête. Parce que devoir gérer ses groupies de coéquipières, ou pire, devoir gérer des rumeurs – parce que c’était le sport national dans cette université – très peu pour elle, elle avait suffisamment à faire avec ses problèmes actuellement.
Mais bon, cela ne devrait pas être si difficile de lui sortir cette idée de la tête, non ? Après tout, il avait bien réussi à oublier de venir lui rendre une petite visite pendant près de trois ans. La patronne. … Mais quel culot. Il osait. Elle ne savait pas comment il s’y prenait pour oser dire des bêtises pareilles. Avec plomb. Il avait disparu trois ans, et revenait l'air de rien. « Ah bon ? C’est drôle ça. Il t’a fallu trois ans pour penser à venir voir la patronne. Il t’en faut du temps, dit-donc. » Qu’elle lui lança froidement, le fusillant du regard. Elle n’avait toujours pas oublié. Il n’avait pas besoin de lui rappeler le passé, elle y pensait encore régulièrement, la plaie n’était toujours pas refermée. Elle avait tellement galéré, souffert, difficile de tourner définitivement la page. Et elle était donc encore à vif. « Là. Voilà ce que je suis devenue. » Elle indiqua son propre corps avec ses mains, avant de tourner sur elle-même. « Puis y a suffisamment de potins qui traînent dans l’école pour savoir comment je me débrouille et ce que je suis devenue, non ? Je t’assure, tends l’oreille et ça te suffira. » Si elle brisait des cœurs… Elle laissa échapper un petit rire. Amer. C’est vrai qu’elle avait toujours eu du succès. Avec sa descente aux enfers, elle en avait eu un peu moins. Mais depuis une année, une année et demi, son succès était remonté en flèche. Sauf que la belle avait reçu une leçon suffisamment sérieuse de la part du destin pour désormais refuser de se faire avoir par qui que ce soit. « Et ce que je raconte, ce que je raconte… Je vais bien. Je me suis faite plein de nouveaux potes, de vrais potes. Je suis une star sur instagram. J’ai ma propre affaire. Et je plais pas mal, ouais. Mais loin de moi l’idée de briser des cœurs. Faudrait déjà que les mecs en aient, des cœurs, pour que je puisse les briser. » Elle lui adressa un clin d’œil. A bon entendeur… Sauf que, visiblement Joo Hyuk n’entendait pas, non. Puisqu’il décida soudainement de se rapprocher d’elle, la contraignant à se reculer. Elle se retrouva bloquée contre l’un des murs de la pièce. Il était bien trop proche. Bien trop proche. « Alors, déjà, tu vas respecter une distance de sécurité, hein. » Elle était déstabilisée. Et peinait à le cacher dans sa réaction. « Et la capitaine va rentrer bosser. Parce que le fric, il tombe pas du ciel. … »

(c) sweet.lips


_________________
she just ran away
Be hole, be dust, be dream, be wind, be night, be dark, be wish, be mind. now slip, now slide, now move unseen, above, beneath, betwixt, between. © by anaëlle.
INFORMATIONS
Contenu sponsorisé
Sujet: Re: he's back. | eun joo hyuk

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Money & Power :: NASTY PIGS ! :: archives :: RP :: rp - avril-